du 29 septembre 2009
Notre nouveau site!
 


PARTICIPEZ À LA TRIBUNE TÉLÉPHONIQUE
du lundi au vendredi,
dès 12 h 15
597-3700 (Montréal)
1-877-597-3700 (extérieur)

Courrier électronique :
endirect@radio-canada.ca

Courrier :
MAISONNEUVE EN DIRECT
Société Radio-Canada
1400 René-Lévesque Est,
bureau A67-7
Montréal (Québec)
H2L 2M2

Le 23 juillet 2004

Manifestation pour la survie de CHOI-FM

Cinquante mille personnes ont marché hier dans les rues de Québec, en scandant des slogans en faveur de la liberté d'expression. Ils entendent ainsi protester contre la décision du CRTC de ne pas renouveler le permis de la station, à cause des propos controversés de certains animateurs.
 
L'organisation française Reporters sans frontières a apporté son soutien à CHOI-FM et déploré la fermeture de la station, « qui s'apparente à un acte de censure ». 
 
La direction de la station se dit très satisfaite d'une telle mobilisation. Son propriétaire, Patrice Demers, espère que l'ampleur du mouvement de protestation va influencer les pouvoirs publics. 
 
La nouvelle ministre du Patrimoine, Liza Frulla, a annoncé jeudi qu'elle demanderait un avis juridique sur le non-renouvellement de la licence de la station. 
 
Êtes-vous surpris par l'ampleur de la mobilisation? 
 
Les invités de Michel Labrecque : Patrice Demers, propriétaire de CHOI-FM et directeur général de GENEX Communication, Marcel Blais, porte-parole de la fédération Personne d'abord, Simon Langlois, professeur de sociologie à l'Université Laval, et Daniel Giroux, secrétaire général du Centre d'étude sur les médias de l'Université Laval.



Faites-nous part de VOTRE opinion !
Communiquez-nous vos commentaires en cliquant ici.
Merci de votre participation!




Habituellement je suis contre ce qui peut nuire à la liberté d'expression, mais là... 
 
Perte de temps et d'énergie pour une radio qui ne respecte rien ni personne qui ne pense pas comme elle. 
 
La liberté de chacun se termine à partir du moment où tu commences à envahir celle de l'autre. Ces "animateurs" n'ont aucun respect des autres et ont quelques 300000 auditeurs à entraîner dans ce non-respect. 
 
J'espère que le CRTC tiendra son bout ! 

Catherine Michaud
Lévis


Oui, je suis surpris par la force de la réaction. En démocratie on ne peut que renverser une décision qui semblait radicale mais justifiée par un niveau de langage indécent et une déontologie minable de CHOI FM. Ça nous apprend que notre société a des facettes opposées et contradictoires mais qu'il nous faut composer avec toutes. 

Georges LeSueur
St-Ambroise


On voit facilement l'impact et l'influence des médias, et comment il est facile d'amener 50,000 personnes à la rue. Les reportages télé nous ont montré encore une fois que plusieurs des personnes présentes ne savaient pas vraiment pourquoi ils étaient là; à la question qu'est-ce que la liberté d'expression, la plupart ne savait pas quoi répondre. 
 
Pour ma part je crois qu'il est plus que temps que le CRTC sévissent contre les médias qui n'arrivent pas à se discipliner, et qui permettre la diffusion d'à peuprès n'importe quoi au nom de "la liberté d'expression". L'obtention d'une license de diffusion est un privilège, et il doit être utilisé avec discernement. 
 
Une station comme CHOI et ses animateurs vedettes sombre dans la plus profonde démagogie sur la plupart sujet, et cela plait à un segment de la population. 
Demandons-nous si la réaction de la population serait la même, si les propos tenu en ondes visaient les juifs, les arabes ou tout autre minorité, plutôt que des Québécois. J'en doute, mais il est permis de dire n'importe quoi lorsqu'on vise des québécois, surtout si elles sont des personalités publiques. 
 
Félicitation au CRTC, et espérons que les élus (Frulla Hébert en particulier) va laisser faire son travail au CRTC. 

Ghislain Goyette
Chicoutimi


Je ne suis pas surpris. Les auditeurs de CHOI ont leur station à coeur. Par contre, je suis déçu par les journalistes de la province de Québec, à l'exception de quelqu'uns. Ils ont vraiment fait une couverture à sens unique du dossier du CRTC et de CHOI. Comment autant de personnalités publiques peuvent être aussi loin de leur auditoire. Ils s'entretiennent quasiment qu'avec des personnes qui, dans leur vie professionnelle ont été dépassé ou questionné par une petite radio indépendante. Cette petite radio indépendante qui à gravit un à un les échelons du monde radiophonique et qui est maintenant #1. Cette même radio qui est la seule à nous présenter une programmation musicale différente des autres. Cette même radio qui aident les jeunes groupes QUÉBÉCOIS à percer dans le monde musical. Cette même radio qui sensibilise ces auditeurs aux phénomènes trop grandisant du suicide, de l'obésité et l'inactivité des jeunes. Cette même radio qui parle et encourage nos sports locaux (Le R&O, Les Capitales, le hockey junior & senior, D. Lévesque (golf), etc.). 
Pour tous ceux qui n'en ont que contre l'émission du matin, je tiens à vous souligner qu'elle ne représentement que 10 à 15% des heures de diffusions de cette station. Et que dans ce 10-15 %, vous lui reprochez, mis bout à bout 45 sec à 2 minutes sur un total de plus de 6 000 hres de diffusion en +/- 6 ans. 
J'ai écouter et regarder le produit radiophonique et télévisuel d'animateurs concurrents et ils y en a plusieurs qui ont dit beaucoup plus de sottise et d'énormité en moins de temps. 
 
Merci. 

Vincent Vignola
Québec


1632, Galilée publie un ouvrage dans lequel il soutient la théorie de Copernic affirmant que la terre tourne autour du soleil… mais les bien-pensants de l’époque, dont le Pape Urbain VIII sont scandalisés. Galilée dépasse les limites du bon goût et de l’acceptable! Ils lui intentent donc un procès dont il sera reconnu coupable. Galilée devra abjurer ses erreurs et sera assigné à résidence. 125 ans plus tard, il sera réhabilité… le principe disant que la terre tourne autour du soleil était désormais largement accepté…  
 
Plus près dans le temps et de nous, dans les années 50, le Clergé dont l’autorité était indiscutable, se scandalisa des proses de Georges Brassens. Ses textes dépassaient les limites du bon goût… ou plutôt, dépassaient les limites du bon goût des bien-pensants… LEURS limites! Brassens fut mit à l’index et toute personne qui s’adonnait à fredonner les textes du troubadour était menacée d’excommunication. Quelques années plus tard, ce fut les déhanchements d’Elvis Presley qui subirent les foudres du Clergé… 
 
Tout au long de l’histoire, les bien-pensants, du haut de leur prétention et armés du pouvoir, ont systématiquement voulu imposer leurs idéaux et leurs valeurs «supérieures».  
Inquisitions, esclavage, croisades, colonisations; tant d’exemples de cette imposition des valeurs d’un groupe. 
 
Bien que les intentions soient parfois bonnes voir louables dans certains cas, le résultat demeure : l’établissement d’une forme de censure imposée.  
Je ne partage que rarement les opinions et idéaux de Jeff Fillion. Il lui est arrivé de dépasser MES limites au point où dès mon arrivée à la station, je fonçais droit dans son bureau pour débattre pendant parfois des heures (alors que j’étais rémunéré) des propos que JE jugeais scandaleux… Même si Jeff Fillion était mon supérieur immédiat, quand je sortais de son bureau, j’avais toujours mon emploi peu importe l’intensité de notre débat… j’avais droit à ma liberté d’expression.  
 
Je préférerais de loin que ce soit mes idéaux alter mondialistes, équitables et écologistes qui dominent notre société… malheureusement, ce n’est pas le cas. Vous vous demandez peut-être comment un gauchiste-écolo peut défendre Jeff Fillion et CHOI?? Je vous répondrai que l’une des valeurs de base que je défends est la liberté… autant la mienne que celle des autres, qu’ils soient d’accord ou non avec mes propos.  
 
En avril 2001, j’ai entre autres contesté l’imposition du «mur de sécurité» lors du Sommet des Amériques aux côtés de nombreuses personnes… où sont-elles aujourd’hui?? Ce mur était selon plusieurs une atteinte à nos droits et liberté de circuler dans notre pays. Pour certains, il était une nécessité afin de protéger les dignitaires étrangers. Pour beaucoup de gens, il représentait un dangereux précédant limitant notre liberté de circuler mais aussi notre droit à manifester notre mécontentement. Ironiquement, plusieurs des personnes qui se sont opposées à ce mur, font aujourd’hui partie des plus passionnés opposants de CHOI et Jeff Fillion.  
Où est votre cohérence?? Est-ce que la liberté n’est valable que pour VOS opinions?? 
 
Je ne pense pas comme Jeff Fillion malgré mon grand respect pour sa personne… pis après (comme disait Falardeau)?? Est-ce que mes idées ont plus de valeurs que les siennes?? Est-ce que mes limites sont plus acceptables que les siennes?? Est-ce que l’opinion des 380500 auditeurs de CHOI compte moins que celle de ses opposants?? 
Une chose est certaine, malgré toutes nos bonnes intentions, personne n’est parfait et à partir de cette prémisse dont nous sommes tous affligés, nul ne peut prétendre détenir LA vérité. 
 
Ainsi, la première question qu’il faut se poser collectivement est : la liberté d’expression a-t’elle UNE limite?? Je réponds non, elle n’a pas UNE limite, elle a DES limites; celles de chacun d’entre-nous, dépendamment d’une foule de variables dont nos origines, notre milieu familial, notre âge, notre style et notre degré d’éducation. 
 
Pour une personne âgée, un langage colérique ou affichant ici et là un blasphème inoffensif pour la majorité de non pratiquants, sera fort probablement automatiquement condamné.  
Pour une personne au degré d’éducation élevé, de simples écarts de langage au niveau de la syntaxe peuvent être scandaleux.  
Pour certains Juifs, critiquer les politiques d’Israël sera associé à de l’antisémitisme. 
Pour certains Américains, mettre en doute la parole du Président en temps de guerre sera anti-patriotique. 
Pour le prude, la seule mention du mot «fellation» fera rougir.  
Pour un jeune venant d’atteindre la majorité, à peu près tout sera tolérable... 
 
Faites le test; consultez vos parents, amis, voisins et collègues de travail et tentez de déterminer où est LA limite à la liberté d’expression… Bonne chance! 
 
Dans ce contexte, qui peut prétendre au monopole du bon goût?? Qui peut affirmer haut et fort qu’il détient LA vérité absolue; que seul lui, elle ou son groupe connaît mieux que quiconque ce qui est bon pour TOUS les citoyens?? 
 
L’histoire est jonchée d’exemples de gens bien-pensants prétendants défendre le bon goût et des valeurs soi-disant absolues… avec les conséquences que l’on connaît. 
 
Que l’on aime ou déteste Jeff Fillion, que l’on soit d’accord ou non avec ses propos, que l’on trouve qu’il dépasse, souvent, peu ou jamais NOS limites propres à chacun, il importe collectivement de se poser une seconde question :  
Veut-on oui ou non un organe de censure?? Et si la majorité décide que oui, alors que cet organe soit démocratique et représentatif des opinions de l’ensemble des citoyens, pas seulement d’une clique de privilégiés, non élus et amis du pouvoir. 
 
Ouvrir la porte à la censure- qu’elle nous paraisse justifiée ou non selon nos opinions- c’est permettre de museler les marginaux, les minorités, les nouvelles idées et trop souvent même, la majorité.  
 
Personnellement, je préfèrerai toujours vivre dans une collectivité libre avec les écarts et débordements que cela implique plutôt que vivre dans la censure avec ses rares avantages et nombreux inconvénients. 
 
Certains diront que je défends mon emploi ici… libre à eux de penser de la sorte. L’enjeu fondamental de ce débat m’apparaît beaucoup plus important : c’est une question de censurer les goûts et l’opinion de 380500 personnes, des auditeurs qui de leur plein gré, décident de syntoniser CHOI RADIO X…et dans une démocratie, l’opinion de tous et chacun devrait être valable et respectée. 
 
Jean Gagnon, 
Employé de CHOI… mais aussi alter mondialiste, écologiste, socialiste et peut-être même un «dangereux gauchiste» comme dirait Jeff Fillion- sans rancune! 

Jean Gagnon
Québec


Surprise par la mobilisation? 
 
Pas du tout! C'est pas logique de fermer une station de radio pour une émission qui est controversée! 
 
Sont-ce les ministres coincés dans le scandale sexuel à Québec qui abusent de leur pouvoir? 
 
Une revanche insidieuse? 
 
Je suis surprise que la Ministre fédérale poireaute à demander des avis. 
Je suis surprise que ce soit une personne sans mordant qui est à la barre de ce dossier. 
Ça ne prend pas un doctorat pour voir qu'il y a une machination politique dans cette fermeture de radio. On veut bâillonner les animateurs. Ils dérangent. Tous ceux qui dérangent dans le monde de fourbes dans lequel nous vivons, se font tués ou écartés! 
Que voulez-vous! 

Yolande Taupier
Magog


« Nous ne sommes pas un petit peuple. Nous sommes peut-être quelque chose comme un grand peuple. Jamais dans ma vie, je n’ai pensé que je pourrais être aussi fier d’être Québécois. » -René Lévesque, novembre 1976. 
 
Hier, 50000 personnes manifestaient dans les rues de Québec, au nom de la liberté d’expression, contre la fermeture de CHOI-FM, soit presque un auditeur sur sept. En février 2003, alors que partout à travers le monde les manifestants contre la guerre en Irak se comptaient par dizaines de milliers, nous étions moins de 8000 à le faire à Québec. 
 
La guerre en Irak, à l’époque considérée comme une guerre injustifiée et désormais comme un second Viet-Nam, a fait des milliers de victimes et ça continus. La victime de la fermeture de CHOI-FM serait, selon la propagande démagogique des propriétaires de la station, la liberté d’expression.  
 
André Arthur et Jean-François Filion nous ont pourtant « habitués » à une analyse simplifiée des sujets d’actualité, une démarche insidieuse pour amener l’auditeur à confondre « le gros bon sens » et l’opinion subjective de l’animateur. Alors, pourquoi aujourd’hui changer d’approche et compliquer le problème en faisant appel à des droits fondamentaux comme la liberté d’expression ? 
 
La situation est pourtant simple : 
- C’est aux propriétaires d’une station qu’est octroyé le « privilège » de diffuser sur les ondes publiques. Ils en sont responsables devant le public et le CRTC. 
- Ce « privilège » est octroyé dans la mesure où les propriétaires s’engagent à respecter les règles en vigueur. 
- Les propriétaires de CHOI-FM, malgré de nombreux avertissements du CRTC depuis quelques années, n’ont pas respecté ces règles : multiplication d’allusions et de commentaires diffamatoires, racistes, sectaires, d’attaques personnelles à répétition contre des personnes publiques, etc. 
- Le CRTC a retiré son « privilège » aux propriétaires de CHOI-FM. 
 
Comme dirait André Arthur : « C’est clair, c’est simple, c’est pas plus compliqué que ça » ! 
 
La suite des événements sera aussi très simple : 
- La station fermera. 
- La licence sera rachetée par quelqu’un d’autre. 
- Les nouveaux propriétaires diffuseront encore du bon ROCK aux grands plaisirs de la grande majorité d’anciens auditeurs de CHOI-FM. 
- Les nouveaux propriétaires y penseront à deux fois avant de tomber dans le piège de l’argent vite fait avec le « thrash radio ». 
- Dans quelques mois, comme après le départ des Nordiques (ont attendait une hécatombe économique !), on n’en parlera plus ! 
 
« C’est simple », les manifestants d’hier auraient dû manifester leur colère à l’égard des propriétaires de la station et non à l’égard du CRTC.Ce sont ces derniers qui pas leur arrogance ont fini par faire fermer la station et non à cause du CRTC qui, par ailleurs, soumet tous les diffuseurs à travers le Canada aux mêmes règles.  
 
J’aurais préféré que nous soyons 50000 à défiler contre la guerre en Irak en février 2003 et beaucoup moins hier à confondre liberté d’expression et médiocrité médiatique.  
 
« Aujourd’hui, je crois plutôt que nous sommes quelque chose comme un PETIT peuple, jamais je n’aurais pensé avoir aussi honte d’être Québecois ! » 

Jacques Pilon
Québec


J'étais à la manif hier, je l'ai suivie en vélo du Peps à l'Agora. 
 
La manif s'étendait, sur Laurier, de l'ancien CJRP à l'université : 2 km. Comme le boulevard fait 10 mètres de large, c'est 20,000 mètres carrés qu'occupaient les X. 
 
Ce n'était pas une foule compacte comme une foule statique, mais une foule en mouvement (le pas était très rapide). Alors si on divise par 2 mètres carrés occupés en moyenne par personne, ça fait 10,000 personnes. 
 
Ajoutons ceux qui se sont ajoutés par la suite, ajoutons même ceux qui étaient sur le trottoir (peu de gens, des touristes étonnés), ça donne un gros 20,000 personnes. Les 2/3 des jeunes de 15 à 25 ans; les 2/3 des gars (angry young whitemen)  
 
Mais là, ils vont faire accroire qu'il y avait 50,000 X comme ils font accroire qu'il y a 380,000 auditeurs (au top, Fillion fait 80,000 au quart d'heure) 
 
Le plus drôle c'est la station dénonce constamment l'inflation des chiffres... 

jacques noel
québec


Au lieu de laisser M Demers se complaire dans dans de grandes déclarations fumeuses, on devrait l'inviter à s'expliquer sur des cas précis comme la campagne menée par les animateurs de Génex dans le cas du projet Scorpion et ce qu'en on dit les juges qui ont eu à se prononcer sur le rôle de ces animateurs. 

Luc Dufresne
Trois-Rivières


Bonjour, 
D'une part, toute forme de censure exacerbe les réactions des censeurs avides de pouvoir, comme des censurés avides de liberté d'expression. De ce fait, il va de soi que tout le monde va se sentir à la fois accusateur et accusé avec tous les écarts que cela suppose. 
D'autre part il est assez évident que la réprimande eut pu censurer les animateurs controversés et eux seuls, et non entrainer la fermeture de la station, ce qui est fondamentalement absurde.  
Il faut donc comprendre la manifestation d'hier comme étant saine et nécessaire face à la prétendue rectitude politique qui à l'instar de l'Inquisition vise à débiliter ceux et celles qui pensent "autrement", et à accroitre le pouvoir de ceux qui prétendent purifier nos mœurs et qui en profitent pour nous imposer leurs valeurs rétrogrades et soi-disant religieuses. 
Merci 

Jean Lengellé
Embrun


Aujourd'hui, j'ai honte de la ville que j'habite. Quand M. Demers se réjouit d'avoir tenu la plus grosse manif à Québec depuis des lunes, je me rends compte que je vis dans une ville fermée. Fermée aux immigrants, aux personnes handicapées, aux homosexuels, aux personnes différentes, quoi! Parce que c'est sur eux que CHOI jette son dévolu, jour après jour. Et pour moi, le CRTC a bien fait.  
 
Qu'on offre donc l'espace de parole que gaspillent Fillion et Demers à ceux qui en ont besoin : le jour où Fillion et Demers seront capables de mobiliser des foules pour soutenir publiquement de véritables causes sociales, le vent aura tourné. 
 
En attendant, Québec restera une bourgade où il vaut mieux être blanc, hétéro et en santé. 50,000 personnes me l'ont prouvé, hier. Pour devenir la grande ville que Québec souhaite être, il lui faudra manger des croutes et surtout s'ouvrir à la différence... 
 
Que CHOI cesse de pleurer : quand on crache en l'air, ça finit toujours par nous retomber dans le visage. 

J. Renaud
Québec


Le CRTC s'est honteusement comporté en tribunal d'inquisition à la demande d'un très petit nombre d'entités près du pouvoir politique ?  
 
La sacro saint liberté d'expression a été outrageusement violée parce que des animateurs CHOIX Radio X et GENEX communication ont éclaboussé la susceptibilité quelques pleutres de la petite l'élite Québecoise.  
 
Que se passera t-il après que 50,000 « payeurs de taxes » ayant décidé de manifester ouvertement leur désapprobation d'un décision abhérante ou plutôt une un simulacre d'audience publique ?  

James Longbow
Saint Hyacinthe


Ce matin, au bulletin de nouvelle, j'entend les gens de CHOI dire que le Canada agit comme à Cuba quand à la liberté d'expression.  
 
Je ne connais encore aucun cas de personnes qui ont été exécuté pour émettre leurs opinion dans ce pays. J'appuie la décision du CRTC de ne pas renouveller cette licence, surtout qu'ils ont eu amplement chance à rectifer le tir. 

Anne Savard
Rimouski


Le nombre de manifestants n'est pas suffisant pour qu'une cause soit juste. Ainsi, les nazis se rassemblaient par centaines de milliers à la fois. Avaient-ils raison?  
 
CHOI est une radio commerciale qui profite de la frustration de son auditoire pour faire des profits. Prétendre qu'il s'agit d'un problème de liberté d'expression est ridicule. Il s'agit plutôt d'un problème d'incitation à la haine contre les handicapés, les déficients intellectuels, les Africains, les homosexuels, les politiciens...... 

Jacques Dumas
Québec


Vous fessez toujours sur le même clou, vous êtes autant démagogue que Fillion, alors avant de juger les autres regarder vous. 
 
C'est trop difficile de comprendre le deuxiène degré mais c'est vraiment facile de citer hors-contexte. 
 
De plus vous faites appel aux sentiments pour justifier la décision du CRTC. 
 
êtes vous le faire valoir du CRTC? 
 
p.s. je ne suis pas un auditeur de CHOI 

Dominic Pageau
Lévis


Bonjour, cette nuit au nouvelles de la premiere chaine...  
 
Reporter sans frontiere, disait qu'il ne savait pas que CHOI avait des propos discriminatoire, homophobe et autre; il disait aussi que Reporter sans frontière n'avait jamais écouté CHOI et que de plus la décision de supporter CHOI avait été pris à Paris. 
 
Si ca c'est du support....! 

Jean Hébert
Trois-Rivières


J'aimerais savoir quelle proportion de ces 35000 personnes (estimation de la police) manifestait pour la liberté d'expression et quelle proportion pour sauvergarder la seule radio rock de Québec ? 
 
Je commence à trouver que la liberté d'expression a le dos large. Je ne crois pas que les 380 000 auditeurs de CHOI (pas plus que les 35 000 qui marchaient hier) soient tous des fervents amateurs de language cru et vulgaire, d'insultes personnelles et démagogiques et de propos blessants.  
 
Si le CRTC a retiré le permis de CHOI/Genex c'est pcq le titulaire a largement abusé de son privilège d'utiliser les ondes publiques. Le CRTC a émis des avertissemts : fallait y penser avant. 
D'autres entreprises sont sûrement prêtes à combler le "vide" (je devrais dire le creux) créé par la fermeture de CHOI. 

Pascal Bélanger
Montréal


CHOI prétend que le CRTC n'a pas le pouvoir de juger du contenu diffusé, et ils prônent le recours aux tribunaux comme solution magique. Mais les tribunaux ne réparent pas le dommage causé par les propos mensongers diffusés à grande puissance, ne compensent pas les personnes qui ne veulent pas ou n'ont pas les moyens de recourir aux tribunaux, ils coûtent très cher, et on les préfèrerait franchement occupés à d'autre chose qu'à donner une caution morale à des fumistes qui prétendent dire la vérité, alors qu'ils ne sont qu'une version transgénique des mémères d'antan. 

jean gaudreau
Montréal


Bonjour M. Labrecque 
 
Je crois que la décision du CRTC était des plus justifiées. En effet, lorsqu'une radio ne tienne pas compte des avertissements répétés, il convient d'utiliser des mesures. Peut-être que la fermeture était trop sévère, surtout si nous songeons aux employéEs, mais comment le CRTC aurait pu faire respecter autrement la loi sur la radio-diffusion? 
 
Pa ailleurs, je ne crois pas que CHOI-FM ait subi une quelconque censure. En effet, une censure implique un contrôle systématique sur les idées, la diffusion et l'orientation sur l'ensemble des médias. Il n'en est rien dans le cas de CHOI.  
 
Le CRTC s'opposait à un manque flagrant d'éthique et de respect des gens qui ne pouvaient aucunement se défendre contre des propos injurieux. Le CRTC a simplement rappelé que l'utilisation libre des ondes radio, un domaine public, implique une responsabilité sociale. Refuser cela, implique un refus de l'éthique qui apparaît problématique pour une radio. 
 
Or, ce qui me questionne grandement est l'impression que CHOI récupère la liberté d'expression à des fins purement marchandes. En effet, il est possible que CHOI ne se préoccupe guère de la liberté d'expression mais davantage des cotes d'écoute afin de rentabiliser les investissements. 
 
Autrement dit, nous observons une subordination de l'utilisation publique des ondes à des principes marchands voire néolibéraux favorisant les clichés et les stéréotypes les plus éculés et le maintien du patriarcat. 
 
Est-ce que la liberté de commerce donne le droit de proférer n'importe quel propos injurieux e discriminatoires, envers les femmes entre autres, surtout si ces derniers favorisent une augmentation des profits? 
 
Il importe de rappeler que l'utilisation des ondes publiques est un privilège et non un droit. Il importe de rappeler que la radio sert l'intérêt public et commun et pas uniquement les intérêts commerciaux. 

Patrice Perreault
Granby


J'ai l'impression qu'on nous prends pour des innocents lorsqu'on nous dit que les "erreurs" des animateurs ne représentent à peine que 15-20 minutes d'antenne.  
 
Je support entièrement le CRTC dans sa désicion. Congédier Fillion et Arthur n'aurait pas règlé la question. C'est d'abord un problème de culture organisationnelle. Cette culture a permis l'acceptation de tels propos sans réagir promptement et sérieusement.  
 
On ne change pas la culture d'une organisation (ou d'une station) en remplaçant des animateurs. La direction n'a pas fait peuve d'engagement visant à rectifier la situation. Il ne restait que peu d'alternative. 

Jean-Guy Carvalho
St-Eustache


Je ne peux croire que les gens de Québec ont manifesté en faveur de ces deux animateurs que j 'ai de la difficulté à qualifier tant leurs propos sont dégoûtants...je viens d'en entendre des extraits à votre émission....et ça me fait frémir... 
Le CRTC aurait dû tout simplement exiger leur congédiement comme condition au renouvellement de la licence.  
Je ne comprends pas également que le propriétaire accepte de tels propos...La liberté d'expression a ses limites...et que pense-t-on de la liberté au respect des autres et au respect de la vie.. 
Nicole L. 
Les "Québécois" me déçovent..  

nicole nicole leboeuf
st-bruno


Je suis complètement abasourdi par cette manifestation. Je crois que la manifestation a été populaire, car c'est les vancances de la construction et qu'il fait très beau. Je crois que la grande majorité des manifestants ne savent même pas pourquoi ils manifestent et ne sont pas au courant des reproches contre la radio. Ils ont été là juste pour le tripe de manifester et pour le fun. 
 
Je ne peux pas croire qu'on puisse manifester pour du caca et du pipi qui passe à la radio. On voit les américains pratiquer la peine de mort sur les mineurs, on voit les américans nous imposer des lois sur le terroriste et ne pas se mêler de leur affaire, mais cela ne dérange pas personne. On voit des policiers gagner toutes les poursuites envers eux en déontologie, mais tout le monde s'en fou. On voit des pauvres personnes sans défence se faire décapiter sur internet dans les pays de l'orient et personne ne manifeste pour ça. 
 
Il y a longtemps que cette radio là aurait dû être fermée. Même on se demande par pourquoi pas l'avoir fermée bien avant.  
 
Parler comme ça à l'école, ça ferait longtemps qu'on aurait été renvoyer de l'école ou avoir été sur le directeur ou des devoirs supplémentaires. 
 
Nos enfants entendrent ça à la radio, c'est un très mauvais exemple de comportement. 
 
Il y a des animateurs qu'on devrait leur laver la bouche avec du savon et de l'eau, ça leur ferait le plus grand bien. C'est ce que nos professeurs nous disaient lors des comportements grossiers de ce genre. 
 
On s'en va vers une société non civilisée. 
 
Il est normal que cette radio là soit fermée. On doit donner l'exemple à nos enfants. Ils sont mal élevés ces animateurs et manquent d'éducation et de savoir vive. 
 
Bravo le CRTC. Vous êtes dignent d'être des hommes. 

Sébastien Gaudreault
Chicoutimi


Je crois qu'il est effectivement le temps de se questionner sur ce qui amène autant de gens de la région de Québec à se mobiliser pour CHOI Fm et la valeur qui est ici mise à l'avant-plan, soit la liberté d'expression. Après l'affaire Scorpion et Choi Fm, que doit-on penser ? 
 
Les Montréalo-centristes diront sûrement que Québec est un gros village et qu'il s'agit là de comportements «digne des habitants des régions». Les gens s'ennuient à Québec et tout scandale trouve donc un terrain fertile. Peut-être y a-t-il là une part de vrai, mais évacuons les préjugés pour le moment.  
 
Le problème est peut-être dans ce que l'on a fait de notre démocratie, et des valeurs qu'elle sous-tend, dont la liberté d'expression. Il y a là quant à moi un malaise profond : pourquoi et comment peut-on cracher sur nos processus démocratiques d'un côté et les invoquer quand cela sert nos intérêts? Ce qui se passe à Québec est peut-être l'exarcerbation d'un malaise de société beaucoup plus profond et large que l'on pense. Pourquoi les hommes et les femmes politiques perdent du crédit au profit des grands démagogues? Pourquoi ces gens ne se retrouvent-ils pas dans les médias qu'ils considèrent comme «élitistes»?  
 
Nous devrions chercher à voir plus loin que ce seul événement. Avec l'Affaire Choi Fm, qui remet en question le droit à la liberté d'expression et l'affaire Scorpion, qui a questionné le système de justice, il y a un grave malaise face à nos institutions et nous en sommes tous responsables et interpellés. 

Mlle Paquin
Québec


(À la suite du commentaire de Marcel Blais.) 
Je suis moi-même physiquement handicapée et je ne me sens pas particulièrement visée par les propos qu'a tenus J.F. Filion, pas plus, en tout cas, que par les pensées probablement entretenues à notre égard par la société en général. Cet animateur n'est pas handicapé, il est donc tout à fait normal qu'il entretienne de tels propos : Cassez-lui les deux jambes et vous allez voir, son discours va changer. Personnellement, en tant qu'hadicapée, au lieu de me plaindre, je tente de sensibiliser mes proches à ma réalité. Il faut se rendre à l'évidence : tenter de faire cela à grande échelle en fermant une station de radio est peine perdue.  

Pascale Descent
Montréal


Rebonjour M. Labrecque, 
 
Je tiens à exprimer que je suis de la génération à laquelle M. Langlois fait référence. Je ne me reconnais nullement dans ces catégories d'hommes qu'il décrivait. 
 
Certes, bien des hommes se sentent malheureusement menacés par les transformations sociales. En général, ils attaquent les féministes qu'ils considèrent être comme les responsables de cet affaiblissement de l'identité masculine. 
 
Les propos ne font que renforcer des stéréotypes qui ne permettent pas d'intégrer les changements survenus depuis un siècle. Il convient d'utiliser les ondes pour favoriser une meilleure intégration et plus grande égalité entre les femmes et les hommes ainsi qu'une meilleure dignité des êtres humains. 

Patrice Perreault
Granby


Bonjour 
d'entrée de jeu, une station qui profite de démagogues pour rentabiliser son produit , et ceci avec acharnement malgré la patience du CRTC, ne mérite pas d'avoir une licence de radio. 
Monsieur Filion en plus ne sait pas s'exprimer en français , ce qui rend la compréhension de ses idées aussi ambigües que ridicules. Le fait de l'engager montre bien que la station pas plus que lui n'a de respect minimal envers la langue , les idées qu'elle permet de véhiculer, et la dignité des personnes qui l'utilisent. 
La liberté d'expression ne veut pas dire "liberté de manipulation de foule". Le CRTC n'a pas à endosser au nom de la liberté d'expression la vulgarité, l'arrogance, le mépris des personnages publiques ainsi que du droit à la réputation des personnes. Un station de radio doit avoir en tant que média public un soucis minimal d''éducation et de la vérité des informations qu'elle véhicule.  
La liberté d'expression ne peut pas justifier la violence verbale. 

Maude Tremblay
Ste-Foy


Les gens qui appuient CHOIX ne savent pas différencés "Liberté d'expression" et "Dire des niaiseries". On doit avoir des radios qui respectent les gens. Celles qui ont une ou plusieurs émissions, animateurs, publicités sans respect doivent être fermés. On n'est pas dans une république de bananes.. 

Sylvain Lavigne
Bécancour


Je ne suis pas d'accord Monsieur Demers avec le fait que le CRTC ne puisse pas légiférer sur le contenu des émissions. 
Car cette fermeture vient après des centaines de plaintes. CHOI-FM ne fait pas l'unanimité ici. Bien des gens à Québec ne supportent les propos de André Arthur et Jeff Filion et ont depuis des années -comme moi- boycotté cette station. Les critiques et l'opposition aux dirigeants sont nécessaires et profitables pr la société mais toutes LES EXTRÊMES de DROITE ou de gauche sont à éviter et même à radier absolument. 
Le genre de paroles que vs venez de mentionner en ondes est UN EXEMPLE ENTRE MILLE de ce que l'on peut entendre ds les grands magasins, les boutiques où cette radio sévit la plupart du tps. 
Pour l'appel, connaissez-vs bcp de gens qui sont capables de poursuivre en justice un animateur qui profère de telles insanités? qui en a les moyens financiers, personnels, intellectuels? 
Comme les dirigeants de la station ne reconnaissent pas leurs torts, quoi faire d'autre que de les bannir des ondes s'ils veulent continuer ds le même sens? Si une chaîne produisait une émission en se contentant de la programmation CHOI-FM en sport/musique/nvx groupes ce serait normal de leur ouvrir les ondes. La place est à prendre... ds ces limites-là. 

Annie Ancelot
Lévis (Rive-Sud Québec)


Je trouve scandaleux que CHOI et ses auditeurs clament leur amour de la liberté d'expression. 
 
La liberté d'expression ne fait l'affaire que si elle va dans le même sens que l'opinion de Jeff Fillion. 
 
Comment décrire ce que Jeff Fillion a fait l'an dernier lorsqu'il incitait ses auditeurs à faire pression sur Canadian Tire pour que cette chaîne mette un terme au contrat de publicité avec Dan Bigras car ce dernier avait pris position contre la guerre en Irak? 
 
Stéphane Chandonnet, 34 ans 
Québec 

Stéphane Chandonnet
Québec


Quand Dawn Cherry exprime des propos contreversés à l'endroit des québécois ou des européens, tout le Québec se lève pour protester. Par contre, quand une station québécoise se livre régulièrement à des propos diffamatoires et des attaques personnelles, nous l'excusons. 
 
Comme quoi, on pardonne plus facilement l'humour de mauvais goût quand on n'est pas directement touché. 

Maxime Rainville
Gatineau


Dire que les 35000 personnes qui étaient dans les rues sont des saoulons imbéciles drogués, sous payés c'est purement réactionnaire et à l'image des propos de fillion. Je suis pour l'avis du CRTC, mais farouchement opposé à ce genre de discours autain 

amaury lachaud
quebec


Triste triste triste !!!! 
 
50000 personnes dans les rues. La plus grande manifestation à Québec depuis longtemps, plus de gens dans les rues que contre la guerre en Irak. ,plus de gens dans les rues que contre les mesures antisociales du gouvernement Charest ,plus de gens dans les rues que lors de la manifestation en faveur du protocole de Kyoto ..Triste ! 
La vulgarité paie, la bêtise paie. 
Je ne suis pas très fier de vivre dans la bonne ville de Québec . 
Le CRTC a mis ses culottes  
Bravo  

Bertrand Denux
Québec


Bonjour, 
 
nom nom est Hugo Morin, propriétaire d'entreprise de haute technologie de la région de Québec et fidèle auditeur de CHOI. 
 
Je rejette les propos tenu sur vos ondes dépeignant les auditeurs de CHOI comme étant de jeunes mâles non-éduqué. 
 
Ma femme, ma belle mère, et nombres de femmes de toutes âges étaient présentent à la manifestation. 
 
Le CRTC reproche à CHOI 20 minutes de temps d'antenne sur 25 000 heures de radio. De plus, une grande partie des plaintes envoyés aux CRTC l'étaient de façon anonymes ou de concurrents directes de CHOI. 
 
Comme Victor Hugo le disait : "Je n'aime pas ce que vous dites monsieurs, mais je me battrai jusqu'à ma mort pour que vous puissiez le dire." 

Hugo Morin
Pont-Rouge


Pas surprise, mais désolée! Des propos des auditeurs qui démontrent bien que ce style de radio est loin d'être inoffensif. Il y a à Québec cinquante mille personnes (au moins) incapables de faire une analyse objective du problème. C'est désolant! 
M. Demers est malhonête dans ses explications. Il fait de l'argent avec le discours haineux de ses animateurs et profite de l'incapacité des citoyens attaqués de se défendre. Il est faux de prétendre qu'on a le droit d'attaquer les autres, sous prétexte qu'il peuvent nous poursuivre. 

Hélène Paulette
Inverness


J'écoute CHOI depuis plus d'un an. Je ne partage pas tous les propos prononcés en onde. Pourtant, je crois sincèrement que cette station a sa place dans le marché de la radio-diffusion. Même si je ne suis pas toujours d'accord, cette station a un enlignement idéologique et populiste qu'on ne retrouve pas ailleurs au Québec. J'aime entendre des opinions différentes de la mienne peu importe de la manière de les dire.  
 
Actuellement, c'est Astral média, Corus, Québecor média et Roger's qui contrôlent la majorité des stations de radio. Cela veut dire qu'on retrouve, au Québec, une unicité idéologique parlée et écrite. GENEX offre un produit différent avec une approche différente. Avant tout, CHOI est une radio d'opinions. Corus veut transformer Radio-médias en Sports et Santé, Radio-énergie, Rythme FM, Rock Détente n'ont aucunes missions sociales ni d'opinions et Radio-Canada joue bien son rôle de radio d'État.  
 
Dans le cas de CHOI, le CRTC n'a pas mis ses culottes et a outrepassé son mandat. Si les mêmes reproches auraient été dirigées vers CKAC, aurait-on fermé la station et le réseau de Radio-Médias? On oserait pas touvher à un congloméra aussi puissant dont les dirigeants frayent avec des membres influents du CRTC. Les dés étaient pipées d'avance et la décision du CRTC n'est pas basée sur des preuves solides : des phrases hors-contextes, des lettres anonymes. etc. Comment peut-on juger du contenu d'une station que l'on n'écoute pas? 
 
Bonne réflexion... 

Rémi Doré
Shawinigan


Bonjour, 
je pense que le CRTC a servi à monsieur Filion la médecine qu'il préconisait pour certains groupes de la société, ils ont tiré "la plogue" .  
 
C'est dommage pour les autres employés de cette station. Je crois que monsieur Demers aurait pu prendre les mesures pour éviter cette fermeture en écartant des ondes la personne qui ne faisait que multiplier les fautes. 

Marie-France Dussault
Montréal arr. Lachine


J'ai entendu le propriétaire de CHOI dire dans un reportage qu'il avait acheté une station de radio 8 millions de dollars et en avait fait une station qui valit maintenant 25 million. 
J'ai l'impression que l'on défend le droit de faire de l'argent de toutes les manières possible sans tenir compte du mal qu'on peut faire à autrui 

Pierre Brunet
Shawinigan, Qc


Bonjour Monsieur, 
 
On dit qu'on a peur à la liberté d'expression. Que notre liberté va être bafouée comme à Cuba. Je crois que nous devons rappelé que ce ne sont pas des policiers qui sont débarqués à CHOI et qui ont arrêtés tous les employés. Il y a eu un processus d'avertissement de plus de 2 ans. De plus, le CRTC a respecté son mandat en donnant des avertissements sérieux et ce, sur un laps de temps très long. Le CRTC n'avait le pouvoir sur Monsieur Jeff Fillion mais de ne pas renouveler le permit, ce qu'il a fait. C'est au propriétaire qu'il incombe de prendre les mesure nécessaires pour que les Québécois soient respectés. Je ne vois donc pas de problèmes dans la décision du CRTC. 

Jasmin Racicot
Sherbrooke


Il est malheureux que d'aucuns affirment sans retenu que les manifestants à la marche d'hier proviennent «sans aucun doute» de milieux peu scolarisé, de «losers» qui ne comprennent pas les effets de propos d'un démagogue à la barre d'une émission de radio.  
 
J'aimerais seulement proposer à ces gens faisant partie des catégories «supérieurs», d'aller se promener un peu dans les nombreux pavillons de l'Université Laval, ou encore dans les stationnnement remplis de «chars avec des stickers» de ladite université, pour constater que les auditeurs de cette station sont peut être aussi, voire plus scolarisés que la moyenne des ours... 
 
Par ailleurs, les propos de ces gens qui détiennent la vérité viennent certainement étayés l'hypothèse de monsieur Langlois, qui voit dans le conflit actuel, un clivage générationnel, étant donné que ces derniers semblent, à l'écoute de leur voix, un peu plus âgés que les auditeurs de ladite station radiophonique. 

M. Gagné
Québec


CHOIX a eu ce qu'il méritait. 
 
Il y a des limites que les annimateurs de radio ne doivent pas dépasser. De déblatérer sur n'importe qui à tort et à travers, et dans le sesns de diminuer, avilir, manquer de respect aux gens ne peut être tolérer. 
 
Et en plus, ils se servent des ondes pour faire sortir les gens dans la rue. Puis après ce sera quoi? Encourager les gens à ne pas respecter les lois, etc ? 
 
Il était temps que le CRTC mette ses culottes. BRAVO pour leur décisions. 

Claude Théroux
L'Assomption


Oyé Oyé gentes dames !!! Chers pseudo intélectuels, bons penseurs, proffesseux de cégep , syndicaleux... 
 
On Va se Dire les choses en pleine face. Enfin, moi si je veux pas payer 30000$ en impôts parceque je me suis forcée les fesses à l'école pour avoir un meilleur sort que la moyenne québécoise est-ce que je peux le dire?! 
 
Qui êtes-vous pour injuriez les 380 500 auditeurs de CHoifm, Nous étions 50000 hier après-midi, on étaient tous là. 
 
Vos commentaires ne démontrent aucune objectivité intelectuelle. Vous êtes pour l'establishment québécois en lisant le Devoir et en Écoutant Radio-canada. 
 
Lisez le Globe and mail, les journaux de l'Ouest, ces maudits anglais que vous  
nous enseigner à hair des le jeune âge à l'école! Ils ont tous sans équivoque appuyé CHOIFM!! numéro 1. 
 
LIberté Liberté Liberté!!!!!! 
 
Vive le Nouveau Québec. 
Celui contre les iddées fafelues du parti-québécois, celui de la libre-pensée, de la libre entreprise, de la Performance. La compétiton, on va enfin pouvoir rentrer dans le rang des meilleurs pays en se débarassant de la mauvaise pensée de notre gouvenrement. 
 
Vous allez voir, on va s'organiser!!!!!!! 
On va changer votre Modèle de gauche. 
Pour la prmière fois en vingt ans il va y avoir une réelle opposition au Québec. 
 
Merci de me laissez m'exprimer. Pour la première fois je suis fière de ma ville et de mon pays le CANADA. 
 
Simon Grenier, Québec 

Simon grenier
Québec


Je suis contre la censure. 
Au début de la télé de R.C, il y avait 
des films `films screening officers`` 
qui censurait les longs métrages. 
 
Je suis un témoin de cette époque. 
Or, je ne veux pas revenir à cette époque. 
 
Au nom de qui pouvons-nous empêcher 
350,000 d'écouter cette station qui donne programmation pour les jeunes. 
 
Si il y diffamation il y une justice et des tribunaux. Si l'on n'aime pas on synthonise ailleurs. Ces animateurs revendique et conteste des situations que les autres médias politiclay correct n'osent 
pas dénoncer. 
Il faut se battre pour la LIBERTÉ 

Réginald Lussier
Boucherville Qué.


Bravo d'abord à la radio de Radio-Canada. 
Pourquoi faire tout un plat avec une manifestation pour CHOI? 
Que faut-il pour réussir une manifestation, une marche? 
Tout simplement une personne qui en suit une autre... qui en suit une autre... qui... 
Invitez tous ces gens dans une salle de classe et demandez-leur d'écrire un texte de 1000 mots pour exprimer clairement pourquoi ils sont là? 
Vous ne risquez pas de manquer de chaises pour asseoir ce beau monde! 
C'est bien triste à dire mais... 

André Lord
Montmgny


CHOI FM mérite ce qui lui arrive. Le CRTC avait maintes fois prévenu la station d'arrêter de salir et de blesser certaines personnes ou groupes d'individus (handicapés, etc..). Les auditeurs de ce genre de radio sont peu scolarisés et le langage ordurier des animateurs de CHOI FM leur correspond très bien et leur permet d'exprimer leur frustration à travers des animateurs démagogues qui affirment n'importe quoi sans preuve, l'important étant de faire du scandale et de faire monter l'audimat. 

Patrice Cousin
Rock-Forest


je crois que nous sommes en train de mélanger les genres. Parler de liberté d'expression et de paroles dans le cas de Jeff Fillion, c'est ramener ce beau principe à son expression la plus vile et lâche. C'est aussi nier la responsabilité de ceux qui permettent une telle expression. Pour ce qui est des moyens de se défendre contre de telles attaques, il n'y en a pas plus que lors des vols à mains armés, contre l'alcool au volant et autres règles qu'une sociéré civilisée se donne. Il faut se donner des règles du jeu bien définies et agir en conséquence, sinon c'est l'anarchie la plus complète et le silence complice. 

valois malenfant
Sainte-Foy


Bonjour, 
 
Je comprend les gens de Québec de défendre leur station. Je comprend aussi les gens d'etre en !&?%$ contre Jeff Fillion pour ses propos, mais on ne doit pas fermer une station pour autant. Quand j'écoute d'autre station (Les grandes gueules) de Montréal ou meme la radio de Radio-Canada (avec les deux chris), qui aime bien se payer la tete des gens avec des propos souvent aussi offensant, je ne comprend pas pourquoi on ne ferme pas ces stations la aussi. 
 
Ce n'est pas toujours les mots pour le dire qui est offensant mais le contenue de la phrase et dans ce sens Fillion n'est pas vraiment différent. 

Nicolas Racine
Mtl


Je ne suis pas impressionnée par le nombre de manifestants dans les rues de Québec hier puisque l'appel origine non pas d'une organisation qui passerait par une station de radio pour recevoir des appuis mais par ceux-là même qui possède la station. Ils avaient donc tous les outils en main pour mobiliser les gens parmi leurs 300 000 auditeurs. 
 
Selon, ce débat n'illustre pas tant un conflit intergénérationnel mais un conflit entre le droit à la libre entreprise et le droit à la liberté d'expression. Dans un contexte de capitalisme sauvage (excusez la redondance), la moralité a bien peu de poids. Une chance pour notre liberté qu'il existe encore des instances comme le CRTC. 

Lise Lacasse
Saguenay


Mais de quoi avez-vous peur ? 
 
C'est de la censure pur et simple! 
 
Qu'est-ce que ca peux bien faire que Jeff Fillion disent la vérité ? Ca fait pas l'affaire des politiciens pis des profs de l'Univercité que Mr et Mme Tout-le-Monde savent la vérité. 
 
Le 1er Septembre je vait perdre ma seule vrai source d'informations à Québec pis le Québec va perdre sa meilleur radio musicale. 

Mike Bernier
Quebec


Bonjour, 
 
J'aimerais que les gens qui n'ont jamais écouté CHOI ne s'engage pas à commenter des choses qu'ils n'ont pas entendu et qu'ils se fient seulement sur des propos pris hors contexte. Oui Jeff dit des propos à l'occasion qui peuvent être offensant pour certain et non offensant pour d'autre. Qui détermine la limite? Est-ce vous? Moi? Le CRTC? Si on laisse le CRTC fermer cette station, qui sera le prochain? 
 
Je suis surpris et heureux à la fois qu'autant de gens ordinaires se mobilisent pour faire sentir au gouvernement que nous sommes en désaccord avec leur décision. Je suis tanné de me faire dire quoi penser, quoi faire ou ne pas faire par un gouvernement qui ne s'occupe que de ses poches et des poches de ses amis. Enfin le peuple ordinaire qui n'est pas payé par un syndicat ou par des associations pour manifester se mobilise. On nous reproche d'être des moutons et de ne pas avoir de colonne vertébrale depuis des années.  
 
Vivre la libre pensée et la liberté de choisir! 
 
JE SUIS UN X!!! 

Bryan Ross
Charlesbourg


Bonjour... 
 
En tout cas... côté désinfo sur ce sujet, les médias Québécois gagnent la palme!!! 
 
La marche des jeunes hommes???(j'y étais) 
 
Désolé mais il y a avait beaucoup de filles et des femmes et il y avait des gens de TOUT les âges! 
 
De plus cette marche que vous avez décrit comme une marche d'appui à Jeff Fillion, n'en était pas plutôt une d'appui à la station. 
 
Pour le langage... si je me souviens bien, on critiquait le langage des belles-soeurs de Tremblay et de combien d'autres? 
 
En quoi les propos de Mailloux ou de DOn Cherry, sont-ils plus acceptable? Ferme-t-on CBC ou CKAC pour ça? 
 
Pour la diffamation, est-on en démocratie? Ça ne devrait pas se règler devant les tribunaux?  
 
Pour 45 secondes sur + de 6000 heures! C'est beaucoup... Nous sommes vraiment dans une société d'hypocrites... si Jeff dit des affaires dégeu sur les handicapés genre les gazé... c'est pas beau(et répréhensible), mais quand on a des médecin et autres qui nous parlent de mort dans la dignité ou de meurtre par compassion, là ça passe! Quel est la différence c'est enrobés dans un discours obscurs? 
 
De plus les paroles de Fillion cité hors contexte me rappel grandement se que Charest a fait avec Parizeau lors de la dernière campagne électorale en disant qu'il avait réitéré ses propos, se qui s'est avéré faux!!! Charest a-t-il perdu sa job pour le mensonge honteux qu'il a fait? Non! 
 
Chagnon a-t-il perdu sa job pour ses propos sur les indiens? 
 
La radio sera bientôt du passé, internet est là et on peut y entendre se que l'on veut, alors où se trouve encore la pertinence du CRTC de jugé de contenu? 
 
Les poursuites comme par hasard viennent de Lobbys comme les féministes, les gays et les lobby des races et des concurrents ... dans notre société de la dictature du "polliticaly correct", on ne peut plus rien dire... si on critique un noir, on est raciste, si on critique un gay, on est Homophobe ... Vive l'hypocrisie et la dictature des minorités! 
 
Les gens peu scolariser... en tout cas ceux qui critiquent la manif de québec... c'est drôle il critique au fond les gens qui ont été là hier et avec des jugements digne de celui de Fillion et pourtant, ils voudraient faire taire Fillion?  
 
Bravo aux gens de Mourial qui se pensent toujours meilleur que les autres et qui jugent en se basant sur la démagogie faite par les concurrents....  
 
Les poursuites avaient signé la fin de Arthur à CHRC, c'est comme ça que ça doit se règler en démocratie car des procès sur des phrases hors-contextes... c'est digne de manipulation de masse avec pas grand chose..... 

Frédéric Pageau
lévis


De toute ma vie, je n'ai jamais participé à aucune manifestation que ce soit à l'exception d'hier où j'ai marché pour la liberté d'expression et surtout pour préserver mon droit d'écouter ce que je veux écouter. 
 
Je suis loin d'être le plus grand auditeur de CHOI mais lorsque j'ai appris que le CRTC avait décidé de fermé la station, j'ai profondément été insulté. 
 
Ce ne semble pas être le cas pour une majorité de personnes ayant participé à ce forum, mais personnellement, je considère avoir l'intelligence requise pour faire la part des choses quand j'écoute une émission quelconque. 
 
Que vous soyez pour ou contre CHOI, le droit que vous avez tous est d'écouter ou non cette radio. À partir du moment où un organisme externe ferme cette radio, vous perdez tous ce droit. 
 
Que vous soyez d'accord ou non avec leur propos n'a rien à voir! 

Yanick Bégin
Québec


La liberté implique la responsabilité. Etre libre ne signifie pas faire qu'importe quoi. Il faut savoir exprimer sa différence tout en respectant les autres.  
La décision du CRTC rapelle qe même dans le show-biz, il y a des règles et que ces règles s'appliquent á tous. 

Andreas Kinzel
Montreal


Drôle de lire des commentaires de la part de personnes qui n'ont comme sources d'information concernant CHOI et Jeff Fillion que des extraits de média qui ont une dent depuis fort longtemps contre la station. 
 
Drôle de lire que CHOI ne rejoint pas 380 000 en fait c'est vrai c'est plutôt 385 000 pour l'an dernier (puisque les résultats BBM sont décalée de quelques saisons) et les prochains chiffres devraient plutôt froler les 400 000. 
 
Drôle de lire qu'il n'y avait que 10 000 personnes et que CHOI tente de faire croire que c'est 50 000. Car c'est la police de Québec qui évalue que la manif à acceuillit au plus fort de la marche 50 000 personnes et non pas CHOI. 
 
Drôle de lire que la manif acceuillait presque uniquement des jeunes de 16- 25 ans (les angry white young men) alors que moi même je suis une femme de 31 ans et qu'autour de moi il y avait des femmes, des hommes et des gens agées de 1 mois à 75 ans à la tonne!  
 
Drôle de lire que les auditeurs de CHOI sont des imbéciles, des ignards, des morons, des idiots sans éducation. Alors qu'il y a des avocats, médecins, ingénieurs, infirmières, vétérinaires, professeurs d'Université et de Cégep, des comptables et des techniciens de toutes sortes qui étaient présent hier et qui sans gêne s'affiche régulièrement commes des auditeurs de la Station #1 de Québec! 
 
Drôle de lire qu'il est facile de faire sortir 50 000 personnes dans les rues! Alors que pour des causes souvent beaucoup plus louable auprès de la population on peine à en faire sortir 5 000. 
 
Drôle de lire que CHOI et Genex ne font ça que pour l'argent. Quelle entreprise au Québec ne cherche pas à faire fructifier son entreprise et ne le fait pas pour l'argent?  
 
Merci à vous tous pour m'avoir permi de me farcir quelques fous rire en cette fin d'après-midi des plus mornes!  

Guylaine Desrosiers
Trois-Rivières


 


Manifestation pour la survie de CHOI-FM
 
[Écoutez l'extrait>>>]
 


 
La décision concernant CHOI-FM
Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes

 
Le communiqué de Reporters sans frontières


Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes
Error processing SSI file