La zone radio de Radio-Canada

ThématiquesThématiques

Science et technologie


Les mathématiques

[Le mardi 20 mars 2007]

maths

Jean-Marie De Koninck, Louise Lafortune, Chantal David et Mathieu Marion

À quoi servent les mathématiques? L’animatrice Ariane Émond admet d’emblée que le sujet l’intimide. Elle reçoit des passionnés des mathématiques. Ensemble, ils partent à la découverte des applications quotidiennes des mathématiques dans notre société. 
 
 
La mathophobie 
Qu’est-ce qui nous fait si peur dans les mathématiques?, demande Ariane Émond à ses invités. Louise Lafortune a étudié l’anxiété que les mathématiques peuvent provoquer chez les jeunes et les moins jeunes. Elle déboulonne quelques mythes, dont celui de la bosse des maths; il faut travailler pour bien réussir dans cette matière, comme dans toutes les autres. 
 
« Les mathématiques sont un ensemble de règles très strictes. On est toujours sûr de ce qu’on fait », affirme Chantal David. Une fois ce langage appris, le reste suit facilement. 
 
Le philosophe Mathieu Marion a eu peur des mathématiques avant d’amorcer ses études universitaires. Il déplore les anciennes méthodes d’enseignement des mathématiques qui étaient moins ludiques que celles d’aujourd’hui. 
 
Pour Jean-Marie De Koninck, les bons enseignants réussissent à faire aimer les mathématiques en les appariant à des applications concrètes avant d’énoncer les théories: « Les mathématiques sont très pratiques. Elles sont présentes partout. Elles sont à la base de toutes les sciences. » 
 
 
L’histoire des mathématiques 
Les mathématiques sont là depuis que l’homme existe, explique Jean-Marie De Koninck. Par exemple, les Égyptiens n’auraient pu construire leurs pyramides sans calculs mathématiques. 
 
Même les philosophes de la Grèce antique s’y intéressaient. « Ils ont su apprécier le modèle de rigueur déductif de ce système », dit Mathieu Marion en parlant de Platon notamment. Beaucoup de philosophes du 20e siècle ont reçu une formation de mathématiciens. 
 
 
Appliquer les mathématiques 
Cryptographie, cartes de crédit, transactions bancaires, météorologie: la mise en pratique des mathématiques dans notre quotidien est plus importante que nous le croyons. 
 
« Je pense que tout citoyen devrait avoir des connaissances minimales en mathématiques. Autrement, il est un analphabète numérique », lance Jean-Marie De Koninck. Par exemple, les joueurs de loterie, s’ils étaient des « alphabètes numériques », sauraient qu’ils perdent leur temps... 
 
Pour Louise Lafortune, les applications quotidiennes des mathématiques sont bonnes pour la santé: « Jouer avec nos muscles mathématiques est un plaisir. On aide notre cerveau à vivre plus vieux. » 
 
Pour Mathieu Marion, « faire des exercices et apprendre à les manipuler, c’est apprendre aussi à faire de bons raisonnements. » 
 
En conclusion, Ariane Émond fait remarquer que les femmes sont peu nombreuses dans le domaine des mathématiques. Encore aujourd’hui, elles s’investissent moins dans les domaines scientifiques. Pour changer cela, il faudrait raconter l’histoire des pionnières, dont la mathématicienne française du 18e siècle Sophie Germain. 
 
 
Les invités 

  • Chantal David, professeure de mathématiques à l’Université Concordia et codirectrice du Centre de recherche mathématiques. 
  • Louise Lafortune, professeure en sciences de l’éducation à l’Université du Québec à Trois-Rivières. 
  • Jean-Marie De Koninck, professeur au Département de mathématiques et de statistique de l’Université Laval. 
  • Mathieu Marion, philosophe de la logique et des mathématiques à l’Université du Québec à Montréal.


  • À l'antenne À l'antenne

    Présentement :

    L'heure du monde

    Écoutez en direct


    À venir :

    Les éclaireurs

    19 H (HAE)
    Cette émission traite, entre autres, de consommation et de santé.

    Incontournables de la Première chaîneIncontournables de la Première chaîne

    Maison à vendre
    L'HEURE DES COMPTES
    Des taux hypothécaires alléchants
    [Pour en savoir plus »]
    Jean-Pierre Blackburn
    DÉSAUTELS
    À la recherche de produits et de marchés
    [Pour en savoir plus »]