du 29 septembre 2009
Notre nouveau site!
 


PARTICIPEZ À LA TRIBUNE TÉLÉPHONIQUE
du lundi au vendredi,
dès 11 h 30
514 597-3700 (Montréal)
1 877 597-3700 (extérieur)

La tribune téléphonique est ouverte jusqu'à 16 h pour recevoir vos commentaires sur le sujet du jour.

Courrier :
MAISONNEUVE EN DIRECT
Société Radio-Canada
1400 René-Lévesque Est,
bureau A67-7
Montréal (Québec)
H2L 2M2

Courrier électronique :
endirect@radio-canada.ca


Le 6 mars 2009

Le BAPE dit oui au projet hydroélectrique de la Romaine

La Romaine
Le Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) conclut que le projet d'Hydro-Québec sur la rivière Romaine répond à un réel besoin énergétique et pourra donc aller de l'avant. 
 
Le BAPE formule toutefois 24 recommandations pour atténuer les impacts du futur complexe hydroélectrique de 1550 MW, estimé à 6,5 milliards de dollars. En plus de protéger la faune, le BAPE recommande que des mesures soient prises pour soutenir la population de la Côte-Nord. 
 
Selon Hydro-Québec, le projet aura des retombées économiques de 3,5 milliards de dollars, dont 1,3 milliard de dollars sur la Côte-Nord. Jusqu'à la fin des travaux, prévue en 2020, on s'attend à ce que les travaux créent de 1000 à 2000 emplois par année. 
 
Êtes-vous d'accord avec la décision du BAPE d'autoriser le projet de centrale hydroélectrique sur la rivière Romaine? 
 
Les invités de Jacques Beauchamp : Marie-Hélène Deveault, porte-parole d'Hydro-Québec, Pierre Cormier, préfet de la MRC de la Minganie et maire de Havre-Saint-Pierre, Anne-Marie Saint-Cerny, directrice de Fondation Rivières, et Pierre-Olivier Pineau, professeur de politiques énergétiques à HEC Montréal. 
 



Faites-nous part de VOTRE opinion !
Communiquez-nous vos commentaires en cliquant ici.
Merci de votre participation!




Lorsque Charest est arrivé au pouvoir,il a nommé un libéral à la tête du bape et depuis ce temps,l'environnement est toujours le dernier de leur souci.Je crois que ces gens sont payé pour rien. 
ILS DISENT OUI AUX PROJETS AVANT DE LES ÉTUDIER
dANIELLE rICHARD
Joliette


Tout projet soumis au BAPE soulève des débats, souvent passionnés.  
Pour avoir participé à ceux entourant Récupersol, j'en sais quelque chose. 
Le BAPE répond aux questions environnementales et étudie minutieusement les aléas et conséquences de l'implantation du projet en vue. 
Les écologistes sont habituellement opposés à tout développement majeur. 
Les promoteurs, (où l'on retrouve souvent Hydro-Québec) leur font régulièrement face. 
L'avis de scientifiques indépendants et impartiaux, tel Claude Villeneuve me semblent le critère principal sur lequel je fonde mon opinion de néophyte.
Georges LeSueur
St-Ambroise


Ce que le BAPE a refusé de considérer.. 
 
Ce qui est mieux pour la prospérité des citoyens québécois. 
 
L'amélioration de l'efficacité énergétique des tous les bâtiments chauffés du Québec 
 
et l'utilisation à grande échelle de la géothermie communautaire  
 
c'est l'équivalent de 1 fois et demie l'énergie de la Romaine rendue disponible pour Hydro 
 
pour la moitié du coût  
et en prime sans endommager nos paysages  
sans avoir à construire de nouvelle ligne. 
 
Plus de confort et plus de pouvoir d'achat serait ainsi rendu disponible aux clients contribuables d'H-Q. 
 
Jean-Paul Thivierge 
analyste consultant énergie et environnement
J-Paul Thivierge
St Bruno de Montarville


Je suis tellement contre ce genre d'idées. Quand l'homme arrêtera-t-il de manipuler la nature à tort et à travers pour ses besoins de consommation et, surtout, de capitalisme?  
 
L'aveuglement des gens qui ont le POUVOIR de prendre ces décisions est complètement pathétique et TERRIFIANT pour l'avenir de notre planète.  
 
Nous ne devrions même pas tenir ce type de débat; cela devrait être tout naturel de vouloir conserver notre nature.  
 
Il semble que l'être humain n'a toujours pas encore tiré de leçons des énormes bévues qu'il a commises et qui sont maintenant irréversibles.
Linda Racine
La Macaza


Pourquoi ne pas accélérer le développement de notre hydro Électricité. Nous avons une ressource naturelle à notre portée que nous pouvons exploiter au bénéfice de tous les québécois. Arrêtons d'être sur les freins avant qu'on n'ait plus les moyens de se payer les services qu'on réclame à hauts cris (éducation, santé, etc.) Il faut arrêter d'être contre et envisager l'avenir économique du Québec dans la perspective des futures générations. 
 
Les supposés écologistes qui sont contre le projet de cette rivière ne sont pour la pluspart jamais allés dans cette région. D'ailleurs combien se sont rendus aux audiances ?
Pierre Robitaille
St-Romuald


Je trouve qu'avant d'entreprendre tout type de projet énergétique, il faudrait s'assurer que ledit projet sera accepté par les États-Unis comme étant vert. Et ce, étant donné que la majorité de l'énergie sera exportée.  
 
D'un autre côté, je me demande toujours, pourquoi le gouvernement ne mandate pas Hydro-Québec pour pousser le développement d'énergie renouvelable et novatrice, qui ne n'aurait pas d'impact sur l'environnement (par exemple, la création d'hydrogène en fractionnant les molécules d'eau en utilisant leur fréquence naturelle... ou plus près encore, l'investissement massif dans la géothermie) 

Guillaume Corriveau
Mirabel


Journée historique à Québec contre les ninis, les verts, les non-à-tout, les pas-dans-ma-cour. 
Un groupuscule s'oppose à la Course du Crash Ice dans la Cote de la Montagne. Ils ne sont pas 10 mais il risque de tout bloquer. Pour les contrer, le peuple a envahi les dépanneurs aujourd'hui pour acheter une cannette de Redbull. Une participation citoyenne, mais version droite, version populaliste. 
 
On vit un moment d'histoire à Québec aujourd'hui  : le peuple qui dit assez aux Roy et aux Laure et à tous les autres ninis du Québec qui sont contre la Romaine, contre Rabaska, contre le Cirque du Soleil, contre tout ce qui ne correspond pas à leur valeur "verte".
jacques noel
québec


Je suis contre un nouveau projet de barrage sur nos belles rivières. Le gouvernement ne veut tout simplement pas se lancer dans l'énergie éolienne. Le gouvernement américain considère l'énergie hydro-électrique comme étant "sale" puisqu'elle détruit de vastes étendues naturelles.  
Si Hydro-Québec commençait par changer son nom en "Énergie-Québec" et cesser de prioriser l'énergie hydro-électrique contre toutes autres, il y aurait peut-être un changement de mentalité permettant un développement durable. Ce qui n'est pas le cas maintenant.
Alexandre Laflamme
Montreal


Pourquoi des barrages lorsque plusieurs personnes influentes affirment que pour contrer la hausse de la demande québécoise on peut y arriver par une meilleure économie de notre énergie???
Michel Matteau
Trois-Rivières


ont détruiras une rivière pour faire du développement économique une rivière 
arnacher n'est plus dans un état naturel 
allez au population autoctone de la baie James 
je suis contre contre contre
gilles ritchot
montréal


Ai-je bien entendu? Madame Marie-Hélène Deveault a-t-elle bel et bien affirmé sans broncher que l'environnement de la Romaine APRÈS l'aménagement de la rivière sera aussi NATUREL qu'il l'était avant l'aménagement. Si c'est ce qu'elle a dit, nous avons une autre preuve que le ridicule ne tue pas! 
Il me semble que dès qu'il y a intervention anthropique, on ne peut plus parler de milieu naturel!
Réal Paquette
Repentigny


C'est tellement triste et morbide de détruire en 2009 des rivières Majestueuses et Vitales pour nous les humains et pour toute la Faune et le Flore et c'est sans compter la décrépitude d'après barrage.Quelqu'un a-t-il déjà vu la Baie-James?Cest terrible,voire même criminel d'autoriser des projets comme ça et de faire acroire au monde que ce n'est pas sans dangers.C'est scandaleux!
Yves Filiatrault
Ste-Véronique


Ce qui me choque dans cette discussion c'est l'oubli de la géothermie de toute nouvelle construction et l'implantation de ce systeme dans les batiment existant ce qui nous ferais économiser énormément d'énergie en été et en hivers. De plus cela crérais de l'emplois...
Simon Ouellette
Montréal


HéHo!!!Ce soir à RC télé,Une heure sur Terre aura des reportages constructifs en Allemagne,Afrique,etc...Voilà l'avenir!Il faut faire cesser ces destructions.M.Cormier,préfet de la MRC du Havre,le voir tenir des propos de désinformation aussi flagrant.Hydro la bien "brainwashé".
Yves Filiatrault
Ste-Véronique


Les groupes de pression du même acabit que celui invité à nous infliger son prêchi-prêcha verdoyant à midi ont toujours le travers d'oblitérer les positions des habitants des milieux dont ils se font les les ardents protecteurs. Généralement issus des milieux éclairés gravitant à plus ou moins 50 kilomètres du Plateau, jamais nous ne les entendont s'égosiller pour défendre les rivières comme le Richelieu qui sont archi polluées, contaminées et qui auraient autrement plus besoin d'être défendues que nos rivières à nous, les "régionaux". Quand Roy Dupuis et consors démontreront le même intérêt pour leur propres rivières du sud, dégradées et dépourvues du charme virginal des cours d'eau du nord, ils auront alors beaucoup plus de crédibilité. Nous des "régions" n'avons aucune leçon à recevoir des écolos citadins en mal d'un arrière-pays non bétonné. Il n'y a qu'à tenter de canoter les pauvres rivières de la vallée du Saint-Laurent pour s'en convaincre! 

Louis Routhier
Saint-Prime


Quelle est la valeur de cette evaluation du BAPE? Tous les impacts ne sont pas evalues! On ne peut plus se fier a cet organisme. Fondation Rivieres le dit et clairement  : la solution eolienne coute moins cher et cree plus d'emplois!  
Pourquoi detruire pour vendre notre electricite aux americains? Ce sont toujours des arguments economiques á court terme, toujours a courte vue!!!
Nicole Dumoulin
Montreal


bonjour 
oui au solaire et a l éolienne a fond . en attendand ca nous prend les barrage vite et le plus possible avec toute les precautions possible nous somme pauvre et des villes comme montreal sombre tout les jours un peu plus on a une richesse peu poluante et qui profite en ce moment a 1000 personne maximum par an que l on vende le plus possible d électricité au usa . 
merci
alain perrier
montreal


Je suis en désaccord, 
 
encore une fois on détruit nos ressources naturelles non renouvelables. Quand allons nous réellement se préoccuper sérieusement de notre faune, de nos rivières et des population qui y habitent. Les impacts de tels projets sont dévastateurs et irréversibles. 
 
Nous hypothéquons nos riches ressources aux mains des américains... c'est ridicules 
 

Geneviève Maher
Québec


Je suis d'accord avec Monsieur Pineault sur 2 point  : 
 
1 C'est la politique énergétique qu'il devrait changer; 
 
2 Le Bape juge de façon isolé un seul projet. 
 
Enfin l'impact environnemental de l'hydro-électricité est plus important que celui de l'héolien. 
 
L'héolien comme le prétend Hydro n'est pas une source constante. 
 
Suggestion  : pourquoi ne pas faire des projets qui combine l'héolien et  
l'hydroélectricité afin de minimiser les impacts sur l'environnement et de rendre plus stable la production d'électricité tout en faisant des projets hydroélectriques plus petit et qui ont moins d'impact sur l'environnement. . 
 
Je trouve qu'il manque dans les solutions d'hydro un manque d'imagination et de vision (surtout pour les générations futures). Il font la promotion de la consommation bi-énergie pourquoi n'appliqueraient-il pas le même principe pour la produire ?
Gilles Lebel
Québec


Peu de cas depuis l'annonce de la décision sur les ententes passéesentre Hydro-Québec et MRC.  
 
p. 167-168 du rapport  :  
La commission d'enquête ne s'exprimera pas sur l'à-propos d'ententes entre le 
promoteur et des communautés locales ni sur le moment où elles peuvent être 
négociées et conclues, car elle estime que cela relève plutôt des parties qui signent 
ces ententes. Quant à leur caractère confidentiel, la commission estime que la 
transparence permet un débat plus éclairé et qu'elle prévient ordinairement les 
comportements de méfiance et les insinuations, même si elle ne mène pas 
nécessairement à une meilleure acceptation d'un projet. Toutefois, la commission reconnaît que ces ententes ont été conservées confidentielles sur des bases légales1.(...) Leur 
existence n'a donc nullement influencé ses avis et recommandations faits pour éviter, atténuer ou compenser les impacts du projet sur les milieux naturel et humain.
Louis Simard
Ottawa


Pour répondre à votre question et comme d'autres auditeurs l'on signalé  : 
 
Je trouve bizarre que dès que le BAPE dit oui à un projet, le gouvernement s'empresse de vouloir le réaliser. Par contre quand la BAPE dit non (comme ce fut le cas pour l'exploitation gazière dans le golfe), le gouvernement fait fie de l'avis du BAPE en nous disant qu'il ne s'agit que d'un avis. En effet, le BAPE n'émet qu'un avis et le gouvernement n'est pas obliger d'en tenir compte. C'est ainsi que malgré un jugement négatif du BAPE, il y aura des forages dans le Golfe St-Laurent... Le BAPE n'est en fait qu'une forme de "défouloire" pour le peuple. Une grosse farce
Jean-Sébastien Bernier
Îles de la Madeleine


BAPE bafoué 
 
Arnaché des rivières fera sans doute parti du passé un jour pour être remplacé par une technologie et une mentalité différente. Il est mensonger d'affirmer que que l'hydro-électricité est sans conséquence sur l'environnement. Les alternatives existent mais ne semblent pas dans la mire d'Hydro-Québec qui un jour sera peut être partiellement privatisé comme l'avait proposé l'ADQ. Tiens je viens tout juste d'entendre à la radio une autre augmentation des tarifs d'Hydro-Québec qui semble faire fi de la crise économique, ce qui en dit long sur ses dirigeants... Il y a péril en la demeure.
gaétan fOntaine
montréal


Une insulte pour les Québécois. Nous appliquons une fois de plus cette vision économique du néolibéralisme. Il ne s'agit pas de développement durable ici, mais de développement sauvage. Hydro-Québec ne peut prétendre vouloir sauver la planète. La société d'État semble se donner comme unique mandat de mettre de l'argent dans les coffres. Quand comprendrons-nous qu'en tant que peuple nous avons aussi un patrimoine naturel à protéger? Ce dernier est intrinsèquement lié à notre culture. Parlez-en aussi aux Autochtones. Parlez-leur aussi de ce que la modification majeure d'un territoire peut avoir comme impacts négatifs sur leur santé et leur mode de vie. Est-ce juste moi, qui comprend mal, mais je croyais que la survie de notre espèce dépendait aussi de la manière dont nous réussirons à protéger nos derniers écosystèmes. En tant que Québécoise, je ne peux être d'accord avec ce projet.
Marie Martine Bédard
Deux-Montagnes


Chaque nouvelle rivière harnachée signifie une diminution de la qualité de l'apport en eau douce dans l'estuaire du Saint-Laurent et ça a un impact sournois sur toute la vie du fleuve. Cessons de nous demander si une rivière est utile ou inutile parce qu'on y accède difficilement ou pas. C'est une vision bien étroite de la qualité de l'environnement quand tout se résume à l'utilisation humaine immédiate.
Yolande Dumais
Chicoutimi (Saguenay)


Un petit message aux partisans de l'éolien. Que diriez vous si demain Hydro-Québec proposerais d'installer des éoliennes sur le Mont-Royal, sur le mont St-Hilaire ou encore sur les montages qui entoures Baie St-Paul. Je vois les protestations au nom de la beauté du paysage, du bruit, comme l'on fait les citoyens du Bas St-Laurent et de la Gaspésie.  
 
Comme dans cette exemple, les biens pensants trouvent la solution éolienne très "branché" tant et aussi longtemps que les parcs ne soit pas dans leurs cours. Il est vrai que la basse Côte-Nord c'est loin, pis c'est pas grave le bruit et les impacts sur la population et la faune. (un ex-nordcôtois)
François Bergeron
Lachine


279 km carré innondé ça pas d'allure parceque c'est loin et qu'on la voit pas. 
On détruirais la même quantité près de montréal ou de québec tous le monde serai dans la rue avec de l'eau jusqu'au 
cou. Développement durable ça veut dire quoi?
gilles ritchot
montréal


L'économiste de l'institut économique de Montréal donne en comparaison le financement d'une automobile pour illustrer celui d'un PPP.  
 
Si il achète son auto de General Motors est-ce que sa comparaison tient toujours?;-)
François Isabelle
St-Hubert


Je suis en désaccord avec cette décision du BAPE. Le Québec doit repenser sa stratégie énergétique, et accepter que l'hydro-électricité n'est pas une énergie verte et ni la seule alternative. En tant qu'étudiante au Doctorat en Géographie et Environnement (Université Concordia), je travaille avec une communauté Crie de la Baie James depuis 6 ans. Je n'ai jamais entendu quiconque de cette communauté me parler de façon positive du développement hydro-électrique. Les impacts environnementaux (contamination de la chaine alimentaire au mercure, perte d'écosystèmes diversifiés, etc.) et sociaux (déracinement culturel, perte de ressources naturelle intimement liées au mode de vie traditionnel et à l'indentité Crie) sont majeurs et les retombées économique minimes. Des études récentes suggèrent d'ailleurs que les réservoirs libéreraient une quantité importante de gaz à effet de serre. Regardons ce qui se fait ailleurs (en Scandinavie) au niveau de l'éolien. Misons également sur l'efficacité énergétique.
Véronique Bussières
Montréal


Je ne suis pas d'accord avec le projet d'hydroélectricité sur la rivière Romaine. Je crois qu'il serait plus sage de revoir notre façon d'envisager nos modes de production d'énergie. De nombreuses rivières québécoises ont déjà été transformées afin de nous fournir une quantité appréciable d'énergie, pourquoi en condamner d'autres?  
 
En fait, je crois qu'il serait plus profitable de consommer cette ressource de façon plus efficace, en réduisant notre consommation actuelle par exemple, plutôt que d'exploiter davantage la nature pour faire plus de profits. De plus, je crois le peuple québécois suffisamment créatif, sensible et intelligent pour trouver des façons de générer des formes d'énergie qui minimisent réellement leurs impacts négatifs sur la nature! 

Michelle Perreault
Longueuil


Bien sûr que oui ; dans cette période difficile que nous vivons en plus de cette recherche d'énergie propre qui trouve écho même chez nos voisins du sud , il m'apparaît opportun de harnacher cette rivière d'autant plus que les gens du milieu sont d'accord. Bien sûr les protecteurs de rivières et quelques pêcheurs privilégiés peuvent toujours s'époumonner à prédire toutes les catastrophes du monde, mais le saumon aura quand même un milieu viable en tout cas bien meilleur que la morue qui est en voie de disparaître complètement et dont personne ne se préoccupe...
Alain Boudreault
Sept-Iles


Je suis profondément contre. J'ai pagayé la Romaine en 2007, sachant que cela risquait de se produire. C'est incompréhensible. Je préfère réduire ma consommation d'énergie plutôt que de priver les futures générations de sites naturels d'une telle beauté!
Micheline Brodeur
Blainville


Le Vérificateur Général doit enquêter sur Hydro-Québec pour s'assurer qu'il n'y ait pas d'influences externes aux décisions.  
Fini le silence et les portes closes.  
 
Par exemple, y-aurait-il un lien entre les décideurs et les vendeurs de fils électriques, les bétonnières, bref, le privé ?
Cimon Desforges
Shefford


Tout à fait d'accord. 
 
L'hydroélectricité est notre pétrole et on doit absolument développer cette énergie propre et qui sera de plus en plus payant à long terme.Laissons les chialeux de côté et allons de l'avant car ce ne sera d'eux que viendra l'argent pour payer les biens et services que nous voulons tous garder. 
Merci
Réjean Carrière
Repentigny


Je me suis ennivrée des plus beaux paysages des rivières du Québec, avant que les bétonnières massacrent leur beauté sauvage, leur pureté que je m'imaginais indomptable. Des luttes où les pouvoirs financiers , politiques écrasent subtilement, où les vainqueurs développent des stratégies d'épuisement et d'étouffement de l'adversaire.En 2009, des rivières patrimoniales ! Non.Bravo si les artistes endossent ce dossier et favorisent l'étalement du débat sur la place publique. Les lignes électriques du nord ne pourraient-elles pas avoir une petite famille à pales à proximité, la voie est déjà ouverte! Le paysage est déjà envahi de structures métalliques. C'est honteux de massacrer la vie, l'empreinte du temps au bénéfice du gain!Que fait-on de la frayeur! Il n'y a donc plus de conscience et d'humanité dans tous les bouleversements que l'on crée!Dorénavant, le saumon se débat pour y laisser à jamais sa peau . 
 
 

France Drouin
Québec


De retour car ça me tiens à coeur!Ce sera bref.Ceux qui pense que les barrages sont de l'énergie propre,eh bien ils ne réfléchissent pas!De toute façon,donnons leurs la chance d'aller voir ces massacres un peu partout,car il y a environ 11,000 fabuleux barrages dans la province et de constater.Merci!
Yves Filiatrault
Ste-Véronique


L'énergie électrique la plus rentable s'avère celle économisée par notre manière de la consommer. Il serait beaucoup plus rentable d'investir dans un programme d'incitation à mieux consommer que d'arnacher l'une des dernières rivières sauvage du Québec. 
 
Il ne faut pas se faire d'idées sur cette option car les lobbyistes de ce gouvernement néolibéral veillent au grain afin d'empêcher un développement vraiment durable et dont on utilise le concept pour faire passer des projets rétrogrades bénéficiant aux amis du parti. 
 
Je crois que le mot BAPE signifie autre chose que ce à quoi il sert i.e., Bureau d'Approbation de Projets Economiques.....
Jean-Pierre Pineault
Ste-Flavie


Nous n'en avons pas besoin. Le seul moyen viable pour avoir davantage d'énergie, d'électricité est d'en consommer moins et mieux. Si on préfère augmenter à jamais nos réserves énergétiques en harnachant toutes les rivières, en brûlant tout le gaz et le pétrole existant, ou en construisant sur chaque parcelle de terre des éoliennes et des panneaux solaires on pourra effectivement dire que l'on répond à la demande croissante d'énergie mais un jour on ne pourra tout simplement pas produire plus et il ne restera plus rien de «naturel» ou de non-exploité sur terre. La croissance infinie, dans tout les domaines, et surtout le domaine énergétique, est un mythe, une chimère.  
C'est dans la tête le problème... pas juste dans la technique. Il faut réduire nos dépenses énergétiques pour pouvoir se contenter des sources dont on dispose déjà. Et utiliser les sources le moins dommageable possible (la géothermie a l'air pour l'instant franchement pas mal) au moins jusqu'à ce qu'on trouve une deuxième terre en tout cas..
Émile Couture
Lévis


 


Êtes-vous d'accord avec la décision du BAPE d'autoriser le projet de centrale hydroélectrique sur la rivière Romaine?
 
[Écoutez l'extrait>>>]
 


 
La Romaine : feu vert du BAPE
Article de Radio-Canada.ca - 6 mars 2009

 
Projet du complexe de la Romaine
Hydro-Québec

 
Rapport d'enquête et d'audience publique
Bureau d'audiences publiques sur l'environnement



Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

 
Error processing SSI file