du 29 septembre 2009
Notre nouveau site!
 


PARTICIPEZ À LA TRIBUNE TÉLÉPHONIQUE
du lundi au vendredi,
dès 11 h 30
597-3700 (Montréal)
1-877-597-3700 (extérieur)

Les tribunes sont ouvertes jusqu'à 16 h pour recevoir vos commentaires sur le sujet du jour.

Courrier :
MAISONNEUVE EN DIRECT
Société Radio-Canada
1400 René-Lévesque Est,
bureau A67-7
Montréal (Québec)
H2L 2M2

Courrier électronique :
endirect@radio-canada.ca


Le 9 décembre 2005

Guerre entre les CPE et la ministre Théberge : qu'en pensez-vous?

L'Association québécoise des Centres de la petite enfance (AQCPE) invite ses membres à faire la grève, mercredi prochain, pour protester contre la réforme des services de garde pilotée par la ministre de la Famille, Carole Théberge. 
 
Ils se joindront ainsi aux employés du secteur public, qui prévoient un grand débrayage le 14 décembre. 
 
Jeudi matin, la ministre Théberge a déposé les amendements au projet de loi 124. En dépit de la contestation de l'AQCPE et du Parti québécois, elle a décidé de maintenir son objectif de retirer aux 900 CPE la gestion des garderies familiales pour la confier à 130 bureaux coordonnateurs. 
 
L'article 9, qui faisait craindre la possibilité de voir des entreprises privées prendre le contrôle de plusieurs garderies, n'a pas été modifié. 
 
La ministre, qui avait pourtant promis de tout faire pour empêcher cette éventualité, a expliqué que les critères élevés requis pour l'obtention d'un permis suffiraient à protéger les services de garde d'une commercialisation. 
 
En tribune : 
Guerre entre les CPE et la ministre Théberge : qu'en pensez-vous?
 
 
Les invités de la tribune : Carole Théberge, ministre de la Famille, des Aînés et de la Condition féminine; Nathalie D'Amours, directrice générale de l'Association des éducatrices en milieu familial; Nancy Boissonneneault, administratrice au Conseil d'administration du Regroupement des CPE des régions de Québec et Chaudière; Camil Bouchard, député péquiste de Vachon et porte-parole de l'opposition officielle en matière d'emploi, de solidarité sociale et de famille.



Faites-nous part de VOTRE opinion !
Communiquez-nous vos commentaires en cliquant ici.
Merci de votre participation!




Je n'ai qu'une chose à dire. 
 
Madame Théberge fout le bordel comme ses collègues ailleurs dans les autres ministères. 
 
J'ai hâte aux prochaines élections comme jamais. Il me reste trois ans de calvaire pour ne pas avoir voté aux dernières élections et je le regrette amèrement. 
 
Je boirai le calice jusqu'à la lie.
Jean-François Pignon
Montréal


Comment les parents peuvent-ils tolérer pareille arrogance de la part d'une larmoyante ministre aux motifs plutôt boueux dans ce dossier sur la réforme des CPE ? Comment interpréter cet entêtement maladif de la ministre qui refuses systématiquement depuis des mois d'entendre l'appel au bon sens des dirigeants des CPE ? 
 
Le travail de sape des libéraux se poursuit à l'égard du plus grand nombre de systèmes et de mécanismes mis en place par leurs ennemis jurés, les péquisssss alors qu'il ne s'agirait, il me semble, que de construire sur les acquis. Au moins dans le cas du Suroît, la volonté populaire a réussi à faire reculer un ministre qui n'est plus en poste aujourd'hui. 
 
Jean Charest pourrait-il trouver une délégation quelque part loin d'ici, au Basutoland ou en Papouasie, par exemple, pour y affecter la ministre Théberge avant qu'elle ne fasse un dommage irréversible aux CPE ? 

Michel Samson
St-Émile de Suffolk, Qc.


Tout monopole est dangereux. 
Les syndiqués des CPE prennent les parents et les enfants en otage en menacant de faire une grève. cette seule attitude donne raison à la Ministre.  
Et que dire d'un CPE qui nous était présenté hier soir aux nouvelles, faire chanter des enfants pour leur cause!  
Assitons-nous à une petite guerre qui en serait que le reflet d'une bataille politique entre deux partis politiques.  
Vous avez du mal à comprendre, Monsieur Maisonneuve, moi aussi, ce qui est si compliqué présente nécessairement des problèmes.
Odette Plante
Montréal


Je suis d'un CPE qui est POUR le projet de loi. Nous recevons des menaces et de la pression de la part de notre regroupement et de l'AQCPE. Les directrices de CPE qui se sont fait faire un lavage de cerveau par ces associations, nous dénigres devant tous. 
 
La vérité est que les CPE ne veulent pas perdre leur volet familial car c'est une vache à lait pour les CPE. Étant donné qu'il y a certain CPE qui font une mauvaise gestion, ceux-ci se verront en déficit après s'est fait retirer leur volet familal. Aussi les CPE qui crient le plus fort contre le projet de loi, sont les premiers a avoir fait une demande de bureau coordonateur auprès du Ministère lorsque le projet de loi est sortie. 
Présentement la guerre est pris dans le réseau et c'est vraiment dommage car dans tout cette guéguerre on oublie le plus important, les enfants. 
 
Qu'est ce qu'il y a comprendre??? 
 

Nathalie Richer
Montréal


On verra bientôt que l'urgence de Mme. Théberge a pour faire adopter ce projet de loi est de favoriser ses amis des garderies privées, qui cherchent le profit en dépit de qualité des services aux enfants.
Alexander Jaramillo
Sherbrooke


Bonjour Monsieur Maisonneuve, 
En tant que maman d'une petite fille d'un an, j'avais l'intention d'inscrire ma fille sur la liste d'attente d'une garderie en milieu familial supervisée par un CPE, afin qu'elle puisse y faire son entrée à l'âge de deux ans. 
La raison de ma confiance envers une garderie en milieu familial était ce lien avec un CPE, qui me permettait de croire que ma fille bénéficierait de toutes les ressources nécessaires pour assurer son bien-être et son éducation. 
Avec cette nouvelle loi et les structures qu'elle impose, je me dois de réévaluer mon choix. J'inscrirai sans doute ma fille dans un CPE, car je serais trop inquiète de la laisser dans une garderie en milieu familial qui ne bénéficiera plus de l'appui d'un CPE et de ses ressources.
Isabelle Gélinas
Montréal, bientôt St-Basile-le-Grand


J'en reviens pas comment le présent gouvernement Libéral de M. Charest fait une politique de "bulldozer" en écrasant tout ce que le parti Québécois à fait et même plus. Ils agissent comme des enfants gâtés, jaloux qui détruisent ce que les autres ont fait sans proposer de nouvelles solutions; c'est un gouvernement sans scrupule, sans esprit créatif ni imagination qui n'a aucune conscience sociale, seulement pécuniaire. Une marque de cela c'est qu'ils sont incapable d'argumenter sans toujours jeter la pierre sur "L'Ancien Gouvernement", ne répondant jamais de rien. L'hypocrisie a atteint des sommets inégalés. 
 
Voilà maintenant ils viennent gratter des $ dans les poches des parents sur le dos des enfants (garderies + écoles), la belle affaire! Pendant ce temps là ils engraissent l'entreprises privées à coup de subventions, égards et promesses de lobbyistes pour les petits amis du Parti. 
 
Je suis scandalisée par les actes et les paroles en l'air de ce gouvernement-bulldozer, vivement qu'on les foute à la po
Nicolas Letarte
Montréal


C'est pas sorcier, le gouvernement Charest ne pense qu'à donner des partie des services publics au privé. On s'attaque au service de garderies parce qu'il y a des pressions des garderies privées pour recevoir plus d'aide de l'état, 
afin de faire plus d'argent et pouvoir mettre en place plus de garderies. 
 
La rumeur des chaînes de garderies n'est pas démentie. 
 
Les nouveaux bureaux de coordination pour les garderies en milieu familiale seront contôlés par qui???? 
Les amis du parti???? 
 
 
 

Francine Yelle
Montréal


Pourquoi ne pas donner la même argent que reçoivent les CPE aux parents, qui eux auront le loisir de se payer comme bon leur semble et au prix qu'ils veulent les services d'une gardienne ou d'une éducatrice spécialisée ou mieux encore, d'avoir maintenant le choix d'élever leurs enfants eux-mêmes? Problème CPE : réglé.
Patrick Côté
Cap-Rouge


Je trouve louable les efforts que vous faites 
pour tenterr de comprendre <l'affaire des CPE>é. 
 
Je pense qu'une bonne partie du probléme résulte que les CPE d'aujourd'hui sont percus comme une création des 'socialo-péquistes>. 
 
Madame Théberge veut les planter pour cette raison et s'appuie sur les propos des Petites entreprises privées choyées par les libéraux. 
 
tout le reste est de la cchinoiserie justificative qui n'existerait pas si on reconnaissait de part et d'autre une inimitié fondamentale et idéologique  
 

pierre gladu
mtl


J'ai 3 enfants qui ont goûté aux CPE, aux milieux familiaux et au privé. Malgré leurs défauts, le CPE et les RSG associés offrent la plus grande qualité de services. Certes il y a des abus (primes de non-renouvellement de contrat pour certaines DG de CPE) mais je crois que tout cela sera pire si on ajoute d'autres structures. Le problème de la multiplicité des listes d'attente ne sera pas réglé par ce projet de loi puisqu'on devra quand même faire la tournée des CPE ou compter sur nos amis pour se faire accepter par un RSG (la plupart des enfants y entrent sans passer par la liste chez nous). Les parents doivent prendre leurs responsabilités, aller aux assemblées générales et POSER DES QUESTIONS au lieu de juste lever le bras quand c'est le temps... 
 

Geneviève Jacob
Montréal


Ma fille a fréquenté une garderie privée toute une année faute de place dans le CPE du coin. Elle est maintenant intégrée à ce CPE depuis plus de 6 mois, et, je vous assure que c'est le jour et la nuit. La qualité de la nourriture offerte, des activités présentées aux enfants, de la communication avec les parents est hautement supérieure dans le réseau public. (Une importante étude en a d'ailleurs fait foi il n'y a pas si longtemps.) De plus, le traitement à l'égard des éducatrices est beaucoup plus respectueux, ce qui influence également l'attitude de celles-ci envers nous et nos enfants.  
 
Bref, le gouvernement actuel semble vouloir détruire ce que le gouvernement précédent a construit simplement parce que ce n'est pas lui qui l'a mis sur pied. 
un peu bête, non? 

roxanne poissant
maple grove


Le projet de loi 124 est un retour en arriere! Il est innaceptable que des anecdotes soient la pierre angulaire de cette réforme. On accuse à tort et à travers l'ensemble des CPE pour quelques uns qui ont mal agit. Il était possible pour la ministre d'intervenir dans chaque CPE qui n'agissait pas professionnnellement puisque l'ensemble des informations nécessaires se trouvent dans le rapport financier annuel. Plutôt que de cibler et d'intervenir là où il est peut-être essentiel d'intervenir, Madame Théberge démembre le réseau au complet sur quelques propos qui sont très souvent diffamatoire. 
 
On accuse les CPE membres de L'AQCPE de faire de l'intimidation. Arrêter de mettre tout le monde dans le même bateau et préciser quel CPE aurait une telle pratique. 
 
Madame Théberge affirme agir selon ses propres conviction, ne devrait-elle pas agir en fonction des convictions des citoyens qu'elle représente ??? 
 
Francine Habel 
Gestionnaire du CPE Les Jeunes Pousses des Jardins du Québec
Francine Habel
Napierville


Je pense que Madame Théberge nous fait la preuve, encore une fois, comme si c'était nécessaire, que ce gouvernement n'en fait qu'à sa tête, qu'il est incapable de tenir compte de l'opposition et que son seul objectif est de créer des emplois et des créneaux rentables pour ses petits amis et pour les futurs chômeurs que seront un jour cette équipe gouvernementale parfaitement inefficace. 

Paolo Mitriou
Lac-Mégantic


Bonjour, 
Comme c'est divertissant d'entendre toutes ces bonnes âmes qui pleureut pour la qualité des services et des éducatrices. 
Où donc ces bonnes âmes ont-elles reçu leur diplôme de parents, de bons parents évidemment????? 

jean lengellé
Embrun


Bonjour Monsieur Maisonneuve, 
 
J'aimerais vous informer que les regles de formation du personnel en installation stipulent que 2 personnes sur 3 doivent etre formée pour travailler en installation comme éducatrice. 
 
Mais en milieu familial, la seule formation exigée pour etre reconnue comme responsable de service de garde en milieu familial est de 45 heures de formation. A cela s'ajoute, 6 heures de formation de rafraichissement par année.  
 
Voilà pourquoi les RSG ont particulierement besoin d'un lien de proximité avec le CPE auquel elles sont affiliées. 
 
Le projet de loi 124 éloignera les RSG des CPE et ne permettra pas un soutien de proximité adéquat. Les enfants de ces services seront les premiers à en payer la note. 
 

Nathalie Bigras
beloeil


Libérez-nous des libéraux! 
Loco Locas ne croyait pas si bien dire. 
 
Elle avait niez, cet été, l'avènement d'une nouvelle loi pour réformer les CPE. 
Elle avait dit qu'elle n'utiliserait pas le bâillon pour faire passer sa loi. 
Elle avait dit qu'elle n'avait jamais rencontré M. Wasjman. 
Elle répète sans cesse la même chose, peut importe la question qui posée. 
 
Elle l'a dit elle-même : "Je ne sais pas de quoi vous parlez". 
 
La ministre Théberge manque sérieusement d'intégrité, de crédibilité et simplement de coeur! 
 
Le Parti Libéral, on s'en souviendra!
Marie-Guy Maynard
St-Bruno-de-Montarville


Bonjour M. Maisonneuve, 
 
C'est Beryl Wayszman qui doit être mort de rire de voir "sa" ministre défendre "sa" cause de privationsation des CPE. L'homme (Beryl) de son prénom est comme on le sait, une figure très fiable au Québec et très très proches des Libéraux provinciaux. Alors. c'est très clair, Madame la ministre,, veut faire plaisir à son ami homme d'affaires banni à vie par les libéraux fédéraux. 
Très simple à comprendre le raisonnement de la ministre et comme l'homme doit saliver.....!!!
Suzanne Groulx
Lasalle


Bonjour à tous, 
 
Je ne sais point ce que vous entendez par guerre des CPEs ? Moi, je crois sincèrement que c'est tout simplement de la destruction d'un réseau favorable à notre petite enfance la société de demain. 
 
Pourquoi tout bouleverser, pourquoi ne pas juste prendre un temps d'arrêt pour enrichir ce qu'on possède déjà et qui convient bien à tous : Un beau et bon réseau appelé Centre de la Petite Enfance !!! 
 
Ce n'est point une guerre contre Madame Théberge, mais on lui dit haut et fort qu'elle fait une grosse erreur sociale avec son Projet de Loi 124. 
 
Madame Théberge au nom des éducatrices, des parents et des enfants ainsi que du personnel oeuvrant de près ou de loin auprès des enfants S.V.P. resaissisez-vous et annulez votre fichu Projet de Loi 124 !!!!!!! 
 
Bien à vous,  
 
Nancy D. 
éducatrice et présidente d'un exécutif syndical. 

Nancy Drouin
Ascot,Québec


Bonjour, 
 
Je voulais réagir à un propos énoncé par Mme D'Amours. 
 
Elle avançait dans votre émission des statistiques (Une éducatrice en milieu familial sur 2 ne recevrait soi-disant pas de bons services de la part des superviseures pédagogiques). Il faut préciser que Madame D'Amours représente environ 3000 responsables en milieu familial seulement sur 14 000, soit environ 20% d'entre elles. De celles-là, elle recense que 1/2 seraient insatisfaites, ce qui représente alors 10% de toutes les responsables en milieu familial. FAUT-IL RÉFORMER L'ENTITÉ DU RÉSEAU POUR PEUT-ÊTRE (car données douteuses) 10% DE VOIES? Je suis contre l'idée. Dans l'ensemble, le réseau se porte bien et de mon côté, les responsables sous ma supervision sont très satisfaites des services offerts. Ces dernières n'ont jamais été consultées par Madame D'Amours, soit dit en passant. 
 
Karine Ouellet 
DA / Superviseure pédagogique 
 

Karine Ouellet
Baie-Saint-Paul


Des garderies privées ? Pourquoi pas ! Il y a un manque criant de places et chaque établissement a ses petites règles; certains font carrément de l'abus de pouvoir. Par exemple : 
- les amendes dues au retard des parents ne sont pas équitables, certains établissements vont charger 5$ par quart d'heure, alors que d'autres iront jusqu'à demander 20$ dès la première minute;  
- les heures d'ouverture ne sont pas les mêmes : 6h30, 7h, 7h30, 8h, ... 
- les éducatrices n'ont pas toutes les mêmes avantages d'un CPE à l'autre, i.e. certains établissements acceptent qu'elles amènent leur(s) enfant(s) avec elles, par contre, d'autres s'y objectent formellement; 
- tu n'as pas de place dans un CPE voisin de chez toi alors que certains enfants viennent de l'autre bout de la ville. 
Un peu de compétition ferait du bien à notre très cher réseau ! Je me demande qu'est-ce qu'on faisait avant sa création ! Il est temps que la très courageuse Ministre Théberge fasse du ménage la-dedans.
Caroline Duvernay
Sherbrooke


 


Guerre entre les CPE et la ministre Théberge : qu'en pensez-vous?
 
[Écoutez l'extrait>>>]
 




Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes