1. Accueil
  2. Santé
  3. Santé publique

Le Nouveau-Brunswick ouvre ses frontières à tous les Canadiens

Des voyageurs débarquent d'un avion.

Des voyageurs débarquent d'un avion.

Photo : Reuters / Enrique Calvo

Catherine Allard

Le Nouveau-Brunswick ouvre ses frontières à tous les Canadiens dès minuit ce soir. Ceux qui ont reçu au moins une dose de vaccin contre la COVID-19 n'ont pas à s'isoler à leur arrivée.

Les personnes non vaccinées pourront venir dans la province, mais devront observer un isolement qui se terminera s’ils reçoivent un résultat négatif à un test de dépistage de la COVID-19. Ce test devra être effectué de cinq à sept jours après leur arrivée.

Les voyageurs, à l'exception des résidents des provinces de l'Atlantique, devront s'enregistrer sur le site web du gouvernement du Nouveau-Brunswick avant de voyager.

Les travailleurs en rotation et leurs familles n’auront plus à s’isoler à leur arrivée du Nouveau-Brunswick. Le premier ministre Blaine Higgs a affirmé que plus de 80% de ces travailleurs ont reçu au moins une dose de vaccin.

Cette étape du déconfinement permet également un allègement des restrictions pour les voyageurs du Maine et d'autres juridictions internationales. Toutefois, ces changements n'entreront pas en vigueur immédiatement, car les règlements du gouvernement fédéral ont préséance sur les directives provinciales.

Les restaurants, les bars, les gyms, les spas et les salons de coiffure peuvent fonctionner au maximum de leurs capacités et les joutes sportives seront permises si les règles reliées aux voyages sont respectées.

Le retour à la normale [la phase 3] s'en vient. Vous pouvez commencer à faire des plans pour de grands rassemblements comme des mariages, a affirmé le premier ministre Blaine Higgs lors d'un point de presse mercredi après-midi.

Plus de voyageurs, plus de risques?

La santé publique prévient qu'avec l'ouverture des frontières et l'augmentation des déplacements, les cas de COVID-19 risquent d'augmenter dans la province.

Je veux préparer les gens pour ce qui s’en vient. Si nous ouvrons davantage, nous allons probablement voir plus de cas de COVID-19 chez nous, mais en même temps le taux de vaccination augmente, a précisé la Dre Jennifer Russell, médecin hygiéniste en chef de la province.

Nous prévoyons que les cas vont augmenter, mais ça ne nous inquiète pas beaucoup parce qu'une grande partie de ces cas seront des gens qui ont été vaccinés et qui auront des symptômes moins importants. Nous ne prévoyons donc pas voir une augmentation drastique des hospitalisations, ajoute-t-elle.

Nous ne sentons pas que nous mettons à risque les gens du Nouveau-Brunswick, pas un risque que nous ne pouvons pas gérer.
Blaine Higgs, premier ministre du Nouveau-Brunswick

La Dre Russell indique toutefois que le dépistage sera plus important que jamais.

De plus, certaines mesures sanitaires restent en place, comme le port obligatoire du masque dans les lieux publics à l’intérieur.

La santé publique demande à la population de continuer à porter le masque, à respecter les mesures de distanciation sociale, à se laver les mains et à surveiller l’apparition de symptômes.

Une campagne de vaccination réussie

Mercredi, 20,2 % des personnes de 65 ans et plus ont reçu deux doses de vaccin anti-COVID-19. Un total de 75,4 % des personnes âgées de 12 ans et plus ont reçu une dose de vaccin.

Le premier ministre Higgs avait évoqué mardi après-midi que l'atteinte de cet objectif serait envisageable dans les jours ou les heures à venir, ce qui permettrait le passage à la deuxième phase du déconfinement.

Trois nouveaux cas de COVID-19

Le Nouveau-Brunswick signale trois nouveaux cas de COVID-19 mercredi, dans les régions de Moncton, de Fredericton et de Bathurst. Toutes ces personnes avaient été en contact étroit avec des cas déjà signalés.

Il y a 58 cas actifs de COVID-19 au Nouveau-Brunswick. Il s'agit du nombre de cas le plus bas depuis mars 2021.

Catherine Allard

À la une