1. Accueil
  2. Sports
  3. Soccer

Faire vivre la Coupe d’Afrique des nations aux Canadiens

Jean-Marie Vianney devant une photo d'un match de soccer.

L'Ottavien, Jean-Marie Vianney

Photo : Gracieuseté et AFP

Jonathan Jobin
Jonathan Jobin

Les meilleurs joueurs de soccer du continent africain s’affrontent jusqu’au 6 février au Cameroun. La Coupe d’Afrique des nations (CAN) est en marche depuis quelques jours, malgré les nombreux défis qui ont dû être surmontés pour son organisation, notamment la pandémie et des problèmes d’infrastructures.

Le journaliste d’Ottawa Jean-Marie Vianney sera à Yaoundé au cours des prochaines semaines pour informer les communautés africaines du Canada.

La Coupe d'Afrique des nations a été reportée quelques fois, les infrastructures n’étaient pas prêtes. La pandémie s’est ajoutée à tout cela, mais on a trouvé un consensus. Les autorités camerounaises ont rassuré les autorités du soccer international. Les inquiétudes sont derrière… Le tournoi va de l’avant, tout semble bien se dérouler, analyse M. Vianney.

Un joueur de soccer effectue un tacle pendant un match.

Le défenseur du Burkina Faso, Issa Kabore, défend le ballon contre le Cap-Vert, à la Coupe d'Afrique des nations.

Photo : AFP / Kenzo Tribouillard

Le tournoi, organisé aux deux ans, devait d’abord être présenté en 2021. Si le Cameroun est en mesure de recevoir l’événement, c’est en grande partie grâce à la pression exercée par des joueurs et anciens joueurs africains qui ont pris la parole lorsque son organisation était remise en question dans les derniers mois.

Le continent est en train d'évoluer. Un nouveau leadership et une nouvelle jeunesse fréquentent les instances internationales et ont acquis une notoriété pour dire les choses. Le nouveau président Samuel Eto'o, joueur de renommée, [a aidé] surtout avec l’appui de plusieurs joueurs et anciens qui se sont mis ensemble. On veut faire en sorte que cette compétition soit un lieu de rassemblement, de retrouvailles et de vitalité, ajoute le journaliste indépendant.

Il porte le maillot de son équipe nationale

L'ancien joueur de soccer camerounais, Samuel Eto'o

Photo : Getty Images / Giuseppe Bellini

La Coupe d'Afrique des nations rassemble 24 équipes du continent et Jean-Marie Vianney couvrira les activités pour le Conseil national de la presse ethnique. Il veut se concentrer sur les histoires qui ont une résonance dans les communautés du pays au cours des prochaines semaines.

Il faut profiter de la présence des délégations. Ottawa a d’importantes communautés algériennes, marocaines, égyptiennes, sierra-léonaises, camerounaises, nigérianes, etc. Il faut voir comment les délégations se comportent et le rapporter aux communautés d’ici, raconte M. Vianney, qui est originaire du Cameroun.

L’apport des communautés et des femmes sera intéressant. La dynamique linguistique au Cameroun peut aussi nous apprendre des choses. Il faut voir les communautés anglophones et francophones et comment se fait la cohabitation. Il y a eu des conflits, alors je veux voir l’état des lieux, précise le journaliste, qui aborde la question des mouvements souverainistes dans l’ouest du pays.

Des partisans de soccer lèvent les bras au ciel pour célébrer un but lors d'un rassemblement dans les rues.

Des partisans célèbrent un but du Cameroun dans l'ouest du pays. La Coupe d'Afrique des nations est suivie de près, partout sur le continent.

Photo : Getty Images / Charly Triballeau / AFP

Je veux aborder l'expertise canadienne et la place qu’elle a eue dans la construction des terrains de soccer. L'ingéniosité canadienne a servi. Je veux voir comment cette expérience a participé à cet événement.
Une citation de Jean-Marie Vianney, journaliste

Comme journaliste et partisan de soccer, Jean-Marie Vianney aura évidemment les yeux rivés sur la pelouse pour assister aux performances sportives des meilleurs footballeurs au monde. Il admet qu’il aura un peu de difficulté à maintenir son objectivité.

Le meilleur pays va l’emporter le 6 février. Mais c’est certain que je voudrais que le Cameroun l’emporte pour ne pas déplaire à mes collègues et frères camerounais, rigole le journaliste. L’important, c’est que le football africain et international l’emporte. Il faut que la compétition nous permette d'oublier un peu les méandres de la COVID.

L’Algérie, deux fois championne de la Coupe d'Afrique des nations, tente de défendre son titre, obtenu en 2019. Le Sénégal avait pris le 2e rang, lors de cette dernière édition.

Jonathan Jobin
Jonathan Jobin

À la une