1. Accueil
  2. Société
  3. Immigration

III - Mythes et réalités

Un enfant porte un habit traditionnel autochtone.

Melissa Mollen Dupuis, chroniqueuse pour le site Espaces Autochtones de Radio-Canada, a répondu aux questions de Raymond Desmarteaux au sujet de la perception des immigrants par les Autochtones.

Photo : CBC / Bryan Eneas

RCI

Dans une série d'entrevues, Radio Canada International s'est entretenu avec plusieurs acteurs du milieu de l'immigration afin de démêler le vrai du faux des mythes et réalités entourant les nouveaux arrivants au pays.

Cet article a été publié le 21 janvier 2017


La perception des immigrants par les Autochtones.

Melissa Mollen Dupuis, chroniqueuse pour le site Espaces Autochtones de Radio-Canada, a répondu aux questions de Raymond Desmarteau au sujet de la perception des immigrants par les Autochtones. Une réponse toute en nuances qui nous ramène aux valeurs de solidarité des Premières Nations.

Melissa Mollen est également une activiste. Elle est la cofondatrice du mouvement Idle No More au Québec, qui fait la promotion d’une révolution pacifique afin qu’on entende les voix des Autochtones, qu’on reconnaisse la souveraineté des nations autochtones sur leurs territoires et qu’on améliore la protection de l’eau, de l’air et de la terre.

Melissa est aussi présidente du Wapikoni mobile, un studio ambulant destiné avant tout aux jeunes Autochtones dont le catalogue contient plus de 900 courts métrages.

Alors, pourquoi ne pas profiter des lumières de cette Innue d’Ekuanitshit (Mingan) au Québec?


Le point de vue de Joseph Zakour, consultant en immigration

C’est lors d’une entrevue en direct sur Facebook Live que Joseph Zakour, consultant en immigration, a répondu aux questions d’internautes sur l’immigration au Canada.

Conduite par Raymond Desmarteau, cette entrevue vous permettra également d’en savoir davantage sur la nature du travail d’un consultant en immigration.


Quels sont vos rêves? La vraie question selon Nathalie Rochefort

Une personne portant une valise sur une jetée, le dos à la mer.

Une personne portant une valise sur une jetée, le dos à la mer.

Photo : iStock

Une coopérative de solidarité est une entreprise gérée démocratiquement et souvent de façon collective par des groupes souvent très différents les uns des autres, mais qui ont des intérêts et des objectifs communs.

C’est une forme juridiquement reconnue de gestion d’entreprise.

Nathalie Rochefort pose pour la photo.Agrandir l’image (nouvelle fenêtre)

Nathalie Rochefort est la présidente fondatrice de DeGama

Photo : DEGAMA

La coopérative de solidarité offre ainsi la possibilité aux personnes ayant un intérêt commun et des besoins diversifiés de se regrouper au sein d’une même société.

DeGama est une coopérative de solidarité.

Sa présidente fondatrice, Nathalie Rochefort, nous parle de la passion qui l’anime au sein de la coopérative DeGama.

Logo RCI sur fond representant les 7 langues

Balado RCI

Photo : Radio-Canada

Sa mission est de favoriser l’intégration des immigrants tout en valorisant l’offre de service des organismes et entreprises qui gravitent au sein de cette population et qui œuvrent auprès des nouveaux arrivants afin de faciliter leur intégration dans la société d’accueil.

Et le Québec est une société qui a besoin de son immigration.

Logo RCI sur fond representant les 7 langues

Balado RCI

Photo : Radio-Canada

Mythes et réalité, l’immigrant profiteur du système

Celui ou celle qui entreprend un processus d’immigration, nous l’avons dit maintes fois, le fait pour une multitude de raisons – économiques, sociales, sécuritaires, etc. – Un point commun parfois entendu, Ces gens volent nos emplois. Info? Intox?

Logo RCI sur fond representant les 7 langues

Balado RCI

Photo : Radio-Canada

Tout nouveau joueur dans ce créneau, mais formé de passionnés du sujet, DeGama entend offrir tout un éventail d’activités touchant les quatre domaines de la vie de l’individu et de la famille, le personnel, le professionnel, le social et le familial.

Est-ce à dire que DeGama est pro-immigrant?

Logo RCI sur fond representant les 7 langues

Balado RCI

Photo : Radio-Canada

Donc, que dire de l’importance de l’immigration?

Logo RCI sur fond representant les 7 langues

Balado RCI

Photo : Radio-Canada

Entre mythes et réalité, entre espoirs et réalisations de ses rêves, l’entretien complet avec Nathalie Rochefort, présidente fondatrice de la coopérative de solidarité DeGama.

Logo RCI sur fond representant les 7 langues

Balado RCI

Photo : Radio-Canada


Le droit de l'immigration, une affaire de cœur, un défi de tous les jours

Stéphane Handfield est assis devant une blibliothèque de livres.

Me Stéphane Handfield, avocat en droit de l’immigration

Photo : Radio-Canada

Qu’est-ce qui fait qu’une personne se lance dans le droit et devient un des plus importants avocats en matière d’immigration et de défenses des réfugiés?

Logo RCI sur fond representant les 7 langues

Balado RCI

Photo : Radio-Canada

Dans les méandres des nombreux dossiers d’immigration, où trace-t-on la ligne entre faits et fabulations, entre réalité et mythes, entre des réalités alternatives (pour utiliser une expression à la mode au sud de la frontière) et des questions qui peuvent être de vie ou de mort?

Logo RCI sur fond representant les 7 langues

Balado RCI

Photo : Radio-Canada

Me Stéphane Hanfield, avocat spécialiste en droit de l’immigration, est un passionné de ces dossiers et de ses dossiers.

Et le regard des autres, les de souche comme lui. Quel est-il sur sa pratique du droit auprès des immigrants et des réfugiés?

Logo RCI sur fond representant les 7 langues

Balado RCI

Photo : Radio-Canada

Maître, vous êtes mon dernier recours, une phrase qui a un poids immense sur ses épaules de colosse au grand cœur.

Me Stéphane Handfield est un homme passionné par son travail, épris de justice et de dignité humaine.

Retrouvez ici l’entrevue complète qu’il nous accordait dans le cadre de ce dossier, ici à Radio Canada International.

Logo RCI sur fond representant les 7 langues

Balado RCI

Photo : Radio-Canada


Les Juifs du Québec : In Canada We Trust : réflexion sur l’identité québécoise de Victor Teboul

Deux hommes en habits traditionnels déambulent le long d'une rue bordée d'arbres.

Des juifs hassidiques à Montréal.

Photo : Radio-Canada / Jean-Claude Taliana

Quand on se penche sur cette question de la mémoire, on comprend toutes les tensions qui peuvent exister entre les groupes ethnoculturels et le Québec français.
Une citation de Victor Teboul

La question se pose, pourquoi les Juifs au Québec ne s’identifient-ils pas au Québec, à sa réalité, à ses luttes? Pourquoi ne se penche-t-on pas sur les raisons qui ont empêché une telle identification?

Les Juifs sont arrivés en Nouvelle-France après la conquête. Avant, sous le régime français, la colonie était réservée aux catholiques et interdite aux Juifs et aux huguenots.

Les Juifs font partie de l’histoire du Québec, mais ils ne partagent pas la mémoire du Québec.
Une citation de Victor Teboul

Mais qu’est-ce qui empêche encore l’interpénétration des identités, juive et québécoise? Est-ce l’histoire, la mémoire, l’identification nationale, la religion ou tout cela et bien d’autres facteurs?

Ce que j’explique dans le livre c’est que cet antisémitisme a été reconnu par le Canada anglais alors qu’au Québec, rien qu’à Montréal par exemple, il y a une station de métro qui porte le nom de Lionel-Groulx. Sans entrer dans les écrits du chanoine Groulx, je pense que ses propos étaient pour le moins controversés, à l’époque et ils le sont encore aujourd’hui. Je trouve qu’on est susceptible quand on touche à cette dimension au Québec, ce qui n’est plus le cas au Canada anglais, d’où la grande différence.
Une citation de Victor Teboul
Victor Teboul pose sur un fond noir.Agrandir l’image (nouvelle fenêtre)

Victor Teboul

Photo : Gracieuseté : Victor Teboul

Dans son essai Les Juifs du Québec : In Canada We Trust : réflexion sur l’identité québécoise, Victor Teboul s’interroge sur la place de la communauté juive au Québec et sur sa présence, ou son absence, dans la mémoire collective québécoise.

Auteur, romancier et essayiste, Victor Teboul au aussi enseigné l’histoire à l’Université du Québec à Montréal et la littérature au collège Lionel-Groulx. Il dirige aujourd’hui le magazine en ligne tolerance.ca

Victor Teboul parle de son plus récent essai au micro de Raymond Desmarteau.

Logo RCI sur fond representant les 7 langues

Balado RCI

Photo : Radio-Canada


Entrepreneur immigrant : de l’aide légale pour réussir son projet

Me Alexandre Hénaut pose pour la photo en se tenant la tête.Agrandir l’image (nouvelle fenêtre)

Me Alexandre Hénaut est spécialiste en immigration économique.

Photo : Radio Canada International

Procédures d’immigration, visiteur, permis visite/travail, permis de travail fermé ou ouvert, gens d’affaires, entrepreneur, permis d’étude, expérience canadienne, résidence permanente, etc.

Me Alexandre Hénaut (nouvelle fenêtre) est spécialiste en immigration économique.

Dans sa pratique quotidienne, il coordonne un réseau international de correspondants francophones en Europe, en Afrique, en Amérique latine et en Asie.

Le mandat qu’il s’impose : aider les immigrants à réussir leur projet.

Une spécificité du monde de l’immigration : l’immigrant entrepreneur.

Logo RCI sur fond representant les 7 langues

Balado RCI

Photo : Radio-Canada

Le sourire en coin, il ajoute parfois que gagner ou perdre, ça n’a aucune importance, sauf quand on perd!, ou encore Chaque chose en son temps, mais sans en perdre.

Et, ce premier conseil à toute personne qui se lance dans l’aventure :

Logo RCI sur fond representant les 7 langues

Balado RCI

Photo : Radio-Canada

Un projet d’immigration réussi, c’est un processus qui se pense, se repense et qui se repense encore et encore, mais c’est possible et réalisable.

Voici notre conversation complète, habillée de musique, avec Me Alexandre Hénaut, avocat spécialiste en immigration économique :

Logo RCI sur fond representant les 7 langues

Balado RCI

Photo : Radio-Canada

IMMIGRATION : ATOUT OU PRÉJUDICE ?

I - Qui sont les immigrants ?

II - Paroles d'immigrants

III - Mythes et réalités

IV - Quel impact ?

V - Glossaire

À la une