Bibliothèque virtuelle (photo)
Accueil (menu)
Liste de tous les livres (menu)

Beaux livres

Biographies

Essais

Fiction

Jeunesse

Livres pratiques

Tous les livres



Illustration
Bibliothèque virtuelle (photo)
Bibliothèque virtuelle (photo)
La ferme des animaux
George Orwell
[Fiction]
FOLIO, 150 pages, 2-07-037516-1

La Ferme des Animaux est une parodie de la Révolution Russe [et à travers elle, de toutes les grandes révolutions échouées]. ORWELL y décrit, sous le couvert de la fable, la façon dont les grandes idées humanistes de Marx sont devenues un prétexte au pouvoir absolu de Staline [l'ouvrage est publié en 1945].


Proposé par :
Annie Degré, Lasalle
 
Son appréciation :
"La Ferme des animaux", livre ambigu et cruel est une allégorie de la révolution communiste cachée sous une fable d'apparence simplette. A travers des animaux qui décident de se rebeller contre leur maître humain, on distingue clairement les grandes figures du communisme : Lénine, trotsky et Staline.

Son passage marquant du livre :
« L'hymne : Bêtes d'Angleterre et d'Irlande, Animaux de tous les pays, Prêtez l'oreille à l'espérance Un âge d'or vous est promis. L'homme tyran exproprié, Nos champs connaîtront l'abondance, De nous seuls ils seront foulés, Le jour vient de la délivrance. Plus d'anneaux qui pendent au nez, Plus de harnais sur nos échines, Les fouets cruels sont retombés Eperons et morts sont en ruine. Des fortunes mieux qu'en nos rêves, D'orge et de blé, de foin, oui da, De trèfle, de pois et de raves Seront à vous de ce jour-là. O Comme brillent tous nos champs, Comme est plus pure l'eau d'ici, Plus doux aussi souffle le vent Du jour que l'on est affranchi.  »

Commentaire des internautes :

Commentaire
''Animal Farm'' était à lire dans mon cours d'anglais (secondaire 4 je crois, j'avais 16 ans). A cette époque je ne réalisais certainement pas toute la portée de l'oeuvre, mais aujourd'hui (presque 10 ans plus tard) je dois dire que cette parodie en explique beaucoup plus long sur la nature humaine que ce que je croyais. Merci à mon prof. d'anglais!
 
À qui aimeriez-vous l'offrir et quel en serait la dédicace?
Pour tout le monde, à partir de l'adolescence. "A lire plus d'une fois..."

Jonathan Brunette, Auckland, Nouvelle-Zélande

Commentaire
en nous montrant comment il y aura toujours quelqu'un qui voudra être supérieur aux autres. Les gens ont bien de la bonne volonté mais malheureusement quand ils gagnent le pouvoir ou quand ils ont des moyens d'avoir plus de pouvoir que les autres, plus souvent qu'autrement ils finissent par être corrompus.

Léa Noémie Plourde-Archer, Granby

Commentaire
"Tous les animaux sont égaux, mais il y en a qui sont plus égaux que d'autres." Encore meilleur que 1984 et naviguant un peu dans les mêmes eaux, ce petit livre est définitivement un classique contemporain. Un peu comme "Les Voyages de Gulliver" de Swift, Orwell se sert de la fable pour illustrer la révolution et les idéaux trahis par les cerveaux ayant concocté la dite révolution.
 
À qui aimeriez-vous l'offrir et quel en serait la dédicace?
Aux artisans d'une certaine gauche, en dédicace "Ferez-vous comme Snowball?"

Patrice Viau, Montréal

Commentaire
Livre intemporel sur les relations de pouvoir entre les êtres vivant en société. Le matérialisme triomphant de notre époque entraîne des jeux de pouvoir tournant autour de l'argent entre les gens, les entreprises, les pays et sur la scène internationale.
 
À qui aimeriez-vous l'offrir et quel en serait la dédicace?
À tous les travailleurs au salaire minimum. Réveillez-vous, révoltez-vous !

Nicolas Saucier, Québec

Commentaire
Je remarque qu'Orwell a fait ce constat au debut des années 40. C'est dans les années 40 et même avant qu'il se fallait être critique face à ce système politique.
 
À qui aimeriez-vous l'offrir et quel en serait la dédicace?
à tous ceux et celles qui ont a faire des choix; sociaux,politiques ou économiques. Attention aux miroirs aux allouettes.

Ghislain Masson, Gaspé

Commentaire
C'est fou de voir encore aujourd'hui que les conditions n'ont pas changées et ça donne une idée de ce qui arriverait si nous nous rébellions. Peut-être devrions-nous travailler à construire un VRAI nouveau système démocratique....c'est pourquoi je crois que ce livre nous donne une bonne idée de comment nous vivons ici et maintenant
 
À qui aimeriez-vous l'offrir et quel en serait la dédicace?
J'ai déjà offert ce livre lors de la journée "attaque poétique, libérez un livre", je pense que ce geste décrit bien à qui moi je l'offrirais...à tout le monde et personne

Geneviève Hétu, Montréal

Commentaire
La caricature même de la rectitude politique et idéologique qui sévit peut -être encore plus dans les dites démocraties que dans les régimes totalitaires, sous de multiples atours un peu moins évidents que "2 pattes c'est bien, 4 pattes, c'est trop", mais d'autant plus pervers que cette rectitude passe inaperçue, sauf évidemment lorsqu'elle s'appelle la mode (vestimentaire, cinématographique, linguistique, etc)!
 
À qui aimeriez-vous l'offrir et quel en serait la dédicace?
Assez de dédicaces ont été proposées qui s'addressent aux politiciens, j'aurais plutôt tendance à le dédier à ceux qui les élisent aujourd'hui sur la seule foi d'un beau slogan, et les blâmeront demain quand le slogan à la mode aura changé.

Daniel Laguitton, Sutton

Commentaire
L'être humain voit à ses intérêts à court terme avant ceux des autres à long terme. C'était vrai à l'époque et c'est encore vrai aujourd'hui. Cessons de se leurrer. C'est aussi ça la nature humaine.
 
À qui aimeriez-vous l'offrir et quel en serait la dédicace?
J'offrirais ce livre à tous les étudiants du Cegep. Réveillez-vous, le monde n'est pas aussi rose qu'on aimerait vous le faire croire.

Cliche Dominic, Marieville

Commentaire
Notre époque est identique aux autres époques,,les politiciens semblent toujours avoir de bonnes intentions mais une fois au pouvoir....les actions sont surtout faites pour y rester.
 
À qui aimeriez-vous l'offrir et quel en serait la dédicace?
à tous les politiciens. .à relire très souvent

edith sylvestre, Sainte-Adèle

Commentaire
Un livre qui est sur notre pouvoir politique qui nous ramène à l'instinct premier des êtres humains soit de vouloir être le premier, l’individualiste, l’abus de pouvoir. Agir au niveau politique sans penser aux autres et aux conséquences. L'histoire se répète malgré les années. Ce livre je lai lu dans un cours au Cégep et je vous avouerai que je ne comprenais pas pourquoi il était à lire, maintenant avec le recul je comprends que le professeur voulait nous ouvrir les yeux.
 
À qui aimeriez-vous l'offrir et quel en serait la dédicace?
À tous ceux qui veulent faire de la politique ....

Patricia Lefebvre, Rive-sud

Commentaire
C'est un livre qui m'a marqué puisque mon professeur de sociologie nous l'avait imposé dans notre cours au Cégep et avait fait l'objet d'un travail de session. Quand on creuse un peu, on remarque que l'auteur essaye de démontrer, en mettant des animaux comme personnages principaux, le phénomène de hiérarchie, de pouvoir, d'hypocrisie qu'il existe dans le monde qu'ils se sont créés et que dans leur façon d'immiter les comportements humains, il s'enlisent dans la déchéance, le regret, la perte. Bref un petit livre qui m'a fait beaucoup réfléchir sur notre société actuelle et ses dirigeants :)
 
À qui aimeriez-vous l'offrir et quel en serait la dédicace?
À tout politicien.. de façon à les remettre sur le droit chemin, car ils représentent souvent l'image de certains animaux du livre qui se prennent pour d'autres, cherchant le pouvoir... malheureusement en détresse intérieurement.

Sandrine Albernhe, Montréal

Commentaire
Apologie du communisme et de la prise de pouvoir par les opprimés, et la dure réalité où plus ça change, plus c'est pareil, la roue tourne et l'histoire se répète, inévitablement, semble-t-il.
 
À qui aimeriez-vous l'offrir et quel en serait la dédicace?
À mon chum, je l'offrirais en y inscrivant que "malgré tout, j'ai confiance en l'humain..."

Isabelle Campeau, Saint-Basile-le-Grand, Qc

Commentaire
Ce livre jette un regard très pertinent sur la montée du communisme et les dangers d'une société totalitaire. Si j'ai des doutes quant à la pertinence de ce livre pour comprendre la société actuelle québécoise, il est certain qu'il permet de comprendre une part de l'histoire mondiale pas si ancienne.

Marylène Ferland, Outremont

Commentaire
D'abord satyre de la révolution russe, "La ferme des animaux" va au-delà du temps et des époques. Les luttes de pouvoir ont forgé l'histoire de l'humanité, et ce depuis la nuit des temps. Et cela se poursuivra dans le millénaire que nous venons à peine d'entamer. On retrouve parmi les acteurs des êtres touchants et d'autres odieux, une variété de personnalités à l'image de ce que nous sommes.

Lyse Trudel, Montréal

Commentaire
Il y a des liens intéressants avec le scandale de commandites et combien d'autres....

Lucie Alice Côté, Saint-Jean-Port-Joli

Commentaire
Un grand classique de la littérature de transposition. C'est une fresque courte et magistrale représentant la lutte pour le pouvoir entre les espèces animales vivant sur une ferme. Très représentatif de ce que nous voyons dans le monde et la société d'aujourd'hui. Ce livre malgré le fait qu'il a été écrit il y a 60 ans et qu'il était au départ une satire du système communiste représente encore les choses telles qu'elles le sont. Résumé rapide, les systèmes politiques sont parfaits seul l'individu est corruptible.

Stéphane Ouvrard, Longueuil

Commentaire
Satyre sur la société contemporaine traitée avec un humour hors du commun sur fond philosophique.

Nelson Simard,

Commentaire
Comme quoi rien ne change dans le meilleur des mondes. politique et corruption, du pareil au même peut importe l'époque.

Françoise Vallières, Shefford

Commentaire
Le pouvoir amène la corruption

Jean-Philippe Lapierre, Sherbrooke

Commentaire
À travers cette allégorie des premières décennies du Parti communiste en Russie, Orwell nous dépeint en même temps comment l'âme humaine, les éthiques personnelles et les mouvements politiques créés à partir des meilleures intentions du monde peuvent être pervertis par le pouvoir et le désir de domination et de richesse. Il explique aussi comment les intérêts personnels des dirigeants politiques et économiques peuvent prendre le dessus sur le bien-être des communautés.
 
À qui aimeriez-vous l'offrir et quel en serait la dédicace?
Aux principaux acteurs du scandale des commandites et aux ex-leaders d'Enron, avec cette dédicace: "Lisez cette fable en vous concentrant sur les cochons."

Marie-Hélène Leclerc, St-Jean-sur-Richelieu

Commentaire
Because on est passé par tout ces changements politiques et on est encore là pour en parler. Se souvenir est primordial à ce qui s'en vient et Orwell l'écrit si bien. Chapeau pour cette leçon d'histoire
 
À qui aimeriez-vous l'offrir et quel en serait la dédicace?
A ma blonde qui l'a pas lu et je lui écrirais en première page: Pour toi que j'aime.

Martin Samuel, Devant mon ordi

Commentaire
Pour nous, c’est une satire de notre époque… Pour nos enfants, ce sera peut-être une petite fable sur le pouvoir et la confiance… Dans un lointain futur, Trouverons-nous la Ferme des animaux parmi les contes pour enfants... entre les Grimm et les Anderson. Et il faudra des experts pour nous expliquer toute l’idéologie qui se cache derrière…
 
À qui aimeriez-vous l'offrir et quel en serait la dédicace?
À tous les politiciens qui arrivent en poste. la dédicace: Quel personnage souhaitez-vous être ?... Quel personnage serez-vous ? Quel personnage laisserez-vous à la postérité ?

Pierre Tousignant, Montreal

Commentaire
Orwell, un travailliste, est probablement le plus grand critique de la gauche, en particulier la gauche totalitaire et la gauche caviar. Il représente le côté humain et utopiste de la vision de Marx.
 
À qui aimeriez-vous l'offrir et quel en serait la dédicace?
Aux altermondialistes qui portent un t-shirt du Che : "Voici le vrai visage de vos héros."

Jean-Christian Drolet, St-Félicien


 
Fiche de lecture (titre)