du 29 septembre 2009
Notre nouveau site!
 


PARTICIPEZ À LA TRIBUNE TÉLÉPHONIQUE
du lundi au vendredi,
dès 11 h 30
514 597-3700 (Montréal)
1 877 597-3700 (extérieur)

La tribune téléphonique est ouverte jusqu'à 16 h pour recevoir vos commentaires sur le sujet du jour.

Courrier :
MAISONNEUVE EN DIRECT
Société Radio-Canada
1400 René-Lévesque Est,
bureau A67-7
Montréal (Québec)
H2L 2M2

Courrier électronique :
endirect@radio-canada.ca


Le 8 juillet 2009

Vos questions à Raymond Archambault

Raymond Archambault
Une grande voix du radiojournal de la Première Chaîne va quitter les ondes cette semaine. Raymond Archambault, présentateur des radiojournaux de Radio-Canada depuis 30 ans, part à la retraite vendredi.  
 
Il aura été le témoin privilégié de trois décennies d'actualités. Quels sont, pour lui, les faits marquants de ces 30 ans d'information? La manière dont on fait l'information a-t-elle changé? Quelle est la place de la radio en 2009, dans un univers médiatique de plus en plus éclaté? 
 
Jacques Beauchamp reçoit Raymond Archambault en studio. Le chef d'antenne répond à vos questions.



Faites-nous part de VOTRE opinion !
Communiquez-nous vos commentaires en cliquant ici.
Merci de votre participation!




Le nom de Raymond Archambault est inscrit dans ma mémoire depuis presque aussi longtemps que j'écoute Radio-canada.  
 
Mon radio-réveil s'allumait chaque matin avec l'heure des nouvelles. Et c'est sa voix qui me sortait du sommeil et m'informait de l'actualité. Ma fidélité à RC en découle. 
Bonne retraite à vous Mr Raymond Archambault.  
À moins que comme d'autres tel Bernard Derome, les circonstances et les exigences de la première chaîne ne viennent vous rappeler pour un second tour de micro !
Georges LeSueur
St-Ambroise


Bonjour, 
 
Le temps qui passe... Vous souvenez-vous? 
 
Il y a longtemps que j'entends votre voix, Raymond. 
 
Et je crois personnellement que la voix des nouvelles, pondérée et grave, c'est la vôtre. 
 
Une page d'histoire se tourne. Il ne me reste qu'à vous souhaiter une bonne retraite bien méritée et que peut-être dans un autre tournant, vous songerez à donner des cours pour la relève.
Danielle Brien
Laval


Bonjour, 
Ce que nous allons perdre, c'est l'indépendance et la neutralité faites chair, et pour moi chères. 
Raymond Archambault est encore à mon avis la voix de la neutralité intelligente, et rassurante ce rare talent des journalistes qui font abstraction d'eux-mêmes, de leurs sentiments et de leurs préoccupations. 
Ce que je regrette le plus avec son départ, c'est l'impression que la SRC perd le pouvoir d'informer sans parti-pris. 
Quoi dire d'autre que merci, un grand MERCI, à mon présentateur de nouvelles préféré pour toutes ces années d'objective raison.
j -G Lengellé
Embrun, Ontario


Selon vous, comment peut-on analyser l'information publique de manière à rendre justice à la démocratie, alors que le divertissement et la publicité occupent une place importante du temps d'antenne?
Jean-François Brochu
Québec


MERCI monsieur Archambault! 
Vous allez me manquer.
Yves Labelle
Montreal


Cher Raymond (si vous permettez), 
Vous allez me manquer, votre belle voix chaleureuse, assurance de professionalisme.  
Nous perdons une autre belle voix radio-canadienne, une diction impeccable justement grâce à votre connaissance de la phonétique ce qui semble de moins en moins valorisé à Radio-Canada.  
 
Grâce à vous l'information était compréhensible parce qu'elle était dite dans un français international, correct. 
On néglige trop cet aspect de l'information. 
 
Mille mercis et bonne retraite, mais vous allez me manquer.
Estelle Thibault
Longueuil


Comme d'autres l'ont dit avant moi, vous nous manquerez beaucoup Monsieur Archambault. Vous êtes la référence en information et je crois que peu importe votre successeur, il devra se mesurer à l'étalon de votre talent... Je doute que quiconque y parvienne. 
 
Merci pour votre présence, bonne chance dans vos projets futurs et, encore une fois, sachez que vous nous manquerez énormément.
Michelle Déry
Nicolet


Que comptez-vous faire d'ici à ce nous vous revoyions?
Pierre Boutet
Québec


La constance, la stabilité, la sécurité à travers le tumulte, le changement, le doute... Tout cela avec élégance. 
 
Merci pour cette longue présence familière dans notre quotidien. 
 
Bon vent !
Robert Rousseau
Montréal


Merci beaucoup, Monsieur Archambault. 
Je vous réitère tous les hommages qui vous ont été rendus ce midi à l'émission animée par J. Beauchamp. Votre voix chaleureuse et la dignité qui s'en dégageait nous aidaient à composer avec toutes ces nouvelles souvent moins agréables à entendre. Bonne retraite !
Angèle Berger
Sherbrooke


L'émission se termine et je viens, moi aussi, adresser mes remerciements à Monsieur Raymond Archambault pour sa présence, son professionnalisme et pour cette qualité de voix sereine et si rassurante. 
Et j'ajoute que j'ai trouvé cette émission émouvante à plus d'un titre  : il est heureux que M. Archambault ait pu recevoir les compliments de ses auditeurs , lui surtout, qui n'a jamais joué à la vedette. 
Et, il est bien vrai que nous allons vous manquer! 
Heureuse retraite et longue vie!
Suzanne Guillet
Saint-Lambert, Qc


Monsieur Beauchamp, 
 
MERCI des délicieux moments passés en compagnie de monsieur Raymond Archambault, un de ces grands hommes qu'on ne s'habitue pas à cotoyer. Jusqu'à maintenant, il n'était qu'une voix, rassurante, certes, mais aujourd'hui, il a comme "pris un visage", on apu communiquer avec l'homme, ses émotions, un peu de lui.  
Je souscris aux hommages que j'ai entendus de lui aujourd'hui. Il va me manquer, certes mais j'apprécie la chance de ma génération d'avoir connu un homme comme lui. Personne n'est essentiel, mais il est irremplaçable. La personne qui viendra après lui lui succédera mais ne le remplacera pas.
Marie-Thérèse Asselin
Québec


Vous allez nous manquer. Nous vous souhaitons une bonne retraite. 
Bref nous sommes sans voix..... 
Merci
Lucie Carle
Montréal


Cette belle voix rassurante faisait partie de mon quotidien. Combien elle va me manquer maintenant ainsi que l'homme qui se "cachait" derrière.  

Bons vents, Raymond Archambault et... merci !
Marie Lauzier
Montréal


Cher monsieur Archambault, 
 
Je n'ai malheureusement pas été en mesure d'écouter l'émission "La tribune" lors de votre passage. Je vous livre donc un extrait de ce que j'aurais voulu vous dire de vive voix. 
 
Depuis l'annonce de votre retraite bien méritée j'en suis certain, je savoure vos bulletin de nouvelles du matin comme on savoure une bouteille de vin très rare, sachant qu'a chaque bulletin qui passe il y en a un de moins. 
 
Il s'en est fallu de peu, et de quelques hazards de la vie, pour que j'embrasse une carrière de journaliste. Vous avez donc été pour moi une source d'inspiration. Ainsi, alors que j'étais petit je rêvais d'être Guy Lafleur, en grandissant et à l'aube de choisir une carrière, j'ai un temps souhaité être Raymond Archambault. 
 
Merci pour ces belles années et je vous souhaite de goûter pleinement le repos du reporter...
Éric Fréchette
Beloeil


Un bulletin de nouvelles dont je me souviendrai toujours. C'était il y a une dizaine d'années, dans le temps des Fêtes.  
Le très sérieux et neutre Raymond Archambault lisait la nouvelle à l'effet que le gouvernement allait dorénavant imposer les frais de partys de Noël des entreprises. À l'époque, c'était assez étonnant d'entendre cela, voire un peu fort pousser le bouchon (aujourd'hui plus personne ne se surprendrait d'une telle mesure) de l'escalade des impôts, taxations et autres perceptions fiscales. Néanmoins, M. Archambault nous faisait part de cette nouvelle avec tout le professionnalisme qui le caractérise. Sauf qu'à la fin de la nouvelle, une précision était apportée  : cette mesure ne s'appliquerait qu'aux frais de party de 100$ et plus par employé. Et l'annonceur d'y aller d'un «Fiou!» bien sonore et bien senti. J'ai alors compris que Raymond Archambault était bel et bien un être humain et je ne l'en ai aimé que davantage.
Gilbert Dion
Montréal


Monsieur Archambault, comme tant d'autres l'ont dit avant moi, votre départ laisse un grand vide. Ce que je retiens de vos commentaires à l'émission d'aujourd'hui et que j'endosse entièrement, est que l'information doit sans doute avoir sa part d'émotion mais surtout d'intelligence, pcq nous ne sommes pas seulement des êtres d'émotion mais avant tout d'intelligence, i.e. ne pas sauter dans la mêlée de prime abord mais réfléchir avant de sauter, et aussi analyser la tête froide, ce qu'hélas nous manquons trop souvent. 
 
Avec mon meilleur souvenir,
Francine DesMarchais
Montréal


Que c'est triste de penser que nous n'entendrons plus cette si belle voix et ce style incomparable, mélange de chaleur, de précision et de sobriété. Monsieur Archambaut a su nous faire « écouter » et recevoir toutes les nouvelles, des plus graves et des plus dramatiques jusqu'aux plus banales. Espérons qu'on le retouvera sous d'autres formules et qu'il aura l'occasion de transmettre à d'autres ses grandes qualités professionnelles. J'endosse tous les commentaires positifs exprimés par les personnes qui sont intervenues lors de votre tribune. 
Heureuse retraite Monsieur Archambault ! Elle est plus que bien méritée...
Monique Cournoyer
Pointe-Claire, Québec


Je profite de cette tribune pour vous dire que je suis un fidèle auditeur de Radio-Canada depuis près de 25 ans, notamment de son émission du matin. Ma période préférée fut assurément celle des LeBigot, Boutet, Ouellet, Grimaldi, Lebrun et bien sur, de Raymond Archambault qui, avec sa voix d'or, son ton posé et son professionnalisme, retenait mon attention à chaque bulletin de nouvelles et avait le don de m'intéresser aux actualités quotidiennes à travers le monde. 
 
Merci Monsieur Archambault pour ces beaux moments. Vous faites partie de ceux qu'on ne remplace pas, mais à qui on succède.
Pierre-Yves Gagnon
Repentigny


 


Vos questions à Raymond Archambault
 
[Écoutez l'extrait>>>]
 


 
Raymond Archambault, homme de radio
À l'émission Libre comme l'air du 11 juin 2009

 
Suivre les élections à la radio
Entrevue avec Raymond Archambault diffusée à notre émission en janvier 2006

 
Campagne référendaire de 1980
Raymond Archambault à la télé - Archives de Radio-Canada

 
Poisson d'avril aux auditeurs
En 1990 avec Raymond Archambault - Archives de Radio-Canada

 
L'actualité avec Raymond Archambault
Archives de Radio-Canada



Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

 
Error processing SSI file