du 29 septembre 2009
Notre nouveau site!
 


PARTICIPEZ À LA TRIBUNE TÉLÉPHONIQUE
du lundi au vendredi,
dès 11 h 30
514 597-3700 (Montréal)
1 877 597-3700 (extérieur)

La tribune téléphonique est ouverte jusqu'à 16 h pour recevoir vos commentaires sur le sujet du jour.

Courrier :
MAISONNEUVE EN DIRECT
Société Radio-Canada
1400 René-Lévesque Est,
bureau A67-7
Montréal (Québec)
H2L 2M2

Courrier électronique :
endirect@radio-canada.ca


Le 26 février 2008

L'OPC, comme peau de chagrin?

L'Office de la protection du consommateur, fondé en 1971, a pour mission de protéger les consommateurs québécois, en les informant, en représentant leurs intérêts et en appliquant les lois sous sa responsabilité. 
 
Pour remplir son mandat, l'OPC a déjà compté 26 enquêteurs. Les choses ont bien changé depuis. En 1995, le gouvernement péquiste, pour atteindre le déficit 0, a réduit de moitié le budget de l'Office. Aujourd'hui, l'OPC ne compte que cinq enquêteurs pour tout le Québec. Pourtant, au moins 250 000 personnes font appel à l'Office chaque année. Un reportage de l'émission La facture démontre que cet organisme n'a plus les moyens de bien remplir sa mission. 
 
Comptez-vous sur l'Office de la protection du consommateur pour vous protéger? 
 
Les invités de Pierre Maisonneuve : Pierre Craig, animateur de l'émission La facture, Louis Borgeat, président de l'Office de la protection du consommateur, et Nicole Chapdelaine, porte-parole de la Coalition des associations de consommateurs du Québec.



Faites-nous part de VOTRE opinion !
Communiquez-nous vos commentaires en cliquant ici.
Merci de votre participation!




Je suis abonné à Protegez-vous depuis sa fondation. 
Cette publication à l'intention des consommateurs, indépendante de l'OPC, est ma fenêtre sur l'évaluation des produits. Elle m'avertit aussi des rappels, me prévient sur les articles dangereux et signale les fraudeurs éventuels.  
Cette revue mensuelle joue un rôle de chien de garde et maintient un lien étroit avec ses lecteurs.  
Il est vital de la soutenir en s'abonnant afin qu'elle subsiste et continue de travailler indépendante et sans ingérence au mieux de nos intérêts.
Georges LeSueur
St-Ambroise


Et voila une autre belle realisation de notre tres lucide Lucien Bouchard... Ce n'est pas le seul organisme qui n'a plus les moyens d'atteindre ses objectifs, qu'on pense au Ministere de l'Environnement entre autres. En cette ere neoliberale il semble etre plus important de proteger les entreprises contre certains individus qui croient encore avoir des droits!
Helene Paulette
Inverness, qc


Bonjour, 
Étonnant d'entendre Monsieur Borgeat! Est-il président de l'OPC, nommé pour défendre les consommateurs et agir avec force dans un environnement changeant ou le représentant de Madame Jérôme-Forget pour réduire la taille de l'État? Très inquiétant d'entendre ce discours de bois sans vision et sans compréhension des enjeux de société et de consommation et la protection de la population.
Nicole Dumoulin
Montréal


Il est mention d'une diminution du personnel et des budgets de plus de 50% depuis une dizaine d'année. Mais, as-t-on pensé que depuis ce temps, la consommation a augmenté de façon exponentielle et l'endettement important des ménages le démontre. Le profil des consommateurs a aussi changé. Ne voyez-vous pas des hardes de consommateurs agés de 12 ou 13 ans envahir les centres d'achat? La qualité des produits de consommation a aussi diminué grandement avec la mondialisation  : quel pourcentage de ces produits provient de Chine? La manière même de magasiner a aussi évolué énormément  : de plus en plus, les consommateurs magasinent via Internet et cela crée d'autres problèmes importants. Pauvres travailleurs de l'Office.... Je ne voudrais pas affronter leurs journées....
Simon Bouchard
Sept-Îles


Bonjour, 
Peut-être faudrait-il poser la question différemment et se demander comment il se fait que bien des gens se font encore berner par des commerçants ou des banques qui ne sont pas étouffés par les scrupules. 
Autrement dit, est-ce que par exemple dans les écoles secondaires on s'en préoccupe? 
La loi sur la publicité envers les enfants est peut-être une bonne chose qui aura cependant coûté plusieurs millions avant d'être entendue par la cour suprême, mais elle n'aura de sens que lorsque les enfants seront des consommateurs-PAYEURS! Jusque là, ce sont les parents qui s' occupent des achats! Faut-il y voir un autre "visa le noir tua le blanc"? 
Et puis, soyons honnêtes, le jour où la loi sera respectée sur les routes, ce jour là peut-être on pourra pleurer sur les consommateurs.... 

Jean G. Lengellé
Embrun Ontario


Question  :  
 
Depuis que Lucien Bouchard a atteint son objectif de déficit zéro, le Québec est-il plus riche ? Ou est-ce que cela a permis au parti libéral de dépenser, redonnant au Québec un nouveau déficit ?  
 
L'Office nous a toujours semblé un paravent contre certains fraudeurs, je suis déçue... tellement déçue qu'ils ne puissent arriver à conscientiser les autorités politiques. Que pouvons-nous faire ?
Marie Veilleux
Québec


En complément à ce que j'ai dit en onde, plusieurs approches sont requises pour faire en sorte que le consommateur soit véritablement protégé. On pense, à la nécessité de faire une véritable réforme du droit de la consommation. Cette réforme, réclamée depuis longtemps se fait présentement à la pièce pour éteindre les feux comme celà se fait depuis longtemps. On évite ainsi de faire le travail de fond qui s'impose, travail presque aussi exigeant que le fût celui qui a précédé la réforme du Code civil.  
D'ici là, l'Office devrait pouvoir utilliser les instruments de prévcention et d'intervention qu'elle possède pour, au moins, faire respecterr les dispositions des 4 lois dont elle a la responsabilité. On peut toujours rêver! 
L'OPC pourrait utiliser davantage le mécanisme des engagements volontaires qui permet d'imposer un code de conduite à un ensemble de commerçants d"un même secteur d'activité. 
 
Après tout, les contrats de consommations ne représentent que plus de 90% des contrats concluent chaque jo
Pauline Roy
Montréal


Je suis vraiment désolée, sur le triste constat de la situation à l'OPC. C'est révoltant de voir qu'un organisme utile et nécessaire comme celui-ci perd ses moyens. C'est ainsi également pour l'Office de la langue française .. 
S'il y avait plus de solidarité, on aurait 
déjà dû manifester dans les rues de Montréal, beau temps, mauvais temps,  
pour maintenir l'efficacité de leurs actions, faute de quoi, c'est comme s'ils perdaient leur raison d'exister.
Sylvie Rose
Montréal


 


Comptez-vous sur l'Office de la protection du consommateur pour vous protéger?
 
[Écoutez l'extrait>>>]
 


 
Site de La facture
 
Office de la protection du consommateur
 
Coalition des associations de consommateurs du Québec


Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

 
Error processing SSI file