du 29 septembre 2009
Notre nouveau site!
 


PARTICIPEZ À LA TRIBUNE TÉLÉPHONIQUE
du lundi au vendredi,
dès 12 h 15
597-3700 (Montréal)
1-877-597-3700 (extérieur)

Les tribunes sont ouvertes jusqu'à 16 h pour recevoir vos commentaires sur le sujet du jour.

Courrier :
MAISONNEUVE EN DIRECT
Société Radio-Canada
1400 René-Lévesque Est,
bureau A67-7
Montréal (Québec)
H2L 2M2

Courrier électronique :
endirect@radio-canada.ca


Le 15 septembre 2005

Un ponceau de l'autoroute 40 s'écroule...

L'effondrement d'un ponceau a provoqué la fermeture de l'autoroute 40, à la hauteur du secteur Cap-de-la-Madeleine, mercredi après-midi. Une voiture et un camion-remorque ont été impliqués dans l'accident. 
 
Quelques heures avant l'incident, Transports Québec avait entrepris des travaux de réfection dans le secteur.  
 
La voiture et le tracteur du camion ont été complètement calcinés. Le camionneur a réussi à sortir de sa cabine à temps et n'a subi que de légères blessures. La conductrice de l'automobile, qui a subi de multiples traumatismes, a été transportée à l'hôpital.  
 
L'autoroute 40 est fermée dans les deux directions, entre les sorties 205 et 220, pour une période indéterminée. La ministre déléguée aux Transports Julie Boulet avait indiqué, mercredi, que le ponceau avait été inspecté en avril dernier. Des experts procéderont maintenant à l'analyse de l'effondrement. 
 
C'est la deuxième fois en peu de temps qu'un accident du genre survient sur cette autoroute. Le 16 avril dernier, un tronçon de l'autoroute 40 est s'était effondré à la hauteur de Yamachiche.  
 
Pierre Maisonneuve en discute avec Guy Marcotte, journaliste à Trois-Rivières; Anne-Marie Leclerc, sous-ministre adjointe aux infrastructures et aux technologies au ministère des Transports du Québec. 



Faites-nous part de VOTRE opinion !
Communiquez-nous vos commentaires en cliquant ici.
Merci de votre participation!




Un ponceau s'écroule 
alors que des travaux se faisaient 
dans cet endroit.... 
 
Nous savons que le crime organisé 
place de l'argent dans la construction, 
alors tout comme le Pont du Souvenir 
à Laval, 
l'affaire va être étouffée!
Yolande Taupier
Magog


Le ponceau avait été inspecté en avril dernier dit la ministre. Ben voyons donc !  
Le constat logique est que l'inspection n'a pas été faite sérieusement ou pas du tout ! 
 
 

georges lesueur
St-Ambroise


Salaires au bas de l'échelle : 
Comment changer les choses? 
Le gouvernement devrait légiférer afin qu'une partie des énormes profits que font les entreprises soient obligatoirement redistribués à travers les employés. 
Il n'y a rien de plus ridicule de penser qu'un employé qui a moins d'études devrait gagner moins que celui qui a un cours universitaire en poche. Il faut voir ce qu'un employé rapporte à une entreprise et dans quelle mesure il s'acquitte de son travail. La formation devrait simplement donner accès aux emplois plus spécialisés, souvent moins salissants et physiques. Il n'y en a pas un qui mérite moins que l'autre dans le succès d'une entreprise. Par contre on peut comprendre qu'un employé ayant plus de responsabilités reçoive une meilleure rétribution, afin de valoriser les responsabilités.
Réjean Porlier
Sept-Iles


Bonjour, 
 
C'est curieux que ce gouvernement n'ait pas d'argent pour entretenir les routes mais qu'il en trouve pour construire un autoroute pour aller à Chicoutimi. La raison est simple, c'est plus rentable de poser devant un Kodak en train de couper un ruban que de faire la réfection des routes existantes. 
 
Pas d'argent pour payer les emplyés de l'état, mais à la moindre demande de subvention - comme le parc récréo-touristique de la Petite Rivière St-François- on s'empresse de trouver des fonds. Comme si la présidente du conseil du trésor, pouvait maintenant imprimer de l'argent. 
 
Des contrats pour le privé, amis de préférence, c'est çà la bonne gestion plutot que faire les entretiens par les employés en poste. 
 
Fourberie, mentrie et tricherie sont en devenir d'institutionalisation, mais c'est démocratique.
DOMINIQUE LAVALLÉE
Québec


 


L'entrevue avec Guy Marcotte et Anne-Marie Leclerc
 
[Écoutez l'extrait>>>]
 


 
Transports Québec
Site officiel



Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes