Bibliothèque virtuelle (photo)
Accueil (menu)
Liste de tous les livres (menu)

Beaux livres

Biographies

Essais

Fiction

Jeunesse

Livres pratiques

Tous les livres



Illustration
Bibliothèque virtuelle (photo)
Bibliothèque virtuelle (photo)
Les mythes fondateurs de la politique israélienne
Roger GARAUDY
[Essais]

Certaines distorsions ont été faites dans l'histoire de l'Holocauste. Non seulement Garaudy nous les expose-t-il mais il nous explique que ces distorsions sont faites dans le but de servir le pouvoir israélien dans sa politique, trompant et le peuple israélien et les autres...


Proposé par :
Lyne Martineau, Montréal
 
Son appréciation :
Ce live nous apprend les dangers de l'amalgame. En effet, nous comprenons que la difficulté qu'a la communauté juive à être critiquée ou simplement à admettre ses gestes (comme nous l'a démontré tout dernièrement la censure exercée à l'exposition des photos de madame Kazemi), ne reflète pas nécessairement la position et la philosophie de monsieur et madame tout le monde de la communauté juive mais bien celle des Sionnistes. Autrement dit, ces derniers utilisent le drame réel de leurs coreligionnaires (Holocauste) pour étendre ou acquérir du pouvoir. En cela, ils ne se distinguent ni de Bush (envahir non pas pour instaurer la démocratie mais pour garder le contrôle des terres de pétrole), ni des intégristes musulmans (tuer des musulmans -entre autres- de tous âges et de tous sexes non pas parce qu'ils ne sont pas de bons musulmans mais pour garder le contrôle des populations souvent déjà en déroute et étendre leur pouvoir). En clair, ce livre nous montre comment nous en arrivons souvent à ressentir de l'antipathie pour certaines communautés parce que nous oublions de distinguer la communauté de ses dirigeants.

Son passage marquant du livre :
« «Après avoir, pendant plus d'un demi-siècle, publié mes ouvrages chez les plus grands éditeurs français, je suis contraint d'éditer aujourd'hui en samidat, à compte d'auteur, cette anthologie de l'hérésie sionniste, parce que j'ai, depuis 1982, violé un tabou: la critique de la politique israélienne, défendue désormais par la loi scélérate Gayssot-Fabius du 13 juillet 1990, qui restaure le délit d'opinion du Second Empire, en suppléant par une loi répressive à la carence des arguments. C'est pourquoi les libraires qui entendent continuer à faire leur métier doivent passer leurs commandes à la Librairie du Savoir, Librairie Roumaine de Paris, qui a accepté le dépôt de ce samizdat comme elle le faisait au temps de Ceaucescu où régnait déjà - mais ailleurs qu'en France- la pensée unique et le terrorisme intellectuel. »(publié en 1996) Il avait auparavant, et sans être censuré, publié «Grandeur et décadence de l'Islam», «Avons-nous besoin de Dieu?» et «Vers une guerre de religion?», les deux derniers étant consacrés à l'intégrisme catholique romain. »

 
Fiche de lecture (titre)