1. Accueil
  2. Société
  3. Immigration

Une base de données retrace l’histoire des premiers arrivants philippins en Alberta

Deux photographies d'époques d'Aurora Dacanay.

La Calgarienne Aurora Dacanay a déménagé en Alberta en 1965 pour travailler comme enseignante à Taber.

Photo : Aurora Dacanay

RCI

Inutile de fouiller dans les archives du Musée Glenbow ni dans les collections spéciales des universités de Calgary ou de l’Alberta : personne ne sait vraiment quand la première personne originaire des Philippines est venue s’installer dans la province.

L’artiste et présidente du Conseil des arts philippins, Ida Beltran-Lucila, veut lever le voile de ce mystère grâce à l’aide de sa communauté.

Son but : créer une mosaïque des histoires et des parcours des immigrants philippins qui ont fait de l’Alberta leur nouvelle demeure grâce à une banque de données sur Internet.

L’inspiration de ce projet lui provient entre autres du Village du patrimoine culturel ukrainien, à l’est d’Edmonton. J’étais impressionnée par leur façon de préserver leur Histoire et leurs récits, se souvient-elle.

Grâce à son projet, Ida Beltran-Lucila a découvert la piste des possibles premiers Philippins à s'installer en Alberta en 1961.

Aurora, tu sais qu’il y a un blizzard?

Ce sont les professionnels, les ingénieurs, les infirmières ou les professeurs qui composaient la première vague d’immigrants philippins dans les années 1960 et 1970.

Aurora Dacanay sur une photo d'époque.

Aurora Dacanay se souvient du choc culturel qui l’attendait lors de son arrivée à Calgary en 1965.

Photo : Aurora Dacanay

Aurora Dacanay se rappelle conduire des heures, même à travers les blizzards, afin d'accueillir avec ses amis chacun des nouveaux arrivants de son pays d’origine.

Ma propriétaire me disait ‘’Aurora, il neige. Tu sais qu’il y a un blizzard? ’’. Mais nous ne savions pas ce que c’était un blizzard à ce moment-là. Nous en avons fait l’expérience dans une voiture en dérapage, raconte celle qui est arrivée à Taber en 1965.

L’infirmière à la retraite, Amanda Toledo, a des souvenirs similaires de son arrivée.

C'était en février et la neige était plus haute que moi, et il faisait très, très froid, explique-t-elle. C’était un choc, je croyais que j’allais mourir, admet celle qui a immigré au village de Myrnam en 1969.

Lui aussi à la retraite, l’ancien ingénieur électrique Clem Tigley se souvient de l’esprit de camaraderie propre au moment de son arrivée à Calgary en 1968.

Il y avait tellement de célibataires, souligne-t-il. Il y avait des rassemblements toutes les fins de semaine entre nous. Une chance pour moi, car j’y ai rencontré ma femme, témoigne-t-il.

Clem Tigley travaille en tant qu'ingénieur électrique.

Clem Tigley se rappelle faire du porte à porte afin de dénicher un emploi à Calgary en 1965. « C’était ma priorité », assure-t-il.

Photo : Clem Tigley

Présent bien avant

Certains font état de l’arrivée des premiers philippins en Alberta bien avant 1960. Des preuves indiquent même l’installation de marins sur la côte de la Colombie-Britannique dès les années 1880.

Un recensement fait à l'île Bowen en 1901 a révélé que cinq Philippins vivaient dans la communauté, dont un couple arrivé au Canada en 1886.

De nos jours, il y a plus de 166 200 Philippins-Canadiens en Alberta, dont 75 000 à Calgary, selon les données du Recensement de 2016.

À la une