Accueil
Le mardi 30 septembre 2008
 

16 h 03 - Commerce
Portrait du commerce électronique au Québec
Le CEFRIO et l’agence Internet VDL2 viennent de publier l'Indice du commerce électronique au Québec 2008. Selon cette photo de famille, entre septembre 2007 et août 2008, 16 % des adultes québécois ont acheté pour 3,5 milliards de dollars de produits et services sur Internet. Uniquement en août dernier, 15 % des adultes québécois ont acheté pour 320 millions de dollars sur Internet, ce qui représente une dépense moyenne de 362 $ dollars par consommateur sur le Web.

Fait intéressant, l'étude confirme qu'au moins le tiers des achats s’effectue à l’étranger. En mars dernier par exemple, 87 millions de dollars ont abouti dans les coffres de détaillants ou de particuliers non canadiens, en mai dernier c'était 146 millions de dollars et finalement en juillet, on parle de 103 millions de dollars.

Pour ce qui est des achats eux-mêmes, les Québécois achètent principalement des livres, revues et journaux en ligne (14 %), des vêtements et bijoux (14 %), des appareils électroniques (11 %), du matériel d’ordinateur (9,8 %), des billets de spectacle et autres produits de divertissement (9,7 %), des arrangements de voyage (8,9 %) et de la musique (8,6 %).

Commentez cette nouvelle
Commentaires
30 septembre 2008 - 23 h 49
Commerce électronique
L'autre coté de la médaille... «Le tiers des achats s'effectue à l'étranger». Il faut aussi regarder les chiffres des entrepreneurs web québécois qui vendent leur produits à l'étranger, Dans notre cas nous avons vendu des droits d'utilisation de fichiers musicaux dans 96 pays à ce jour et nos ventes canadiennes se limitent à environ 5% de notre chiffre d'affaire alors que les achats en provenance des USA dépassent les 50%. Le reste provient du Royaume-Uni, de l’Australie, du Brésil, d’afrique du Sud, etc.

Je serais curieux de connaître le montant des achats hors Québec et hors Canada faits sur les sites Internet appartenant à des entreprise québécoises. À l'opposé ces montants venant de l'extérieur aboutissent dans les coffres d'entreprise locales. Le web représente une opportunité formidable. Nous sommes ouvert 24 heures par jour, 365 jours par année, et partout dans le monde en même temps. C’est une ouverture sur le marché mondial sans précédent.



Envoyé par Gilles Arbour
4 octobre 2008 - 15 h 59
ya plus de choix.
quand on achete sur internet, on a habituellement plus de choix.

par exemple,je me suis acheté un amplificateur de cable Motorola BDA-S2 qui m'a couté genre 55$. c'est un article que je ne pouvais pas l'acheter ici à Drummondville (c'est où je reste).

deçu par cette situation, j'etais obligé de l'acheter et le faire venir des USA à 45$ USD (à peu pres 48$ CAD) et plus d'autres frais. hereusement je l'ai eu chez nous par la poste près 5 jours ouvrables après avoir faite ma commande.

je trouve a mon point de vue que le marché international on peut se prendre quand on est vraiment mal pris .


Envoyé par ti-pitte





Recherche

25 Janvier 2010
 Durée : 00:06:30
28 Novembre 2009
 Durée : 00:13:46
11 Novembre 2009
 Durée : 00:19:52
11 Novembre 2009
 Durée : 00:33:54
10 Novembre 2009
 Durée : 00:14:36
Toutes les entrevues


Radio-Canada n'assume pas la responsabilité du contenu des sites extérieurs