Diffusé le jeudi 5 mars 2009

La Dre Susan La Flesche Picotte fut la première femme médecin amérindienne des États-Unis. Métisse, elle était la petite-fille d'un Canadien français et d'une Omaha. Chef de son église et de sa communauté, elle consacra sa vie à promouvoir la santé, à soigner les malades, à servir sa communauté et à instaurer le respect entre les races. Elle est sans contredit l’une des grandes héroïnes de l’histoire américaine.

Une enfant de la prairie
Susan naît à Macy, dans la réserve d’Omaha, au nord du Nebraska, en 1865. Enfant de la prairie, elle prend part aux tâches familiales. Elle apprend de son père le rassemblement des bêtes et la sagesse. Née au sein de la culture indienne, elle s’intègre au fil de sa vie à la culture des Blancs, sans perdre de vue ses origines. C'est dans un univers en profonde transformation, à la fin du 19e siècle, coincée entre l'arrivée des Blancs
et son monde amérindien, que grandit
Susan La Flesche Picotte.

Une famille engagée
Les sœurs La Flesche sont de toutes les activités sociales; les lettres de Susan en témoignent. Elles sont attirées par les garçons, mêmes sioux, ce qui démontre qu’une nouvelle époque commence. Susan
ne manque pas de prétendants, et après avoir fini première de sa classe en 1889,
elle épouse Henry Picotte, un Métis moitié Sioux moitié Canadien français, un artiste
qui ne fait pas l’unanimité.

Fidèle à son peuple et à son métier
Porte-parole de son peuple, Susan combat néanmoins la bureaucratie gouvernementale, travaillant pour le développement économique, social, culturel et spirituel des Indiens américains. Très active au sein de la profession médicale, elle est l’une des fondatrices du Thurston County Medical Association et est membre du Nebraska State Medical Scoiety. En tant que médecin, l’alcoolisme de son peuple la préoccupe.
En 1906, elle réussit à faire voter une loi prohibant la vente d’alcool dans les réserves d’Omaha et de Winnebago.

[ Écoutez la tribune » ]


La Dre La Flesche Picotte est médecin missionnaire du Presbyterian Board Home Missions. En 1913, elle réalise le rêve de sa vie: fonder un hôpital dans la réserve d’Omaha, au Nebraska. Après la mort de sa fondatrice, le 18 septembre 1916, à 50 ans, l’hôpital devient le Susan La Flesche Memorial Hospital, puis le Susan La Flesche Picotte Centre en 1989, un centre communautaire. Aujourd’hui, on y rend hommage à cette femme qui consacra toutes ses énergies au bien-être et à la santé de son peuple.

Invité en deuxième heure: La Dre Danielle Perreault, anthropologue et médecin auprès des Autochtones depuis une dizaine d’années.

Écoutez l'histoire de Mary-Ann Shadd Cary

Musiques diffusées

 

Bibliographie

  • Benson Tong, Susan La Flesche Picotte M.D.: Omaha indian leader and reformer, ed. Norman: University of Oklahoma Press, 1999, 285 p.

  • Norma Kidd Green, Iron eye's family: the children of Joseph
    La Flesche
    , ed. The Nebraska State Historical Society, Lincoln, 1977, 225 p.

  • Jeri Feris, Native american doctor: the story od Susan La flesche Picotte, ed. Carolrhoda Books, november 1991, 88 p.

  • Marion Marsh Brown, Homeward the arrow's flight: the story
    of Susan La Flesche, (Dr Susan La Flesche Picotte)
    , ed. Field Mouse Productions; édition révisée (janvier 1995), 185 p.
    (livre pour enfant).


Hyperliens