La zone radio de Radio-Canada

ThématiquesThématiques

Société


Être créateur

[Le mardi 5 décembre 2006]

creation

Antonine Maillet, André Paradis, Michel Dallaire et Guy Sioui Durand

Selon Serge Bouchard, créer est un acte divin. L’humain est un créateur de mondes. L’élan créatif, comme l’appelle le philosophe Henri Bergson, est la pulsion originale de la conscience humaine. Créer, c’est entrer dans le domaine de l’intuition créatrice, de l’imaginaire, de l’émotion. 
 
 
Une réponse spontanée 
Lorsque Serge Bouchard prononce le mot création, Antonine Maillet envie Dieu. La création est la raison d’être de l’auteure, mais elle envie le premier créateur. 
 
Comme Alexis Martin, le publicitaire André Paradis est aussi condamné à la création : « C’est peut-être pour cela que dans le milieu de la publicité on utilise bizarrement le terme créatif pour désigner les créateurs. » 
 
Pour Michel Dallaire, la création évoque « l’angoisse et le frisson ». Le designer crée avec des paramètres imposés. « Il faut créer la surprise, ce qui est en fait pour moi la plus belle définition de la création. » 
 
« Rêver plus » est la première expression qui vient à l’esprit de Guy Sioui Durand. Délirer, errer, déambuler, tous ces termes renvoient à des territoires imaginaires, nécessaires à la création. 
 
 
La peur 
La création contient un élément de transgression; elle dérange, elle perturbe, « elle déstabilise les modèles régnants », souligne Guy Sioui Durand. D’ailleurs, la racine latine du concept de création provient de chasser, précise André Paradis : « Chasser, c’est saisir, comprendre, attraper. » Le publicitaire estime qu’il excelle lorsqu’il a peur. « Au bout du compte, la création sera toujours à la merci d’une étincelle. Il y aura toujours une étincelle de magie, de subjectivité sans laquelle il n’y aura pas de véritables idées, de véritables réussites créatives. » 
 
 
Des créateurs de mondes 
« Le processus de création se fait d’abord dans la grande intimité », pense Michel Dallaire. « Le rêve, c’est aussi errer, ajoute Guy Sioui Durand. » 
 
Les Anciens (les Grecs, les Égyptiens, les Phéniciens) créaient, sans les nouvelles technologies, le virtuel et Internet, rappelle Antonine Maillet. Les technologies ne remplaceront pas l’intuition, le talent, l’étincelle de la création. « Après 7000 ans, nous pensons de la même façon, nous avons les mêmes émotions. Il faut absolument retrouver les racines de l’art. Et les racines dépassent les formes que nous allons lui donner. » 
 
Après deux heures de discussion, Serge Bouchard conclut que le créateur, imprégné de sa culture locale, produit ensuite une œuvre qui peut prendre une dimension universelle. 
 
 
Les invités 

  • Antonine Maillet, écrivaine. 
  • Michel Dallaire, designer. 
  • Guy Sioui Durand, sociologue de l’art et commissaire indépendant. 
  • André Paradis, concepteur-rédacteur publicitaire chez Bos.


  • À l'antenne À l'antenne

    Présentement :

    Midi info

    Écoutez en direct


    À venir :

    Aujourd'hui l'histoire

    13 H (HAE)
    Comprendre son passé nous emmène à comprendre notre présent.

    Incontournables de la Première chaîneIncontournables de la Première chaîne

    Maison à vendre
    L'HEURE DES COMPTES
    Des taux hypothécaires alléchants
    [Pour en savoir plus »]
    Jean-Pierre Blackburn
    DÉSAUTELS
    À la recherche de produits et de marchés
    [Pour en savoir plus »]