du 29 septembre 2009
Notre nouveau site!
 


PARTICIPEZ À LA TRIBUNE TÉLÉPHONIQUE
du lundi au vendredi,
dès 11 h 30
514 597-3700 (Montréal)
1 877 597-3700 (extérieur)

La tribune téléphonique est ouverte jusqu'à 16 h pour recevoir vos commentaires sur le sujet du jour.

Courrier :
MAISONNEUVE EN DIRECT
Société Radio-Canada
1400 René-Lévesque Est,
bureau A67-7
Montréal (Québec)
H2L 2M2

Courrier électronique :
endirect@radio-canada.ca


Le 30 juillet 2008

La Chine à l'heure des Jeux

Patrouille devant le stade national (Photo: AFP)
Du 8 au 24 août, le monde entier se tournera vers la Chine, où se tiendront les Jeux olympiques de Pékin. Les autorités chinoises ont déjà accru les mesures de sécurité, si bien qu'elles se font accuser d'en profiter pour accentuer la répression contre les dissidents. En outre, elles bloqueront l'accès de certains sites Internet aux médias étrangers présents pour les Olympiques. 
 
Le gouvernement tente également de maîtriser la pollution, afin que la mauvaise qualité de l'air n'empêche pas la tenue d'épreuves sportives d'endurance. 
 
À une semaine des Jeux, où en est la Chine? 
 
Les invités de Jacques Beauchamp : Robert Ménard, secrétaire général de Reporters sans frontières, Éric Darier, directeur de Greenpeace au Québec, et Béatrice Vaugrante, directrice de la section canadienne francophone d'Amnistie internationale.



Faites-nous part de VOTRE opinion !
Communiquez-nous vos commentaires en cliquant ici.
Merci de votre participation!




La Chine n'a pas respecté ses engagements. Surpris quec'qu'un? C'EST UNE DICTATURE 
 
La Chine va nous en mette plein la vue comme le Japon en 1964. On est à l'an 1 d'un siècle qui sera chinois comme le 20e a été américain, le 19e anglais, le 18e français, le 17e espagnol.
jacques noel
québec


La Chine est souvent qualifiée de «géant». Mais ce qualificatif devrait être révisé pour tenir en compte les réalités très négatives de ce pays. 
 
Les pays occidentaux ne peuvent pas ignorer la Chine aux plans commercial, militaire et bien sûr diplomatique. 
 
Mais nous ne pouvons pas non plus passer sous silence ses abus quant aux droits de l'homme. Évidemment, quant on compte quelques milliards d'habitants, quelques milliers de citoyens ne pèsent pas lourd. 
 
Il faut donc préconiser une politique sévère et très ferme de la carotte et du bâton. Le pire serait d'agir envers la Chine sous l'emprise de la peur et de la crainte mais aussi de la convoitise de son marché.
André Labelle
Laval


On se demande si l'octroi des jeux à la Chine n'a pas été déterminé par le souci de plaire à une puissance économique majeure en pleine expansion. 
La répression bafouant les libertés démocratiques, le contrôle permanent sur les communications, la pollution trop constante, sont des raisons suffisantes pour douter du choix du comité olympique.
Georges LeSueur
St-Ambroise


Je n'attends rien de la Chine. Je me sens très mal à l'aise avec cette aventure olympique dans l'empire du milieu. Je ne regarderai pas les Jeux, ne voulant pas encourager cette mascarade. Je trouve déplorable que des athlètes de bonne foi participent à ces compétitions, compte tenu du contexte. Je considère que le CIO n'a pas fait son travail. Ce n'est plus seulement, du pain, des jeux et de la politique ; c'est aussi du pain, des jeux et de la dictature. On peut dire de Ménard qu'il est un peu exalté, mais on ne peut certes pas lui reprocher de s'être croisé les bras. On ne peut pas en dire autant de tout le monde.
Christiane Dupont
Montréal


Pour contourner la censure de la Chine et avoir accès aux sites bloqués dans la salle de la Presse, il suffit d'installer ici (par exemple à Radio-Can) le programme Psiphon du Citizen Lab de l'Université de Toronto. C'est un programme très simple qui permet de se connecter ici en https sur un port choisi (et donc on peut le changer si les autorités réagissent) avant de naviguer normalement. J'espère par ailleurs que Radio-Can va faire sa part et fournir les adresses à leurs confrêres chinois pour que ceux-ci puissent naviguer normalement post-olympique. Les "logs" sont conservé par radio-can donc pas de danger de représaille (à moins que Radio-Can ne les livre). Il y a d'autres techniques (comme TOR ou Freenet) mais Psiphon ne nécessite aucune installation et est facilement malléable même pour les néophytes. C'est bien de reporter la censure, c'est mieux de la combattre.
Nicolas Adam
Montréal


Superbe!!! 
 
Ainsi les dissidents, selon Greenpeace, seront mieux traités en Chine  : ils pourront croupir en prison sans être inquiétés par la pollution.
Anne-Marie Allaire
Montréal


Nous voyons la Chine avec nos yeux d'occidentaux gâtés. Pouvons-nous vraiment affirmer que notre culture traite mieux ses habitants? Comment ferions-nous pour diriger une population de 1 milliard d'habitants avec toutes les libertés individuelles que nous défendons? 
 
Les journalistes s'insurgent à cause de la censure et de la surveillance accrue mais qui peut affirmer que la liberté demandée est vraiment positive? Notre société nous donne à tous les jours des signes de décadence. 
 
Les organismes « humanitaires » nous parlent de cas extrêmes mais je crois me rappeler que ces mêmes organismes ont déjà défendu la cause de nos mohawks qui étaient supposément maltraités alors que nous savons pertinemment que cette communauté possède dans les faits plus de libertés que nous, simples citoyens non autochtones, n'en aurons jamais. 
 
Pour la pollution, on ne réussit même pas à atteindre les objectifs de Kyoto. 
 
N'est-ce pas voir la paille dans l'oeil du voisin alors qu'on ne voit pas la poutre devant le nôtre?
Gisèle Portelance
Laval


2/2 
 
Après les jeux, je ne serais pas surprise que tous les athlètes qui vont mal performer mettent la faute sur le niveau de pollution plutôt que d'admettre qu'ils ont dû faire attention aux mesures anti dopage... 
 
Les athlètes chinois montrent habituellement des résultats magnifiques suite à leur entraînement intensif, et probablement sans aucune substance de dopage. La raison en est surtout qu'ils sont choisis dans un bassin de population énorme. 
 
Peut-être devrait-on essayer d'imiter certaines de leurs techniques avant de critiquer leurs excès.
Gisèle Portelance
Laval


C'est vraiment lassant d'entendre sans cesse toutes ces critiques négatives formulées à l'endroit de la Chine. Tout le monde sait que la Chine est un état totalitaire fortement répressif, que c'est un endroit hyper pollué. Il faut être naïf pour croire que la Chine changera de façon significative simplement parce qu'on lui accorde l'organisation des jeux olympiques. Depuis quand peut-on croire aux promesses des dictatures sanguinaires, aux engagements d'une machine aussi lourde que le Parti Communiste Chinois? Aucun être un peu sensé ne peut croire qu'un régime aussi pesant puisse se transformer en si peu de temps. 
 
J'en viens sérieusement à me demander si on a accordé les jeux à la Chine simplement pour se donner d'excellentes raisons de critiquer sans arrêt. Je vais regarder les jeux avec attention et intérêt. Quant aux critiques je vais tenter de ne pas les écouter car on les connaît déjà toutes à l'avance. La Chine finira bien par changer mais ça va prendre beaucoup de temps. 
 

Paolo Mitriou
Lac-Mégantic


Je trouve totallement absurde l'idée de boycotter les jeux en raison du bilan de la Chine sur le plan des droits de la personne. Qui profite de ce non respect des droits de la personne si ce ne sont les compagnies occidentales? Ce sont elles que l'on devrait boycotter!
Julie Lévesque
Montréal


Tout ceci était prévisible. Le C.I.O. n'aurait jamais dû accorder les Jeux olympiques à la Chine. 
 
Dès l'attribution des Jeux en 2000, la Chine était une dictature répressive. Alors pourquoi leur a-t-on attribué les J.O. 
 
Le système d'attribution est biaisé, et basé sur le favoritisme suite à du lobbying inacceptable.
Luc Desjardins
Montréal


Faut pas être surpris de la censure à Pékin. Les régimes communistes se maintiennent au pouvoir par la force, c'est connu. Par contre de plus en plus les regimes communistes commence à réaliser que le commerce libre, la compétition entre les entreprises, devient un gage d'efficacité et de propspérité. 
Le communisme en Chine s'en vas, tranquillement pour la même raison que la Russie se tourne vers le "capitalisme". 
Quand c'est diriger par des gouvernementaux c"est pareil chez-eux comme chez-nous; totalement inefficiant. 
Et parfois inefficace, en plus. 
 

Jacques Moreau
St-Bruno, Qc


Bonjour,  
 
Plutôt que de critiquer, je crois que nous devrions tous observer. Le 21e sciècle c'est la Chine et son économie.  
 
Elle pette, et on s'étouffera chez nous de l'autre côté du monde. La Chine est une puissance mondiale. Ses libertées sont différentes des nôtres. Ici on peut dire que le premier ministre est un imbécile, la-bas, on peut aussi dire que le chef du parti est un imbécile, mais il faut savoir comment, et où. 
 
Nous aurions intérêt à apprendre le plus possible sur leur culture, leur valeurs, leurs goûts, etc,. Les capsules sur la chine, à votre antenne et sur votre site webb sont merveilleuses. Il aurait fallu continuer encore et encore.  
 
Bonne journée, bon jeux, et surtout beaucoup de capsules.....
Réal Coderre
Drummond


la chine 
 
non le 21° ne sera pas chinois 
elle déclinera très vite. 
 
la deuxième moitié du 21°sera indien, pays qui a le plus gros potentiel. 
 
quand aux jeux olympiques..... 
festival de dopés et compétition aux sales odeurs nationalistes. 
 
le monde n'est plus unipolaire. c'en est fini de la domination d'un seul pays. 
 
et ce siècle est un siècle de transition. 
on entre dans la troisième civilisation humaine, après la maitrise du feu par les chasseurs cueilleurs, et celle des agriculteurs.
olivier gauthier
france


 


À une semaine des Jeux, où en est la Chine?
 
[Écoutez l'extrait>>>]
 


 
Internet : La censure au rendez-vous
Article de Radio-Canada.ca - 30 juillet 2008

 
Droits de l'homme : Pékin défend son bilan
Article de Radio-Canada.ca - 29 juillet 2008

 
Environnement : Pékin enveloppé dans le smog
Article de Radio-Canada.ca - 28 juillet 2008

 
À propos des Noirs et des bars
Carnet de Michel Cormier - 24 juillet 2008



Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

 
Error processing SSI file