Reportage
Des musulmans disent non à l'extrémisme
21 juillet 2005 - Un regroupement de 120 leaders musulmans de l'Alberta, de Terre-Neuve et de l'Ontario ont diffusé, jeudi, une déclaration condamnant l'extrémisme religieux. 
 
Une conférence de presse a eu lieu en après-midi, après la prière de la mi-journée, dans une mosquée du centre-ville de Toronto. 
 
La déclaration est le fruit d'une coordination du Canadian council on american-islamic relations (CAIR-CAN). Elle devrait aller dans le même sens que la fatwa prononcée par les musulmans sunnites de Grande-Bretagne, à la suite des attentats de Londres du 7 juillet dernier, condamnant le terrorisme. 
 
Les sunnites musulmans de Grande-Bretagne avaient déclaré que les attentats suicides allaient à l'encontre de l'Islam. « Les attaques de Londres n'ont aucune justification islamique » ont-ils affirmé. 
 
Cette semaine, le Conseil musulman canadien avait appuyé la fatwa des musulmans de Grande-Bretagne. L'organisme canadien a qualifié les attaques de Londres comme l'oeuvre d'une « idéologie pervertie » contraire aux enseignements de l'islam. 
 
Le président du Conseil des musulmans de Montréal, l'imam Salam Elmenyawi, s'est dit pour sa part réjoui de cette déclaration commune.  
 
  • L'entrevue de Jacques Beauchamp avec Said Jaziri, imam de la mosquée Al-Qods, à Montréal.

     

    Extraits audio

    L'entrevue avec Said Jaziri, imam de la mosquée Al-Qods, à Montréal
    Écoutez l'extrait >>
     






    Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes.