1. Accueil
  2. Politique
  3. Politique fédérale

Annamie Paul assure de la collaboration des verts au Parlement

Annamie Paul sur scène.

La cheffe du Parti vert du Canada, Annamie Paul, a concédé sa défaite dans la circonscription de Toronto-Centre, en Ontario.

Photo : La Presse canadienne / Chris Young

Yannick Donahue

La cheffe du Parti vert du Canada, Annamie Paul, qui n'a pas réussi à se faire élire, assure que les verts travailleront à faire fonctionner le prochain Parlement, malgré une polarisation qui s'est exacerbée au cours de la campagne électorale.

Annamie Paul a été défaite dans la circonscription de Toronto-Centre, en Ontario. Elle a terminé quatrième, récoltant moins de 10 % des intentions de vote. La vainqueure est la candidate libérale Marci Ien. Rappelons que Mme Paul a surtout fait campagne dans sa circonscription et non à l'échelle nationale.

Certainement, je suis déçue. C’est difficile de perdre. Personne n’aime perdre, a-t-elle admis devant ses partisans.

La formation politique a réussi à faire élire deux candidats, soit Elizabeth May, qui est réélue dans la circonscription Saanich-Gulf Islands, en Colombie-Britannique, et Mike Morrice, qui a gagné dans la circonscription de Kitchener-Centre, en Ontario. Aux élections fédérales de 2019, le parti avait fait élire trois députés.

La leader des verts a parlé de stabilité dans le résultat du vote. On note maintenant que la décision du peuple du Canada, c’est de renvoyer presque les mêmes députés dans les mêmes proportions pour la prochaine session du Parlement, a-t-elle constaté.

Le retour d’un autre gouvernement minoritaire signifie, selon elle, le retour au statu quo. Nous retournons malheureusement plus divisés et plus polarisés qu’avant le déclenchement des élections, a-t-elle affirmé.

Il y aura du travail à faire pour réparer ces divisions, a-t-elle ajouté. D'après elle, les électeurs souhaitent que les partis fassent fonctionner le Parlement. Les citoyens du Canada disent clairement qu’ils veulent qu’on travaille ensemble, qu’ils veulent qu’on collabore, a-t-elle estimé.

Les verts vont travailler à atteindre les objectifs communs, a-t-elle promis. Je suis sûre que les peuples ici au Canada veulent être rassurés que la prochaine session du Parlement va être consacrée à s’assurer qu’on ne sera plus jamais dans cette position dans l’avenir, a -t-elle dit, faisant référence à la pandémie.

De l'optimisme

Mme Paul dit être optimiste pour la suite des choses. Mon cœur est plein [d’espoir] pour le futur du Canada. Je suis tellement optimiste pour le futur du Canada. J'ai bon espoir que ce Parlement sera le meilleur, a-t-elle soutenu.

Je suis fière d’être ici et d’avoir participé à ces élections, a-t-elle dit. Elle a remercié les militants, les bénévoles et les membres de sa famille pour leur contribution.

Je veux remercier tous nos candidats partout au pays. Ils ont fait un incroyable travail en peu de temps. Je sais que ça prend beaucoup de passion, beaucoup de sacrifices, beaucoup de dévouement pour décider de se présenter, beaucoup de courage et de force, a-t-elle déclaré.

Elle a précisé que bon nombre des candidats se présentaient pour la première fois. Nous leur avons dit que nous avions besoin d’une nouvelle culture à Ottawa, plus de diversité à Ottawa et plusieurs d’entre eux ont accepté le défi, a-t-elle indiqué.

Elle a reconnu que la quatrième vague de la pandémie avait compliqué la campagne et rendu les circonstances très difficiles.

Nous sommes un petit parti dans un système qui est créé pour de grands partis, qui est créé pour les partis traditionnels. Alors, nous sommes toujours reconnaissants à nos bénévoles pour leurs efforts, leurs sacrifices. C’est grâce à eux qu’un petit parti comme le nôtre a réussi. […] Je crois qu’on va envoyer encore trois députés pour nous représenter dans la prochaine session du Parlement, a-t-elle dit.

La cheffe n'a rien dit concernant son avenir politique, alors que des tensions profondes ont marqué ses relations avec son parti au cours des derniers mois.

Yannick Donahue

À la une