Bibliothèque virtuelle (photo)
Accueil (menu)
Liste de tous les livres (menu)

Beaux livres

Biographies

Essais

Fiction

Jeunesse

Livres pratiques

Tous les livres



Illustration
Bibliothèque virtuelle (photo)
Bibliothèque virtuelle (photo)
À La Di Stasio
Josée Di Stasio
[Livres pratiques]
Flammarion, 192 pages, 2890772810

« Josée nous propose ici un savoir-vivre qui lui ressemble. Des plats tout simples, faciles à reproduire qui s’avèrent au gourmand d’une ravissante complexité. Une cuisine qui murmure comme un ruisseau sous bois et puis s’éclate à plein soleil. Pour tout dire, Josée nous met en appétit. À pleines dents on mord dans la vie, rassuré de savoir que le bonheur est possible, qu’il fleure bon le gingembre et le thym, et gicle à la lumière, verte de menthe, rouge poivron, pourpre betterave, zestes d’orange et jaune citron. Avec Josée, on croque la roquette et on rit de l’amertume.


Proposé par :
Charlotte Poitras
 
Son appréciation :
De superbes photos accompagnent les recettes, un plaisir de redécouvrir les recettes de Josée Di Stasio!

Commentaire des internautes :

Commentaire
Ce livre nous aide à comprendre notre époque lorsqu'on le regarde en tant qu'objet culturel qui peut nous en dire long sur notre rapport à la nourriture, nos valeurs et sur le chemin parcouru depuis le début du siècle.

Mireille Lalancette, Montréal

Commentaire
En rien. C'est pas possible ! Comment peut-on mieux comprendre notre époque avec un livre de recettes ??? Il serait plus juste de dire :«Mieux explorer son nombril..., pendant que d'autres crèvent de faim.» Incroyable !
 
À qui aimeriez-vous l'offrir et quel en serait la dédicace?
Aux sans abris.... à condition que la personne qui a proposé ce livre fasse une grosse épicerie pour eux. La dédicace serait : «Pour vous permettre de mieux comprendre notre époque : Bon appétit!»

Denis Jacques, Québec

Commentaire
des recettes simples, plein de bon goût et surtout plein de saveurs du terroir.
 
À qui aimeriez-vous l'offrir et quel en serait la dédicace?
à ma mère, parce que tu m'as donné le goût de cuisiner et ainsi me permettre de découvrir de nouveaux horizons merci

carmen brunet, prévost

Commentaire
Sans conteste le livre fondateur de notre époque. Où donc notre monde irait-il sans ce livre. Il faut vite virer tous les autres livres suggérés ... allez oust les Montaigne, les Machiavel et les autres petits esprits étriqués du même acabit ... le Di Stasio est arrivé ... Di Stasio for Prime Minister ... Santa di Stasio ora pro nobis
 
À qui aimeriez-vous l'offrir et quel en serait la dédicace?
À Jean Charest. À toi mon cher Jean ... peut-être comprendras-tu enfin les Québécois !

Serge Vaillancourt, Montréal

Commentaire
Ah mais... si au moins j'en fumais du bon... beaucoup de gens seraient épargné de ma présence... ça me ralentirait beaucoup... Ma folie je la vie au naturelle! Et je suis bien à jeun quoi que vous en pensiez! Je suis une Biofreak après tout... ainsi qu'une Couaquiste... J'avoue ça donne un drôle de mélange... D'une fille qui n'a pas besoin de lire un livre qui s'intitule... Cessez d'être gentil soyez vrai : Être avec les autres en restant soi-même. Car il y a beaucoup de livres qu'on peut lire, en connaître la théorie mais pour ce qui est de la mettre en pratique... c'est autre chose... Et pour les tueurs d'idées et les Sérieux de Supérieur... Je préfère de loin rester une minable! Voilà!
 
À qui aimeriez-vous l'offrir et quel en serait la dédicace?
À tout les Sérieux de Supérieur. L'ouverture d'esprit ce n'est pas une fracture du crâne... — Ariane Moffat Je pense donc je nuis! — Le Couac

France Mercier, St-François, Laval

Commentaire
Je le dis tout de suite, j'adore Di Stasio. Mais son livre n'a pas sa place ici. Un livre de cuisine qui contient plus de photos que de textes n'expliquent rien du monde. Au contraire. A-t-on essayé de vous expliquer, dans ce livre, pourquoi, dans ce même livre, on y retrouvait cette espèce d'esthétique du fulgurant --- des images non pas vaporeuses mais éclaboussées de lumières (comme une révélation, une félicité); des gros plans pour que l'oeil puisse apprécier les singularités et les détails des choses, mais ou même l'huile a l'air liquide et propre; des couleurs vives vivantes mais satiables... Vous a-t-on expliqué, dans ce livre, que ce livre vend un mode de vie oui, mais aussi de la propreté, de la culture, du raffinement dans la consommation, et puis je sais pas quoi ? Parce que ce n'est pas une alimentation SANTÉ pour laquelle on est "éduqués" ici, et si elle est saine, c'est qu'une vie saine est une vie heureuse "où l'on sait se faire plaisir (ou se gâter)". On vend du RAFFINEMENT et... cette lumière qui éclabousse tout, elle désigne quoi ? félicité, grandeur, je sais pas trop. Je ne dis pas que ça ne vaut rien; je dis que ça n'EXPLIQUE rien, que ça n'aide pas à comprendre parce que c'EST COMPRIS dans le monde. Et que je paierais cher pour que Barthes puisse être là et écrire une superbe mythologie sur ce livre !
 
À qui aimeriez-vous l'offrir et quel en serait la dédicace?
À Roland Barthes, pour qu'il en fasse une analyse "mythologique" en son genre.

Katerine Gagnon, Montréal

Commentaire
Nous vivons dans un monde qui mystifie tout, y compris la cuisine. Josée Di Stasio refuse cette mystification -- nous le voyons dans ce livre et dans la façon dont elle gère son émission à la télé. Démystifier: c'est proposer des ingrédients et ensuite offrir des substituts pour ceux qui n'ont pas accès aux boutiques de spécialités. Nous avons besoin de démystifier notre monde et de revendiquer la simplicité, l'inclusivité.

Ann Jarnet, Rivière-au-Tonnerre, QC

Commentaire
Ah, là, là! N'importe quoi! Ce que je peux en avoir marre de voir la tête de Madame Di Stasio à toutes les sauces, élevée cette fois au rang de symbole de notre époque. Si vous tenez à choisir un livre de cuisine en rapport avec le thème proposé, n'y aurait-il pas au moins un livre d'un vrai génie créateur, un chef de profession, qui fait réellement avancer l'art de cuisiner d'une manière plus concrète que cette femme qui nous propose des petits plats sympathiques mais somme toute banals? On aurait également pu penser plutôt à Hervé This et à ses traités de chimie de la cuisine qui au moins nous expliquent les phénomènes culinaires et représentent notre envie de savoir, de comprendre et d'expliquer. À bien y songer, non pas le livre de Mme Di Stasio mais le fait de le citer ici démontre malgré tout un phénomène bien présent de notre monde actuel: la "Star Académisation" d'une personne ordinaire élevée au rang de modèle!

Patricia Basque, Québec

Commentaire
En lisant les commentaires ET l'ensemble des choix de livre pour une biblio virtuelle, ce livre, comme les autres, nous aide à mieux comprendre notre époque parce qu'il en est un produit comme n'importe quel autre objet civilisationnel. Il n'apporte donc pas une réflexion sur l'époque mais il permet de connaître l'époque à condition de le soumettre à l'analyse. En fait, l'exercice de constituer la biblio virtuelle comme les choix des participants en disent plus sur l'époque actuelle que les choix eux-mêmes: le besoin de se dire, par là d'exprimer un soi qui se veut original.
 
À qui aimeriez-vous l'offrir et quel en serait la dédicace?
À personne en particulier. La dédicace pourrait être: ne regardez pas les photos!

Roger Gamelin, Montréal

Commentaire
Ben oui ! C'est super de se cuisiner de bons petits plats. C'est aussi vrai de dire qu'aujourd'hui il est important de trouver des manières d'apprécier la vie et de l'apprêter à toutes les sauces pour y arriver. Mais de là à dire que ce bouquin est en rapport direct avec le thème proposé...Faut vraiment "brainstormer" dans tous les sens ou en fumer du bon ! C'était mon avis.

Jean-Pierre Lajoie, St-Hubert, Qc

Commentaire
Si je vous comprends bien... les seuls livres qui nous permettent de bien comprendre le monde sont ceux qui ont été écrit à cet effet... Tous les autres... qui parlent d'améliorer ses relations avec les autres ou pour notre propre bien-être sont futiles? Ne dit-on pas que la paix commence par soi-même? Avant de vouloir faire la paix dans le monde ne devrions nous pas être en réelle paix intérieure. J'ai proposé un livre qui parle des chevaux... Danser avec les chevaux et comme je ne le vois pas dans la bibliothèque, je saute à la conclusion qu'il a été refusé par l'équipe d'Indicatif Présent. Comme j'écoute constament cette radio... Je fais plein de liens avec ce livre et les reportages qui y sont faits... des liens avec tout... Le leadership d'un ministre (hier), le language des animaux qui a été mentionné aujourd'hui à l'émission... Ma théorie si on est capable d'être à l'écoute d'un animal qui ne parle pas le même langage que nous. D'être réellement à l'écoute, de le comprendre et de parler le même langage que lui. Être en relation avec les humains ne devrait être que plus facile. Avec un être qui parle le même language que nous. Faire attention à notre language corporel et celui de l'autre. S'assurer du bien être de son prochain. Je réalise que beaucoup de gens ont une l'intelligence intellectuel/académique... mais pour ce qui est de l'intelligence émotionnelle... elle fait souvent défaut et à l'aide des animaux. Les animaux nous apprennent l'intelligence émotionnelle et langage corporel, tout deux étroitement liés. C'est pas aux animaux à s'adapter à nous... c'est à nous d'apprendre leur langue. Ces hommes qui dansent avec les chevaux l'ont compris. Utiliser le langage du cheval de tête. Dominer par le respect... Ok je dérape mais j'ai été déçue de ne pas voir mon livre dans la liste... Les chevaux des animaux sociables... tout comme l'être humain... on est des animaux sociables. Et un des pires parasites que la terre ai connu. Mais ça c'est une autre histoire. _________________ Saint de corps et d'esprit... Bien manger c'est quand même une base... la nourriture n'est-ce pas un besoin fondamental? La prévention ça vous dit quelque chose ou vous pensez que la seule véritable solution c'est le don d'organe??? Tout est lié... tout est lié... si un morceau de votre vie vous fait défaut... attendez vous à ce que d'autres facettes de votre vie en soit affectées. Pinard disait même, qu'on était 7 milliards sur la planète et qu'on produisait pour 12 millards... Si t'as pas d'argent... c'est dur de te nourrir... ce n'est pas parce que la planète n'est pas capable de les faire vivre. C'est la politique des hommes qui crée cette misère. À regarder l'état des routes du Québec, qu'il n'y ait pas plus de réaction que ça... Je ne crois même pas à la souveraineté du Québec... Un peuple de ... tant que ce n'est pas dans ma cour... J'ai tu fais trop de lien pour vous???
 
À qui aimeriez-vous l'offrir et quel en serait la dédicace?
Je l'offrirais à Mc Donald... Si votre bouffe court plus vite que vous... c'est du fast food... Une des répliques préférées des gobelins... Ou encore... Écoute ta bouffe, si elle crie encore c'est qu'elle n'est pas prête à manger...

france Mercier, St-François Laval

Commentaire
Si ce livre nous aide à comprendre notre époque, alors il m'apparaît que certains de nos citoyens ne sont plus en mesure de faire preuve de discernement, de distance et de vision. Plusieurs nous ont annoncé que nous en étions à l'époque du nombril. En voilà peut-être bien une nouvelle preuve.
 
À qui aimeriez-vous l'offrir et quel en serait la dédicace?
J'invite la personne qui a soumis ce livre à l'offrir à un enfant d'Afrique qui souffre de mal nutrition et de retards de croissance.

Jean-Claude Boudreault, Québec

Commentaire
J'appuie ce choix. Imaginons un cours sur la civilisation grecque ou romaine. Au programme : les grandes idées de l'époque, les mouvements politiques et sociaux, les guerres et les alliances. Mais aussi : la vie quotidienne, les habitudes vestimentaires et alimentaires. Dis-moi ce que tu manges et je te dirai qui tu es. Ce qui est vrai pour les Romains l'est aussi pour nous.

Pierre Marchand, Montréal

Commentaire
Allez, allez, un peu d'imagination et d'ouverture d'esprit tout le monde... Je n'ai pas encore feuilleté le livre de Josée Di Stasio, mais il est certain qu'un livre de cuisine peut représenter la société québécoise dans laquelle on vit. En effet, ce genre d'ouvrage nous renseigne non seulement sur les tendances actuelles dans le domaine de la gastronomie mais il est un portrait de la variété alimentaire présente ici. La présence de saveurs de d'autres cultures n'est-il pas un reflet de notre ouverture sur le monde? Comme Jehanne Benoît a représenté le Québec des années 50-60, le livre À La Di Stasio peut représenter le Québec actuel.
 
À qui aimeriez-vous l'offrir et quel en serait la dédicace?
À Monsieur Bolduc, Madame Côté, Madame Duquette: Bon appétit!

Anne-Valérie Savage, St-Lazare

Commentaire
Quoi que je suis de celles qui ne comprennent pas la proposition du livre je peux tout de même tenter de l'expliquer en en attribuant cette selection aux désintérêt des enjeux de notre époque, bon pourquoi pas. Je vous propose donc la recette suivante: 2/3 de tasse de pays sous développé, un litre de rivières asséchées, quelques feuilles de notre forêt boréale, saupoudré de quelques mines anti-personnelles, laissez mijoter quelques années sous la supervision de grands chefs de la CIA, FMI et OMC (pour ne nommer que parmi les meilleurs) et vous obtiendrez un monde dont tout bon capitaliste se délectera.

Alexandra Talbot, Montréal

Commentaire
Je suis d'accord qu'il est "pratique" ce livre, mais de là à ce qu'il soit sugéré comme une "référence" vis-à-vis le thème (des livres qui nous permettre de mieux comprendre notre monde) Bref, à quant le livre sur les vins? (s'il n'y ait pas déjà!)

Simard Nelson,

Commentaire
Comme Madame Côté et Monsieur Bolduc, je ne comprends pas en quoi le livre de Josée Di Stasio, par ailleurs magnifique, nous aide à comprendre le monde surtout quand on pense que près de 1 milliard de personnes souffrent de la faim dans le monde et que plusieurs millions de personnes, surtout des enfants en bas âge en meurent chaque année...

Anne Duquette, Montréal

Commentaire
Je suis plutôt d'accord avec Monsieur Bolduc et je ne comprends pas trop en quoi ce livre m'aide à comprendre quoi que ce soit sauf peut-être la cuisson du Champvallon...

Geneviève Côté, Québec

Commentaire
Désolé ... mais là, je ne comprends mais vraiment pas ! Ce livre a des qualités certaines, mais il ne me semble pas du tout correspondre à ce que la bibliothèque virtuelle recherche d'Indicatif présent : "des livres pour mieux comprendre notre époque actuelle et peut-être même la changer ... " L'équipe d'Indicatif présent a vraiment le dos large ...
 
À qui aimeriez-vous l'offrir et quel en serait la dédicace?
À quelqu'un qui veut se faire de bons petits plats, se faire plaisir, etc., mais pas dans le but d'entamer une réflexion sur le monde afin de mieux le comprendre.

René Bolduc, Québec

Commentaire
Bien, on est toujours stressé, boulot, manger et dodo et c'est merveilleux de regarder et de lire le livre de Madame Di Stasio, c'est relaxant et ses recettes sont exquises. On a droit après une semaine de travail de se gâter et c'est ce que je fais.
 
À qui aimeriez-vous l'offrir et quel en serait la dédicace?
A Normand Paquette. A toi le chef!

Louise Desjardins, Lasalle

Commentaire
ce livre nous aide à mieux comprendre notre époque en nous proposant des recettes simples et variées, des recettes vite faites et surtout riches pour la santé, surtout lorsqu'on vit dans une époque de fast-food pour le manque de temps et qu'on mange des cochonneries toute la journée.
 
À qui aimeriez-vous l'offrir et quel en serait la dédicace?
je voudrais l'offrir à mon mari qui est fou de la stazio car il trouve qu'elle fait des plats extraordinaires.

naoual elalami, repentigny

À qui aimeriez-vous l'offrir et quel en serait la dédicace?
À tous les amoureux de la bonne bouffe, puissiez-vous vivre dans le bonheur de bien manger!

Érika Nolin, La Malbaie


 
Fiche de lecture (titre)