1. Accueil
  2. Économie
  3. Circulation

Des employés vont dormir à l’hôtel pour éviter le pont Pierre-Laporte

Des voitures circulent au ralenti sur l’autoroute Henri-IV, en direction sud, à l’approche du pont Pierre-Laporte, qu’on aperçoit au loin. Le pont de Québec est également visible. La photo a été prise de jour, en été.

Les travaux sur le pont Pierre-Laporte entraîneront d'importants problèmes de circulation (archives).

Photo : Radio-Canada / Bruno Savard

Louis Gagné

Des entreprises de la grande région de Québec prennent les grands moyens pour atténuer les impacts qu’auront les travaux prévus sur le pont Pierre-Laporte cet été. Certains vont même jusqu’à payer une chambre d’hôtel à leurs employés pour qu’ils n’aient pas à passer plusieurs heures dans le trafic matin et soir.

À deux reprises au cours de l’été, quatre des six voies du pont Pierre-Laporte seront fermées à la circulation pendant 10 jours afin de permettre au ministère des Transports de procéder à d'importants travaux de réfection.

Une seule voie sera ouverte dans chaque direction. La première fermeture partielle aura lieu du 27 juin au 7 juillet et la seconde, du 8 au 18 août.

Vue en contre-plongée du pont Pierre-Laporte.

Les chaussées du pont Pierre-Laporte et ses approches feront l’objet d’une réfection majeure au cours de l'été (archives).

Photo : Radio-Canada / Carl Boivin

En plus de modifier les horaires de certaines livraisons, Desharnais Pneus et Mécanique va transférer temporairement des employés entre ses succursales de la Rive-Sud et de la Rive-Nord pour leur éviter d'avoir à traverser le fleuve durant les travaux.

Gestion au cas par cas

D'autres auront la possibilité de devancer leurs vacances ou de faire du télétravail, tandis que certains pourront résider à l’hôtel aux frais de l’entreprise.

On a environ 15 à 20 employés touchés [sur 200], en plus de nos opérations, donc oui, c'est certain qu'il a fallu faire de la gestion à la pièce pour chaque employé pour essayer de trouver la meilleure solution, explique la vice-présidente Mélanie Desharnais.

Mélanie Desharnais accorde une entrevue à Radio-Canada à l’intérieur d’une succursale de Desharnais Pneus et Mécanique.

Mélanie Desharnais s’attend à ce que les mesures d’atténuation mises en place permettent de maintenir « l’essentiel des opérations » de l’entreprise.

Photo : Radio-Canada

Elle ajoute que les mesures d’atténuation mises en place permettront de maintenir l’essentiel des opérations. Les dépenses associées à ces changements en valent la peine, selon la vice-présidente.

C'est certain que les séjours à l'hôtel, tout ça, c'est des coûts, effectivement, mais que voulez-vous, on a le choix entre ça et ne pas avoir nos employés. On va choisir d'avoir nos employés avec nous.
Mélanie Desharnais, vice-présidente, Desharnais Pneus et Mécanique

J’étais déboussolé

Le directeur de la succursale qu’exploite l’entreprise sur le boulevard Pierre-Bertrand, Alexandre Labelle, demeure sur la Rive-Sud. L’idée d’avoir à traverser le pont en pleine heure de pointe, alors qu’une seule voie sera ouverte dans chaque direction, n’avait rien pour le réjouir.

J'étais un petit peu déboussolé, parce que je savais qu'il y aurait beaucoup de trafic. Déjà qu'il y en a énormément présentement. Je cherchais des solutions pour pouvoir quand même venir travailler malgré les conditions routières, raconte-t-il.

Alexandre Labelle accorde une entrevue à Radio-Canada à l’intérieur d’un garage automobile.

Alexandre Labelle pourra dormir à l’hôtel durant la durée des travaux.

Photo : Radio-Canada

M. Labelle fait partie des employés à qui Desharnais Pneus et Mécanique a offert de payer une chambre d’hôtel. Un geste que le directeur a accueilli avec soulagement et gratitude.

J'aime mieux être à l'hôtel que faire trois à quatre heures dans le trafic à chaque soir puis à chaque matin.
Alexandre Labelle, directeur, Desharnais Pneus et Mécanique, succursale Pierre-Bertrand

Le Groupe Morneau, une entreprise spécialisée dans le transport de marchandises et la logistique, a lui aussi réservé des chambres d’hôtel sur la Rive-Sud et la Rive-Nord en prévision des deux périodes de fermeture partielle.

Nous avons également mis en place des mesures pour minimiser les impacts sur notre clientèle [dont] l’ajout de quarts de travail de soir, de nuit et de fin de semaine et [le] transfert de ressources humaines et matérielles de nos autres terminaux vers la région de Québec, précise Danièle Sansoucy, partenaire principale aux communications.

Semaine réduite

Chez Coffrage LD, une centaine d'employés sur 400 sont touchés par les entraves sur le pont Pierre-Laporte. En plus de leur offrir une allocation pour se loger à l’hôtel, la direction a décidé d'adopter la semaine de quatre jours durant les travaux.

On offre une semaine de 40 heures sur 4 jours au lieu de 40 heures sur 5 jours [...] Ça permet de profiter de l'été même si la circulation sera plus difficile, explique la directrice générale, Cindy Drouin.

Cindy Drouin accorde une entrevue par vidéoconférence à Radio-Canada.

Cindy Drouin explique que Coffrage LD va offrir temporairement des semaines de travail de quatre jours à ses employés.

Photo : Radio-Canada

De son côté, le ministère des Transports s’attend à une forte congestion durant les travaux. La porte-parole Émilie Lord invite les automobilistes à éviter le secteur ou à bien planifier leurs déplacements.

Elle leur rappelle qu’il est possible de connaître en temps réel les entraves au réseau routier en consultant le site Québec 511.

On demande aux automobilistes d'opter pour le télétravail, s'ils peuvent le faire, ou de moduler un peu leurs heures de déplacement en évitant les heures de pointe ou en optant pour le transport en commun et le covoiturage, ou encore de reporter les déplacements, précise-t-elle.

Avec les informations de Marie-Pier Mercier

Louis Gagné

À la une