1. Accueil
  2. Santé
  3. Santé publique

Tout le Québec passera au vert le 28 juin

De nouveaux assouplissements concernant les sports et les rassemblements entrent aussi en vigueur vendredi.

François Legault affiche un sourire.

Le premier ministre du Québec François Legault était heureux d'annoncer que l'ensemble du Québec va virer au vert le 28 juin.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Stéphane Bordeleau

Le premier ministre du Québec François Legault a annoncé que l'ensemble des régions du Québec passeront officiellement en zone verte à compter du 28 juin.

François Legault a dévoilé la nouvelle, qui était attendue depuis des mois par les Québécois, en compagnie du ministre de la Santé, Christian Dubé, et du directeur national de santé publique du Québec, le Dr Horacio Arruda.

Actuellement, sept régions sont au palier vert : Abitibi-Témiscamingue, Bas-Saint-Laurent, Centre-du-Québec, Côte-Nord, Gaspésie−Îles-de-la-Madeleine, Mauricie, Nord-du-Québec, Saguenay–Lac-Saint-Jean.

Elles seront rejointes par la Capitale-Nationale, Chaudière-Appalaches, l'Estrie, Lanaudière, les Laurentides, Laval, la Montérégie, Montréal et l'Outaouais.

Le passage du palier jaune au palier vert permettra :

  • Un maximum de 10 personnes d'adresses différentes à l'intérieur en gardant un couvre-visage si la distanciation ne peut être respectée.
  • Pour les rassemblements dans les cours arrière, le maximum permis sera de 20 personnes.
  • Dans les bars et restaurants, 10 personnes d'adresses différentes pourront s'asseoir à une même table à l'intérieur. À l'extérieur, 20 personnes pourront s'asseoir à une même table.

Après avoir un temps considéré la possibilité de faire passer l'ensemble du Québec en zone verte dès vendredi, le gouvernement Legault est finalement revenu à son plan initial du lundi 28 juin.

François Legault et Christian Dubé sont assis à la table de presse et sourient.

Le premier ministre François Legault (gauche) et le ministre de la Santé Christian Dubé ont fait le point sur la campagne de vaccination dans la province.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Des allégements dès vendredi

À compter du 25 juin, les personnes qui prennent part à des rassemblements privés et qui ont reçu deux doses de vaccin n’auront plus besoin de mettre de masque en présence des autres invités.

Dès vendredi, les festivals vont pouvoir accueillir à l’extérieur 3500 personnes sans qu’elles soient obligées d’être assises.

Également, les sports extérieurs pourront se pratiquer avec un maximum de 50 joueurs sur le terrain et 50 spectateurs dans les gradins. Pour les sports intérieurs, on pourra compter 25 joueurs et 25 spectateurs.

Pour les lieux de culte, les funérailles et les mariages, les cérémonies pourront rassembler un maximum de 250 personnes. Par contre, pour les réceptions de mariage, le maximum de personnes permises à l'intérieur sera de 25 et de 50 pour les réceptions extérieures.

On s’était donné comme objectif avant de passer au vert d’atteindre 75 % de vaccination pour les 12 ans et plus, on est rendu à 80 %. Donc, on est exactement là où on voulait être et ça nous permet d’aller de l’avant.
François Legault, premier ministre du Québec

Le Dr Horacio Arruda a également lié la vaccination à davantage de permissions : plus de vaccinés, plus de libertés, a-t-il martelé.

Horacio Arruda semble content.

Le directeur national de santé publique, le Dr Horacio Arruda, a rappelé qu'une plus grande liberté viendra avec un haut taux de vaccination.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

À compter du 8 juillet prochain, les bals pourront ainsi accueillir, à l’extérieur, un maximum de 250 personnes dans le respect des consignes sanitaires en vigueur.

La santé publique du Québec rapportait aujourd'hui 84 nouveaux cas de COVID-19 et 4 décès (nouvelle fenêtre). Il s'agit du meilleur bilan dans la province depuis la mi- août 2020.

Les 18 à 39 ans se font tirer l'oreille

Se disant satisfait du déroulement de la campagne de vaccination au Québec, le premier ministre Legault a cependant émis quelques préoccupations concernant les retards observés dans les groupes d’âge de 18 à 39 ans.

Alors que toutes les autres catégories d’âge ont atteint des taux de vaccination avoisinant ou dépassant les 75 % de personnes ayant reçu au moins une dose, chez les 18 à 29 ans, ce pourcentage stagne à 65 %, tandis qu’il atteint à peine 70 % chez les 30 à 39 ans.

Même les 12 à 17 ans, qui n’ont commencé que récemment à être vaccinés, font mieux avec un taux de 73 % de première dose administrée.

Considérant le fait que les personnes de moins de 40 ans sont habituellement très actives, François Legault les a exhortées encore une fois à se faire vacciner le plus rapidement possible avant la fin de l’été, notamment en raison du risque qu’ils représentent de propager le virus en dépit des efforts de leurs concitoyens pour enrayer la pandémie.

Le ministre de la Santé, Christian Dubé, a par ailleurs confirmé que son bureau travaillait actuellement sur divers incitatifs pour inciter cette clientèle à se faire vacciner. Une loterie à la fin de l’été pourrait être accessible seulement à ceux qui auront reçu deux doses de vaccin.

François Legault tape sur l'épaule de Christian Dubé.

François Legault et le ministre de la Santé Christian Dubé à la fin de la conférence de presse.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Outre certains groupes d’âge, la santé publique constate aussi des retards de vaccination dans certaines régions.

La moyenne pour une première dose au Québec c’est 80 %, mais, à Laval c’est 76 % et à Montréal c’est 75 % , a souligné François Legault, rappelant l’importance de se faire vacciner dans ces régions où la densité de population est élevée et où on observe actuellement le plus de cas actifs dans la province.

Expliquant que le ministère de la Santé travaille actuellement quartier par quartier pour rejoindre les communautés ethniques dans leur langue, Christian Dubé a ajouté que des démarches seraient également entreprises pour collaborer avec des influenceurs ainsi que des leaders religieux de ces communautés pour faire la promotion de la vaccination.

2,6 millions de vaccins Moderna de plus

En ce qui a trait aux enjeux liés à la disponibilité des vaccins de Pfizer (nouvelle fenêtre) – qui a dû réduire ses livraisons au Canada début juillet –, le gouvernement du Québec a annoncé que la livraison confirmée de 2,6 millions de doses de vaccin Moderna entre le 28 juin et le 5 juillet permettra de sécuriser l'approvisionnement en vaccin, d’ouvrir de nombreuses plages de rendez-vous et même de rouvrir le service sans rendez-vous dans les centres de vaccination de la province.

Grâce à ces livraisons supplémentaires, écrit Québec dans un communiqué, il sera possible dès demain de se présenter dans une clinique sans rendez-vous et de recevoir le vaccin Moderna, peu importe le vaccin utilisé lors de la première dose.

En parallèle, des travaux sont en cours sur la plateforme de prise de rendez-vous afin de permettre le changement de vaccin, lors du devancement d’un rendez-vous. La population sera informée lorsque cette fonction sera en ligne et accessible, ajoute le gouvernement du Québec.

Québec n'exclut pas par ailleurs d'offrir une deuxième dose de vaccin aux personnes qui ont contracté la COVID-19 et qui ont reçu une seule dose. Les autorités sanitaires considèrent présentement que cette combinaison constitue une vaccination complète, et ce, malgré une unique injection.

Enfin, le premier ministre a pris le temps de souhaiter une bonne fête nationale à tous les Québécois en prévision du 24 juin. On a toutes les raisons du monde d’être fiers de notre nation, d’être fiers de ce qu’on est, d’être fiers de notre histoire, de notre belle langue française, a-t-il affirmé.

On n’est pas parfait, le peuple québécois, personne n'est parfait. Mais on a toutes les raisons du monde d’être fier parce qu’on a un maudit beau peuple.
François Legault, premier ministre du Québec
Stéphane Bordeleau

À la une