Culture
Hommage au marchand d’art Max Stern
31 août 2004 - Le Musée des beaux-arts de Montréal présente « L'art vivant » et son marchand : oeuvres choisies de la donation Max et Iris Stern à Montréal.
 
L'art moderne canadien s'est fait connaître grâce notamment à Max Stern, un galeriste montréalais prolifique pendant un demi-siècle. Max Stern est arrivé au Canada en 1941 après avoir fui l'Allemagne nazie. Dès 1942, M. Stern entre à la Galerie Dominion of Fine Arts à Montréal. En 1947, Max et son épouse, Iris, font l'acquisition de la Galerie Dominion et l'endroit sera connu comme étant la galerie de « l'art vivant ». Plusieurs artistes comme Stanley Cosgrove et Jean Dallaire signeront avec Max Stern des contrats d'exclusivité, une façon pour eux de s'assurer un revenu et à M. Stern de contrôler le marché. 
 
Les Stern s'intéressaient également aux artistes européens. Ils ont notamment été les premiers marchands à vendre des oeuvres de Kandinsky au Musée d'art moderne de New York. Max Stern était, de plus, dépositaire des oeuvres de Rodin en Amérique.  
 
Par ailleurs, la Galerie Leonard & Bina Ellen de l'Université Concordia présente des oeuvres provenant de collections particulières, acquises à la Galerie Dominion. L'exposition comporte une cinquantaine de tableaux et des oeuvres de plusieurs artistes canadiens majeurs comme Emily Carr, Paul-Émile Borduas et Jean-Paul Riopelle. 
 
La chronique de Marie-Christine Trottier

 

Extraits audio

La chronique de Marie-Christine Trottier
Écoutez l'extrait >>
 


Hyperliens

Exposition du Musée des beaux-arts de Montréal




Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes.