1. Accueil
  2. Politique
  3. Politique fédérale

Pas de percées majeures pour les candidats autochtones aux élections fédérales

Le candidat libéral Michael McLeod.

Le candidat libéral élu aux Territoires du Nord-Ouest, Michael McLeod.

Photo : Radio-Canada / Mario De Ciccio

Gabrielle Paul

D’après les résultats disponibles, 11 candidats autochtones sont en avance ou ont été élus aux élections fédérales. Ils étaient également 11 à avoir été élus en 2019.

Une précédente version de ce texte mentionnait que 10 candidats autochtones avaient été élus. Ce décompte ne tenait cependant pas en compte le candidat du Bloc québécois Simon-Pierre Savard-Tremblay réélu lundi.

Un nombre record de candidats autochtones était par ailleurs en lice cette année. Près de 80 candidats au sein des principaux partis avaient été répertoriés par La Presse canadienne.

Le Parti libéral (PLC), qui formera à nouveau le gouvernement, compte six candidats autochtones, tous réélus.

Le député sortant, le Métis Michael McLeod, a pu obtenir un troisième mandat dans les Territoires du Nord-Ouest en récoltant 37,9 % des voix.

Le Métis Dan Vandal (40,4 %) a aussi été réélu dans Saint-Boniface–Saint-Vital, au Manitoba.

En Ontario, le Métis Vance Badawey a gagné à nouveau la bataille de la circonscription de Niagara-Centre avec 34,5 % des votes.

Jaime Battiste, de la Première Nation d'Eskasoni Mi'kmaq, a récolté 39,2 % des voix dans la circonscription de Sydney–Victoria en Nouvelle-Écosse.

La candidate inuk Yvonne Jones dans Labrador a été réélue avec 42 % des voix.

Marc G. Serré, qui est à la fois Métis et membre de la Première Nation de Mattawa–North Bay–Algonquin, a obtenu 34,3 % des voix dans la circonscription ontarienne de Nickel Belt.

Au Parti conservateur (PCC), le candidat métis Marc Dalton (36,3 %) a gagné dans Pitt Meadows–Maple Ridge, en Colombie-Britannique.

Au Nouveau Parti démocratique (NPD), on compte pour l'instant 3 candidats autochtones élus.

L'Inuk Lori Idlout (48,1 %) a obtenu le siège dans Nunavut, auparavant occupé aussi par une néo-démocrate, qui ne s'est pas représentée.

Leah Gazan, membre de la Première Nation Lakota de Wood Mountain, a été réélue dans Winnipeg-Centre avec 48,3 % des voix.

Finalement, le Métis Blake Desjarlais (39,9 %) a remporté le siège dans Edmonton Griesbach, en Alberta.

Un seul élu autochtone au Québec

Le Québec comptera toujours un seul député autochtone. Le Wendat Simon-Pierre Savard-Tremblay du Bloc a été réélu dans Saint-Hyacinthe—Bagot avec 47,8 % des voix.

Aucune des autres candidates autochtones qui se présentaient dans des circonscriptions du Québec n'a été élue.

Dans Abitibi–Baie-James–Nunavik–Eeyou, elles étaient deux à faire partie de la course.

L'Anichinabée Lise Kistabish du PLC et la Crie Pauline Lameboy du NPD sont arrivées deuxième et quatrième avec respectivement 25,5 % et 11,4 % des voix. C'est la bloquiste Sylvie Bérubé, avec 38,3 % des voix, qui représentera cette circonscription.

L’Innue Marjolaine Étienne (18,3 %) dans Lac-Saint-Jean s'est retrouvée troisième derrière Alexis Brunelle-Duceppe  (50,7 %) du Bloc québécois et Serge Bergeron (25,8 %) du PCC.

Les deux ministres sortants réélus

Marc Miller, ministre sortant des Services aux Autochtones, et Carolyn Bennett, ministre sortante des Relations Couronne-Autochtones, ont tous les deux été réélus.

M. Miller a été réélu dans sa circonscription de Ville-Marie–Le Sud-Ouest–Île-des-Soeurs, à Montréal, en récoltant 50,2 % des voix.

Mme Bennett a quant à elle remporté son siège dans Toronto–St. Paul's à 49,9 % des voix.

Gabrielle Paul

À la une