1. Accueil
  2. Société
  3. Autochtones

Frank Polson crée un logo identifiant les produits et services autochtones

Un homme devant un lutrin qui parle

L'artiste anishnabe Frank Polson a fait le logo d'identification Premières nations.

Photo : Radio-Canada / Marie-Laure Josselin

Tanya Neveu

Les produits et les services des Premières Nations auront maintenant un logo d’authentification créé par l’artiste algonquin Frank Polson.

L’homme de la Première Nation de Long Point, au Témiscamingue, a peint un ours multicolore, symbole de courage et de respect.

Ce logo fait partie du concept de l’Identification Premières Nations mis sur pied par la Commission de développement économique des Premières Nations du Québec et du Labrador.

Un ours noir debout sur ses pattes arrière, avec des touches bien colorées compose l’œuvre de Frank Polson.

Le logo créé par Frank Polson.

Le logo créé par Frank Polson.

Photo : gracieuseté

Il a été approché par la Commission de développement économique des Premières Nations du Québec et du Labrador il y a quelques mois pour peindre un animal emblématique de son peuple.

Le choix s’est arrêté sur l’ours. Les ours sont très importants pour les Autochtones. Ils représentent le pouvoir et le courage, explique Frank Polson.

Authenticité autochtone

L’idée de créer un logo provient d’un groupe de femmes autochtones. Elles voulaient faire valoir l’apport économique des Autochtones dans la province, mais aussi lutter contre l’appropriation culturelle.

Le conseiller en entrepreneuriat féminin à la Commission de développement économique des Premières Nations du Québec et du Labrador, Emmanuel Bertrand-Gauvin, les a accompagnées.

Il y a plein de gens qui cherchent des choses authentiques. Pour les produits autochtones, on dirait que c’est un grand mystère: comment trouver ça, comment trouver l’authenticité. Le consommateur moyen n'a pas beaucoup de possibilités pour s’assurer de ça, à moins d’être en contact avec un membre des Premières Nations qui va lui fabriquer quelque chose sous les yeux, affirme-t-il.

Par ce mouvement, la CDEPNQL espère aussi avoir un impact dans le processus de réconciliation.

On pense qu’avec un logo comme ça, on vient offrir aux citoyens une possibilité de poser des gestes simples et concrets pour la réconciliation.
Une citation de Emmanuel Bertrand-Gauvin

Je pose un geste, j’essaie de soutenir un entrepreneur autochtone, j’essaie de m’assurer que les produits que j’achète intègrent vraiment les membres des Premières Nations dans la chaîne de création de richesse, ajoute-t-il.

Frank Polson dit avoir hâte de voir son logo sur les produits fabriqués par ses pairs, ajoutant que celui-ci authentifie la réelle provenance du produit.

Ça a été une belle expérience pour moi. Je suis fier de moi. C’est merveilleux de réaliser que le projet prend vie maintenant, pas seulement pour moi, mais aussi pour les générations futures. Tout le monde en profitera, je crois, espère-t-il.

Les entrepreneurs autochtones sont invités à s’inscrire afin de recevoir l’information leur permettant d’afficher leur identité avec ce nouveau logo.

Tanya Neveu

À la une