1. Accueil
  2. Justice et faits divers
  3. Crimes et délits

L'homme accusé d'avoir fauché une famille musulmane comparaît brièvement

Les quatre victimes mortes dans l'attaque posaient il y a quelque temps pour une photo de famille dans un parc.

De gauche à droite, les 4 victimes tuées dans l'attaque de dimanche à London : Yumna Afzaal, 15 ans, sa mère, Madiha Salman, 44 ans, sa grand-mère paternelle, Talat Afzaal, 74 ans, et son père, Salman Afzaal, 46 ans.

Photo : Photo fournie par la famille Afzaal

RCI

L'homme de 20 ans accusé d'avoir foncé volontairement sur une famille musulmane avec sa camionnette dimanche à London, en Ontario, tuant ainsi quatre de ses membres, a brièvement comparu jeudi devant le tribunal par vidéoconférence.

Le suspect dans cette affaire est accusé de 4 chefs de meurtre prémédité et d'un chef de tentative de meurtre au sujet du seul survivant de la tragédie, un petit garçon de 9 ans qui est toujours hospitalisé.

Il a comparu du Centre de détention Elgin-Middlesex en tenue de prisonnier orange et masqué, pour cause de COVID-19. Il a regardé, debout, l'objectif de la caméra et il a gardé ses mains devant lui, apparemment menottées.

Le dessin de cour montre un homme vêtu d'un uniforme de prisonnier qui porte un masque contre la COVID.

L'accusé lors de sa comparution le 10 juin 2021.

Photo : Radio-Canada / Pam Davies

Nathaniel Veltman n'a montré aucune émotion durant les 5 minutes de sa comparution à 10h25.

Il est toujours officiellement sans avocat, mais il a contacté une firme pour sa défense.

Un interdit de publication nous empêche d'en dire plus. Sa prochaine comparution aura lieu le 14 juin à la demande de la Couronne.

Identité des victimes

Les victimes de cette présumée attaque à la voiture-bélier ont été identifiées publiquement par leurs proches. Il s'agit de Salman Afzaal, 46 ans, de son épouse, Madiha Salman, 44 ans, de leur fille de 15 ans, Yumna Afzaal, et de la grand-mère de l'adolescente, Talat Afzaal, 74 ans.

Le fils du couple a été grièvement blessé, mais on ne craint pas pour sa vie.

La police à London a affirmé que l'attaque était préméditée et visait la communauté musulmane (nouvelle fenêtre).

Le contenu de l'audience de jeudi fait l'objet d'un interdit de publication.

Tous les bureaux du gouvernement de l'Ontario ont mis leur drapeau en berne mercredi, au lendemain d'une veillée qui a vu des milliers de personnes, y compris le premier ministre canadien Justin Trudeau (nouvelle fenêtre) et son homologue ontarien Doug Ford, se rassembler en solidarité devant une mosquée de London.

M. Trudeau a affirmé qu'il s'agissait d'une attaque terroriste motivée par la haine.

Avec les informations de Jean-Philippe Nadeau et de la Presse Canadienne.

À la une