Les épisodes

Sylvain Lelièvre vu par un ami

Robert Léger, auteur de chansons, décrit le travail de l’artiste, mais aussi l’homme qu’il a bien connu. Écoutez ces inédits de la série.

1- L'évolution de l'œuvre de Sylvain Lelièvre: la musique, l’écriture et les thèmes
[ Écoutez l'extrait audio » ]

2- Entre la lucidité et l’innocence, un homme solidaire
[ Écoutez l'extrait audio » ]

3- L’enseignement de la chanson: transmettre un métier
[ Écoutez l'extrait audio » ]

4- Le sens de l’amitié
[ Écoutez l'extrait audio » ]

5- Le style Sylvain Lelièvre
[ Écoutez l'extrait audio » ]

7 février 1943: naissance de Sylvain Lelièvre dans le quartier Saint-Sauveur de Québec (Limoilou).
1953-1961: cours classique en élément latin à l’externat classique Saint-Jean-Eudes. Il obtient un baccalauréat ès arts.
1956: le film The Eddy Duchin story lui donne le goût de la musique.
1959: une semaine avant ses 17 ans, Sylvain Lelièvre écrit sa première chanson.
1961-1963: études à l’École d’architecture de l’Université Laval.
1963-1966: études et obtention d’une licence ès lettres à l’Université Laval.
1963: à 20 ans, Sylvain Lelièvre remporte le Grand Prix du concours international Chansons sur mesures, avec Les amours anciennes. Il donne son premier spectacle officiel à la salle Saint-Jean-Eudes, produit par Gilles Vigneault. Sylvain Lelièvre fait la première partie de Renée Claude.
1963-1970: rédacteur-pigiste à Radio-Canada. Il rédige des textes pour les annonceurs, dont son père, Roland Lelièvre.
1965-1968: professeur de littérature au collège universitaire Garneau. Juillet 1965: il chante en première partie de Claude Dubois au Patriote de Montréal.
5 mars 1966: premier récital solo, en trio avec Léon Bernier et Vic Angelillo. Jean Royer publie un article dans L’Action catholique de Québec.
1966: Renée Claude enregistre des chansons de Sylvain Lelièvre, La chanson du bord de l’eau et Quand le soir descend.
1967: premier passage à La boîte à Clairette. Il compose la musique du film Le repas à l’école de Richard Lavoie de l’ONF.
Été 1968: animation de l’émission de radio D’un chansonnier à l’autre à Radio-Canada, à Québec.
1968: il s’établit à Montréal et commence à enseigner au cégep Maisonneuve. Pendant deux ans, il y anime aussi l’Atelier de chansons, qui fera découvrir Fabienne Thibault.
1971: il enregistre un premier 33 tours éponyme, qui comprend la chanson Toi l’ami, qui ne sort qu’en 1973. Cet album est produit par Gilles Vigneault sous étiquette Le Nordet.
1975: Sylvain Lelièvre produit un 33 tours, Petit Matin (Le Nordet), dont la chanson-titre s’installe sur les palmarès de toutes les radios du Québec. À la Chantaoût de Québec, il chante en première partie du spectacle de Monique Leyrac et Claude Léveillée.
1976: lancement de l’album Programme double (Presqu'île). Pour le Théâtre de la Marjolaine, il signe la musique de la comédie musicale Les héros de mon enfance de Michel Tremblay.
1977: toujours pour le Théâtre de la Marjolaine, il compose la musique de la comédie musicale Folies douces de Roger Dumas.
1978: lancement de l’album Sylvain Lelièvre (Presqu'île), sur lequel on trouve Lettre de Toronto.
1979: lancement de l’album Intersections (Presqu'île).
1981: lancement de l’album Venir au monde (Kébec-Disc), pour lequel il obtient le Félix de la meilleure réalisation.
1982: concert d’ouverture au Festival d’été de Québec.
1983: lancement de l’album À frais virés (Kébec-Disc). Il devient le premier récipiendaire de la Médaille Jacques Blanchet pour « la persistance dans la qualité ». Il chante au Printemps de Bourges, en France.
1986: lancement de l’album Lignes de cœur(Kébec-Disc).
1988: il participe au Festival de la chanson québécoise à Saint-Malo.
1989: lancement de l’album Un aller simple (Kébec-Disc) – réédité en 1996 par GSI Musique.
1990: tournage des vidéoclips Tout ça pour tromper l’ennui et Je flâne en chemin, réalisés par Joël Bertomeu.
1991: lancement de la compilation Ses plus belles chansons (Naïma-GSI Musique).
1994: lancement de l’album Qu’est-ce qu’on a fait de nos rêves? (Naïma-GSI Musique). Félix de l’auteur-compositeur-interprète de l’année.
Été 1995: les FrancoFolies de Montréal présentent La fête à Sylvain Lelièvre.
1996:  il participe à l’album collectif La mémoire des boîtes à chansons.
1997: La fête à Sylvain Lelièvre au Festival en chanson de Petite-Vallée.
1998: lancement de l’album Les choses inutiles (Naïma-GSI Musique). Il participe à l’album collectif Je me souviens pour le cinquantenaire du drapeau québécois.
1999: tournée du spectacle Les choses inutiles. Artiste en résidence à Sept-Îles avec Pierre Barouh. Ils présentent sept spectacles en tandem dans le cadre de Coup de cœur francophone.
2000: Félix de la compilation de l’année pour le coffret L’intégrale 1975-89 (Naïma-GSI Musique). Composition de la musique du Gagala de la SRC, édition internationale, J’ai treize envies de chanter.
1er juillet 2000: au Festival international de jazz de Montréal, avec un sextette, Sylvain Lelièvre interprète ses chansons en version instrumentale et des standards à sa façon.
27 octobre 2000: il présente une version longue de ce spectacle au Grand Théâtre de Québec. Le succès entraîne la création du spectacle Versant jazz.
2001: déclaré « Classique de la SOCAN » (25 000 passages radio de la chanson Marie-Hélène, Gala de la SOCAN). Il participe au spectacle collectif Le Cabaret des refrains, enregistré pour Radio-Canada et qui deviendra un album.
21 février 2002: lancement de l’album Versant jazz, live au Lion d’Or - novembre 2001 (Naïma-GSI Musique). Félix de l’album jazz de l’année.
30 avril 2002: décès de Sylvain Lelièvre.
2002: le prix Québec-Wallonie devient le prix Rapsat-Lelièvre.
2003: inauguration du parc de la place Sylvain-Lelièvre à Limoilou.
2003: lancement de la compilation Le plus beau métier (Naïma-GSI Musique).
2004: lancement de l’album Versant jazz 2 (Naïma-GSI Musique).
Sources

- Site de la compagnie de disques GSI musique
- Site Le Parolier