du 29 septembre 2009
Notre nouveau site!
 


PARTICIPEZ À LA TRIBUNE TÉLÉPHONIQUE
du lundi au vendredi,
dès 11 h 30
514 597-3700 (Montréal)
1 877 597-3700 (extérieur)

La tribune téléphonique est ouverte jusqu'à 16 h pour recevoir vos commentaires sur le sujet du jour.

Courrier :
MAISONNEUVE EN DIRECT
Société Radio-Canada
1400 René-Lévesque Est,
bureau A67-7
Montréal (Québec)
H2L 2M2

Courrier électronique :
endirect@radio-canada.ca


Le 2 juillet 2008

L'Ordre du Canada à Morgentaler

Henry Morgentaler (archives)
Henry Morgentaler, ce médecin et célèbre défenseur du droit à l'avortement, recevra bientôt l'Ordre du Canada. Sa nomination n'a pas fait l'unanimité au sein du comité de sélection des récipiendaires. 
 
Les partisans d'Henry Morgentaler estiment qu'il est temps de reconnaître la contribution du fameux médecin à l'évolution du pays. L'auteure et féministe Judy Rebick rappelle que cet homme a mis en jeu sa liberté et sa vie pour la cause des femmes. 
 
Du côté des opposants, Joanne McGarry, directrice de la Ligue catholique des droits de l'homme, croit qu'en honorant le Dr Morgentaler, on appuie implicitement l'avortement, et que cela offensera de nombreux Canadiens. Pour l'archevêque catholique de Toronto, Thomas Collins, cette nomination dévalorise l'Ordre du Canada. 
 
Que pensez-vous de la décision de remettre l'Ordre du Canada au militant proavortement Henry Morgentaler? 
 
Les invités de Jacques Beauchamp : Johanne Fillion, porte-parole de la Fédération du Québec pour le planning des naissances, Luc Gagnon, président de Campagne Québec-Vie et directeur de la revue Égards, et Liza Frulla, ancienne ministre du Patrimoine canadien.



Faites-nous part de VOTRE opinion !
Communiquez-nous vos commentaires en cliquant ici.
Merci de votre participation!




Bonjour 
 
Le Dc Henry Morgentaler a déjà été glorifier,alors pourquoi en rajouté. (??) 
 
 
L'Auréole de l'Ordre du Canada,devrait être attribuer à des personnages qui ont contribué à solidifier la nation de part et d'autre,donc de l'ensemble de la société.
Suzie Lévesque
Château-Richer (Québec)


Il était temps que nous accordions une reconnaissance publique à M. Morgentaler. Personne ne s'enthousiasme devant un avortement, mais n'en déplaise aux gens simplistes, on ne règle pas un problème social en l'interdisant. Investissons dans l'éducation et la prévention, dans les politiques sociales... Et quand malgré tout cela surviendra une grossesse non-désirée, celle qui voudra l'interrompre pourra le faire en toute sécurité, dans la dignité. Merci M. Morgentaler.
Dominique Cousineau
Montréal


Je peux comprendre que certains organismes et certaines personnes puissent voir Henry Morgentaler comme un héros car il s'est battu pour une question qui lui tenait à coeur. Le fait qu'il ait réussi à faire accepter son point de vue et son entreprise tient surtout à ce qu'il répondait à un besoin dans notre société. 
 
De là à l'honorer de l'Ordre du Canada parce qu'il a contribué directement à diminuer la population canadienne, il y a quand même un sérieux pas. 
 
Lorsque la vente et l'utilisation de la marijuana sera légalisée, verra-t-on un jour une telle décoration sur un parrain de la drogue qui aura contribué à monter une grosse entreprise et à créer des emplois de revendeurs? 
 
N'est-ce pas une autre preuve de la régression humaine?
Gisèle Portelance
Laval


Le docteur Morgantaler est un homme courgeux. Il a fait avancer la cause de la femme à disposer de son corps.  
L'Ordre du Canada pose un geste courageux quoi qu'en pense les pro-vie. J'imagine que M. Harper et M. Day doivent ronger leurs freins.
Mario Laprise
Québec


J'ai été un peu surprise d'apprendre cette nomination. Peut-on réellement parler de "l'évolution d'un pays" en couronnant celui qui a rendu possible ce type d'interventions... Peut-être... Qu'on ne se méprenne pas sur mon intervention  : je ne suis pas nécessairement contre l'avortement, pour parodier MacKenzie King, mais pour l'avortement si nécessaire. Encore faut-il décider quand l'avortement est réellement nécessaire. Certaines en usent et en abusent. Au moins, le docteur Morgentaler a-t-il pratiqué l'avortement dans des conditions salubres, empêchant le décès des patientes, ce qui n'était pas nécessairement le cas avec les faiseuses d'anges, comme on les appelait. Comme mère de 4 enfants, disons que je suis contre ; comme mère de trois filles, disons que je suis pour... Voilà pour l'ambivalence.
Christiane Dupont
Montréal


Monsieur; 
Quand les Religieux (de tout acabit) décident ce qui est bon pour les individus qui forment une société.....c'est presque toujours un recul . 
 
Que la société civil décriminalise l'avortement c'est son droit. Cependant je concède aux Églises le pouvoir de condamner les gens sous sa domination à l'excommunication et de les menacer des flammes de l'enfer pour l'éternité. 
 
Alors que ceux qui ne croient pas aux conneries des hommes religieux qui veulent garder leur pouvoir sur les femmes suivez les dictats du PAPE , des IMANS ou RABINS et foutez la paix à ceux qui ne mangent pas de ce pain.
Yvon Boucher
Ste Foy


Bonjour,on peut comprendre qu'il n'ait pas fait l'unanimité au sein du comité, mais je crois que, d'une certaine manière, Monsiuer Morgentaler a largement mérité cet honneur. 
 
La liberté de disposer de son propre corps, les femmes l'ont obtenu à l'arachée, à la lutte. 
 
J'écoute certains militants masculins pro-vie nous rabâcher le même discours et leurs mêmes arguments, dictats de conduite depuis les 25 dernières années et je me demande ENCORE de quel droit se permettent-ils, ce n,est quand même pas eux qui les créent, portent, les mettent au monde les enfants ?
Françoise Giroux
Québec


Je trouve dommage de voir un idéologue aussi forcené que Luc Gagnon lancer de fausses informations. 
Loin d'être une "position idéologique radicale", le choix qu'a fait le Dr Morgentaler en est un de soutien aux choix et aux nécessités de la vie des femmes. Plusieurs jurys l'ont innocenté à l'époque où l'État multipliait les poursuites contre lui, ce qui démontre bien que le vrai monde avait compris qu'il était temps de mettre fin à cette forme d'oppression des femmes.  
Les opposants au libre choix mentent aussi lorsqu'il prétendent qu'une nomination à l'ordre du Canada "doit être unanime". On note dans la liste un Buzz Hargrove et des politiciens comme Frank McKenna, Donald Johnston et Kim Campbell, personnages controversés s'il en est. 
Ne laissons pas quelques députés anti-choix - dont des Libéraux hélas! - discréditer cette honorable décision, longtemps attendue, comme l'est une véritable accessibilité des services d'avortement au pays.
Martin Dufresne
Montréal


La décoration accordée au Dr Morgentaler m'apparaît justifiée  : il était temps de reconnaître officiellement le courage de cet homme. Cependant, je me désole de constater que cette décision ait pour effet de raviver le débat sur une question réglée depuis longtemps. Les pro-vie vont jubiler d'avoir à nouveau accès aux micros. Je n'ai vraiment pas le goût de ranimer de vieilles disputes.
Louise Inbkel
Montréal


Monsieur Morgentaler mérite amplement l'Ordre du Canada. Je crains cependant que cette annonce n'ait comme but que de relancer un débat qui fait l'affaire du gouvernement fédéral actuel. 
 
Comment peut-on sérieusement qualifier d'extrémiste un homme qui prône le libre choix? 
 
Je me suis toujours demandé de quel droit un homme (Monsieur Gagnon n'est qu'un exemple) peut-il bien vouloir gérer le corps d'une femme ou le corps d'autrui. 
 
J'aimerais que ceux qui semblent être en contact direct avec Dieu me fournissent ses coordonnées, son numéro de téléphone ou son adresse électronique. J'aimerais communiquer avec lui pour entendre son avis de sa propre bouche.
Paolo Mitriou
Lac-Mégantic


J'ai consulté rapidement la liste des gens qui ont reçu l'Ordre du Canada au fil des ans ; j'y vois plusieurs noms qui m'inspirent des réserves, pour des raisons d'antipathie personnelle, de manque d'affinités avec l'importance alléguée de leurs réalisations ou de désaccord idéologique profond (les gens nommés pour des carrières religieuses par exemple). Je ne vois pourtant aucune raison de les dénoncer avec l'équivalent de la frénésie extrémiste de M. Gagnon. Leurs réalisations ont valu un consensus au sein des comités de nomination successifs; respectons ce choix. 
 
Dans le cas du Dr. Morgentaler, cette nomination est justifiée par l'importance de son action en santé publique. Quelqu'un qui contribue à des changements sociaux ou politiques majeurs marchera toujours sur les pieds de quelqu'un d'autre. Les causes qui en valent vraiment la peine dérangent nécessairement. 
 
S'il fallait que chaque personne recevant une distinction ou un prix fasse l'unanimité, on ne les décernerait qu'aux bébés naissants.
Luc Pomerleau
Gatineau


Bonjour, 
J'ai beaucoup de difficultés avec l'attitude de ces âmes missionnaires qui veulent sauver tout le monde. Les pro-vie que j'ai entendu à votre émission en sont. 
 
Ils veulent décider pour les femmes. Ils veulent que des milliers d'enfants non-désirés viennent au monde alors que nous avons, en tant que société, déjà de la difficulté à s'occuper de ceux que nous avons déjà.  
 
Le Dr Morgentaler mérite de recevoir ce prix.
Henri Blatter
Rouyn-Noranda


Vous êtes-vous déjà sentis de trop quelque part? On dirait que cette désagréable sensation est plus courante depuis que l'on a décriminalisé l'avortement. Il fut un temps où l'on s'entraidait au lieu de s'en prendre à ceux qui ne cadraient pas avec l'idéal que leur entourage voulait entretenir. Il fut un temps aussi où les parents avaient droit de vie et de mort sur leurs enfants. Cette particularité du droit romain s'est même retrouvée dans la Vulgate, la version latine de la Bible. Et il y a maintenant l'euthanasie, légalisée dans certains pays et réclamée à cor et à cri dans d'autres. Vous pouvez être certains que ce débat n'est pas clos au pays, surtout après l'affaire Latimer. Il prendra même de l'ampleur, avec le vieillissement de la population et un système de santé qui peine déjà à suffire à la demande. Vous sentez vous de trop, parfois?
Jean-Victor Côté
Saint-Bruno-de-Montarville


Bravo à monsieur Morgentaler. Il a fait beaucoup pour la cause des femmes. 
 
Je n'ajoute rien là-dessus. Mais ce que j'aimerais, c'est que l'on cesse de parler de "Pro-vie". Le terme fausse le débat.  
 
Les personne qui sont en faveur du droit à l'avortement ne sont pas contre la vie, bien au contraire!  
 
Alors, faisons comme madame Fillion qui les appelle plutôt "anti-choix"...
Isabelle Tanguay
Montréal


Une intervenante disait il y a quelque minutes que le Québec détient la pole position des avortements. Cela m'a fait réfléchir au fait que peut-être dans les autres provinces c'est encore fait à la sauvette et sans tenir compte de la dignitée de la femme ?
Olivier Simard
Shawinigan


Au sujet du Dr Morgenthaler, complètement d'accord avec Frulla.
Françoise Raymond
Ville-Marie


Bravo à M. Morgentaler pour avoir offert aux femmes et malgré tous des soins dignes de tout êtres humains.  
 
Nous ne parlons pas très souvent et même jamais de la vasectomie....et cet acte est à toute fin pratique DEFINITIF, dans le dossier des natalités, tandis qu'un avortement n'est que pour un moment bien spécifique de la vie d'une femme. 
 
Un pris courageux à une personne bien courageuse.
Lise Archambault
Québec, Que


Bonjour, 
 
Dans le sujet très controversé de l'avortement, je trouve que l'on passe souvent a coté de la vrai question en jeu. 
 
 
Est-ce qu'un embryon ou un foetus est un être humain unique et distinct? 
 
Pour répondre a cette question je m'interroge sur ma propre personne, y-a-t-il eu à un moment donné une discontinuité entre le moi d'aujourd'hui qui est un adulte et le moi du tout début quand j'étais embryon. Personellement je ne le crois pas. L'être humain est ainsi fait, il passe par différents stades  : embryon, foetus, bébé, enfant, adolescent, adulte et viellard.  
 
Arrêter la vie a n'importe lequel des ces stades est donc une atteinte à la diginité de la vie de la personne humaine. 
 
Il est vrai que nous devons avoir de la compassion pour les personnes qui posent le geste de l'avortement, mais en aucun cas il faut laisser entendre que l'avortement est un geste moralement acceptable.
Jules Boisvert
Laval


J'ai 70 ans et j'ai l'habitude de dire que je suis contre l'avortement mais pour le libre choix. 
Parfois, dans certaines situations, il n'y a pas de bon choix. Il faut alors choisir la solution la moins mauvaise et l'avortement peut très bien en être. 
Morgentaler a permis à bien des femmes de faire ce choix. Je doute fort qu'elles n'aient fait ce genre de choix de gaité de coeur. Avorter dans des conditions le meilleure possible quand c'est le moins mauvais choix... voilà ce qu'il a permis. Il mérite de qui lui arrive.
Normand Painchaud
Montréal


Henry Morgentaler a eu le mérite (récompensé par l'OC) d'avoir eu le courage de se substituer aux politiciens qui s'opposaient haut et fort à l'avortement. Ils faisaient si peu pour apporter des alternatives ou des aides sociales et financières pour les futures mères. L'Église catho faisait davantage avec les crèches. Le résultat n'est pas brillant  : plus d'avortements que des naissances et toujours des couples en attente d'adoption. Corollaire  : bien des femmes et des hommes qui se comportent de façon irresponsables parce que la solution de l'avortement est tellement plus facile que d'assumer ses actes. Le Québec champion de sa dépopulation! Il est vrai qu'il y a des cas qui méritent une grande compassion. Que l'on pense aux personnes avec une très grande dépendante à l'alcool et aux drogues ou celles dans une misère pérenne. La solution de l'IVG serait indiquée pour éviter de plus grands préjudices aux deux. Dans tous ces cas, une intervention sociale lourde s'imposerait.
André Gamache
Québec


Mme Françoise Giroux dit  : "J'écoute certains militants masculins pro-vie nous rabâcher le même discours et leurs mêmes arguments, dictats de conduite depuis les 25 dernières années et je me demande ENCORE de quel droit se permettent-ils, ce n,est quand même pas eux qui les créent, portent, les mettent au monde les enfants ?" 
 
Je suis un homme et je vous signale, Madame, que ce sont des porte-parole féminines qui s'expriment beaucoup contre l'avortement, en plus des représentants masculins de l'Église. Je vous rappelle que des organisations de femmes se sont opposées au droit de vote des femmes. Il ne s'agit pas ici d'une opposition hommes contre femmes, mais liberté contre avantages de la soumission. 
 
On pourrait élargir le débat dans cette perspective en considérant que les plus fervents fédéralistes sont souvent des Québécois aussi. Syndrome de Stockholm?
Dominique Provost
Saint-Jean-sur-Richelieu


Voilà le résultat d'une société qui n'est plus sociétale depuis longtemps maintenant et ce, au nom du "progrès" et de la "liberté". Une société où l'éducation a laissé place à la liberté de nos passions est une société qui coure à sa perte. Une société où l'enfant et la famille sont marginalisés est une société qui se meurt et qui se désolidarise.
Yves Fournier
Plessisville


Est-ce que le Dr Morgentaler représente vraiment un combattant du foetus - lui qui est génécologue et père de plus d'enfants que bien des Québécois - ou un homme qui a décidé d'utiliser l'avortement comme moyen de redonner du respect aux femmes? Le point de départ de son combat ne fut-il pas la situation de jeunes femmes condamnées à la misère par une moralité bienpensante qui laisser les pères dans leur irresponsabilité en mettant le blâme sur la "femme tentatrice"? 
 
Le paradoxe dans tout cela est que nous n'avons jamais autant parler du rôle du père que depuis que la question de l'avortement. En temps qu'homme, que de chrétien de gauche et que théologien, j'en remercie le Dr Henry Morgentaler.
Jean-Pascal Sarthou
Montréal


L'avortement est une déchirante décision. Le foetus est un être en formation. Mais son développement et sa naissance appartiennent de plein droit à la femme. 
Si les femmes d'aujourd'hui peuvent faire une interruption de grossesse jusqu'à quatre mois qui ne soit pas une illégale et dangereuse pratique abortive, c'est grâce à Henry Morgentaler. 
Il a su braver les menaces des hurluberlus et des pro-vie qui ne font que caqueter sans apporter d'aide et de solution constructive. 
Avec l'ordre du Canada, le Dr Henry Morgentaler recevra une reconnaissance officielle méritée.  
Compliments à ceux qui l'ont audacieusement proposé.
Georges LeSueur
St-Ambroise


Notre société nage dans des eaux bien troubles quand on lie l'avortement à une question de santé des femmes. N'est-ce pas notre monde qui est malade?  
On se vante d'une belle politique familiale. Diverses initiatives offrent des services "aux heures de bureau" pour les femmes enceintes. Connaissez-vous les difficultés d'une future maman à trouver un médecin pour l,accompagner durant sa grossesse? 
Je suis mère de six enfants. Dès le début de ma première grossesse un médecin qui m'a fait connaître le "Centre maternel de l'Hôpital Notre-Dame" (dans le temps). J'y ai reçu une préparation soignée à l'accouchement et quelques rencontres post-natales pour nous équiper positivement dans notre vie de jeunes parents. 
Bien sûr, les transformations du milieu de la santé ont déformé, réformé ce genre de service.  
Si on travaillait ensemble à protéger la vie, à regarder la vie comme le bien le plus précieux que nous puissions posséder, que d'énergie et d'argent pourraient être mieux utilisés!
Marguerite Fournier
St-Hubert


Je suis d'accord avec les propos de M. Luc Gagnon. Je désapprouve la nomination du Dr Morgentaler. Celui-ci n'a pas contribué à la prospérité de la nation canadienne, bien au contraire, ni à la santé des femmes. Médicalement, il est prouvé que celles-ci , suite à un avortement, peuvent développer un cancer du sein, et que cela a un impact psychologique. Les gouvernements doivent établir des politiques respectueuses de la vie dès la conception. Au lieu de payer les médecins qui pratiquent des avortements, pourquoi ne pas investir ces sommes dans des maisons ou des écoles qui accueillent les femmes, les adolescentes (ex. maison Rose-Marie Jetté) afin de les aider à poursuivre leurs grossesses. Plusieurs couples veulent adopter des enfants...Ceux-ci vont en Chine, parce qu'il n'y en a pas ici!!! Pourquoi ces femmes ne confient-elles pas leurs nourrissons à ces couples si désireux d'en éduquer. Comme vous pouvez le constater, il y a une incohérence.
Lise Lalande
Farnham


 


Que pensez-vous de la décision de remettre l'Ordre du Canada au militant proavortement Henry Morgentaler?
 
[Écoutez l'extrait>>>]
 


 
Ordre du Canada : le Dr Mortentaler décoré dans la controverse
Article de Radio-Canada.ca - 2 juillet 2008

 
Morgentaler : apôtre du libre-choix
Archives de Radio-Canada



Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

 
Error processing SSI file