1. Accueil
  2. Société
  3. Santé

COVID-19 : contracter le virus immunise-t-il contre une réinfection?

Des gens attendent en ligne devant une clinique.

Les personnes entièrement vaccinées et précédemment infectées ont une protection supérieure aux personnes ayant reçu les deux doses mais qui n'ont jamais été infectées, selon le Dr Santiago Perez Patrigeon. (Archives)

Photo : Reuters / CARLOS OSORIO

Freddy Mata

La réponse immunitaire de ceux qui ont contracté la COVID-19 existe, mais elle est moins durable que celle offerte par un vaccin contre le virus. Il fait par ailleurs consensus qu’une personne qui a déjà été infectée est protégée pour environ 90 jours.

C’est ce qu’affirment plusieurs experts contactés par Radio-Canada.

Selon la médecin hygiéniste adjointe de Toronto, la Dre Vinita Dubey, ainsi que le Dr Alain Simard, professeur associé à l'École de médecine du nord de l’Ontario et spécialiste en immunologie, la protection immunitaire naturelle durerait environ trois mois.

Or, il n’est pas absolument garanti qu’une personne qui a contracté la COVID-19 ne pourrait pas la contracter une seconde fois en trois mois, selon le Dr Santiago Perez Patrigeon, spécialiste des maladies infectieuses à l’Hôpital général de Kingston.

Le Dr Santiago Perez Patrigeon en entrevue devant son ordinateur.

Dr Santiago Perez Patrigeon, spécialiste des maladies infectieuses à l’Hôpital général de Kingston.

Photo : Radio-Canada

De plus, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) considère qu’une certaine réponse immunitaire perdure de 8 à 12 mois après l'infection.

Finalement, le Dr Isaac Bogoch, spécialiste des maladies infectieuses au Réseau universitaire de santé de Toronto, rappelle que ceux qui se sont remis de la COVID-19 devraient toujours recevoir un vaccin [contre la] COVID-19.

90 jours, consensus

La période où l’immunité est la plus forte dure trois mois, selon les experts sondés.

Au cours des 90 premiers jours, il est peu probable qu'il y ait une réinfection par une autre infection à la COVID-19. Cependant, après trois mois, l'immunité contre une infection naturelle peut s'affaiblir et des infections peuvent être possibles, selon la Dre Dubey.

C'est toutefois un jeu de probabilités, rappelle le Dr Perez Patrigeon.

Le Dr Simard ajoute que le niveau [des anticorps neutralisants] va augmenter très rapidement suite à une infection et après une période d’environ trois mois et un tout petit peu plus et après le niveau va diminuer. [...] Ce sont d’autres mécanismes naturels de protection qui semblent durer pendant plus longtemps, au moins un an dans la majorité des cas.

Pourquoi 90 jours?

Si la période de 90 jours peut sembler arbitraire pour certains, ce chiffre s’appuie sur des recherches scientifiques, assure le Dr Perez Patrigeon.

Au début du mois, la revue International Journal of Infectious Diseases a publié une étude menée sur 137 individus par des chercheurs américains sur la durée de l'élimination des acides nucléiques viraux et de la réinfection précoce par le virus responsable de la COVID-19.

D'après le Dr Perez Patrigeon, l'étude a révélé que la moyenne du temps de réinfection était de 89,1 jours et c’est de là, qu’on dit que la moyenne de réinfection est de 90 jours.

En dépit des résultats des recherches, l’Organisation mondiale de la santé, dans un courriel envoyé à Radio-Canada, estime que ce n’est encore qu’un début de preuves que l'immunité que vous obtenez après avoir eu la COVID-19 peut être forte.

Logo de l'Organisation mondiale de la santé.

Le siège de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) à Genève, en Suisse.

Photo : Reuters / Denis Balibouse

Nous apprenons encore combien de temps dure l'immunité à la COVID-19 à partir d'une infection naturelle et de la vaccination
Une citation de Un porte-parole de l'OMS, dans un courriel envoyé à Radio-Canada

De son côté, Anna Miller, porte-parole du ministère de la Santé de l'Ontario, explique que les individus auparavant positifs sont considérés comme suffisamment immunisés et peu susceptibles d'attraper à nouveau la COVID au cours de la période [de 90 premiers jours après qu'ils se soient remis].

Toutefois, Mme Miller exhorte tout le monde à se faire vacciner, y compris ceux qui ont déjà contracté la maladie, étant donné que les vaccins offrent la meilleure défense contre la COVID-19.

Vacciné même si infecté?

D'après le Dr Bogoch, ceux qui se sont remis de COVID devraient toujours recevoir un vaccin [contre la] COVID-19.

Des données très solides qui émergent démontrent que si les gens se sont remis de la COVID, s'ils ont été vaccinés, ils ont une protection bien plus grande contre l'infection que s'ils ne sont pas vaccinés
Une citation de Le Dr Isaac Bogoch

Le Dr Perez Patrigeon ajoute que l’immunité que confère l’infection naturelle est beaucoup moins efficace que celle que confèrent les vaccins.

Avec les informations de Stella Dupuy

Freddy Mata

À la une