Les hybrides
 
Efficacité. C'est le mot qui vient à l'esprit quand on observe l'espace où travaille Louis-Jérôme Binet à la station d'Ottawa. Console de son et appareils périphériques (magnétoscopes, lecteurs de disques, etc.) jouxtent ordinateur, téléphone et télécopieur. Contre le mur de droite, le bureau du réalisateur radio. En face, le studio d'enregistrement, isolé par une vitre.

Louis-Jérôme trotte régulièrement d'un côté à l'autre de cette vitre. Il est à la fois technicien et chroniqueur sportif à l'émission Tous les matins du monde.

À l'ère des compressions budgétaires et des développements technologiques, les professionnels de la radio exercent de plus en plus des métiers hybrides. Se multiplient ainsi, surtout dans les stations régionales, les réalisateurs-techniciens, les animateurs-réalisateurs, les animateurs-recherchistes et autres... Des doubles rôles qui exigent une grande capacité de travail, de la polyvalence et énormément d'énergie !

Étape 1 : Préparer sa chronique
Étape 2 : Débuter l'émission à la technique
Étape 3 : Un petit tour en studio pour livrer sa chronique
Étape 4 : Retourner à la régie


» Étape 1 : Préparer sa chronique
 
Louis-Jérôme commence sa journée dans la peau du chroniqueur sportif. Arrivé à la station dès 4 h, il lit les journaux et les dépêches d'agences, navigue sur les sites d'information et écoute les émissions de télé et de radio, afin de recueillir le matériel qui servira à sa chronique.

Parfois, Louis-Jérôme utilise aussi des informations puisées la veille, lors d'un événement sportif ou d'un bulletin de nouvelles de fin de soirée, par exemple.


» Étape 2 : Débuter l'émission à la technique
 
À 5 h 30, Louis-Jérôme revêt l'habit du technicien. Il fait les liens entre l'animateur et les différents intervenants à l'émission, que ceux-ci soient en studio ou à l'extérieur de la station. Son outil principal : la console. Elle permet l'entrée, l'ajustement et la sortie des sons.

Des sources sonores, il y en a plusieurs à l'émission du matin : extraits musicaux, thèmes de l'émission, voix de l'animateur, du chroniqueur à la circulation, des chroniqueurs en studio, du correspondant à l'étranger, des auditeurs participant aux tribunes téléphoniques… Le technicien s'assure de la qualité de toutes ces sources.

La console occupe donc beaucoup les doigts de Louis-Jérôme. Il doit pourtant trouver le temps de pianoter aussi sur son clavier d'ordinateur. Le chroniqueur en lui a un texte à peaufiner en prévision de sa participation à l'émission…


» Étape 3 : Un petit tour en studio pour livrer sa chronique
 
C'est l'heure de l'actualité sportive ! Son texte en main, Louis-Jérôme quitte sa console et s'empresse de prendre place derrière le micro.

Son intervention dure environ trois minutes. En son absence, le réalisateur s'occupe de la régie…


» Étape 4 : Retourner à la régie
 
Sa chronique terminée, Louis-Jérôme revient du côté de la régie. Le réalisateur, lui, retourne à son poste. Un vrai jeu de chaises musicales, qui se produira une dizaine de fois pendant l'émission ! Comme quoi la création d'un métier hybride en entraîne parfois un autre…

 

Reportage : Jacinthe Bussières
 




Les antennes du chroniqueur (56 s)


De l'ordinateur à la console : deux métiers, deux outils (18 s)


La course vers le studio...


Le défi : réapprendre le journalisme (41 s)


En attendant le retour à la chaise musicale...

Retour