1. Accueil
  2. Économie
  3. Finance et assurances

De nombreux sites Internet au Canada, aux États-Unis et en Europe touchés par une panne

Un client à une distributrice de billets bancaires.

Des clients de plusieurs institutions bancaires canadiennes ont éprouvé des problèmes de connexion aux services en ligne.

Photo : Radio-Canada / Gary Solilak (CBC)

Géraldine Martin

Des milliers de sites web et de services en ligne à travers le monde ont été inaccessibles pendant environ une heure jeudi au moment où l'entreprise informatique américaine Akamai a éprouvé des difficultés techniques. La situation semble de retour à la normale.

Akamai, qui offre ses services notamment infonuagiques à de grands groupes pour assurer le fonctionnement de leur site web, a d'abord évoqué sur Twitter une perturbation, avant d'annoncer vers 13 h (HE) une reprise de ses services.

L'entreprise s'est excusée pour les dommages et a affirmé que la panne n'était pas liée à une cyberattaque, mais plutôt à une mise à jour de la configuration de son logiciel.

Nous continuons à suivre l'évolution de la situation et pouvons confirmer que ceci n'est pas le résultat d'une cyberattaque sur la plateforme Akamai.
Akamai via Twitter

Panne de service à travers le monde

Des dizaines de milliers de sites Internet et d'applications mobiles d'entreprises ont été touchés, dont des compagnies aériennes, des banques et des entreprises du secteur technologique.

Plusieurs sites d'entreprises américaines ont connu des problèmes d'accès. C'est le cas des sites de FedEx, UPS, Delta, HBO Max et Southwest Airlines.

Pingdom, un service qui surveille le trafic Internet mondial, a signalé que plus de 34 000 sites étaient en panne jeudi midi. Vers 13 h (HE), plus de 18 000 sites étaient toujours hors ligne, dont près de 200 au Canada.

Problème d'accès à de nombreux sites au Canada

Au Canada, la plupart des sites web des grandes banques et institutions financières canadiennes ont éprouvé des problèmes d'accès. Les clients des banques CIBC, BMO, Scotia, Royale, Tangerine, Manuvie, Banque nationale ainsi que du mouvement Desjardins n'arrivaient pas à accéder à leurs services en ligne.

Par exemple, l’application mobile de Desjardins indiquait que le mouvement avait des problèmes techniques. Valérie Lamarre, conseillère en communication au Mouvement Desjardins, a expliqué que la connexion aux services en ligne a été perturbée par une panne chez l’un de nos fournisseurs pendant un moment, précisant qu'il s'agissait bien d'Akamai. Elle a assuré que tout était rentré dans l'ordre.

Il y a un mois à peine, un autre prestataire, Fastly, avait également connu une panne (nouvelle fenêtre) qui avait atteint des milliers de sites et causé 2 milliards de dollars de pertes.

Avec les informations de CBC

Géraldine Martin

À la une