Ray Lewis
Diffusé le mercredi 20 août 2008

(1910-2003)
JO de 1932 à Los Angeles
Premier athlète de race noire né au Canada à remporter une médaille aux Jeux olympiques, à Los Angeles en 1932, Ray Lewis fera face à la pauvreté et aux préjugés.

Descendant d’esclaves, Ray Lewis naît à Hamilton, ville de l’acier en Ontario.

Comme bien d’autres athlètes, Ray a la chance, à l’âge de 10 ans, de rencontrer un professeur d’éducation physique. C’est lui qui le repère et qui lui donne l’espoir de devenir un jour un grand athlète de piste et de pelouse. Il lui dit qu’il possède la discipline, le talent et le cœur pour y arriver, non seulement à Hamilton au sein de la communauté noire, mais à l’extérieur de sa communauté.

À l’école secondaire, Ray Lewis subit le racisme du directeur du département d’éducation physique et d’un professeur en particulier. Il est contraint de s’entraîner seul, et ce n’est qu’en 1927 qu’il peut concourir dans différentes épreuves et faire valoir son talent.

Entre 1927 et 1932, Ray Lewis remporte les épreuves de presque toutes les compétitions auxquelles il prend part. En 1932, il est prêt à prouver qu’un Noir peut faire partie de l’équipe canadienne des Olympiques. Il est sélectionné et il remporte, aux Jeux de Los Angeles, le bronze au relais 4 X 100 mètres. Il devient ainsi le premier Noir canadien à remporter une médaille aux olympiades modernes.

Depuis 1930, il travaille comme porteur au Canadian Pacific Railways et s’entraîne en courant le long des rails lors des arrêts des trains. Il demeure à l’emploi de cette compagnie jusqu’en 1952, subissant, là aussi, le racisme des clients et de l’employeur.

Le 28 février 2001, la gouverneure générale Adrienne Clarkson lui décerne l’Ordre du Canada.

Une école élémentaire de Hamilton, nommée en son honneur, ouvre ses portes en 2005.

Invité en deuxième partie: Jean Dion, journaliste et chroniqueur sportif entre autres au journal Le Devoir, analyste des Jeux olympiques, passionné d’histoire, dont celle des Noirs.



  • Rapid Ray, the story of Ray Lewis, John Cooper, Toundra Books, 1958.
  • Sport, malédiction des Noirs?, Mathieu Méranville, éditions Calmann-Lévy, Paris, France, 2007.
  • Shadow running, Canadian railway porter & athletic athlete as told to John cooper, John cooper, Umbrella Press, Toronto, Canada, 1958.
  • Heros in our midst, top canadian athletes share personal stories from their lives in sport, Robin Mednick, McClelland & Stewart Ltd, Totonto, 2002.
Pékin 2008