Bibliothèque virtuelle (photo)
Accueil (menu)
Liste de tous les livres (menu)

Beaux livres

Biographies

Essais

Fiction

Jeunesse

Livres pratiques

Tous les livres



Illustration
Bibliothèque virtuelle (photo)
Bibliothèque virtuelle (photo)
Le Prince
Nicolas Machiavel
[Essais]
Flammarion, 220 pages, 208070317X

Machiavel a écrit (15ième siècle) ce livre à l'intention de Laurent de Médicis, nouveau maître de Florence. Il s'agit d'une série de conseils stratégiques sur les questions suivantes : comment prendre le pouvoir et surtout comment le conserver...


Proposé par :
Anne Duquette, Montréal
 
Son appréciation :
La recherche du pouvoir a été de toute l'histoire humaine et il me semble bon d'y réfléchir pour comprendre les actes de ceux qui nous gouvernent.

Son passage marquant du livre :
« "Gouverner, c'est mettre vos sujets hors d'état de vous nuire et même d'y penser." et "On fait la guerre quand on veut, on la termine quand on peut." et  »

Commentaire des internautes :

Commentaire
Pierre Elliott Trudeau a avoué que c'était son livre préféré en avril 1968 à l'émission "Les couche-tard".

François Simard, Québec

Commentaire
Quel meilleur moyen de comprendre notre monde! Voici le mode d'emploi des dirigeants, aussi bien dans les démocraties que dans les dictatures. Si Machiavel ne l'avait pas écrit, il nous serait plus difficile de comprendre le monde du pouvoir. Merci, Nicolas!

André Thériault, Caraquet NB

Commentaire
Le prince c'est comme l'outil. Une fois la forme adéquate crée, on peut la décliner de toutes les manières, le prototype reste toujours idéal. De n'importe quel PDG à la Commission Gomery, l'outil créé par Machiavel demeure un "must" pour tout candidat sérieux au pouvoir!

Myriam de Bailleul,

Commentaire
« Le Prince » a son équivalent contemporain, Le saviez-vous? Il s’agit de «48 Laws of Power », malheureusement encore intraduit. « 48 Laws of Power » est un excellent essai qui nous plonge au cœur de l’esprit humain par la revu de ses lois , ses descriptions, ses analyses, ses anecdotes et surtout par ses exemples historiques et actuelle… Cette façon d’aborder le pouvoir rend ce livre très passionnant Bref « 48laws of Power » tout comme le classique “Le Prince” nous aide à mieux comprendre notre époque a travers la lorgnette du pouvoir.

Francois Caron, Montreal

Commentaire
J'enseigne la philosophie au collégial et Machiavel est toujours mentionné dans mon cours d'éthique. Je songe à accorder davantage de place à son Prince cet automne car il synthétise admirablement bien la scission entre la morale et la politique. La raison d'état y est présenté comme une finalité en soi. Avec Machiavel, les principes qui font encore loi aujourd'hui sont exposé dans une clarté qui ébranle: l'analyse coût-bénéfice, la fin qui justifie les moyens, le mal qu'on fait plus aisément à ceux que l'on aime, etc. Pour son étonnante actualité, la lecture du Prince s'impose. Bien entendu, il ne faut pas à mon avis le prendre au premier degré et faire de Nicolo Machiavelli un pariat, mais bien un être lucide qui voulait sous le couvert de la leçon au prince, mettre à jour une pratique courante. N'a-t-on pas publié il y a quelques années, un Machiavel appliqué aux domaines des affaires?
 
À qui aimeriez-vous l'offrir et quel en serait la dédicace?
À tous mes étudiants: «L'accès au sens profond d'une oeuvre demande temps, réflexion et charité. Sachez lire entre les lignes.»

Richard Lemire, Mont-St-Hilaire

Commentaire
C'est incroyable de constater comment un livre écrit dans les années 1500 demeure autant d'actualité pour expliquer les comportements de nos politiciens. Exemple: Machiavel explique que le prince qui est porté au pouvoir par une population insatisfaite du prince précédant, aura de la difficulté à entretenir une amitié avec cette population. Ça s'applique carrément à Jean Charest !
 
À qui aimeriez-vous l'offrir et quel en serait la dédicace?
À Jean Charest. La dédicace : inspirez-vous de ce livre pour comprendre ce qui se passe actuellement et pour mieux réagir dans l'avenir

Guillaume Beaulé, Rouyn-Noranda

Commentaire
Il décrit les stratégies de la quête du pouvoir, les dédales de la politique. Ah, on y reconnaît bien des décisions actuelles dans tous les pays, peut-être même en Amérique du nord...
 
À qui aimeriez-vous l'offrir et quel en serait la dédicace?
G.W. Bush. Faire de la politique, c'est désigner un ennemi.

Sasseville Jocelyn, Montréal

Commentaire
"Il Principe" explique comment prendre et conserver le pouvoir; si plus de gens le lisaient, cet ouvrage permettrait d’identifier les stratagèmes et de démasquer les démagogues. Il faudrait le considérer comme un ouvrage didactique et s’en faire une clef de lecture des événements, comme l’a fait Denys Arcand dans "Le Confort et l’indifférence". Un relecture du chapitre XXIII sur les adulateurs (In che modo si abbino a fuggire li adulatori) est éclairante: combien de "princes" n’auront pas su choisir leurs conseillers? Je me permets d’ajouter qu’il existe une version bilingue (chez Folio), pour ceux et celles qui aimeraient avoir accès au texte.

Hélène Couture, Québec

Commentaire
La manière de controler les gens sans vergogne et par n'importe quel moyen à la recherche du pouvoir, par le pouvoir lui même.
 
À qui aimeriez-vous l'offrir et quel en serait la dédicace?
Aux enfants de P.E. Trudeau. "Portrait de votre papa."

Jacinto Gallego, Sillery, Québec

Commentaire
''Il Principe'' jette un regard lucide, dépouillé de toutes considérations morales ou éthiques, sur la politique d'hier, d'aujourd'hui et de demain. Ce livre nous permet de comprendre les moyens utilisés par plusieurs pour parvenir à leurs fins. Pour bien l'apprécier, il faut nous aussi mettre nos ''barrières morales'' de côté lors de sa lecture. Être prince n'est pas qu'une ambition, il s'agit aussi d'un devoir.
 
À qui aimeriez-vous l'offrir et quel en serait la dédicace?
À tous les étudiants de niveau CÉGEP lors d'un cours de philisophie ou de politique. ''L'Homme est un animal politique''.

Mathieu Guimond, Sainte-Julie

Commentaire
en ce qu'il fournit un regard encore actuel sur les jeux de coulisses et les ruses utilisés par quiconque désire avoir du pouvoir sur quelqu'un d'autre. il dévoile, en bonne partie, ce que tout bon "ratoureux" doit savoir pour devenir un manipulateur hors pair, et, par conséquent, aide encore aujourd'hui celui qui veut être capable de détecter les ruses qui pourraient lui porter préjudice, celui qui ne veut pas se laisser mener dans n'importe quel sentier.
 
À qui aimeriez-vous l'offrir et quel en serait la dédicace?
j'aimerais l'offrir à tous les étudiants collégiaux, dans le cadre du cours de philosophie "éthique et politique", et le dédicacerais "à tous ceux qui croient qu'il est préférable de regarder l'ennemi en face, plutôt que de le fuir".

Dany St-Laurent, St-Raymond

Commentaire
ce qui m'a fasciné c'est la personnalité de l'écrivain, il se trouve que la première qualité des dirigeants est d'être contrôleurs de leurs entourages pour le bien de leur image.
 
À qui aimeriez-vous l'offrir et quel en serait la dédicace?
aux martiennes. -recette de tirroir.

nelli georgos abdanor, montréal-nord

Commentaire
Le pouvoir, la politique, la manipulation du peuple, l'image, l'élimination des oppositions, Comment comprendre notre monde sans bien connaître ces choses?
 
À qui aimeriez-vous l'offrir et quel en serait la dédicace?
À tous les citoyens (je sais, c'est pas original). Dédicace: À lire avant de voter!

Philippe Lambert, Montréal

Commentaire
"Je crois qu'il est plus sûr d'être craint que d'être aimé [...] les hommes sont généralement ingrats, changeants, dissimulés, timides et âpres au gain." Le Prince, XVII. Machiavel a décrit l'exercice réel du pouvoir politique, ce que les gouvernants font effectivement. C'est un des fondateurs de la science politique moderne.

patricia manzelle, Québec

Commentaire
Il est quand même surprenant de découvrir, en lisant ce livre, que nos politiciens actuels appliquent les même recettes que celles exposées dans ce livre, datant pourtant de 1513 ... Si on veut comprendre la politique moderne, il faut lire ce livre - et regarder le magnifique documentaire « Le confort et l'indifférence », de Denys Arcand, qui s'en est largement inspiré .
 
À qui aimeriez-vous l'offrir et quel en serait la dédicace?
À tous ceux qui votent pour des politiciens comme Bush ...

Stéphane Thibodeau, Montréal

Commentaire
C'est le livre de chevet de la plupart des politiciens, chefs d'entreprise et haut fonctionnaires qui veulent avoir plus de pouvoir et conserver le pouvoir qu'ils ont. Ce livre n'a jamais perdu d'actualité et ses émules en ont amélioré constamment les préceptes.
 
À qui aimeriez-vous l'offrir et quel en serait la dédicace?
A Françoise David, Hamir Khadir et Denise Veilleux (porte-parole d'Option Citoyenne et de lUnion des forces progressistes). Dédicace : Si vous trouvez le moyen de faire autrement, ce sera un bienfait pour l'Humanité !

Johanne Despatie, Gatineau QC

Commentaire
Le point fort du livre Le Prince est qu'il constitue un des premiers essais fondateurs d'une compréhension réaliste de l'action politique, puisqu'avant sa parution on avait affaire, en matière politique, à une conception idéaliste de l'action du Prince (l'Etat). Ce faisant, ce livre encore d'actualité, nous offre des outils de compréhension de façon réaliste l'action froide des dirigeants.
 
À qui aimeriez-vous l'offrir et quel en serait la dédicace?
J'aimerais l'offrir à Mme Estelle Moissan. La dédicace serait la suivante: Ce livre est le témoignage que les Etats (et donc les dirigeants politiques) où ils se trouvent sont des monstres froids.

Aziz Enhaili, Quebec

Commentaire
Si l'on relit ce bouquin, on s'aperçoit que les préceptes qui y sont enseignés sont toujours d'actualité quand on regarde comment se conduit le gouvernement américain à l'égard de l'Amérique latine et du proche et moyen Orient (et le reste du monde à bien y penser), et dans une mesure plus polie, notre propre gouvernement fédéral à l'égard des gouvernements de ses provinces.
 
À qui aimeriez-vous l'offrir et quel en serait la dédicace?
À quiconque se satisfait de constater que nous vivons dans le meilleur des mondes, avec pour dédicace: "Prenez la peine de lire ce petit livre, Il vous apprendra tout ce que vous ne voulez pas savoir de ceux qui vous mènent."

Françoise Raymond, Ville-Marie

Commentaire
Ce livre est nécessaire à la compréhension de la nature humaine et des relations de pouvoir en politique. Son analyse politique s'adapte à toutes les époques et toutes les situations. Elle est universelle. De plus, la lecture de l'ouvrage nous donne un protrait pertinent de la nature humaine et des raisons de ses actions.

Julien Côté, Québec

Commentaire
On y trouve des techniques et stratégies pour permettre au «Prince» de se maintenir au pouvoir. Le lire permet de faire une lecture éclairée des actes et non-actes de nos politiciens et gouvernements actuels.

Denis Lamy, Trois-Rivières

Commentaire
Simple, ils nous aide à comprendre que les Martin, Bush et Charest de ce monde se comportent comme les monarques du XVe siècle: ils sont prêts aux pires bassesses pour se maintenir au pouvoir. Nicolas Machiavel a vraiment fait école.
 
À qui aimeriez-vous l'offrir et quel en serait la dédicace?
à Paul Martin: "Bien que vous ayez maîtrisé en grande partie les concepts expliqués dans ce bréviaire, ce qui explique que vous soyez toujours en poste, vous ne saurez échapper longtemps à la grogne populaire envers votre gouvernement corrompu. Nous vivons en démocratie, et non en monarchie de droits divins."

jean-julien mercier, Québec

Commentaire
Quand on regarde la manière dont W. Bush gouverne chez nos voisins du Sud et toutes les révélations du scandale des commandites, il est apeurant de voir que dès le 15eme siècle quelqu'un avait déjà identifié ces patrons d'utilisation du pouvoir...
 
À qui aimeriez-vous l'offrir et quel en serait la dédicace?
Au juge Gomery, mais j'imagine qu'il l'a déjà lu.

Dominic Lapointe, mont-CArmel

Commentaire
Il est ironique de noter que le livre de base de stratégie politique a été rejetté à l'époque de Machiavel. Les réflexions sur les armées professionelles et les dangers d'utiliser la peur pour règner était probablement trop en avance sur l'époque.

Jean-Christian Drolet, St-Félicien

Commentaire
Le Prince de Machiavel traite de questions politiques et humaines et propose des stratégies de manipulation qui peuvent ébranler et même choquer. Cependant, ce traité aide effectivement à comprendre l’état du monde et les jeux politiques de nos gouvernements. Il y dépeint aussi un côté sombre de la nature de l’homme qui va au-delà de la politique. Selon Machiavel, la vertu se trouve dans le pouvoir et non dans nos principes moraux. Ainsi, « Qu’un prince fasse donc ce qu’il faut pour vaincre et maintenir son État : les moyens seront toujours jugés honorables et loués de tous […] »

Isabelle Lapointe, Fermont


 
Fiche de lecture (titre)