1. Accueil
  2. Santé
  3. Santé publique

COVID-19 : pic d’infections « probablement » atteint en C.-B., dit la santé publique

La Dre Bonnie Henry devant une estrade, regardée par Adrian Dix.

La médecin hygiéniste en chef de la province, la Dre Bonnie Henry, et le ministre de la Santé, Adrian Dix.

Photo : Radio-Canada / Mike McArthur / CBC

Portrait de Timothé Matte-Bergeron.
Timothé Matte-Bergeron

En Colombie-Britannique, un pic d'infections par la COVID-19 a « probablement » été atteint la fin de semaine dernière, affirme la santé publique, mais le nombre d'hospitalisations dues à la maladie continue à augmenter rapidement.

La médecin hygiéniste en chef, la Dre Bonnie Henry, a indiqué lors d'une conférence de presse, vendredi, que la province s’attend à un sommet d’hospitalisations dans deux semaines, alors qu’un record a déjà été atteint jeudi.

Il y avait alors 534 patients infectés par le SRAS-CoV-2 dans les hôpitaux de la Colombie-Britannique, dont 102 aux soins intensifs. Le record précédent était de 515 personnes à l’hôpital en avril 2021.

Le nombre d’hospitalisations fourni presque quotidiennement par les autorités sanitaires présentera aussi à partir de maintenant les patients admis pour des raisons autres que la COVID-19, mais qui reçoivent ensuite un résultat positif à un test de dépistage. Des données sur la proportion des admissions considérées comme des cas incidents de COVID-19 seront annoncées de manière hebdomadaire.

Par ailleurs, la durée moyenne des séjours à l’hôpital est moins longue avec le variant Omicron, montrent les données présentées vendredi. Vu le nombre total de ces séjours, la pression sur le système de santé sera toutefois très grande.

Une tendance à la baisse

En raison du dépassement des capacités de dépistage (nouvelle fenêtre) dû à la hausse fulgurante des infections au cours des dernières semaines, la santé publique a examiné une multitude de données pour tirer ces conclusions.

La concentration du virus dans les eaux usées (nouvelle fenêtre) du Grand Vancouver et de la vallée du Fraser, par exemple, a baissé de manière significative au cours des derniers jours, selon des données rendues publiques vendredi. [Cette concentration] a atteint son pic au début de janvier, a expliqué la médecin-hygiéniste en chef.

Et, même si les tests PCR sont maintenant utilisés pour dépister seulement les personnes plus vulnérables, le nombre de cas positifs a recommencé à diminuer, une tendance dans le temps qui est positive, selon la Dre Bonnie Henry.

Des semaines difficiles à venir

Selon la mathématicienne Caroline Colijn, titulaire de la Chaire de recherche en modélisation mathématique de l'évolution des agents pathogènes et santé publique, les semaines à venir seront pénibles, surtout pour les travailleurs de la santé. Plus de 11 000 d'entre eux ont dû s'absenter au début de la semaine en raison de la COVID-19.

Je pense que ce pic qui va arriver sera dur, dit Caroline Colijn. Le système de santé sera – est déjà – dans une situation très difficile, mais j’espère qu’après nous serons dans une période où nous aurons une immunité substantielle et étendue.

Les personnes non vaccinées contre la COVID-19 sont toujours représentées de manière disproportionnée parmi les cas graves de la maladie.

Alors qu’ils constituent moins de 15 % de la population de la Colombie-Britannique, les personnes n’ayant reçu aucune dose de vaccin ont occupé 69 % des lits aux soins intensifs le mois dernier.

Par ailleurs, plus des deux tiers des personnes ayant succombé à des complications dues à la maladie n’étaient pas vaccinées ou avaient reçu une seule dose.

La grande contagiosité du variant Omicron et sa capacité à se transmettre entre personnes vaccinées et d’une personne vaccinée à une personne non vaccinée font en sorte que ces dernières sont plus à risque que jamais depuis les débuts de la campagne de vaccination, a expliqué la Dre Henry.

C'est le moment de se faire vacciner, a lancé le ministre de la Santé, Adrian Dix, réitérant son invitation aux personnes admissibles à recevoir leur dose de rappel.

Portrait de Timothé Matte-Bergeron.
Timothé Matte-Bergeron

À la une