1. Accueil
  2. Santé
  3. Vaccination

Les vaccins de Pfizer, Moderna et AstraZeneca ont maintenant leurs propres noms

Une personne prépare une dose de vaccin.

Santé Canada précise que si les noms sont différents, les produits, eux, n'ont pas été modifiés (archives).

Photo : Getty Images / Joe Raedle

La Presse canadienne

Les vaccins de Pfizer-BioNTech, de Moderna et d'AstraZeneca-Oxford ont maintenant droit à leur propre nom.

Santé Canada a annoncé jeudi que de nouveaux noms de marque pour ces vaccins avaient été approuvés à la demande des sociétés pharmaceutiques. Ces nouveaux noms sont déjà utilisés à des fins promotionnelles dans l'Union européenne et aux États-Unis.

Le vaccin Pfizer-BioNTech s'appelle maintenant Comirnaty, un acronyme qui, selon la société, combine les termes (en anglais) COVID-19, ARNm, communauté et immunité.

Le vaccin Moderna s'appelle désormais SpikeVax et l'AstraZeneca devient le Vaxzevria.

Homologation complète

Pfizer et Moderna affirment que ce changement de nom souligne l'homologation complète des vaccins par Santé Canada. Ces produits avaient été auparavant approuvés en vertu d'un arrêté d'urgence provisoire, qui devait expirer jeudi. Les vaccins sont maintenant autorisés plus normalement au titre du Règlement sur les aliments et drogues.

Au cours de l'arrêté d'urgence provisoire, les vaccins ne portaient pas leur nom de marque de commerce, mais maintenant que de nouvelles données à plus long terme ont été soumises et approuvées par Santé Canada, ils pourront porter ce nom de façon permanente.

La décision rendue aujourd'hui par Santé Canada, qui s'appuie sur les données de suivi à plus long terme que nous avons soumises, confirme l'efficacité et l'innocuité de notre vaccin à un moment où les besoins sont urgents.
Fabien Paquette, responsable des vaccins chez Pfizer Canada

Santé Canada précise que si les noms sont différents, les produits, eux, n'ont pas été modifiés. Bien que le changement de nom ait été approuvé, le Canada recevra toujours des flacons étiquetés Pfizer-BioNTech au cours des prochains mois, pour des raisons d'étiquetage.

La Food and Drug Administration aux États-Unis avait déjà approuvé de nouveaux noms plus tôt cet été et les vaccins portent leur nom de marque en Europe depuis le printemps.

À la une