Radio Première Chaîne

Le dernier mot de Robert Lévesque

Le critique Robert Lévesque

[Hiver 2008]

2 juin 2008

Le dernier mot de Robert Lévesque


Un film consacré au critique Robert Lévesque met en lumière la relation qu'entretiennent les critiques et les artistes au Québec. Intitulé Le dernier mot, le film donne la parole, sans toutefois exposer un parti pris, à ceux qui n'ont jamais justement ce dernier mot: les créateurs. 
 
Pour en parler, nous recevons le réalisateur Antoine Laprise. Antoine Laprise est cinéaste, comédien et metteur en scène. 
 
Le dernier mot, un documentaire produit par Orbi-XXI, sera présenté à la télévision de Radio-Canada le dimanche 8 juin à 20 h. Il a été réalisé par Antoine Laprise selon une idée originale de Daniel Proulx. 
 
Le film dresse le portrait du critique de théâtre et de littérature Robert Lévesque, qui a travaillé au journal Le Devoir de 1981 à 1996 et qui est maintenant chroniqueur à la radio de Radio-Canada, notamment à Vous êtes ici et à l'émission de Christiane Charette. 
 
Robert Lévesque est probablement le seul critique de son temps qui, au nom de l'art, n'a jamais hésité à construire ou démolir les créateurs québécois. Si ceux-ci l'ont détesté pendant longtemps, tous reconnaissent que sa culture, sa passion et sa plume sont exceptionnelles, qu'il était, somme toute, un très bon critique. Écoutez » Commentez »

Vos commentaires

(3 commentaires)



8 août 2008

Sans intéret. Un pur exercice de nombrilisme. Quelle bonne idée originale!

Marc Leblanc
Montréal

2 juin 2008

La critique! 
De quoi parle-t-on? d'une histoire de plus d'une dizaine d'année, arrivée dans une quelconque boite journalistique entre des acteurs qui depuis ont un rayonnement un peu plus grand. sans cela, Robert Lévesque serait qui? Pouvons-nous parler d'autre chose svp.En bref c'est un gros inside, qui n'intéresse que votre milieu et qui n'ait compris que par vous. 
 
Merci d'avoir pris le temps de me lire. 
Bravo à toute l'équipe, votre émission est très apprécié 
 

Daniel Duckett
Québec

2 juin 2008

Comment pouvez vous accepter de perdre du temps et du temps d'entenne sur ce personnage narcissique 
Il est un bel exemple des paroles de Mouffe Les critiques sont des ratés sympathiques

Gy Turmel
St Jerome