1. Accueil
  2. Environnement
  3. Protection des espèces

Des sapins de Noël abattus, mais par souci de conservation

« Nous avons aidé l'environnement et ça va sentir bon dans la maison. »

Deux femmes emportent chacune un sapin qui vient d'être coupé.

Les bénévoles qui ont aidé à abattre les arbres pouvaient eux aussi repartir avec un sapin.

Photo : CNC / Keltie Manolakas

RCI

Conservation de la nature Canada (CNC) a organisé, dimanche, une distribution de sapins de Noël abattus parce qu'ils ne sont pas indigènes. Les arbres, principalement des épinettes bleues, proviennent d'une ancienne ferme forestière près de Red Deer, en Alberta.

Depuis 2011, Conservation de la nature Canada est propriétaire d’un terrain à Pine Lake, à environ 22 kilomètres au sud-est de Red Deer. Ce terrain de 65 hectares était auparavant une ferme forestière.

Depuis plusieurs années, afin de remettre le site dans son état naturel, Conservation de la nature Canada abat les arbres qui ont été plantés là, mais qui ne sont pas indigènes.

Keltie Manolakas, responsable de l’engagement à Conservation de la nature Canada Alberta, reconnaît que cela peut paraître contre-intuitif. Mais elle explique que cela va permettre de renaturaliser le site avec des arbres originaires de la région et de créer un meilleur habitat pour de nombreuses espèces.

En ce moment, tous les arbres ont le même âge, font la même taille, sont de la même espèce. Donc, on éclaircit cela pour faire de la place afin que des herbes indigènes puissent pousser, explique-t-elle.

Certains des arbres n’ont rien à faire là où ils ont été plantés, malheureusement.
Une citation de Keltie Manolakas, Conservation de la nature Canada

La distribution arrive au moment où on craint une possible pénurie de sapins (nouvelle fenêtre) en raison notamment des problèmes de la chaîne d'approvisionnement et des inondations en Colombie-Britannique.

Selon Keltie Manolakas, cette initiative est donc une bonne occasion pour les personnes qui veulent un vrai arbre tout en étant des consommateurs responsables.

Une trentaine de bénévoles ont aidé Conservation de la nature Canada à abattre les arbres samedi. Ces derniers ont ensuite été distribués, en échange d’un don dont le montant était à la discrétion des acquéreurs, au Kerry Wood Nature Centre, à Red Deer. 

Richard Moje et son fils Alon sont venus choisir un sapin. Ils ont expliqué qu'ils voulaient se mettre dans l’esprit de Noël, tout en faisant un geste pour la planète.

Nous avons aidé l'environnement et ça va sentir bon dans la maison, a lancé Richard Moje.

C’est la troisième fois que Conservation de la nature Canada organise une telle distribution au moment des fêtes (nouvelle fenêtre). L’an dernier, l’événement a été annulé en raison de la pandémie.

L’organisme pense qu’il reste suffisamment d'arbres pour le proposer deux années de plus.

D'après les informations d'Helen Pike

À la une