du 29 septembre 2009
Notre nouveau site!
 


PARTICIPEZ À LA TRIBUNE TÉLÉPHONIQUE
du lundi au vendredi,
dès 11 h 30
597-3700 (Montréal)
1-877-597-3700 (extérieur)

Les tribunes sont ouvertes jusqu'à 16 h pour recevoir vos commentaires sur le sujet du jour.

Courrier :
MAISONNEUVE EN DIRECT
Société Radio-Canada
1400 René-Lévesque Est,
bureau A67-7
Montréal (Québec)
H2L 2M2

Courrier électronique :
endirect@radio-canada.ca


Le 24 avril 2006

La visite contestée de Paul Kagame

La visite privée du président rwandais Paul Kagame au Canada, les 24 et 25 avril, crée la controverse. Paul Kagame sera notamment reçu à l’Université de Sherbrooke. Aucune rencontre n’est prévue avec des représentants des gouvernements québécois ou canadien.  
 
Cette visite ne plaît pas à des Canadiens d’origine rwandaise. Bien des Rwandais estiment que Paul Kagame n’est pas innocent des souffrances du peuple rwandais, et ils croient que le président a sa part de responsabilité dans la mort de milliers de Rwandais, surtout après le génocide. 
 
Pierre Maisonneuve s’entretient avec Bernard Demers, vice-recteur et directeur du campus de l’Université de Sherbrooke à Longueuil, Monique Mujawamariya, présidente déléguée et fondatrice du Fonds Africa et ancienne porte-parole des droits de la personne dans la région des Grands Lacs, et Colette Braeckman, journaliste au quotidien belge Le Soir et spécialiste du Rwanda.



Faites-nous part de VOTRE opinion !
Communiquez-nous vos commentaires en cliquant ici.
Merci de votre participation!




Et il est aussi nécessaire de se rappeler que Paul Kagamé est d'abord cet austère personnage qui, avec le FPR, mit fin au génocide et aux souffrances de millions de rwandais soumis aux horribles exactions des milices interahamwe et de l'Armée rwandaise, complices du MRND et du Hutu Power. 
 
Il est étrange que les efforts des révisionnistes, tentant de faire oublier la brutale réalité des trois mois maudits de 1994, aient aujourd'hui tant d'auditoire médiatique, et pourtant... Comme s'il était possible de réécrire l'histoire de ces centaines de milliers de morts en prétextant, 12 ans plus tard, que le FPR et le général Kagamé aient été aussi sanguinaires que ceux qu'ils neutralisaient et boutaient hors du pays.  
 
Il n'y a pas de guerre propre (vg. la Bosnie, l'Irak, pour les bien-pensants de la guerre sans sang) mais il est ridicule d'essayer de faire croire que la prise du pouvoir par Kagamé ait été à l'image de ce à quoi il mettait fin. 

Michel Samson
St-Émile de Suffolk, Qc.


C'est scandaleux ce que dit Mr Demers. 
Tout simplement comprendre que les gens comme Demers sont interessés à prendre des parts de marchés, et s'en foutent de l'ethique et du bon sens. 
Dommage que ce comportement de charrognard naissent des universités.
Francois MUNYABAGISHA
Drummondville


Félicitations à Radio-Canada. Enfin, nous commençons enfin à poser les bonnes questions sur le Rwanda et toute l'Afrique centrale et nous obtenons certaines réponses. Après 12 ans de silence, des millions de personnes dont les familles sont déchirées par les actions de Paul Kagame et d'autres peuvent commencer aussi à pleurer leurs morts. 
 
Espérons que Radio-Canada continue à enquêter. 
 
Robin Philpot 
auteur de "Ça ne s'est pas passé comme ça à Kigali"
Robin Philpot
Montréal


Je vous félicite de l'éclairage donné par votre émission sur cette affaire.  
 
Je m'interroge sur le fait que le Rwanda dont M. Kagame est président, ne reconnaisse pas la juridiction de la Cour internationale de justice de la Haye, et de ce fait, empêche que toute la lumière soit faite sur l'agression et le pillage effectué par les forces armées de son pays en République démocratique du Congo. Le 19 décembre 2005 cette Cour a condamné l'Ouganda à une compensation de l'ordre de 10 à 15 milliards $US. Les Nations Unies ont rapporté que les hostilités dans cette région ont causé plus de 4 millions de morts, des centaines de milliers de viols et ont documenté le pillage des ressources minières et forestières qui aurait bénéficié au Rwanda.  
Le commerce du Canada avec cette région du monde doit se conformer à des règles justes et équitables, tel que requis par les campagnes "un monde sans pauvreté" et "abolissons la pauvreté". 
 

Louise Royer
Montréal


La visite au Canada du president rwandais  
Kagame, si privée soit-elle est un mepris pour les droits de la personne. 
 
Les victimes du systeme Kagame se comptent par millions et retrouvent aussi bien parmi les populations civiles rwandaises que congolaises. De nombreux rapports et témoignages existent sur les crimes de guerre, les massacres de refugies, les assassinats politiques et les actes de tortures commis sur une grande echelle. 
 
Toute personne qui se soucie des violations massives des droits de l homme devrait en prendre connaissance et réclamer que justice soit faite.
jules terera
laval


Merci d'avoir discuté de ce sujet qui essaie d'informer les canadiens et canadiennes de ce qui se passe dans ce beau petit pays , qui présentement, est plus connu suite aux horeurs qui y se sont déroulés il y a plus de 10 ans. J'apprécie beaucoup l'effort fait par Radio Canada de donner, pour une fois, la version la plus proche de la réalité de ce qui s'est passé au Rwanda. Par contre, il faut continuer d'informer afin d'éviter que d'autres institutions comme l'université de Sherbrooke emboîtent le pas en décorant des personnes comme M. Kagame comme des soi -disant faiseurs de la paix alors que ce ne sont que des loups camouflés en peau d'agneau se cachant en arrière de la douleur du peuple rwandais! 

Vestine Ngoga
Sherbrooke


Ruzibiza un ex-membre du FPR/APR décrit autrement le personnage Kagamé sur http://www.inshuti.org/ruzibiza.htm. Pour les personnes intéressées sur ce sujet, je vous propose un autre son de cloche sorti des ouvrages : 
1.Noires fureurs, blancs menteurs Rwanda 1990 -1994, de Pierre Péan; Éditions Fayard. 2.Crimes organisés en Afrique Centrale : Révélations sur les réseaux rwandais et occidentaux de Honoré NGBANDA Nzambo, Préface de Charles Onana. Paris, Editions Duboiris, 2004 3.Les secrets de la justice internationale, de Charles Onana ; Éditions Duboiris nov.2005. Le sang de tous nos morts dans la région des grands lacs africains est en train de crier à la justice véridique et celle-ci ne sera rendue que si une enquête objective est menée afin de comprendre ce qui se passe dans cette région depuis 1989 et surtout de châtier tous les responsables de cette tragédie. 
 
Wa Madika, Montréal 

Nyunyi Wa Madika
Montréal


Je vis au Rwanda depuis un an pour une centaine de veuves rescapées du génocide.  
Plusieurs de ces femmes ont été violées et férocement brutalisées. Elles ont beaucoup d'admiration pour le FPR qui a fait cesser le génocide et leur président Paul Kagame. Le gouvernement actuel qu'on accuse ces jours ci est formé de Hutus et de Tutsis. Dailleurs on n'utilise plus ces termes, on ne parle que des rwandais... 
Plusieurs mesures sont en place favorisant la réconciliation des rwandais; Ce pays est en plein développement économique. Tous les enfants ont acces a l'école, les médicaments contre le sida sont payés par le gouvernement. 
 
Je trouve bien triste qu,on taise tous ces efforts pour reconstruire le pays et apprendre a vivre ensemble, victimes et bourreaux. Je trouve inutile de tenter de miner la confiance en ce gouvernement qui tente de son coté de convaincre son peuple qu,on peut aller de l,avant meme apres une si grande horreur.
Nicole Pageau
Kigali, Rwanda


Si le Canada autorise la visite de kagame , tout en ayant eu vent de l,implication de ce Monsieur dans le génocide et l'apres génocide, un jour le Canada devra battre sa coulpe d,avoir ouvert sa tribune à un autre Charles Taylor car tot ou tard ce monsieur sera devant la court penale internationale pour ce qu'il a fait au rwanda et dans la région des grand lacs
Alain Bourlot
Vancouvert


Visite de Paul Kagame, 
 
Après avoir vu le reportage de Zone libre de la fin de semaine dernière sur le mystère Corneille, il m'apparaît qu'il y a des doutes plus que raisonnables de soupçonner Kagame d'avoir orchestré le génocide rwandais afin de prendre le pouvoir. Le livre du général Dallaire décrivait des indices dans ce sens. Il est inconcevable que le principe de précaution appliqué au étrangers en visite au Canada ne soit pas appliqué dans ce cas. L'Université de Sherbrooke affiche une attitude de complaisance pour ses petits intérêts, sans égards à la sensibilité du public sur ce sujet très grave. Ils démontrent leur manque de vision et leur petitesse d'esprit, typique d'une université de campage. C'est une honte et je souhaite protester vivement.  
 
André De Léan 
Pincourt 
Québec 
 
 

André De Léan
Pincourt


Dire que le Président Kagame a été massivement élu, c'est une aberration. Et cela remet en cause les prétentions de spécialiste. Je suppose que Madame Braeckman aurait tout au moins daigné s’enquérir sur ce que les observateurs électoraux de l'Union Européenne ont vu et vécu. Je suppose également que les diplomates et les ONG belges présents au Rwanda (jusqu'au jour où ces ONG ont été expulsées)auraient rendu publics leurs rapports pour éclairer nos "spécialistes". Si donc Madame Braeckman n'a pas les yeux de voir le préjudice souffert par ses proches, je mets en doute sa capacité de voir le préjudice subi silencieusement par un Rwandais qui craint pour sa peau. Et pourtant, un autre spécialiste belge et non le moindre, Professeur Philip Reintjens, n'aura pas ménagé celui qu'il a qualifié de plus grand criminel toujours en fonction. Le vrai historien, de surcroît spécialiste, ne saurait s'accrocher aux clichés quand la face cachée du monde se dévoile.
Ismaïl Mbonigaba
Hull-Gatineau


Bernard Demers est un homme qui represente une institution courageuse. Science sans conscience n est que ruine et larme. Le peuple rwandais a besoin de gens comme vous. Et ils sont tres nombreux a salue votre geste. 
 
En ce mois d Avril ou on se receuille pour les Notres, il s avere qu en meme temps il nous faudra toujours expliquer la honte de 1994 aux ignorants pour que plus JAMAIS devienne realite.  
 
Certains ne voudront jamais reconnaitre un genocide de 1994 bien planifie, bien execute et bien reussi car depuis 1959 c etait coutume au Rwanda de malmener le Tutsi.  
 
Est-ce Kagame le responsable de la mort de Kayibanda et des autres peres de la revolution HUTU ? N est-ce pas aussi vrai qu en 1973 avec le coup d Etat de Habyarimana, nombre de Tutsi sont morts dans les ecoles, en prison ou dans des campements de fortune "Bugesera".  
 
Il y a bien eu un genocide Tutsi au Rwanda. Alors pas d amalgame svp parce que des hommes de bonne foi existent au Quebec et au Canada.
Jean Serge Polisi
Montreal


 


La visite controversée de Paul Kagame
 
[Écoutez l'extrait>>>]
 


 
«Médaille controversée de l'Université de Sherbrooke au président du Rwanda»
Article publié dans Cyberpresse le 22 avril 2006

 
«Portrait de Paul Kagame»
Une section du dossier Rwanda. Le mystère Corneille - Radio-Canada.ca



Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

 
Error processing SSI file