1. Accueil
  2. Santé
  3. Santé publique

En Alberta, par endroits, les lits d’appoint aux soins intensifs ne suffisent plus

La main gantée d'un travailleur de la santé tient un dispositif médical contre le bras d'un patient.

La province a demandé à Ottawa du personnel supplémentaire pour ses unités de soins intensifs.

Photo : La Presse canadienne / Mikaela MacKenzie

Émilie Javeri

Services de santé Alberta annonce que, dans la zone Nord et dans la zone Centre, les unités de soins intensifs sont arrivées à 100 % de leur capacité d’accueil ou plus, et ce, malgré l’ajout de lits supplémentaires.

Dans un courriel envoyé à Radio-Canada, l’agence de santé publique précise qu’avec 26 lits, dont 14 d'appoint, la zone Centre est à 100 % de sa capacité d’accueil.

La zone Nord fonctionne actuellement à plus de 100 % de sa capacité d’accueil, dit-elle, et ce, malgré la présence de 15 lits, dont 9 supplémentaires.

Services de santé Alberta continue de faire tout son possible pour s’assurer d'avoir suffisamment de places aux soins intensifs afin de faire face à la demande, poursuit-elle. Cela inclut l’ajout de lits supplémentaires et le redéploiement de personnel.

Mardi, l’Alberta a officiellement demandé l’aide du gouvernement fédéral (nouvelle fenêtre) pour faire face à la quatrième vague de COVID-19. La province espère notamment l’envoi d’infirmières et d’inhalothérapeutes pour les unités de soins intensifs.

En conférence de presse mardi, le premier ministre Jason Kenney a assuré que l’Alberta n’a pas besoin de ce soutien à l’heure actuelle. Selon lui, le gouvernement prend les devants au cas où le pire arriverait.

Pour l'urgentologue Joe Vipond, cela fait des semaines que la situation est catastrophique. Il dit que cette demande d’aide est tardive, mais qu’elle est la bienvenue.

L’aide d’Ottawa pourrait soulager un peu la pression sur le système de santé albertain, mais ce ne sera pas assez pour empêcher le désastre, pense pour sa part l'ancien médecin-hygiéniste en chef de l'Alberta, le Dr James Talbot.

En tout, il y a actuellement 348 lits de soins intensifs ouverts en Alberta, dont 175 sont des lits supplémentaires, souligne Services de santé Alberta.

Au cours des 7 derniers jours, 41 lits de plus ont été ouverts, dont 13 depuis mardi après-midi.

Toujours selon Services de santé Alberta, il y a 302 patients hospitalisés dans des unités de soins intensifs, dont la plupart ont la COVID-19. Il n’y a jamais eu autant de malades aux soins intensifs depuis le début de la pandémie, ajoute-t-elle.

Malheureusement, on continue de remplir nos hôpitaux et nos soins intensifs avec des patients avec la COVID, déplore le Dr Alain Tremblay, pneumologue à l’Hôpital Foothills à Calgary. On a plus que doublé la capacité des soins intensifs dans la province, mais malgré cela on est 87 % des lits occupés.

Services de santé Alberta confirme qu'à l’échelle de la province, les unités de soins intensifs sont en moyenne à 87 % de leur capacité d’accueil. Ce chiffre atteint 174 % si l’on ne tient pas compte des lits d’appoint.

En comptant les lits ajoutés, la zone de Calgary est à 76 % de sa capacité d’accueil, la zone Sud, à 82 %, et la zone d’Edmonton, à 92 %.

Le Dr Tremblay s’attend à ce que le triage des patients commence dans les prochains jours

Selon le protocole provincial, une première phase de triage est censée être déployée quand 90 % des lits aux soins intensifs de la province sont utilisés.

Émilie Javeri

À la une