IRAK, Culture
Présence juive à Bagdad : Naïm Kattan raconte

Dans Adieu Babylone, Mémoires d'un juif d'Irak, Naïm Kattan livre le récit de son enfance à Bagdad. Écrit en 1975, cet ouvrage qui a connu un immense succès, notamment en France, vient d’être réédité chez Albin-Michel.
 
Témoin privilégié d’un passé irakien ignoré par beaucoup, Naïm Kattan raconte un Irak de diversité culturelle unique et d’heureuse cohabitation entre communautés. Son adolescence de « Juif arabe » s'est déroulée au coeur d'une Bagdad soumise aux répercussions de la Seconde Guerre mondiale.  
 
Une adolescence qui navigue entre son patriotisme partagé avec ses compagnons musulmans, tradition et modernisme, culture juive et culture arabe, rejet et fascination pour l’Occident. Dans Adieu Babylone, Mémoires d'un juif d'Irak, l’auteur explique qu’avec la création de l'État d'Israël la situation précaire des Juifs irakiens devint dramatique et le départ pratiquement inévitable. 
 
Ex-directeur du Conseil des Arts du Canada, animateur de la vie culturelle au Québec et au Canada depuis quarante ans, Naïm Kattan est un auteur reconnu mondialement. Il est l'auteur d'une trentaine d'ouvrages traduits en plusieurs langues.
 
Dernière mise à jour : le 14 mai 2003


 


Pour parler de cet Irak méconnu, Michel Désautels a invité Naïm Kattan
Écoutez  





Réagissez à ce sujet dans notre forum


Notice Biographie de Naïm Kattan


De la Mésopotamie à l'Irak
herodote.net

Radio-Canada n'assume pas la responsabilité du contenu des sites extérieurs