Accueil
Le samedi 24 janvier 2009
 

11 h 11 - Site web
Les journalistes en lock-out lancent Rue Frontenac
Les 253 employés en lock-out du Journal de Montréal viennent de mettre en ligne un site pour permettre aux internautes de les rejoindre sur le trottoir. Le titre Rue Frontenac, qui fait évidemment référence à l'adresse du « quotidien de la rue Frontenac » fait aussi un clin d'oeil à ce jour d'octobre 1690 où Frontenac a lancé « point de réponse à faire à votre général que par la bouche de mes canons ».

Pour le moment, le site accueille le visiteur avec un court segment vidéo qui propose le témoignage de quelques employés touchés par le conflit. Mais j'attire votre attention sur le mot « rue » de Rue Frontenac, une référence au quotidien en ligne français Rue89, une inspiration selon les cadenassés. Cette dernière allusion cache probablement un outil de communication qui sera bientôt dévoilé en ligne.

Doit-on comprendre que les travailleurs de l'information du Journal de Montréal vont éditer un journal électronique plutôt qu'un quotidien papier comme dans le conflit de Québec? L'avenir devrait nous le dire très rapidement. Voici le vidéo :



Commentez cette nouvelle
Commentaires
24 janvier 2009 - 10 h 12
Un Jour nouveau
Enfin, il se passe quelque chose de neuf et d'excitant au Québec.

Non, pas en politique.

Cette fois, l'espoir d'une nouvelle dynamique collective et populaire vient du Web et des employés syndiqués du JdeM.

Les employés de ce journal peuvent compter sur un appui cliquant indéfectible de ma part !

Pour ce qui est des annonceurs, j'espère qu'ils sont prêts à consulter les données de consultation de ce site lorsque viendra le temps d'y annoncer afin de soutenir ces travailleurs de l'information injustement traité par un consortium qui bafoue le droit à une information juste et vérifiable, réalisée sans clauses orphelins et sans demande de soumission ad vitam aeternam contractuelle !

Bravo !

Ceci n'est pas un combat ordinaire.

C'est le début d'une seconde révolution tranquille et sous-terraine.

Oui, l'underground des années 60-70 renaît au Québec par le biais du world wild web !


Envoyé par Steve Boudrias
24 janvier 2009 - 12 h 19
Frontenac a perdu ... a la fin
Le syndicat se sert de l internet pour faire la propmotion de sa position, il emploi le Web , pas cher et a la mode , un niveau de flexibilite qu il ne veut pas accorder a l employeur . Les syndicats comme les Francais perderont la guerre a la fin


Envoyé par C-G Chenard
24 janvier 2009 - 15 h 49
Solidarité 2.0
Ce conflit comportera bien des enjeux. Conséquement, plusieurs initiatives en découleront. L'annulation d'abonnements en est une qui me semble fondée.

Pour ma part, je vous permets de vous proposer la mienne :
http://boulesamites.com/2009/01/24/la-convergence-pointee-du-doigt/

- J -


Envoyé par -J-
24 janvier 2009 - 22 h 22
Une vague de fond?
J'abonde dans le même sens que mon précédent interlocuteur en osant croire que ce nouveau conflit dans le monde des médias n'est que l'amorce d'un grand changement.

La révolution web va vraiment frapper. En choisissant Rue Frontenac comme réponse à M.Péladeau, les artisans en lock out du Journal de Montréal vont pouvoir nous prouver qu'ils méritent amplement les conditions qu'ils ont su négocier au fil des années et lui montrer qu'ils sont près depuis longtemps à prendre la vague.

Mélanie Parent
Designer d'intérieur, B.A.A.
LA CASA valorisation résidentielle
lacasahomestaging.blogspot.com


Envoyé par LA CASA
25 janvier 2009 - 1 h 39
N'importe quoi!!!
Vive le sensationnalisme québequois!

A mon avis, je trouve tout simplement aberrant de voir des baby-boomer(en majorité) grassement payé pour faire ce qu'ils aiment tenter d'obtenir de la sympathie du public pour qu'ils puissent s'acheter un 2e chalet dans le nord. Lorsque je regarde ce vidéo, ce qui me frappe le plus n'est pas la cause de ses vaillants travailleurs, mais plutôt l'homogénéité du groupe... (Où est la diversité culturelle de Montréal????)


Envoyé par S.V.P.
25 janvier 2009 - 12 h 08
13 lock-out en 13 ans...
Si cette information se concrétise, je trouve que ce serait une initiative formidable de la part des travailleurs et des travailleuses du Journal de Montréal. Disposant de beaucoup moins de moyens que l'empire Quebecor, ce serait pour eux un excellent moyen de se servir d'un outil web très bon marché pour rejoindre beaucoup de personnes!

Ce conflit touche également un autre point qui pourrait concerner votre "carnet techno", soit le fait que les employé-e-s du JdeM souhaitait pouvoir négocier une sorte de "redevance" logique si leur contenu est également exploité sur d'autres plate-formes comme le web.

Bon courage à ceux qui se dressent devant le seigneur Péladeau!


Envoyé par Netchaïev
26 janvier 2009 - 16 h 47
c'est pour quand
tres belle pub...par-contre c'est pour quand les premier articles en ligne???

C'est bien beau de faire une beau site web mais si il faut l'alimenter !!!


Envoyé par ld512





Recherche

25 Janvier 2010
 Durée : 00:06:30
28 Novembre 2009
 Durée : 00:13:46
11 Novembre 2009
 Durée : 00:19:52
11 Novembre 2009
 Durée : 00:33:54
10 Novembre 2009
 Durée : 00:14:36
Toutes les entrevues


Radio-Canada n'assume pas la responsabilité du contenu des sites extérieurs