du 29 septembre 2009
Notre nouveau site!
 


PARTICIPEZ À LA TRIBUNE TÉLÉPHONIQUE
du lundi au vendredi,
dès 11 h 30
514 597-3700 (Montréal)
1 877 597-3700 (extérieur)

La tribune téléphonique est ouverte jusqu'à 16 h pour recevoir vos commentaires sur le sujet du jour.

Courrier :
MAISONNEUVE EN DIRECT
Société Radio-Canada
1400 René-Lévesque Est,
bureau A67-7
Montréal (Québec)
H2L 2M2

Courrier électronique :
endirect@radio-canada.ca


Le 28 janvier 2009

Que pensez-vous du budget Flaherty?

Jim Flaherty (PC/Paul Chiasson)
Le chef libéral Michael Ignatieff, qui avait entre ses mains la survie du gouvernement Harper, appuie le budget fédéral, mais pose une condition. Il exige qu'Ottawa fasse rapport régulièrement au Parlement de l'évolution de la situation économique.  
 
Les libéraux affirment que chaque rapport, en mars, en juin et en décembre, fournira à l'opposition l'occasion d'exprimer sa confiance dans le gouvernement ou de défaire ce dernier.  
 
Le budget du ministre des Finances Jim Flaherty prévoit des mesures de 40 milliards de dollars en deux ans pour stimuler l'économie du pays. De ce montant, près de 12 milliards de dollars seront consacrés à des travaux d'infrastructures, et environ 8 milliards, à la rénovation et la construction résidentielle. Il y aura des baisses d'impôt pour la classe moyenne. Le ministre Flaherty annonce aussi des déficits pour les cinq prochaines années, totalisant 85 milliards de dollars. 
 
Êtes-vous satisfait du budget fédéral? 
 
Pierre Maisonneuve discute d'abord de la position des libéraux avec Maurice Godin, correspondant parlementaire à Ottawa. 
 
Pour la tribune, l'animateur s'entretient avec Christian Paradis, ministre fédéral des Travaux publics et des Services gouvernementaux et lieutenant du premier ministre pour le Québec, Denis Coderre, lieutenant québécois du Parti libéral du Canada, Jean-Yves Laforest, porte-parole du Bloc québécois en matière de finances, et Thomas Mulcair, député du NPD dans Outremont, chef adjoint de son parti et porte-parole en matière de finances. 
 
Dans la dernière portion de l'émission, Pierre Maisonneuve analyse les réactions québécoises au budget. Ses invités : Guy Chevrette, PDG du Conseil de l'industrie forestière du Québec, François Legault, porte-parole de l'opposition officielle en matière d'économie et de finances, et Jean Perreault, président de la Fédération canadienne des municipalités.



Faites-nous part de VOTRE opinion !
Communiquez-nous vos commentaires en cliquant ici.
Merci de votre participation!




Honnêtement, je suis inquiète d'autant plus que bien des spécialistes sont en désaccord! 
C'est toujours pareil on ne sait pas à qui faire confiance. Nos gouvernants manquent de sérieux, on ne peut pas garocher l'argent ainsi...les mesures prises ? ? Ca va changer quoi ? Vivons la crise, restons sages et investissons dans l'avenir de nos jeunes; ce sont nos jeunes que l'on hypothèque à coût de milliards! Je crois vraiment que les vieux partis devraient se recycler...ils sont dépassés. C'est pas trop rose! Espérons que les québécois vont un jour comprendre qu'il faut se prendre en main!
Ginette Simard
Alma


Le budget Flaherty est un budget libéral qui démontre la volonté de Harper de garder le pouvoir coûte que coûte quitte à renier ses politiques. 
Ignatieff a remplacé Dion à la chefferie du parti libéral mais il vote comme votait Dion en appuyant le gouvernement Harper après l'avoir critiqué en long et en large.  
On ne juge pas un politicien à ses paroles mais à ses actes.  
Les 40 milliards dépensés on pourra juger du budget.  
Mais pour Harper et Ignatieff, c'est fait !
Georges LeSueur
St-Ambroise


Au risque de paraître pisse-vinaigre, est-ce que vous croyez vraiment que le fait de m'exprimer sur le nouveau budget Flaherty va changer quoique ce soit? Les canadiens sont dirigés par une bande d'incapables. Et quelque soit le parti qui est au pouvoir, c'est dénitivement bonnet blanc, blanc bonnet. Mon comptable m'a annoncé que les baisses d'impôts, si elles sont mises en place, vont me donner la mirifique somme de moins de 4$ (après déduction) par deux semaines. Je serais en mesure de le faire, je dirais à nos politiciens de prendre ces dollars et d'en faire ce qu'un personnage du Déclin de l'américain proposait de faire avec les mandements de Monseigneur Bourget (se le mettre... quelque part!). Vulgaire, mais ça fait sourire d'y penser.
Thomas Bourgeois
Montréal


Bonjour M. Maisonneuve, 
 
Je pense que le budget démontre l'incapacité du gouvernement d'avoir un impact direct sur l'économie à court terme. Le gouvernement est trop loin des citoyens. Ils devraient se concentrer à venir en aide à ceux qui en ont besoin. Ils pourraient assouplir les règles sur le programme d'assurance emploi et offiri aux provinces un appui accru pour bonifier les programmes de formation à la main d'oeuvre. 
 
Les baisses d'impôts n'aide pas ceux qui ont perdu leur emploi.
Antoine Pageau
Lachine


Bonjours M.Maisonneuve. 
Dans cette joute à pile ou face que se livre les partis conservateur et libéral depuis des lustres à la direction du pays ingouvernable canadien, le dernier budget fédéral sans vision relègue le Québec au fond du tiroir comme un vulgaire peso ramené d'Acapulco. 
Pourquoi ajouter cinq semaines d'admissiblité à l'assurance-emploi, puisque les députés sont payés de toute façon, à ne rien faire ou retournés chez-eux par Stephen Harper en pleine crise existentielle? 
Tout juste la réduction d'impôt permettra aux familles de visiter le Village des aubaines cet été, à condition de ne pas trop faire de lèche-vitrine chez le bijoutier ou au magasin d'électroniques , votre carte de crédit pourrait en souffrir.
Mario Goyette
Charny Qc.


La philosophie conservatrice est indirectement la cause de la crise actuelle en raison de la déréglementation excessive et les conservateurs doivent mettre de côté leur phi;osophie pour contrer cette crise. 
Comment alors pouvoir avoir confiance dans un gouvernement conservateur aujourd'hui? 
Ce budget malgré ses bonbons ne touche pas à l'environnement et met de côté les provinces qui n'ont pas voté pour lui. 
Vivement un changement.
Philippe Garneau
Québec


Un montant forfaitaire aux familles les moins fortunées en temps de crise aurait été préférables à des baisses d'impôt qui créeront un déficit structurel et par conséquent le seul moyen futur d'éviter ce déficit structurel sera de couper dans les programmes et de diminuer la marge de manoeuvre du gouvernement pour pouvoir intervenir quand c'est nécessaire. 
L'enveloppe budgétaire pour l'environnement est d'un ridicule qui reflète un manque de vision pour l'avenir. 
Ce gouvernement ne semble pas réaliser le coup de barre environnemental que nos voisins américains se préparent à réaliser. 
Beaucoup de mesures intéressantes sont mal ciblées. 
Michael Ignatieff a pris une décision responsable de les suivre à la trace.
James A. Wilkins
Lac Brome


c'est presqu'unanime  : il n'y a rien pour les québécois dans ce budget. 
J'ai beaucoup aimé l'intervention de M. Coderre qui dit appuyer ce budget parce qu'il contient de bonnes mesures pour les canadiens. J'aurais le goût d'ajouter ce commentaire  : s'il y a de bonnes mesures pour les canadiens et rien pour les québécois, est-ce parce que les québécois ne sont pas 'canadiens'? 
qu'attendons-nous pour sortir de ce foutu carcan?
Reid Daniel
Saint-Polycarpe (Québec)


Je ne suis pas du tout satisfait du budget fédéral parce qu'il n'accorde rien aux plus démunis qui ne paient pas d'impôt. Je trouve complètement ridicule l'idée d'accorder des baisses d'impôt insignifiantes à la classe moyenne en les finançant en endettant tous les canadiens de toutes les classes. Pour les québécois ces baisses d'impôt seront probablement grugées par les pertes au niveau de la péréquation. Ce budget est mauvais pour les québécois. C'est un plat de bonbons indigestes. 
 
Michael Ignatieff ne joue pas bien son rôle de chef de l'opposition officielle en ne défendant pas les intérêts de ceux qui sont contre ce budget. Pourquoi avoir remplacé un chef sans colonne par un invertébré? Mettre le gouvernement en probation est absurde. Les canadiens ne veulent pas d'élections mais il n'est pas dit qu'ils ne voulaient pas d'une coalition. À la prochaine occasion le NPD et le Bloc ne seront peut-être pas au rendez-vous. Les séances de patinage du PLC et de son chef n'impressionnent plus personne.
Paolo Mitriou
Lac-Mégantic


Ca un budget .... 
C'est plutôt une vaste campagne de pitchage de NOTRE argent par les fenêtres dans le but de se maintenir au pouvoir. Et, les lâches de libéraux, vont encore une fois cautionnée tout ça. 
On voit bien que les politiciens font de la politique et que la population elle, peut bien aller se faire voir. 
 
Et finalement pas grand chose pour le Québec, Harper a règlé ses comptes avec Charest et Igantieff (député de l'ontario) a décidé de ne pas s'opposer au budget puisque l'Ontario sort la grande gagnante de celui-ci. 
Au prochaine élection M. Ignatieff vous pourrez également aller vous faire voir. 

Francois Cossette
Montreal


L'horreur! ce gouvernement soutient les secteurs moribonds, les entreprises dont les dirigeants ont démontré leur incompétence, et prive de ressources les secteurs qui pourraient nous sortir de la crise.  
 
Les canadiens vont payés longtemps cette bêtise et la coalition des libéraux avec Harper.
Bernard Le Bel
Montréal


Je ne pense rien du budget. Je n'en pense rien car personne ici ne parle du vrai problème auquel devront faire face les américains et par ricochet les canadiens  : L'hyperinflation. Par les mesures mises en vigueur, une dévaluation tragique du dollar sera inévitable. Notre système monétaire est une fraude (dette pyramidale), l'ignorance des citoyens est une honte. Les actions des gouvernements détruiront la monnaie et on nous présentera ensuite, en toute innocence, une solution de rechange (AMERO) et un système totalitaire proche du fascisme.
Karl-Marc Lacoste
Laval


Harper pourra désormais dire au Québec que, voter pour le Bloc, c'est voter pour l'impuissance... et la dépendance, non pour l'indépendance.
Pierre Mercier
Montréal, Qc.


C'est décourageant. 
 
Le secteur privé a provoqué la crise et c'Est le secteur public, donc nous, les citoyens qui nous endettons pour réparer leurs excès. 
 
Aucune mesure pour freiner la spéculation, pour limiter les salaires astronomiques des dirigeants de banques et les taux d'intérêt sur les cartes de crédit. 
 
Ce sont encore des vieux remèdes qui sont appliqués à un capitalisme trop sauvage. 
 
Le capitalisme DOIT être règlementé.
Luc Desjardins
Montréal


la politique. au detriment des citoyens. ignatieff n est pas pret pour des elections. donc on met les conservateur en garde a tout les trois mois. le temps que les liberaux soit pres a gagner les elections.
Francois Buisson
Montreal


un projet d'infrastructure majeur qui aurait eu un impact positif  : 
1- sur plusieurs types d'emplois au Québec et Ontario  
2- sur l'environnement 
3- sur les transports publics(fiabilité,accessibilité,désengorgement des aéroports) 
4 -sur notre retard p/r l'Europe(+20 ans) 
 
le TGV Québec ou Mtl --Toronto/ Windsor 
 
..et amoindrir la subvention trop ciblée à l'auto en Ontario.. 
 
merci
piedrr-r Laberge
Sept-Iles


Bonjour, 
 
J'écoute et je me dis que nous comprenons peu, nous démonisons gouvernements et banques. Qu'en est-il vraiment? 
 
De plus ceux qui téléphonent et qui écrivent (et c'est très bien) sont probablement ceux qui ont voté. 
 
Pourquoi ne pas demander èa tous ceux qui interviennent sur LES tribunes  : "Avez-vous voté à chaque élection?". 
 
Oui ;-), j'ai voté.
Jean Pierre Daviau
Montréal


Je suis d'accord avec M.Chussodovsky. Il faut absolument que les parlementaires et les médias fassent leur travail d'examen et de contrôle de tout cet argent qui va aux financiers sans que des conditions, des responsabilités sociales, soient imposées. C'est scandaleux. 
 
Ce budget n'est pas acceptable. Il faut changer de politique et donc de gouvernement. L'argent dans les infrastructures, par exemple, c'est aussi de l'argent qui va aller largement au privé, en projets de PPP, etc. Un réel investissement dans les secteurs publics est, au contraire, nécessaire d'après moi. M.Chussodovsky parle d'une grave crise des finances publiques à l'horizon. C'est très inquiétant, d'autant qu'on ne voit rien dans le budget qui va faire en sorte que le gouvernement va aller chercher des revenus là où ils sont  : du côté des plus riches et des grandes entreprises qui ne paient pas leur juste part d'impôt.
Catherine Caron
Montréal


Je ne peux m'empêcher, à la lecture de ce budget, de penser qu'il s'agit d'un budget élaboré par des individus arriérés qui, en plus de manquer de vision, font preuve d'un sexisme insidieux. À qui profitent les emplois créés dans la construction et la rénovation? Sûrement pas aux femmes, qui pourtant, doivent elles aussi supporter leurs familles! On passerait volontiers par-dessus ce manque de considération si, à tout le moins, le gouvernement laissaient tomber les "pépines" et les "chars" au profit d'une innovation et d'une créativité responsables sur les plans social et environnemental.
Marie-Christine St-Pierre
Sherbrooke


Monsieur Maisonneuve, 
Pour contrecarrer les agendas et les idéologies politiques des ministres des finances qui saupoudrent des subventions selon le potentiel de gains électoraux pour leur parti, il est temps de créer un comité indépendant formé de spécialistes en finance, en économie, de travailleurs et de professionnels. Que ce comité soit chargé de surveiller les finances du pays, définir les priorités à court, moyen et long terme pour un développement durable des générations présentes et futures. Ce comité pourrait être rattaché au vérificateur général qui émettrait des recommandations soumise à la Chambre des Communes pour adoption. 
 
Merci et bonne journée
Marc Fortin
Alma


quelqu'un disait dernièrement de cette situation , donner de l,argent publique aux banques c'est comme donner de l'héroïne a un héroïnomane ,ça a l'air de régler le problème mais dans les faits ça ne fait que repousser l'inévitable ,il ne reste plus a nos gouvernements qu'a découvrir la cure de désintoxication idéal pour eux. bonne chance a tous. p.s.vous braillerez dans 5 ans en voyant fondre vos programmes sociaux en pensant aux pauvres dirigeants et actionnaires des banques en question qui se dorloteront a l'ombre d'un bananier dans un des paradis fiscal qu'ils auront créer avec vos milliards.comme disait la vieille dame, pensez-y.
Benoit Chevarie
Saint-Marc sur Richelieu


Bonjour, primo, M. Ignatieff et ses libéraux, après avoir justifié la coalition au nom des intérêts supérieurs des Canadiens, sont revenus bien vite aux intérêts partisans et mesquins du Parti libéral du Canada.  
Secundo, " la cigale ayant chanté tout l'été, se trouva fort dépourvue quand la CRISE fût venue. Les banques, les fabricants d'automobiles et toutes les cigales de la même riche, pardon ! de la même ruche, après avoir fait preuve d'une insousiance criminelle, on le culot de se présenter à la fourmilière gouvernementale pour quémander quelques milliards, pardon ! quelques miettes pour subsister encore ! Pendant ce temps, les "prévoyants" qui ont fait l'effort de s'adapter pour survivre se retrouve avec ...une tape dans le dos ! 
 
Quelle tristesse et quelle désolation !
Sabin Bois
Mont-Joli


On ne parle pas suffisamment du fait que le budget Harper-Ignatieff entend « moderniser » le régime d'équité salariale des fonctionnaires fédéraux.. en retirant aux femmes le droit de se tourner vers les tribunaux pour exiger un salaire égal pour un travail de valeur égale. 
Comme le dit Lina Bonamie, de la FIQ  : "L'équité salariale constitue la correction d'une injustice historique commise à l'endroit des femmes. Elle ne devrait jamais faire l'objet d'un enjeu de négociation comme le veulent les conservateurs." 
Les mesures législatives proposées sur la rémunération dans le secteur public fédéral auront également pour effet de réduire des augmentations salariales déjà négociées, violant ainsi dans les faits les conventions collectives de beaucoup de travailleuses et de travailleurs. 
Avez-vous voté pour ça?
Martin Dufresne
St-Hippolyte


j'ai déjà travaillé dans une scierie qui fabriquait des 2X4 
L'entreprise perçait un trou dans ces 2X4, pour permettre le passage des fils électrique l'or de la construction d'une maison. 
Je me suis fait expliquer en fessant ca, les 2X4 subissait une transformation, et n'étais pas taxe au États-Unis. 
Si c'est vrai, l'argument des Conservateurs ne tient pas, les gouvernements devraient investir dans la deuxième transformation.
Gaudreault Elio
Lebel-sur-Quévillon


Ce budget est scandaleux. Profiter d'une situation de crise économique pour abolir l'arbitrage de l'équité salariale et conserver les coupures à Condition Féminine Canada, c'est scandaleux! 
Et que dire d'user de la situation politique et économique pour réformer la péréquation, pour refuser d'agir réellement face aux problèmes environnementaux, pour aller de l'avant avec une commission pancanadienne des valeurs mobiliaires! Comme si ce n'était pas assez, ce gouvernement en temps de crise ne se préoccupe pas vraiment des plus démunis de notre société, et ne propose que des mesures sporadiques et erratiques pour se préoccuper de certains des plus démunis de notre société (les employés qui sont déjà non-admissibles à l'A.E., et les personnes déjà sous le seuil de payement de l'impôt fédéral, par exemple) 
 
Vraiment, merci messieurs Harper, Flaherty et Ignatieff.!!! Je vais m'en souvenir le jour de l'élection, et je ne serai sûrement pas la seule!!!
Gabrielle Ladouceur-Despins
Montréal


Il faut comprendre que le Canada n'est qu'un petit pays et suivons simplement les directives Américaine capitaliste. Nous vivons une crise mondial due en partit par le surplus de production monétaire, la corruption financier et le manque de savoir faire des banques central. Le consommateur est épuise, approche la retraire et ne peux plus s'endetter. La globalisation et l'exportation de la main d'oeuvre a la Chine et l'inde aggrave encore plus la situation. Alors, nos gouvernements d'une façon maladroite ne font que dépenser espérant raviver l'économie par l'entremise de chantier de construction. Aussi longtemps qui n'y aura pas de JUSTICE contre les crimes économiques rien ne changeras. Aussi longtemps que les chefs d'entreprise sans mette plein les poches alors que les travailleuse sont mis a la rue rien ne changera.
Pierre Boisvenue
Gatineau


Aussi longtemps que les chefs d'entreprise sans mette plein les poches alors que les travailleuse sont mis a la rue rien ne changera. Les Etat-Unis avec leur réserve internationale est en grand parti responsable de la dépression économique à venir. Depuis les années 90 l'économie en baser simplement sure des bulle économique. Bulle haute technologie suivi de la bulle immobilière. Avec une complète indifférence a l'environnent le system capitaliste d'aujourd'hui tire a ça fin.
Pierre Boisvenue
Gatineau


Comme il est coutume, hélas, le nouveau budget n'est que plastrage. 
Baisse d'impôt ! avec ce montant, on peut acheter un plein d'essence, pour l'année. 
 
Il faut rénover pour 10,000$ si nous souhaitons un crédit d'impôt, surveillez bien les entourloupettes qui suivront pour reprendre ce crédit ! 
 
Les infrastructures, les besoins sont énormes, l'argent sera peut-être là, mais il manquera de main d'oeuvre pour réaliser le travail. 
 
Si peu pour la formation des travailleurs, même l'assurance emploi est refaçonné de manière à ce qu'elle ne puisse s'appliquer à tous ! 
ET, vous parlez sérieusement que ce budget saura être efficace ??
Claude Froment
Amherst Qc


chers politiciens, si vraiment M. Ignatieff voulait favoriser la classe des moins nantis qu'est ce qui l'empêchait d'apporter un amandement au moins pour aider ceux qui sont en arrêt de travail ou à ceux qui perdront leur travail dans les prochaines semaines, pour faciliter l'admission au chômage. Au moins il aurait vraiment prouvé que ce qu'il dit est fondé.... 
 
pauvres journalistes vous êtes pris à vous faire racconter des histoires sans toujours pouvoir dire le fond de votre pensée. 
 
Et en plus on vous critique (les journalistes)..mais il y a des limites à gober tout ce qu'ils veulent bien que l'on croit. 
 
La perte de temps...dû à la crise, c'est déjà fait. Un amandement aurait poussé Harper à agir en faveur de ceux qui sont les plus touchés par la situation. Sans doute M. Ignatieff n'est pas non plus intéressé à prendre la direction du parti dans une situation pareille. 
 
Merci M. Maisonneuve de parfaire notre éducation politique tous les midis.
Lise Archambault
Québec, Que


Un déficit de 32 milliards et des baisses d'impôt pour la classe moyenne.... Quand on n'a plus d'emploi les baisses d'impôt on s'en fout. Si on a toujours notre emploi, en plus de s'estimer choyé, on peut se demander pourquoi on mérite une réduction d'impôt. 
 
C'est probablement ce qu'on appelle faire sa part en période de crise.  
 
Y'a-t-il quelqu'un qui avait demandé des baisses d'impôt ?  
 
Est-ce une façon de faire taire le peuple pour les milliards que notre bon gouvernement a donné aux "Grandes Banques"? 
 
Ou je ne comprends rien à rien, ou le grand complot existe vraiment. 
 

Jean Bernier
Lévis


Avant ce matin j'avais un très grand estime pour M. Ignatieff. je le voyais comme un chef d'état, un homme au dessus de toute partisanerie politique, un homme à mon avis qui allait changer les choses. 
 
Qui plus est il n'a même pas proposer des amendements seulement une supervision ridicule. 
 
Ça fait pas sérieux et toute la rhétorique du début de son discours que je trouvais cinglante, précise dans son analyse des faiblesses du budget, il termine en disant nous le mettons en probation. 
 
M. Ignatieff à manqué une belle occasion de nous montrer ce dont il est capable. 
 
Je suis un Acadien qui demeure au Québec depuis 5 ans et je comprend maintenant les québécoises et les québécois de ne plus faire confinace à tout ce qui vient d'Ottawa et de vouloir leur pays. 
 
Réveillez vous M. Charest premier ministre du Québec voyez au intérêts de votre pays. La vous ne le faite pas et c'est évident.
Gilles Martin
Laval


bonjour moi je pense que le budget est et a toujours été pour les riches comme mrs malroney faisait si bien qui s,asemble se ressemble voila pour finir jamais aux grand jamais Ignatieff auras mon votre il est vendu a cause que la caisse de son partie ne convient pas a une élection pas beaux ca
Wilfrid Martin
Magog


Bonjour, le budget dans son ensemble est bon.cependant il y a un bémol; la partie qui porte aux réductions d impot de la classe moyenne, c est une vraie risée. 
Dans mon cas, entant retraité, et n ayant pas de grosses pensions payée par une cie ou gouvernemental. Je dois me débrouiller,avec le peu d économie et les pensions provinciale et fédéral. 
Le budget ne nous aidans pas Nous venons passer nos hivers au Texas, la ou le cout de la vie y est moitié moins cher que par chez nous. Je ne me plaint pas, car je crois que je suis privilégié. 
Si je devais passer mes hivers au Québec, je devrais travailler pour joindre les deux bouts. 
Je pense que dans l ensemble ce qui se passe présentement au gouvernement ce sera bon pour le Canada.
André Bray
Harlingen Texas


Il me semble qu'une mesure intelligente aurait D'ABORD été d'abolir les "abris fiscaux"... C'aurait pu être proposé dans l' amendement des libéraux avant d'approuver ce budget de m.. 
 
Mais, non, personne n'en a parlé..C'aurait probablement pénalisé trop de LIBÉRAUX justement .  
 
C'est connu les LIBÉRAUX vont toujours dans le sens contraire du bon sens.
Suzanne Groulx
Candiac


On dit que la décision de M. Ignatieff veut penser aux canadiens en premier, qu'elle vise à relancer l'économie au plus vite en se plaçant au dessus des visées partisanes. Mais jusqu'à quel point l'état des finances des partis a-t-il dictée la décision du parti Libéral. Si le parti n'a pas d'argent pour aller en élection, si les appuis de la population ne sont pas clairs, si les troupes elles-mêmes ne sont pas prêtes à aller en élection pourquoi voudrait-on renverser le gouvernement ? 
 
On a donc un gouvernement conservateur qui aura un comportement Libéral face aux dépenses avec une opposition Libérale qui se donne un rôle de reddition de comptes à la conservateur. C,est le monde à l'envers...
Richard Matte
Montréal québec


C'est vraiment désolant de ne pas suivre la tendance mondial à investir dans les technologies vertes de demain. 
 
Tout comme la libre-commercialisation, nous ne serons pas prêt quand les gros paquebots verts entreront dans les ports. Nous nous ferons tasser hors de la baie de commerce. 
 
Comme quoi, à force d'hésiter et de retarder l'action approprié, on fini par se faire engloutir. 
 
Encore un autre bateau de manqué!
François Comte
Sherbrooke


 


Le compte rendu de Maurice Godin, correspondant parlementaire à Ottawa
 
[Écoutez l'extrait>>>]
 
Êtes-vous satisfait du budget fédéral?
 
[Écoutez l'extrait>>>]
 
Les propos de Guy Chevrette, François Legault et Jean Perreault
 
[Écoutez l'extrait>>>]
 


 
Budget fédéral 2009-2010
Dossier de Radio-Canada.ca

 
Analyse du budget à l'émission L'heure des comptes
 
Budget fédéral 2009-2010, faits et réactions
Sujet traité à l'émission Désautels le 27 janvier 2009

 
Budget de crise
Entrevues diffusées à l'émission 24 heures en 60 minutes

 
Réactions au budget
Sujet traité au Téléjournal le 27 janvier 2009

 
Le budget de 2009
Site du ministère canadien des Finances



Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

 
Error processing SSI file