Radio Première Chaîne

Une histoire de la BD québécoise

[Hiver 2008]

22 janvier 2008

Une histoire de la BD québécoise


Un monde en phylactères s'ouvre à nous à l'occasion d'une exposition sur les ancêtres de la bande dessinée. Peu de gens le savent, mais c'est toute la bande dessinée francophone qui est née au Québec. En France, la bande dessinée n'est apparue qu'en 1925. 
 
Nous recevons en entrevue Mira Falardeau. 
 
Mira Falardeau est commissaire de l'exposition Les histoires en images, ancêtres de la bande dessinée, présentée à la Grande Bibliothèque, jusqu'au 4 mai 2008. Elle est aussi l'auteure du livre Histoire de la bande dessinée au Québec aux éditions VLB, et en librairie le 12 février. Écoutez » Commentez »

Vos commentaires

(5 commentaires)



22 mars 2008

Le travail de Mme Falardeau est très intéressant. Je note, cependant, que Mme Falardeau aurait avantage à être un peu plus humble à l'occasion. Notamment, en qualifiant les intervenants d'être "... totalement dans le champs ...". L'entrevue radiophonique nous en fournie d'autres exemples. 
 
Denis Pelletier 
 
 

Denis Pelletier
Sherbrooke

4 février 2008

j'aimerais répondre à ce professeur qui conteste (sur votre site) ma version et qui est évidemment totalement dans le champ: toutes les encyclopédies et études sérieuses en provenance de la France et de la Belgique font remonter la naissance de la première BD en français à Zig et Puce en 1925: les exemples qu'il donne (Bécassine, Les pieds Nickelés, La famille Fenouillard) sont des HISTOIRES EN IMAGES: le texte se trouve SOUS la case et non systématiquement (quoique parfois, il est partagé entre des bulles et un texte sous la case) dans les bulles, ce qui est LE PROPRE de la bande dessinée avec les lignes de mouvement et les idéogrammes: j'explique tout ce long processus dans mon livre...C'est sûr que c'est un langage qui est né pendant une longue période mais cela n'empêche qu'on peut dater certaines des oeuvres-phares avec certitude, même si les créateurs ont longtemps "hésité" entre les 2 formes d'art...J'aurais peut-être dû expliquer ces différences en ondes,mais cela aurait été long et nous aurait détournés de notre propos... 
C'était très embalant, cette émission. Bravo et continuez 
Au plaisir 
Mira F.

Mira Falardeau
Montréal

26 janvier 2008

Très intéressant l'histoire de la BD québécoise. Mais le chemin est encore long avant de faire apprécier et connaître le 9ème art au Québec. J'ai travaillé personnellement avec un producteur sur un projet de série qui s'avérait passionnante sur notre BD nationale. Mais partout où le projet fût présenté il fût refusé . Même à Radio-Canada le producteur c'est fait répondre par la personne qui recevait le projet qu'elle ne connaissait pas Michel Rabagliati et que ça n'intéressait personne.  
Vraiment bravo à Madame Falardeau pour sa croisade nous partageons de loin.

Dany Rousseau
Joliette

24 janvier 2008

j'aimerais remercier madame Farlardeau. Je suis un fan de bande dessinée, j'apprécie qu'une personne consacre de son temps pour me raconter son histoire. J'écouterais des gens me parler de bd toutes la journée. J'encourage Vous êtes ici à appronfondir le sujet avec des entrevues plus poussé avec des gens qui évolue dans le monde de la BD.

Finn Ian
Sept-iles

23 janvier 2008

J'aimerais bien savoir où vous prenez ces faits concernant la naissance de la bd francophone,je suis enseignant et j'ai fait beaucoup de recherches concernant la bd et je vous fait part de quelques titres que vous pouvez vérifier en ce qui concerne les dates de parution: 
 
En France, le journal "le petit français illustré" publie la b.d. « La famille Fenouillard de Georges Collomb, éditée à Paris en 1889 Cette B.D. com-portait de brèves légendes explicatives. Ensuite il y a "l'Epatant" qui publie en 1908 les tribulations d'un trio de petits malins, les "Pieds Nickelés". 
 
En 1905, la semaine de Suzette offre à ses petites lectrices de bonne famille les aventures d'une servante bretonne au grand coeur. Annaïck Labornez, née à Clocher-les-bécasses, d'où elle tire le surnom sous lequel tout le monde la connaît. Le succès est immédiat. Sous la plume de plusieurs auteurs ( dont les premiers : M. Languereau et J. Pinchon ) et le premier créateur de bd reconnu dans les anales est Töpfer qui avait compris l'attrait de l'image et ses récits gardent aujourd'hui encore un charme certain.  
 
Mr Jabot et Mr Vieux Bois furent parmi ses premiers personnages. Ainsi lorsque vous dites que le québec est le berceau de la bd francophone cet énoncé est éronné à mon humble avis.  
 
Merci Denis Genest 

Denis genest
Regina, Sk