du 29 septembre 2009
Notre nouveau site!
 


PARTICIPEZ À LA TRIBUNE TÉLÉPHONIQUE
du lundi au vendredi,
dès 11 h 30
514 597-3700 (Montréal)
1 877 597-3700 (extérieur)

La tribune téléphonique est ouverte jusqu'à 16 h pour recevoir vos commentaires sur le sujet du jour.

Courrier :
MAISONNEUVE EN DIRECT
Société Radio-Canada
1400 René-Lévesque Est,
bureau A67-7
Montréal (Québec)
H2L 2M2

Courrier électronique :
endirect@radio-canada.ca


Le 21 mai 2008

Les OGM de Monsanto

Un champ de colza génétiquement modifié (archives)
La multinationale américaine Monsanto est un chef mondial des biotechnologies. Selon l'enquête menée par l'auteure et réalisatrice Marie-Monique Robin, Monsanto détient les brevets de 90 % du maïs, du soya, du colza et du coton transgéniques cultivés dans le monde. L'entreprise produit notamment des plantes qui résistent aux insecticides et d'autres qui fabriquent elles-mêmes leur insecticide. 
 
Monsanto est tristement connue pour avoir inventé des produits toxiques comme les PCB ou l'agent orange, utilisé pendant la guerre du Vietnam. Ils sont interdits aujourd'hui, car ils sont nocifs pour la santé et l'environnement. Pendant des années, Monsanto aura nié la dangerosité de ses produits. 
 
Peut-on faire confiance aux produits de Monsanto, si souvent dénoncés dans le passé? 
 
Les invités de Pierre Maisonneuve : Marie-Monique Robin, auteure du livre et du film Le monde selon Monsanto, Louise Vandelac, professeure de sociologie de l'UQAM, auteure de la postface du livre Le monde selon Monsanto et coréalisatrice du film Main basse sur les gènes, Dominique Michaud, professeur au Département de phytologie de l'Université Laval et chercheur sur les OGM, et Edith Deleury, professeure émérite de droit à l'Université Laval et présidente de la Commission de l'éthique de la science et de la technologie.



Faites-nous part de VOTRE opinion !
Communiquez-nous vos commentaires en cliquant ici.
Merci de votre participation!




Est-ce qu'on va réagir contre Monsanto (et pourquoi pas, la mafia médicale) que lorsque nos enfants vont naître avec deux têtes? 
 
Découragée...
Nadia Simaani
Montréal


Monsanto s'impose par la force et la ruse. Qu'on le veuille ou non, cette industrie se propage telle une maladie infectieuse par l'effet contagieux des semences poussées par le vent. Ensuite Monsanto agit en puissance économique impérialiste et s'appuie sur ses brevets pour réclamer des droits.  
Souhaitons que le vivant échappe à la prise de brevet.  
Par son pouvoir et ses méthodes, cette compagnie fait peur.
Georges LeSueur
St-Ambroise


Je suis très préoccupé par ces produits. Est-ce bien vrai que depuis quelques semaines seulement, les américains ont autorisés la distribution du boeuf clôné sur le marché...et qu'il s'en distribuerait sur le marché canadien, sans étiquetage?!! 
 
Je suis allé sur le site web de ARTE et je n'ai pas pu avoir accès à l'extrait du film «le monde selon Monsento» et nous n'y avons pas accès...brèche légale dit-on!
Claude Beaudet
Ste-Thérèese


Encore une fois, la bonne vieille vulgate marxiste est mise à profit dans ce livre, dressant une véritable théorie du complot. Trop c'est trop. Ceci dit, il est tout à fait nécessaire de s'intérroger sur les impacts des OGM, mais delà à y voire une véritable théorie du complot orchestrée par le grand capital et l'État, il y a là des limite à considérer les individus comme des idiots !
Rémy Auclair
Ste-Foy


Un individu commenterait le millième des actions que je qualifie de criminelles de Monsanto et il serait poursuivi. Il faut trouver un moyen de poursuivre Monsanto de façon mondiale. Faire de la mondialisation de la justice en quelque sorte...
Réal Desranleau
Montréal


Quand on entend parler les membres de la société MONSANTO, on a l'impression que ce sont des extraterrestres totalement dégagés de toutes responsabilités vis à vis de notre planète!!! 
Mansonto est dangereuse! 
Le réchauffement de la planète n'est rien à côté de Mansonto! 
Il est temps que les gouvernements fassent quelque chose avant qu'il ne soit trop tard!!!
Pierre Terrail
Sherbrooke


Les doutes exprimés envers Monsanto peuvent aussi s'appliquer à l'ensemble des entreprises dans le secteur pharmaceutique. Ces grandes multinationales possèdent des terrains agricoles sur lesquels ils peuvent faire pousser tout ce qu'ils veulent, selon leurs méthodes secrètes, sous le couvert de brevets de toutes sortes.  
 
Les OGM ne sont qu'une pointe d'un iceberg géant. Tous les matériaux servant à produire les vaccins, médicaments et produits dentaires peuvent affecter la santé au même titre que tout produit alimentaire transformé.  
 
Santé Canada et les autres organismes officiels de tout pays n'ont pas vraiment autorité pour empêcher quoi que ce soit car les gouvernements dépendent trop de ces entreprises en termes d'expertise, de moyens financiers, de création d'emploi, etc. Leur responsabilité se résume à étiqueter mais sans vraiment informer complètement. Les chercheurs, malgré toute leur bonne volonté, n'ont jamais en main toutes les cartes pour déterminer si le produit final est nocif ou pas.
Gisèle Portelance
Laval


Les espèces, animales ou végétales, changent, c'est un processus normal  : que ce soit sous la pression des changements climatiques, ou comme suite à des mutations spontanées ou provoquées par des phénomènes physiques naturels. 
 
Les OGM ne sont donc pas les monstres biologiques que l'on dépeint souvent; l'humain ne fait qu'utiliser ou accélérer des mécanismes qui existent déjà. Dans la mesure où les contrôles et processus scientifiques appropriés sont appliqués. 
 
Si les allégations que l'on rapporte sur Monsanto sont vraies, elles auront non seulement l'effet de semer le doute sur la validité du travail scientifique en général, mais aussi d'alimenter l'hystérie envers le principe même de l'utilisation d'espèces transformées, qui peut pourtant être bénéfique si elle est bien encadrée.
Luc Pomerleau
Gatineau


Bonjour monsieur Maisonneuve, je ne peux que m'insurger devant ces scientifiques qui voit un quelconque bienfaits au brevettage des plantes! Comment un scientifique peut-il nous dire que c'est une bonne idée que de cèder le droit de planter des graines à des géants de l'alimentation tel monsanto? Comment des scientifiques qui sont de plus en plus financé par de compagnies peuvent-ils être crédible eux qui ne nous ont pas alerté avec les produits chimiques qui polluent notre vie? Vous vous souvenez du cas Schmeiser vs Monsanto? Moi oui! Je me souviens aussi du Shiv Copra qui a perdu son emploi à santé canada pour avoir dénoncer la somatropine... La science et nos hommes politiques sous influence?
Frédéric Pageau
Montreal


Bonjour, 
j'aime bien votre question, mais je la formulerais autrement.Peut-on faire faire confiance aux politiciens et aux centre de recherche des universités qui sont de plus en plus inféodés aux transnationales comme Monsanto? Lorsque nos lucides nous poussent leur salade néolibérale, soyez sur qu'elle est génétiquement manipulée pour qu'on l'avale sans se poser de question.
Marc-André Morin
Prévost


Peut-être est-ce possible d'être gagnant sur toute la ligne en développant de nouvelles façons de faire via la technologie tout en respectant la biodiversité par une règlementation plus sensée et surtout en mettant den place des strutures d'évaluation nationales et internationales BIEN FINANCÉS permettant des recherches indépendantes. Les coûpures des dernières années au profit de la sécurité physique au détriment de la sécurité bio-alimentaire sont à réévaluer pour le bien de l'humanité!
Paul Bessette
Sherbrooke


Avez-vous remarqué les nouveaux ingrédients qui apparaissent déjà dans la liste d'ingrédients d'aliments contenant des denrées qui ont augmenté de prix récemment, comme des céréales ou des produits laitiers? Plusieurs sous-produits sont recyclés dans des aliments qui devraient contenir principalement les produits correspondants, souvent absents. Les OGM ont le potentiel d'amener cette tricherie au niveau moléculaire. En plus, le fait que, d'une part, les semences ne se reproduisent pas et que, d'autre part, que les semences qu'elles contaminent ne se reproduisent pas non plus oblige les agriculteurs à acheter de nouvelles semences alors qu'ils auraient pu en produire eux-mêmes. Et ces aliments ont des conséquences pour la santé qui ne sont pas encore documentées, à supposer qu'il se trouve des laboratoires vraiment indépendants pour en faire des analyses objectives. Tous les produits nouveaux ne sont pas nécessairement améliorés et souvent ne le sont pas.
Jean-Victor Côté
Saint-Bruno-de-Montarville


En jardinage comme dans toute la chaîne alimentaire, il y a un principe de base que l'être humain a beaucoup de difficulté à accepter. Il est souhaitable de laisser la Vie gérer la Vie elle-même.  
Tant et aussi longtemps que l'être humain cherchera à contrôler la Vie, nous serons en présence de collusion, de complot et de cachette qui nous conduirons hélas vers le monde de la maladie et des erreurs génétiques qui causent les malformations, les infirmités de toutes sortes. Ça fait vivre le monde des techno-sciences qui lui finance les caisses électorales de nos dirigeants politiques "démocratiquement élus". 
Bravo à madame Robin pour sa rigueur, pour son authenticité et surtout pour son courage.
Sylvie Brunelle
Sherbrooke


Les cultures OGM sont MOINS productive que les cultures normales. C'est le résultat d'une étude de trois ans réalisée à l'Université du Kansas.
Denis Bilodeau
Montréal


Nous sommes gouvernés par des criminels. Ce livre sur Monsanto est la dernière preuve à cet effet. 
 
Le président Madison disait que le rôle du gouvernement est de protéger les gros contre les petits. Cette doctrine, digne des fables de Lafontaine est en place depuis des temps immémoriaux. 
 
Pourquoi les scientifiques qui sonnent l'alarme sont-ils systématiquement congédiés?
Serge Gingras
Aylmer (Gatineau), Québec


Imaginez l'influence qu'ont de tels lobbies sur les gouvernements. Les caisses électorales des grands dirigeants de ce monde, sont remplies grâce à des corporations oeuvrant entre autres dans les domaines  : pétrochimique, agrochimique et pharmaceutique. Ces compagnies infiltrent les organisations publiques d'homologation et de protection des citoyens, comme la F.D.A., on devine ce qui arrive après. Santé-Canada qui semble en voie de devenir une coquille vide faute de budgets de recherche, s'aligne sur les décisions de la F.D.A. même dans le cas de produits ayant été prouvés toxiques. Que dire aussi de leur croisade visant à s'approprier le patrimoine génétique agricole de nombreux pays en voie de développement. Heureusement que certaines personnes livrent une lutte acharnée à ces compagnies et ce avec très peu de moyens, on peut penser à Vandana Shiva qui a empêché (en Inde) RiceTec de s'emparer du riz Basmati. Supportons ceux qui luttent, souvent par pur altruism
Odette Morin
Prévost


Je suis contre le manque d'éthique des scientifiques 'subventionnés', contre ce manque flagrant qui mets en danger la santé des populations, tout ça pour assurer des profits aux lobbyistes et à Monsanto qui veut clairement contrôler l'ensemble des semences.
Martin Bouchard
Les Escoumins


On ne sait plus ce que nous mangeons. On s'interroge de moins en moins sur les OGM. Je crois que nous avons tendance à négliger les effets insidieux de ces aliments sur notre santé. En sommes trop de gens s'en foutent et cela est peut-être la raison de l'inaction de nos gouvernements, tout au moins, sur l'étiquetage. Merci de nous informer sur ce sujet important et d'éveiller les gens à la réflexion et à l'attitude prudente que nous devrions avoir face au OGM.
René Mathieu
Varennes


Bonjour, 
 
La toute-puissance de Monsanto et autres réside dans la paresse citoyenne de la majorité silencieuse. 
 
La démocratie EXIGE la participation de TOUS!
Nathaniel Thorne
Montréal


Les OGM et la santé humaine sont des themes de debats publics. Pourquoi interdit on l' etiquetage des produits OGM? Pourqoui les gouvernements ne mettent pas de pression pour la santé publique, ainsi tout citoyen aura le droit de consommer ou non, C, est pareil pour les alcools et autres drogues légales. L, office du consommateur n, a pas de pouvoir pour defendre les citoyens, le monde juridique ne se mele pas, encore une fois les interets économiques sont plus importants que la santé, pus importants que les droits humains.... La liste est longue, notre monde est géré par les grandes entreprises qui decident de tout...
Jeanne d'Arc Kinta
Ste-Foy


Merci d'aborder ce sujet! 
 
INFORMER LES GENS EST IMPORTANT CAR LES ENJEUX SONT NOMBREUX! 
Actuellement, c'est l'ignorance généralisée et la désinformation qui prévalent  
 
• BRAVO! On a dit non au Canada à l'utilisation de bactéries transgéniques (auxquelles on a ajouté un gène animal pour produire une hormone de croissance qu'on injecte aux vaches pour leur fait produire plus de lait comme aux USA et ça les rend malades) 
 
MAIS ON A DIT OUI POUR BIEN D'AUTRES TYPES D'OGM... 
 
• un gène de bactérie codant pour une toxine introduit dans l'ADN de la pomme de terre (et de la tomate) fait que la pomme de terre produit la toxine par ses feuilles, racine, pollen, etc tout au long de sa croissance... donc beaucoup de toxine dans l'environnement!  
Y aura-t-il contamination des plantes apparentées comme c'est le cas pour le canola dans l'ouest? 
 
• les saumons d'élevage transgéniques s'en viennent... grâce à des études subventionnées par nos gouvernements... 
 
SVP parlez en encore!
Danièle Raby
Gaspé


En fait, peut-on faire confiance à la moindre multinationale? 
 
Elles ont pollué toutes les rivières du monde, déversent les résidus dans les océans, font des expériences biologiques sur les populations du tiers-monde, ferment les magasins et restaurants quand un syndicat set crée, provoquent les guerres du pétrole et financent les pires dictatures de la planète.
Luc Desjardins
Montréal


Bonjour M. Maisonneuve, 
Quelle émission intéressante, je suis une ex productrice agricole spécialisée en production de crucifères (famille des choux et également du Canola). Nous nous sommes battus pour qu'on ne produise pas de Canola transgénique dans notre région pour éviter la contamination de nos légumes. Mais le plus horrible a été que certaines mauvaises herbes, dont la moutarde (aussi crucifère), sont devenues des super-résistantes mauvaises-herbes par le très apide transfert du gène bt du Canola ogm (2 ans). Que pensez-vous qu'on a du utiliser pour détruire ces super-mauvaises, quels produits s'offraient à nous  : du Mosanto bien sur...comment peut-on croire qu'une compagnie fabriquerait des produits pour réduire leurs ventes....
Ghislaine Rivard
Rimouski


Les petits producteurs agricoles représentent une réponse durable aux défis modernes du Canada en matière de souveraineté alimentaire. 
 
Monsanto attaque, de front, le modèle économique (éprouvé et efficient) des petits producteurs agricoles en transformant l'agriculture en industrie. 
 
Du côté des consommateurs, il y a des économies mais si les "aliments-Frankenstein" réservent de mauvaises surprises à ces derniers, il importe de se questionner sur la logique même des OGM. 
 
Finalement, Monsanto cultive le secret et nuit considérablement, via ses nombreux brevets, à l'évolution libre de l'agriculture. 
 
En tant que Canadiens, nous devrions dès maintenant mettre (1) Monsanto et (2) les lobbyistes de Monsanto à la porte du pays car nous devons conserver la pleine souveraineté sur notre agriculture. 
 
En achetant nos graines aux États-Unis, nous ne sommes souverains de... rien du tout.
Claude Gélinas
Lévis


Bonjour 
 
Au Québec, ce débat incontournable n'est toujours pas une réalité alors qu'une commission sur l'avenir de l'agriculture vient de déposer son rapport. La problématique des ogm n'est pas limitée à une controverse scientifique, il s'agit d'une vision du monde, des valeurs à défendre, un monde à changer. Face aux enjeux de survie que malheureusement nous laisserons à nos enfants, il faut choisir  : la solidarité et la coopération ou la concurrence et le profit.
Bernard Estevez
Montréal


Non, on ne peut pas faire confiance aux OGMs à l'heure actuelle. (Peut-être dans un monde idéal où leur développement se ferait dans un souci de protection du bien commun, mais non pas dans le monde où nous vivons.) 
 
Les OGMs représentent une arme dans la stratégie globale de compagnies agrochimiques qui vise à substituer pour l'agriculture paysanne, biodiverse et à échelle humaine une agriculture industrielle qui porte atteinte à la sécurité et surtout à la souveraineté alimentaire des peuples. Cette stratégie vise à assurer que le passage entre les deux agricultures sera à sens unique  : aucun retour vers une agriculture plus saine ne sera toléré. 
 
Le nerf de la guerre, dans cette lutte, consiste à mettre main basse sur les semences, car qui possède les semences, contrôle l'agriculture, la nourriture, et finalement les gens. Une fois ce contrôle acquis, les producteurs n'auront de choix que de recourrir pour leur semences aux fabricants d'OGM.
Peter Feldstein
Montreal


M. Maisonneuve, 
 
quelle belle occasion de dire tout haut ce que je pense tout bas depuis longtemps  :  
 
" la majorité des citoyens qui vote pour la droite et qui ce moque de la gauche finiront par payer de leur ignorance tôt ou tard " .  
 
Nous laissons grossir des monstre (multi-Nationale) qui deviennent plus puissant que les gouvernements. Alors, à qui la faute? 
 
On va finir par récolter ce qu'on a semé...
Marcel Beaulieu
Rouyn-Noranda


Je suis tout à fait d'accord avec le livre de madame Robin et je félicite Radio-Canada d'avoir tenu une émission à ce sujet et je trouve M. Maisonneuve d'avoir posé LES VRAIES QUESTIONS. Il faut se MOBILISER, questionner nos députés et gouvernements, i.e., le refus par les partis Conversateur et Libéral de poser "OGM" sur les étiquettes, suite au projet de Loi C-617 ? Sommes-nous si inconscients, si léthargiques, que nous ne disons rien. Je crois que les "Médias" ont un grand rôle à jouer en ce qui a trait à l'information. Monsanto nous détruit tous et nous sommes comme des "zombies". Pas important ! C'est terrible. Maisonneuve En Direct est la seule Émission à avoir traité de ce sujet et y avoir accordé du temps d'antenne. BRAVO !
Murielle Pelletier
North Hatley, Qc.


 


Peut-on faire confiance aux produits de Monsanto, si souvent dénoncés dans le passé?
 
[Écoutez l'extrait>>>]
 


 
Marie-Monique Robin, seule contre Monsanto
Entrevue réalisée à l'émission Christiane Charette le 21mai 2008

 
Le monde selon Monsanto
Arte.tv

 
OGM : du laboratoire à l'assiette
Dossier des Archives de Radio-Canada



Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

 
Error processing SSI file