Radio-Canada - zone Radio

Logo Radio-Canada
Les livres
Comment devenir un ange
Jean Barbe, Éditions Leméac

Défendu par
Marie-Soleil Michon

Comment devenir un ange est une épopée contemporaine où l’amitié, l'amour et l'insolence constituent les seules réponses à la détresse et à l'absurdité ambiantes. Personnalité énigmatique, gourou malgré lui, homme parfaitement bon et en cela exceptionnel, Victor Lazarre est-il plus qu'un homme? Cette question taraudera François pendant plus de 25 ans, jusqu’à ce que la mort obscure de cette figure emblématique lui donne l’élan qui lui manquait pour écrire et donner un sens à sa propre vie. À travers le destin croisé des différents êtres qui auront fréquenté ce personnage, nous suivons la quête de François et de ses deux compagnons, avec lesquels il apprendra qu’au-delà de la solitude existent les forces de la fraternité.


Notes biographiques Jean Barbe est né à Montréal le 24 novembre 1962. Journaliste, écrivain et réalisateur à la télé, il a été de la création de l'hebdomadaire Voir, dont il a été rédacteur en chef jusqu'en 1992. Critique et intervieweur au magazine culturel La bande des six, à la télévision de Radio-Canada (1992-1993), il a collaboré à de nombreuses publications québécoises, dont les magazines L'Actualité et Elle Québec et le quotidien Le Soleil. En 1997, il concevait et lançait un nouvel hebdomadaire montréalais, Ici. Toujours à Radio-Canada, il a créé avec Jocelyn Barnabé les émissions Scènes de la vie culturelle (1995-96), La vie d'artiste (1996-2000) et La tour de Babel (2000-2001). De 2005 à 2009, il a occupé le poste de directeur de l’éditorial chez Leméac. Il se consacre aujourd’hui à l’écriture. Il a remporté le Prix des libraires du Québec 2005 et le Prix littéraire de l’Association France-Québec 2005 pour Comment devenir un monstre. Son plus récent roman, Le travail de l’huître, a été publié en octobre 2008.

©photo : Joanne COMTE

Vos arguments

26 mars, 10 h 23 - La personne qui devrait gagnée : M. Thomas Hellman. Sa voix est extra ordinaire et il est d'une grande sagesse. à quand une émission où il nous lirait des livres. Je serais fidèle au poste.

Fiona Lussier
Granby

23 mars, 18 h 34 - Je viens d'écouter jour 2 en ballado. Pourquoi revenir ad nauseam sur la personnalité d'un auteur. Par exemple Jean Barbe. L'écrivain Jean Barbe n'a rien à voir avec le personnage Jean Barbe. Allez au salon du livre et rencontrez Jean Barbe, Est-il un monstre à l'égo sans bornes? Non c'est un type tout à fait sympatique. Parlez du livre, oubliez la personnalité de l'auteur. Même chose pour Dany Laferrière, peu importe la gentillesse publique, donnez le goût de lire L'énigme du retour.

Roc Désilets
Montréal

23 mars, 12 h 52 - Livre que j'ai adoré ; très bien tissé, bien structuré et un style recherché.

annie Johnson
Quebec Quebec

23 mars, 12 h 24 - Je suis d'accord avec Marie-Soleil que c'est parfaitement déloyal de faire concurrencer L'énigme du retour avec les autres livres . Tous les livres devraient sur le même pied. 
Ceci étant dit, je privilégie "Comment devenir un ange" car, écrit dans une langue superbe, incisive et il nous rejoint.

francoise perreault
québec

23 mars, 10 h 42 - Pour éliminer «L'homme invisible» : : : Thomas Hellmann a utlisé hier et aujourd'hui comme première défense une « magnifique phrase » qui parle des violons (...) de l'automne. Je n'ai pas lu le livre. Mais je me refuserai à ouvrir un livre qui utilise un preque plagiat d'un fameux vers de Verlaine «Les sanglots longs des violons de l'automne blessent mon cœur d'une langueur monotone.» Comment personne n'en a-t-il parlé ? 
Et bouhhh à l'anglais. Ya assez des Français franchanglards qui nous en bassinent les oreilles. Je suis parfaitement bilingue, mais je souhaite lire en français, s'il vous plait. Un mot où la saupoudré, en italique, passe encore; mais on n'est pas encore en France, nom de djeu. 
Luce

Luce Sainte-Marie
Cap-Rouge

22 mars, 15 h 20 - Je veux juste mentionner que je suis contente que ce livre fasse partie du combat. Je l'ai lu et j'ai adoré.Magnifique. 
Je l'ai préféré à ``Comment devenir un monstre``.

lyette léveillé
sherbrooke

22 mars, 10 h 57 - L'écriture de Jean Barbe est universelle et efficace tout en étant philosophique sans tomber danbs le moralisme ou la didactique.  
Je fais lire ce roman à mes élèves de 5e secondaire et à chaque année, il devient le coup de coeur. Ils finissent souvent le roman en me remerciant et en me disant que c'était beau. Ce livre séduit autant les garçons que les filles à cause de cette écriture à la fois abordable mais vocabulaire relevé sans être pédant; grâce à une écriture vivante et dynamique qui engendre la réflexion malgré l'intrigue qui devient captivante.

Caroline Menard
St-Basile

22 mars, 10 h 15 - Jean Barbe est un grand écrivain, trop ignoré dans nos médias. Il mérite l'exposition du Combat. Comment devenir un ange devrait susciter un bel échange entre vos panélistes

Désilets Roc
Montréal

19 mars, 8 h 55 - En entendant la liste des livres en compétition, je me disais quel choix difficile, ce sont tous des livres magnifiques! Mais, assez rapidement « Comment devenir un ange » s’est révélé celui qui gagne dans mon cœur. Il fait partie des livres qui restent en nous longtemps après les avoir lus, ils nous habitent et ils font de nous quelqu'un d'autre, quelqu'un de mieux. « Comment devenir un ange » revient régulièrement à ma mémoire, c’est un livre beau, sensible, humain et l’écriture de Jean Barbe est remarquable.

Julie Frève
Québec

Vous avez été nombreux à voter pour le livre que vous vouliez voir couronné. Comme nos panélistes, c'est L'énigme du retour que vous avez choisi.

Dany Laferrière L'énigme du retour Défendez ce livre »

Germaine Gèvremont Le survenant Défendez ce livre »

Nancy Huston Cantique des plaines Défendez ce livre »

Patrice Desbiens L'homme invisible/ The invisible man Défendez ce livre »

Jean Barbe Comment devenir un ange Défendez ce livre »