du 29 septembre 2009
Notre nouveau site!
 


PARTICIPEZ À LA TRIBUNE TÉLÉPHONIQUE
du lundi au vendredi,
dès 12 h 15
597-3700 (Montréal)
1-877-597-3700 (extérieur)

Courrier électronique :
endirect@radio-canada.ca

Courrier :
MAISONNEUVE EN DIRECT
Société Radio-Canada
1400 René-Lévesque Est,
bureau A67-7
Montréal (Québec)
H2L 2M2

Le 5 mai 2004

Le prix de l'essence atteint un sommet

Depuis mardi, dans la région de Montréal, le litre d'essence ordinaire dépasse 95 ¢. Le prix de l'essence a ainsi augmenté de 10 ¢ en 24 heures.
 
À Vancouver, il est aussi haut, à 95 ¢ le litre. Le litre d'essence super sans plomb atteint 1,05 $. Les détaillants indépendants se plaignent de la marge de profits des pétrolières, qui a augmenté de 150 % en deux ans. Le prix du pétrole brut atteint aussi des niveaux sans précédent depuis 14 ans, même si les pays exportateurs de pétrole produisent plus d'or noir que prévu. 
 
Pierre Maisonneuve reçoit : Carol Montreuil, vice-président de l'Institut canadien des produits pétroliers - Division de l'Est, Antoine Ayoub, professeur émérite en économie à l'Université Laval et spécialiste des questions pétrolières, et Claire Roy, directrice des communications au CAA Québec.



Faites-nous part de VOTRE opinion !
Communiquez-nous vos commentaires en cliquant ici.
Merci de votre participation!




À quand une révolution nationale ou provinciale? je ne suis pas pour la violence mais mais rage me dit le contraire..... 
 
Au moins ciblons ESSO et n'allons plus prendre de l'essence à ses stations... 
 
Unissons nous pour une fois Québécois? 
 

guy godin
trois-rivières


Bonjour M. Maisonneuve! Vous savez, c'est bizarre! Tout le monde chiale et se plaint! Comment se fait-il que lorsque je roule sur l'autoroute (environ 115-119 km/h) je me fais dépasser par des véhicules qui roulent tambours battants (consommation d'essence exponentielle au-delà de 100 km/h)? Comment se fait-il que les gens laissent les moteurs rouler longtemps lorsqu'immobilisés? Comment se fait-il que monsieur ou madame reste assis dans son véhicule en attendant l'autre l'hiver, pour se réchauffer, l'été pour l'air climatisé? Comment se fait-il que.............? 
 
Je crois moi-même que l'essence ne coûte encore pas assez cher! 
 
Et ceux qui seront surpris de cette affirmation verront dans ma logique que les coûts élevés d'essence seront la mèche pour une énergie alternative aux matières fossiles. Ce sera également une gachette à l'élaboration de transports en commun mieux adaptés et, surtout, un répit au poumons de la terre! 
 
Je possède moi-même un 4x4 de 3 litres (pour l'hiver car sur l'Île d'Orléans c'est pratiquement indispensable où j'habite). Je ne roule jamais à plus de 119 km/h sur les autoroutes et aux limites sur les routes secondaires. Résultat? Ma consommation est d'environ 10 litres aux 100 kilomètres. Ce qui est très raisonnable pour ce type de véhicule...
Yannick Stromei
St-Jean, Île d'Orléans


L'essence ne sera jamais assez bon marché pour l'économie et jamais assez chère pour l'écologie. Les compagnies pétrolières s'inspirent de la mentalité des dirigeants américains qui appuient leur action par la force plutôt que de l'appuyer sur le droit. Mais à toute action correspond une réaction : On roulera moins et on bannira les voitures énergivores.
georges lesueur
St-Ambroise


Le portrait ... 
Augmentation du prix de l'essence, augmentation du prix de l'électricité 
Résultat ... 
Augmentatation de l'inflation 
Résultat ... 
Augmentation dex taux d'intérêt pour contrer l'inflation. 
Résultat ... 
Augmentation du profit des banques, des pétrolères, des actionnaires, des gens qui ont de l'argent 
Résultat ... 
Apprauvrissement collection 
 
Voilà le tableau à venir. On y échappera pas. Ainsi se batisse les richesses ainsi s'appauvrit le peuple. 
 
La richesse ne se crée pas de rien, elle se crée avec la sueur de quelqu'un le problème c'est que c'est toujours le même qui sue.
Francois Cossette
Montreal


Conséquence directe de la crise du pétrole des années 70 a été le développement des premières technologies de production énergétique alternatives. Peut-être avons-nous à vivre une seconde crise pour nous décider à développer davantage ces technologies, mais surtout de les implanter. 
 
Une conséquence directe de l'augmentation du prix du pétrole est la baisse de la consommation. Ceci est une bonne chose pour l'environnement et notre santé. 
 
Il est certain que les gens qui "n'ont pas le choix" d'utiliser leur voiture pour couvrir de grandes distances auront à souffrir de ce fait. Mais n'avons-nous pas été négligeants dans l'implantation du transport en commun ? Il y a aussi que les compagnies pétrolières et automobiles ont un lobby très fort en amérique. 
 
Dans tout système où les fonctionnalités sont mal réparties, comme le transport ici, le système a tendance à flancher lorsqu'une de ses composantes fonctionne mal. N'ayant pas de système de transport en commun efficace et "confortable", les gens se tournent trop facilement vers la voiture pour voyager sur de courtes distances. 
 
Au début des années 90, les réserves connues pour être économiquement exploitables nous donnaient 20 à 25 ans de sursis. Ça fait presque 15 ans. Il resterait donc de 5 à 10 ans pour voir les réserves disparaitre dangereusement. Certains sont plus optimistes. Il faut voir... La source énergétique alternatives aussi "pratiques" que le pétrole serait le charbon liquéfié. Je crois que les pétrolières vont nous maintenir dans l'ignorance des vrais réserves de pétroles afin de maintenir le parc automobile actuel et conserver les habitudes des gens à utiliser l'auto. Ensuite, ils nous présenteront une "source alternative" qui ne demandera pas de changer radicalement notre façon de voir le transport. 
 
Ne croyez pas si simple l'implantation des sources comme les piles à combustibles. Le pétrole est bien pratique, car il s'agit d'une source énergétique produite par la nature durant des millions d'années et qui ne demande pas de production énergétique, puisque le pétrole récolté sert à produire l'énergie nécessaire à son extraction. D'où proviendrait l'énergie qu'on mettrait dans les piles à combustibles ou est-ce que la production des piles n'aurait-elle pas demandé une énergie importante ? D'où proviendrait cette énergie s'il faut maintenant la produire ? Des éoliennes ? Combien d'éoliennes faudrait-il pour alimenter votre voiture ?
Eric Desrochers
Montréal


Lorsque je compare le prix du litre de pétrole avec le prix du litre de lait, ça me fait bien sourir... 
 
Avec un litre de pétrole on peut déplacer un véhicule de plusieurs milliers de kilogrammes sur de nombreux kilomètres. Avec un litre de lait, on peut donner la vie à une personne durant de nombreuses heures. 
 
Le litre de lait coûte plus cher que le litre de pétrole. Pourtant, un jour, y'en aura plus de pétrole. Mais du lait, y'en aura toujours si on le veut. On fait pas les bons calculs il me semble...
Eric Desrochers
Montréal


Pourquoi Hydro Québec ne construit-il pas son moteur-roue électrique ici au Québec, par et pour des Québécois? Ça serait exportable et plus acceptable que de construire le Noroit pour... exporter. 
 
Pourquoi Hydro-Québec ne favorise-t-il pas les moyens d'économiser l'électricité pour chauffer l'hiver? Le pétrole sert aussi à faire le mazout dont plusieurs chauffent leur habitation. 
 
Pourquoi le gouvernement du Québec ne favorise-t-il pas tout ce qui sert à remplacer le pétrole sans polluer? 
 
En attendant, pour la sauvegarde de la nature et pour la survie animale, donc humaine, je suggère cinquante dollars le demi litre d'essence...
Robert Henri
Baie-Comeau


Il faut forçer nos gouvernement de produire les automobiles à l'electricité qui ont une autonomie illimitée sur l'autoroute à une vitesse de 150 km/h et qui necessite une petite génératrice en ville.Il faudrait aussi, plus utilisé le transport en commun et le vélo. 
 
C'est pas compliqué allez sur le site d'hydro-québec les spécifications du moteur roue sont la
Dominic Pageau
Lévis


CAA Québec nous rapporte que le gouvernement touche $3 milliard en taxes sur l'essence mais que seulement 1 milliard est réinvesti dans nos routes!!! 
 
Je demande aux journalistes de cuissiner les paliers de gouvernement pour récupérer ces milliard et je demande que les gouvernements se compromettrent dans des programmes qui subventionneraient l'achat de véhicules qui utilisent un autre caburant que l'essence. 
 
Dans ce domaine, nous sommes en retard si on se compare avec les autres pays! 
 
Pourquoi CAA ne ferait sa pétition en ce sens...
N. Archambault
montreal


Prix de l'essence : 
 
Il y a quelques incontournables 
 
1) il y a une stratégie des pétrolières visant à éroder la résistance des consommateurs : hausse/baisse haussière, nouvelle hausse etc. 
 
2) selon l'offre et la demande, les cies représentent l'offre/les consommateurs la demande. 
 
Si les consommateurs cessent d'acheter, il n'y a plus de demande. 
 
3) les pétrolières se sont liguées contre les consommateurs pour contrôler l'offre. 
 
4) les consommateurs doivent se liguer contre les pétrolières pour contrôler la demande. 
 
Donc boycott systématique de chaque pétrolière, à tour de rôle, par ordre alphabétique, pour une semaine. 
 
Commençant par ESSO dès demain.
jean Boudreault
Sherbrooke


 
Contexte : Le clan Bush a envahit l'Irak pour le pétrole, briser le protocole de Kyoto pour poursuivre leurs infamies. 
L'OPEP est noyauté par les américains. 
 
On ferme 
 
 
Le prix du pétrole doublera d'ici la prochaine année.  
 
Voici la raison : Le pétrole est transigé en dollars US et l'augmentation des prix augmentera la demande pour le dollars US. 
 
Les américains doivent financer leur dette et la production du pétrole en Irak.
stephane sauve
HULL


Je suis déçu de votre tribune aujourd'hui... 
 
Je suis fatigué de toujours recevoir la même information de la part des médias qui tente à chaque fois d'EXPLIQUER le pourquoi d'une hausse soudaine du prix de l'essence. A chaque fois, c'est les même intervenants qui déballent les même raisons. 
 
Le résultat est que ceux qui ne comprennent pas, frustent davantage et ceux qui comprennent se sentent impuissants (piègés) face à la situation. 
 
Pourquoi votre tribune n'a pas choisi plutôt de faire parler les gens sur les SOLUTIONS posibles, d'impliquer les GOUVERNEMENTS pour connaitre leur point de vue sur l'escalade des prix et les SOLUTIONS qu'ils prévoient. Je suis certain que les gens auraient des bonnes solutions et des bonnes questions à posées aux élus. 
 
N'oublions pas que l'escalade des prix de l'essence est une des causes de l'inflation.  
 

N. Archambault
Montreal


C'est du vol pur et simple. Durant la première guerre du Golfe persique, le baril de pétrole a augmenté jusqu'à 41,50$ mais le prix à la pompe était quand même demeuré raisonnable. Il y en a qui en profite et qui s'en mettent plein les poches. Nous n'avons pas le choix d'utiliser nos voitures. Toutefois, je ne comprends pas qu'au Canada nous payons aussi cher pour l'essence. Nous en produisons pourtant et nous devrions être les premiers à en profiter. Les gouvernements se ferment litéralement les yeux sur cela puisque plus l'essence est chère plus ils empochent des sommes importantes en taxes. De plus au Québec, scandaleusement la Régie de l'Énergie fixe un prix plancher pour le pétrole au grand plaisir des grandes pétrolières. Ça devrait être le contraire, le prix du pétrole devrait être plafonné. Les dirigeants et actionnaires des grandes pétrolières ont compris que nous n'avons pas le choix et ils en profitent pour mieux nous voler. Nous devrions bannir de nos choix toutes les grandes pétrolières et nous appovisionner chez des indépendants. Pour ma part, j'achète mon essence à la Coop de Rimouski. Jamais Pétro Canada n'aura directement mon argent.
Gabriel Anglehart
Rimouski


Évidemment que nous sommes pris en otages et il ne faut pas compter sur le gouvernement pour légiférer puisqu'il retire plus de taxes lorsque le prix de l'essence est à la hausse. La solution serait la voiture électrique mais là encore, les lobbies pétroliers travaillent fortement à contrer ce moyen de transport. Il faut trouver des façons de protester. Nous critiquons, nous chialons et ça ne donne rien. Essayons autre chose. Par exemple, prenons nos vacances chez nous cet été, les revenus touristiques en subiront les conséquences et cela pourrait en faire réfléchir quelques-uns sur le pouvoir des consommateurs. 
 
 

Francine Gauthier
St-Roch-de-Richelieu


Bonjours à tous! 
 
Je voudrais dir un chose! C'est la bande annonse de "Pétro Cnanda" qui dit ,,,, "Pétro Canada sa nous appartient a nous,," Et bien pourquoi que nous allons pas tous cherché l'essence là qu'on a de desoins et de boycotter les autres compagnie ,ESSO,SHELL,IRVING,,,,,.Ils vont tous voir que nous les Québecois et les autres provinses du Canada , On peu ètre indépendant de l'heures compagnies et de se produire nous mêmes notre pétrolle a leur dépent : conséquanse le prix sera bien moin haut , tout le monde d'ici pouraient en profité et de dir que ""Oui Pétro Canada sa nous appartient"" 
 
Car moi ausi j'ai eu ( 4x4 ) ,tracteur a pelouse et aussi petit bateau pour le chalet, allor je consomme de l'essence d'ici Pétro Canada. Je me dit que je fais roulé l'économie du canada et non des usa et du reste du monde!  
 
Unissons nous pour une fois Québécois et Canadien. Et ne dit pas woin,woin,,,,sa vas passe,,, agissons des maintenents et regardé comment le gouvernement vas réagir et sourtout c'est nous qui avons élus ses politiciens , qu'ils mettent leur pantalon pour une fois dans leur vie!!! Après on pouraient dir : Merci !!!
Dominique Massé
L'ancienne-Lorette


moi je croix que tous se qui est essentiel dans la vie ,est tros facile d'acces pour le gouvernement de nous sur-charger les prix ou les taxe sur ce produit ,si sa serait des produits que je n'ai pas du tout de besoin je n'aurai pas a payé le prix pour rien.il est la le probleme
stephan constant
vald'or


Vos réflexions sur les conséquences de la hausse et de l'impact ou l'on doit réagir en créant de nouvelles sources d'énergie c'est tres bien. Mais dans l'immédiat que devons nous faire cela nous ruine encore. Je souhaiterais arrêter pour 24 heures, une journée de travail a l'échelle national toutes nos autos dans les rues afin de contester ces milliards qu'ils nous volent . Pourquoi ne pas se mobiliser, solidaires en peuple déterminer a faire changer la balance. Les riches sont de plus en plus puissants et la classe moyenne ont se cassent la vie a survivre maintenant. Si on ne fait rien les autres vont faire quelque choses eux et ce n'est surement pas pour nous plaire.
Angele Bouchard
ste catherine de la jacques cartier


Bonjour, 
 
Comme tous les automobilistes, je trouve tout à fait exagéré, inconcevable, inacceptable, morbide et pathétique les prix élevés de l'essence qui sévissent dans plusieurs régions du Québec en ce moment. 
 
Pour ma part, je demeure dans l'arrondissement de Jonquière à Saguenay et le prix de l'essence n'a toujours pas monté comme prévu. Eh bien, aujourd'hui, Esso aurait lancé le mot d'ordre d'augmenter ses prix à midi, mais il semble qu'il ne se soit rien produit.  
 
Est-ce que le mot d'ordre de la Coalition pour la défense des consommateurs de carburant du Saguenay-Lac-Saint-Jean de boycotter les détaillants corporatifs Esso y serait pour quelque chose ? Ce n'est que partie remise, car l'appétit vorace et destructeur des grandes pétrolières n'a pas de fin comme plusieurs automobilistes s'en rendent compte en ce moment. 
 
En passant, il sera intéressant de savoir qui augmentera ses prix en premier dans la région. 
 
Bref, je crois que le petit jeu des grandes pétrolières a assez duré comme ça et qu'il faut faire quelque chose de concret pour renverser la tendance. Nous ne pourrons pas compter sur l'aide des gouvernements qui «dorment au gaz» sur ce dossier, alors aidons-nous nous mêmes, c'est la seule façon d'arriver à un résultat positif pour les consommateurs. 
 
Faudra-t-il attendre que le prix du litre atteigne 2 $ pour se lever et dire tous ensemble : «Assez, c'est assez ! Les abus sont terminés !» 
 
Bonne fin de journée ! 
 
Éric Dionne
Éric Dionne
Saguenay (Jonquière)


qu'est -ce que ça va prendre pour stopper l'hémoragie? Bien sûr, il y a les pétrolières qui prennent une plus grosse marge de profit mais il demeure que notre "fameux" gouvernement ne cesse également de se graisser les poches. C'est à dire que les taxes ne diminuent pas elles, elles vont avec le prix de l'essence. Un petit break SVP!!! 
Tout augmente de nos jours mais notre salaire pas (oops, 15¢ cette année, qui va directement à l'impôt). La qualité de vie écope et plus ça va, moins je sais quoi faire. 
Je ne sais plus quoi penser, il doit y avoir des moyens de pression, je ne sais pas, qui peut me répondre? 
 
Carrément désespéré!!!
Phil Marchand
cap-de-la-madeleine


Peut-être les automobilistes comprendront enfin que polluer a un prix et qu'ils commenceront à penser environnement en troquant le véhicule utilitaire sport pour les transports en commun. Vive les hausses du prix de l'essence!
Alex Lefrançois Leduc
Pincourt


pourquoi ne pas boycoter les élections fédérales pour protester contre la hausse du prix de l'essence. Si la population se tient, ca pourrait avoir un impact
b lavigueur
terrebonne


Le prix de l'essence ne sera jamais assez cher puisque les automobilistes continuent à brûler du carburant comme si de rien n'était.  
 
Les employés d'entreprises se disent : C'est pas grave c'est pas moi qui payent. Les entreprises se disent : C'est pas grave car ce qu'on paye en essence en surplus on le détuit en à l'impôt de toute façon. Ca revient au même. 
 
Si l'essence augmente de dix pour cent, il est pourtant facile de baisser sa consommation de dix pour cent tellement on gaspille à tout vent cette énergie non renouvelable 
 
Mais avant que l'on change nos habitudes destructrices de l'environnement plusieurs icebergs auront le temps de fondre.  
 
 

André Boulanger
montreal


 


Le prix de l'essence atteint un sommet
 
[Écoutez l'extrait>>>]
 




Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes
Error processing SSI file