Reportage
Garderies: constats et réformes
25 octobre 2005 - La ministre québécoise de la Famille, Carole Théberge, dépose aujourd'hui son projet de réforme des services de garde, au moment où un rapport sur la qualité des services de garde est rendu public par l'Institut de recherche en politiques publiques. 
 
Réformer le milieu des services de garde 
 
Mardi après-midi, Québec a déposé un projet de loi afin de revoir l'organisation des services de garde. Le projet prévoit le retrait des services de garde en milieu familial du contrôle des Centres de la petite enfance. Le gouvernement souhaite plutôt créer des bureaux coordonnateurs qui auront la responsabilité de la gestion de la garde en milieu familial.  
 
Le projet de loi 124 devrait permettre à Québec d'économiser 50 millions de dollars par année. 
 
Troublant constat 
 
Plus tôt dans la journée, l'Institut de recherche en politiques publiques rendait public un rapport intitulé La qualité, ça compte! Ce rapport, basé sur une enquête menée entre 2000 et 2003 dans plus de 1500 milieux de garde, révèle que la majorité des services de garde québécois s'avèrent de qualité minimale. 
 
On y apprend également que la qualité d'un milieu de garde sur huit serait inadéquate. Seulement un quart des milieux de garde observés atteignent une qualité de niveau bon, très bon ou excellent.  
 
Michel Désautels en discute avec Christa Japel, professeure au Département d'éducation et formation spécialisées de l'UQAM et coauteure du rapport sur la qualité des services de garde pour le compte de l'Institut de recherche en politiques publiques, et Carole Théberge, ministre québécoise de la Famille.

 

Extraits audio

L'entrevue avec Christa Japel
Écoutez l'extrait >>
 

L'entrevue avec Carole Théberge
Écoutez l'extrait >>
 


Hyperliens

« La qualité, ça compte! »
Le rapport, sur le site de l'Institut de recherche en politiques publiques

Association québécoise des centres de la petite enfance (CPE)




Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes.