1. Accueil
  2. Arts
  3. Peinture

Le 100e anniversaire de Riopelle en cinq saisons

Jean-Paul Riopelle en 1965, qui fume assis dans son atelier de Paris.

Jean-Paul Riopelle en 1965, dans son atelier de Paris

Photo : Succession Yousuf Karsh, http://karsh.org

RCI

La Fondation Jean Paul Riopelle a dévoilé mercredi les innombrables projets prévus pour les célébrations du 100e anniversaire de Jean-Paul Riopelle, qui s’étendront sur plus d’un an. Théâtre, expositions, programme scolaire, murale, cirque, danse, livres… La programmation est monumentale; du jamais vu pour un artiste canadien.

C’est une ode à la liberté, à la collaboration, à la création; on connaissait peu les liens de Riopelle avec le cirque, on connaissait peu les liens de Riopelle avec le théâtre, alors on essaie de créer une mosaïque de programmation.
Une citation de Manon Gauthier, directrice générale de la Fondation Jean Paul Riopelle

Les célébrations du centenaire du peintre, graveur et sculpteur québécois sont rassemblées sous le thème Grandeur nature, en hommage à l’une des plus grandes passions de l’artiste, la nature, qui imprègne plusieurs de ses créations. Le début officiel des célébrations est prévu à l’aube du 7 octobre 2022, un an jour pour jour avant le 100e anniversaire de naissance de Riopelle, né le 7 octobre 1923.

Des gens de dos en haut d'un escalier admirent un grand tableau.

L'œuvre officielle des célébrations du centenaire de Riopelle, «Point de rencontre – Quintette», peinte par l'artiste en 1963.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Une murale géante et un programme pédagogique à l’automne 2022

Le bal sera lancé avec le dévoilement d’une murale géante en hommage à l’artiste au centre-ville de Montréal (nouvelle fenêtre). La murale de près de 60 mètres de haut sera réalisée sur un mur de l’hôtel Best Western situé à l’angle des rues Peel et Sherbrooke.

Le début des célébrations coïncidera également avec la rentrée scolaire et culturelle 2022, ce qui sera l’occasion pour le gouvernement du Canada de dévoiler un nouveau programme pédagogique intitulé À l’école de Riopelle. Le programme, qui sera accessible gratuitement pour tous les établissements d’enseignement canadiens, vise à faire découvrir l’artiste aux jeunes du Canada par l’entremise d’un espace de création novateur, peut-on lire dans un communiqué.

Cette initiative bénéficie d’une subvention de 600 000 $ octroyée par l’entremise de Commémoration Canada, un programme du ministère du Patrimoine canadien. 

Une exposition et un spectacle immersif à l’hiver 2023

L’hiver 2023 fera place à une nouvelle exposition sur Riopelle et le thème des migrations au Musée d’art de Joliette, sous la direction artistique de la commissaire européenne Irene Campolmi.

Puis à l’occasion du festival Montréal en lumière, l’Orchestre symphonique de Montréal et GSI Musique donneront une série de spectacles intitulée Expérience Riopelle symphonique, qui mêlera technologies de pointe et musique originale inspirée de l'œuvre de l’artiste pour permettre une expérience multimédia immersive.

Le point de départ va être l’enregistrement pour une création originale d’une œuvre musicale qui va voyager à travers le monde en s’inspirant de la vie de monsieur Riopelle, qui est un artiste libre.
Une citation de Nicolas Lemieux président de GSI Musique

Une nouvelle pièce de Robert Lepage au printemps 2023

La suite des célébrations de Riopelle sera marquée par une nouvelle pièce de théâtre mise en scène par Robert Lepage; une coproduction d’Ex Machina et de la Compagnie Jean Duceppe. Si l’on en sait peu sur la pièce pour le moment, on sait qu’elle sera inspirée de la soif de liberté et de l’esprit indépendant de Riopelle, comme on peut lire dans un communiqué.

L’arrivée du beau temps sera également marquée par la parution d’un ouvrage sur la vie de Riopelle. Les êtres, saisons et territoires a été écrit à partir des recherches de l’historien de l’art et auteur Pierre B. Landry. Le parcours de Riopelle sera décortiqué et sa personnalité, démystifiée à travers de nombreuses archives, photos et entrevues. 

Été 2023 : un spectacle de cirque et une exposition dans le sud de la France

La troupe Les 7 doigts de la main présentera à l’été 2023 le spectacle circassien immersif Riopelle grandeur nature, qui sera doublé d’une exposition multimédia.

Je veux célébrer son travail de plasticien, d’artisan qui a les mains dans la matière. Les arts du cirque c’est ça aussi : se confronter à la matière, à l'énergie, à la gravité, à la friction des corps entre eux.
Une citation de Samuel Tétreault, cofondateur et codirecteur artistique des 7 doigts de la main

La relation entre Riopelle et la France sera également mise à l’honneur pendant la période estivale dans l’exposition Riopelle, parfums d'ateliers, organisée à la Fondation Maeght de Saint-Paul-de-Vence, dans le sud de la France. Cette rétrospective élaborée en collaboration avec la commissaire et fille de l’artiste, Yseult Riopelle, réunira certaines de ses œuvres majeures, provenant principalement d'établissements muséaux européens.

Automne 2023 : un symposium international et une grande rétrospective au MBAC

Le cycle des célébrations de Riopelle sera bouclé à l’automne 2023, avec deux événements majeurs. Le premier prendra la forme d’un grand symposium international rassemblant des universités et des musées d’ici et d’ailleurs.

L'idée est de créer des correspondances entre l’art d'aujourd'hui et des artistes qui étaient des contemporains de Riopelle, et de montrer à quel point il était un grand explorateur autant sur le plan visuel, que sur le plan des matières et des médiums qu’il a utilisés, affirme Sylvie Lacerte, commissaire invitée MBAC.

On va puiser autant dans des collections privées que publiques, montrer des œuvres qui n’ont jamais été vue du public.
Une citation de Isabelle Corriveau, directrice des expositions et du rayonnement au MBAC

Finalement, le Musée des beaux-arts du Canada, à Ottawa, présentera une grande exposition rétrospective consacrée à l’artiste; une première en 60 ans pour l’établissement. Cette exposition voyagera par la suite à l’international, comme plusieurs événements phares du centenaire de Riopelle.

En parallèle de ces célébrations, les travaux de construction de l’Espace Riopelle se poursuivront jusqu’à son inauguration, en 2025. Ce nouveau pavillon consacré à Jean Paul Riopelle, qui sera construit au Musée national des beaux-arts du Québec (MNBAQ) (nouvelle fenêtre), abritera la plus grande collection publique au monde d'œuvres réalisées par cette figure incontournable de l’art moderne québécois et canadien.

À la une