Réalisateur Internet
 
Le réalisateur Internet coordonne le contenu d'un site et veille à son développement quotidien. Tête pensante d'un projet, il en porte la vision. Le réalisateur est aussi un pivot. Équipe, patron et partenaires se tournent vers lui en cas de doute ou de pépin ou encore pour partager des idées.

Hugues Sweeney s'occupe de bandeapart.fm, un site vitrine pour les musiques émergentes francophones. Le thème tombait dans ses plates-bandes. Hugues se passionne pour la musique de toutes tendances. Et s'il aime jardiner seul dans sa cour, c'est avant tout un gars d'équipe, pour qui la créativité n'est pas affaire de crédit, mais de conjonction de points de vue.

Les internautes bougent vite. Ils sont exigeants. Pour se maintenir à la fine pointe côté matière et côté technique, Hugues s'inspire d'à peu près tout ce qui bouge : coéquipiers, voisins de bureau, contacts personnels, magazines, internautes et… rencontres de bar. Parce que deux imaginaires valent toujours mieux qu'un et que l'important, c'est la qualité du produit et la satisfaction des amateurs.

Étape 1 : Penser le site
Étape 2 : Lancer le site
Étape 3 : Maintenir le site à jour


» Étape 1 : Penser le site
 
À Radio-Canada, télévision, radio et nouveaux médias se côtoient comme autant de porteurs de contenu. Chacun a ses possibilités, ses caractéristiques, ses modes de fonctionnement. Chacun a développé son langage et entretient une relation particulière avec son auditoire.

Dans le cas de Bande à part, le concept original vient de la radio. Premier défi pour le réalisateur Internet : respecter la signature de l'émission, son approche, sa raison d'être... Première personne à s'allier : l'animateur-réalisateur.

En sa compagnie, et avec une équipe composée de designers graphiques, de programmeurs et d'intégrateurs (chargés d'intégrer le contenu dans les pages Web), le réalisateur réfléchit à la forme que va prendre le site Internet. Il le scénarise. Quelle apparence lui donner ? Quel type de contenu y mettre - on parle aussi bien de texte que d'image, de son et de vidéo - et comment le disposer ? Quelles rubriques, fonctions et outils offrir ? L'heure est aux remue-méninges et aux discussions. Aux jeux de rôle aussi. L'équipe se met dans la peau des internautes. Ceux-ci veulent de la diversité, du mouvement, des choix multiples... Le but n'est pas de faire un condensé de l'émission de radio, mais de proposer une nouvelle exploration de sa thématique musicale en exploitant au maximum les possibilités du Web.

Schémas, maquettes et autres outils graphiques deviennent des outils précieux au moment de la conception d'un site.


» Étape 2 : Lancer le site
 
La production est affaire de design et de choix éditorial, mais aussi et surtout de programmation. Ce sont les programmeurs qui donnent sa structure au site. On la veut simple (le plus possible) et souple. L'une des considérations les plus importantes quand on prépare un site, c'est bien de penser à son évolution et aux mises à jour que l'équipe devra faire régulièrement !

Pendant que programmeurs, designers et plus tard intégrateurs s'activent à donner forme au site, le réalisateur s'adjoint de nouveaux collaborateurs : reporters, recherchistes et autres créateurs de contenu. Avec eux, Hugues discute recherche, découpage, illustration et organisation de l'information.

Le réalisateur voudrait bien rester tout à son équipe, mais plus la date de livraison approche, plus la tourmente se fait sentir. Échanges de courriels et coups de téléphone s'échangent alors à un rythme infernal avec les producteurs du site (les patrons !), les partenaires et les intervenants du milieu. Jusqu'au lancement.


» Étape 3 : Maintenir le site à jour
 
Lancer un site ne représente qu'une étape. Le plus gros défi est de le tenir à jour et de le faire évoluer. Premier guide : une bonne évaluation des besoins et des comportements des internautes, doublée d'une analyse fine de ce qui se fait ailleurs, chez la compétition. Le tout mis en rapport - élément primordial - avec les ressources de l'équipe.

Ainsi, le site est un peu repensé chaque jour. L'idéal, selon Hugues : se donner l'occasion, après un an, de revoir le site au complet. Ou plutôt de l'oublier complètement pour revenir à l'étape 1. Qu'est-ce qu'on veut comme site et quelle forme lui donner ?

Le métier de réalisateur Internet se traduit en de continuelles remises en question. On ne tient jamais LA solution. Il faut constamment innover. Les pressions sont fortes et la concurrence, féroce. Pour se tenir à jour, rien de mieux qu'un réseau de contacts fiable et étendu. C'est à parler avec un peu tout le monde que le réalisateur arrive non seulement à obtenir de l'info, mais à valider ses propres intuitions.

Pour devenir réalisateur, il faut aimer avant tout l'action et le travail d'équipe. Hugues, pour sa part, ne craint pas le changement. « Quand ça stagne, je me sens crotté », vous dira-t-il en souriant…


Reportage : Jacinthe Bussières
 




De la radio à l'Internet : pousser à fond les possibilités du médium
(1 min 12)
Photo : Stéfane Côté, Voir


La scénarisation d'un site, une affaire de look, de structure et de contenu…
(51 s)


Discussions autour de l'organisation du contenu
(56 s)


Le travail d'équipe : non au confinement des rôles (41 s)


Le plaisir du réalisateur : un contenu passionnant
(1 min 3)


Retour