Diffusé le mardi 4 juillet 2009

Mina Hubbard (1870-1956),
exploratrice du Labrador

Mina Hubbard est la première femme blanche à explorer et à cartographier le Labrador.

Un territoire peu connu
Quelques explorateurs et cartographes avaient déjà foulé le sol du Labrador: John MacLean, un trappeur de la Compagnie
de la Baie d’Hudson; le père Babel, un oblat de Marie-Immaculée; et entre 1885 et 1995, Albert Low, un géologue qui cartographie plus de 12 000 kilomètres de terres sauvages. Martha Craig, une scientifique écossaise,
se rend au Labrador en 1904 pour observer les aurores boréales.

Le don de soi
Mina Benson est née dans une famille nombreuse, modeste et catholique. Après avoir été institutrice, elle devient infirmière. Son premier patient, Leonidas Hubbard Jr, est un journaliste friand de plein air, de pêche
et de chasse. Ils se marient en 1901, et elle
le suit régulièrement dans ses expéditions.

Une aventure qui tourne mal
L’année suivante, Leonidas Hubbard planifie
la traversée du Labrador pour en tirer
un reportage. Il part en juin 1903 avec Dillon Wallace et George Elson. Mal équipés et mal renseignés sur la piste à suivre, ils connaissent l’échec. Leonidas Hubbard meurt de faim et d’épuisement.

Première dame du Labrador
Sa veuve, Mina Hubbard, décide de faire elle-même l’expédition dont son mari avait rêvé. Pendant neuf semaines, avec une petite équipe mieux outillée, mieux préparée et surtout plus compétente, elle remonte des rivières et des rapides, gravit des montagnes, cartographie le réseau hydrographique et recense la flore et la faune. Le 20 août 1905, Mina Hubbard et ses compagnons arrivent
à George River Post dans la baie d’Ungava.

Une tournée de conférences
Mina Hubbard publie un livre sur son expédition et prononce de nombreuses conférences. En Angleterre, elle rencontre son deuxième mari, avec qui elle a trois enfants. Femme de tête, libérée et parfois opiniâtre, Mina Hubbard meurt à 86 ans, frappée par un train en banlieue de Londres.


Plusieurs mouvements philosophiques et éducatifs voient le jour.
  • La société théosophique est fondée, en 1875, par la Russe Helena Blavatsky.
  • Maria Montessori crée en 1907 sa méthode d’éducation.
  • Rudolf Steiner fonde la Société anthroposophique universelle, en 1913.
  • La revue National Geographic publie des reportages depuis 1888.
  • Jack London popularise le Grand Nord canadien avec ses romans.
  • Invité en deuxième heure:
    Yves Labrèche, archéologue et anthropologue

    Écoutez l'histoire de Mary-Ann Shadd Cary

    [ Écoutez la tribune » ]

    Musiques diffusées

     

    Bibliographie

    • The woman who mapped Labrador, de Roberta Buchanan, Anne Hart et Bryan Greene, Presses McGill-Queen’s University, Montréal et Kingston, 2005.

    • A woman's way through unknown Labrador, de Mina Benson Hubbard, Ed. McGill – Queen’s University Press, Montréal et Kingston, 2008.

    • « Toponymy from the Mina Benson Hubbard expedition to Labrador, 1905 », de Brian Greene, Regional language studies, numéro 19, 15 septembre 2006, Memorial University, Terre-Neuve.

    • Heart so hungry: the extraordinary expedition of Mina Hubbard into the Labrador wilderness, de Randall Silvis, Knopf Canada.


    Hyperliens